Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite des réalisations du PIF à Sapouy

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • vendredi 11 juin 2021 à 16h21min
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite des réalisations du PIF à Sapouy

Le programme d’investissement forestier (PIF) est en phase de clôture. Dans cette optique, le ministre en charge de l’Environnement, Siméon Sawadogo a effectué une visite terrain pour constater de visu quelques réalisations du programme dans la commune de Sapouy, province du Ziro, région du Centre-Ouest.

Le centre national de formation sur la REDD+ (CENAFOR REDD+) de Galo a constitué la première étape de la visite du ministre de l’Environnement. Construit et équipé à plus de 400 millions de FCFA, ce centre qui s’étend sur cinq hectares fait la fierté du PIF et des eaux et forêts. C’est en effet le seul centre au monde qui offre des formations sur la Réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+). Là, Siméon Sawadogo a fait le tour des différentes infrastructures qui composent le centre et discuté avec les premiers responsables sur les difficultés qu’ils rencontrent et les améliorations qui pourraient être faites pour une meilleure performance du centre.

Siméon Sawadogo au sein du moulin groupement féminin Névéneya de Sapouy

Après le CENAFOR, cap a été mis sur l’espace de conservation de l’unité d’aménagement forestier, situé à cheval entre les communes de Sapouy et Bieha. Cette unité d’environ 876 hectares a bénéficié de bornage grâce au projet de gestion décentralisée des forêts et espaces boisés. Le ministre Sawadogo a pu échanger avec des membres du comité de gestion de cette forêt.

L’unité de transformation de beurre de karité du groupement féminin Névéneya de Sapouy a constitué la troisième étape de la visite du ministre Siméon Sawadogo. Le groupement a bénéficié de la part du PIF d’un moulin, d’une machine de filtrage, d’un concasseur. A en croire la présidente du groupement, Angeline Nama, cet équipement en plus de leur faciliter la tâche, leur a permis d’accroître leur production et leurs revenus. « Nous pouvons maintenant produire sur trois jours, trois fûts de 100 kg de beurre de karité. Mais avant quand nous n’avions pas de matériel, on concassait les amandes de karité à la main », a-t-elle témoigné. La visite du ministre a constitué pour Angeline Nama et ses pairs, non seulement une occasion de traduire leur reconnaissance au PIF mais aussi de faire un plaidoyer pour l’acquisition d’un local plus grand pour leur moulin.

Le jardin botanique du lycée provincial de Sapouy clôturé grâce au projet

Prochaine escale de Siméon Sawadogo et de sa délégation, le jardin botanique du lycée provincial de Sapouy. Cet espace de conservation de différentes espèces végétales d’une superficie de cinq hectares, a pu être clôturé grâce à l’appui du PIF. Il a aussi été enrichi de nouvelles espèces grâce à un reboisement de 500 plants réalisés en août 2020. Siméon Sawadogo a invité les élèves à prendre grand soin de cet espace qui est pour eux un lieu de savoir et de découverte d’espèces en voie de disparition.

Le périmètre maraîcher du groupement féminin Nêkinin-doua de Sapouy, a été le dernier site visité par la délégation. Les femmes qui y produisent des spéculations maraîchères telles que l’oseille, le chou, les feuilles de haricot ont pu bénéficier d’un forage, huit bassins, deux puits à grand diamètre, le renforcement de la clôture du périmètre et des sessions de formation. Ces différentes réalisations ont été faites, en complémentarité avec le Projet d’appui aux populations dépendantes de la forêt (PAPF). Siméon Sawadogo a promis plaider auprès de son collègue ministre de l’Eau, afin que le barrage à proximité du périmètre maraîcher soit réaménagé pour que les productrices disposent d’eau sur toute l’année.

Siméon Sawadogo échangeant avec les femmes du périmètre maraîcher du groupement féminin Nêkinin-doua de Sapouy

Satisfaction à plus de 90%

Après avoir fait le tour des différents sites, le ministre de l’Environnement dit avoir pu constater une gestion intégrée du projet qui implique les collectivités territoriales et les populations vivant aux alentours des forêts. Selon lui, le projet permet d’immatriculer les forêts qui sont en voie de disparition et de travailler avec les collectivités pour leur sauvegarde. Siméon Sawadogo salue également la prise en compte de l’aspect genre, à travers le soutien des activités portées par des groupements féminins. « Nous sommes satisfaits à plus de 90%. Ce que nous avons pu voir est un investissement d’environ 30 milliards de FCFA dans le projet, financé par la Banque mondiale ».

Pour Mirko Serkovic, spécialiste en environnement à la Banque mondiale, bras financier du projet, cette visite permet de constater de très bons résultats en matière de protection de forêts, d’amélioration dans la gestion des ressources naturelles et d’opportunités génératrices de revenus pour les populations locales. Face à ces résultats positifs, la Banque mondiale est dans une phase préparatoire de mise en échelle de l’expérience de 32 à 90 communes.

Mirko Serkovic, spécialiste en environnement à la Banque mondiale

L’enveloppe allouée au projet de gestion décentralisée des forêts et espaces boisés qui prend fin en juin 2021, est toujours garnie d’environ 600 millions de FCFA. Le ministre Siméon Sawadogo a interpellé les communes qui trainent encore le pas, afin que des propositions de projets soient faites dans le but de pouvoir absorber les fonds restants.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement au Burkina : Une étude pour améliorer l’accès à l’eau des populations
Reboisement au Burkina Faso : L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique offre 100 plants à l’ENAM
Lutte contre l’insalubrité à Ouagadougou : La police municipale démantèle un abattoir clandestin
Burkina Faso : Les acteurs de la lutte contre les changements climatiques accordent leurs violons pour obtenir les financements du Fonds vert pour le climat
Promotion de l’hygiène et de l’assainissement au Burkina : Le ministère de l’Eau sollicite l’accompagnement des médias
Réhabilitation de la ceinture verte : 1200 plants mis en terre
Campagne de reboisement au Nord : 700 arbres pour contribuer à la reforestation
Reboisement : L’association le Tocsin plante sur son nouveau site à Ouaga 2000
Journée annuelle de reboisement du BUMIGEB : 350 plants mis à terre à Kouba (Koubri)
Agroécologie : Les acteurs plaident pour son intégration dans les politiques agricoles au Burkina
Burkina Faso : Des députés se lancent dans la lutte contre la désertification à travers le reboisement à Komki Ipala
Lutte contre la désertification et la dégradation des terres : Le périmètre bocager de Guiè, une approche aux résultats extraordinaires !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés