Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Lutte contre le paludisme : Les entreprises du secteur privé s’engagent

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 22 avril 2021 à 23h05min
Lutte contre le paludisme : Les entreprises du secteur privé s’engagent

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a lancé officiellement, ce jeudi 22 avril 2021 à Ouagadougou, l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». Une initiative mise en œuvre par le groupe Ecobank en partenariat avec Speak Up Africa et le Partenariat RBM (Roll Back Malaria) en vue de susciter l’adhésion des entreprises dans la lutte contre le paludisme.

Les entreprises du secteur privé ne veulent plus rester en marge de la lutte contre le paludisme qui fait encore plus de 400 000 décès par an dans le monde avec plus de 95% du nombre total de cas concentrés en Afrique. En vue donc de stimuler l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique, le groupe Ecobank en partenariat avec Speak Up Africa et le Partenariat RBM (Roll Back Malaria) met en œuvre l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». Cette collaboration vise à soutenir les communautés à risque de paludisme à travers le continent en plaidant pour une volonté politique plus forte, un financement plus accru et des stratégies d’élimination du paludisme plus ciblées.

Une vue des participants au lancement de l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent »

Il s’agira dans le cadre de cette initiative, de favoriser la mobilisation des ressources nationales pour un financement durable de la lutte et de l’élimination contre le paludisme, mobiliser les entreprises en faveur du contrôle et de l’élimination du paludisme et maximiser les réseaux et partenaires d’Ecobank pour renforcer ou créer des plateformes collaboratives.

A l’occasion du lancement de l’initiative, le directeur général du groupe Ecobank, Moukaramou Chanou Alao, a annoncé que son groupe s’engage à hauteur de 60 millions de F CFA à travers un système de contrepartie égale. « Cette contribution vise à inciter d’autres entreprises du secteur privé à s’engager et à contribuer en faveur de la lutte contre le paludisme », a indiqué Moukaramou Chanou Alao qui ne manque pas de souligner que le paludisme a un impact négatif sur toutes les entreprises.

Le directeur général d’Ecobank a annoncé que son groupe participera à hauteur de 60 millions de F CFA à l’initiative

Le paludisme, première cause de décès au Burkina

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, qui a parrainé la cérémonie, n’a pas manqué de saluer à sa juste valeur l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». Il rappelle que le paludisme demeure la première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès dans les formations sanitaires au Burkina Faso avec 3 966 décès en 2020. De ce fait, le gouvernement a placé la lutte contre le paludisme au cœur de ses priorités à travers la mise en place du nouveau Plan stratégique national de lutte contre le paludisme 2021-2025.

Le ministre de la Santé a lancé un appel aux entreprises à s’engager dans la lutte contre le paludisme

Un plan qui a besoin de diversifier les sources de financement pour sa mise en œuvre. « ‘’L’initiative Zéro palu ! Les entreprises s’engagent’’ lancée par Ecobank en collaboration avec Speak Up Africa et le Partenariat RBM vient donc soutenir un des piliers importants de la stratégie de lutte contre cette maladie, qui est la mobilisation du secteur privé national. L’engagement des entreprises du secteur privé à travers des financements accrus et soutenus est un important levier pour l’atteinte des objectifs », laissé entendre le ministre Ouédraogo.

Photo de famille

Tout comme le directeur général du groupe Ecobank, Pr Charlemagne Ouédraogo n’a pas manqué de lancer un appel au secteur privé pour une mobilisation et une mutualisation des ressources en vue d’enrayer le paludisme du Burkina Faso.
L’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent » s’inspire de la campagne « Zéro palu ! Je m’engage » lancée au Sénégal en 2014 et endossée par l’Union africaine en 2018. Le Burkina Faso célébrera la Journée mondiale de lutte contre le paludisme ce 25 avril 2021 également sous le thème « Zéro palu ! Je m’engage ».

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés