Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Problème du foncier au Burkina : La GIZ veut contribuer à améliorer la situation

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 17 février 2021 à 17h10min
Problème du foncier au Burkina : La GIZ veut contribuer à améliorer la situation

La Coopération allemande, Deutsche Gesellschaft fùr Internationnale Zusammenarbeit (GIZ) a lancé ce mercredi 17 février 2021 à Ouagadougou, un programme pour traiter des questions foncières au Burkina Faso. Intitulé Programme pour une politique foncière responsable (ProPFR), ce plan a une durée de 4 ans et interviendra dans 8 communes dans les régions du Sud-Ouest et des Hauts-Bassins.

La problématique du foncier se pose avec acuité au Burkina Faso. Elle est devenue un souci pour les populations urbaines et rurales car le nombre de conflits fonciers ne cesse d’augmenter. Au regard de cette situation, la Coopération allemande, GIZ s’engage à contribuer à l’amélioration de cette situation. Elle a de ce fait, procédé au lancement, ce mercredi 17 février 2021, à Ouagadougou, du Programme pour une politique foncière responsable (ProPFR).

Selon la cheffe du programme, Dr Andrea Sidibé/Reikat, le ProPFR s’investira dans quatre cibles prioritaires

Ce programme est placé sous la tutelle de la direction générale du foncier, de la formation et de l’organisation du monde rural et du ministère de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation. Selon la cheffe du projet, Dr Andrea Sidibé/Reikat, le ProPFR s’investira dans quatre cibles prioritaires. « Il s’agit du renforcement des capacités des instances prévues par la loi pour la sécurisation foncière, la sensibilisation des populations sur les possibilités offertes par la loi 034/2009 et les procédures », a-t-elle cité.

En outre, le projet compte insuffler une meilleure implication de la société civile dans la gestion des conflits autour du foncier et s’impliquer dans la sensibilisation des acteurs économiques pour ce qui concerne les droits fonciers des populations locales. Ainsi, a expliqué Dr Andrea Sidibé/Reikat, le programme pour une politique foncière responsable luttera contre plusieurs fléaux à la fois. « Aucun projet ne vit seul et tout projet évolue dans un contexte », a-t-elle lancé. C’est pourquoi elle a invité les différents partenaires et toutes les parties prenantes à partager avec eux les différentes perspectives et expériences.

Le directeur général du foncier, de la formation et de l’organisation du monde rural (DGFORM), André Anatole Yaméogo a invité les participants à une collaboration étroite

Les zones d’intervention du projet

Pour le directeur général du foncier, de la formation et de l’organisation du monde rural (DGFORM), André Anatole Yaméogo, la solution à la crise du secteur foncier qui s’installe lentement mais sûrement exige une synergie d’actions de tous les acteurs. « Ce programme qui vient d’être lancé, s’inscrit dans cette dynamique. Car il a pour ambition d’appuyer la sécurisation foncière du patrimoine des personnes morales et physiques en milieu rural, en concrétisation des procédures et instances dans la loi 034-2009/AN du 16 juin 2009 portant régime foncier rural », a-t-il soutenu. Ce projet concerne particulièrement 5 communes du Sud-Ouest : Kampti, Djoigouè, Loropéni, Tiankoura et Lolonioro et 3 communes des Hauts-Bassins à savoir Boni, Dandé et Padema.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
Électricité : Les pays ouest-africains et leurs partenaires se concertent à Ouagadougou
Caravane de l’intégration : La “cohésion sociale” au cœur de la 5e édition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés