Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • lundi 8 février 2021 à 23h55min
Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

Le 34e sommet de l’Union africaine tenu en distanciel les 6 et 7 février 2021 a vu, non seulement l’arrivée du Congolais Tshisekedi à la présidence de l’Union en remplacement du Sud-africain Ramaphosa, mais aussi le renouvellement des membres de la Commission. Si le Tchadien Moussa Faki Mahamat conserve son poste de président de la Commission pour encore quatre ans, il n’en est pas de même pour plusieurs autres commissaires.

Parmi les partants, notre compatriote Minata Samaté-Sessouma, qui avait en charge le département très stratégique des affaires politiques. Elle cède sa place au Nigérian Bankole Adeoye.

Ancienne ministre déléguée chargée de la Coopération régionale, cette diplomate de carrière a été tour à tour ambassadeur du Burkina en Ethiopie, directrice du bureau conjoint ONU-UA de la Mission des Nations-Unies au Darfour avant d’être élue en janvier 2017 Commissaire aux Affaires politiques de l’Union africaine lors de la 28e Session ordinaire de l’organisation.

Ce département très stratégique passe pour être l’un des plus plus convoités de la Commission. Et le Nigeria aurait mis une grosse pression sur le Burkina pour obtenir le retrait de sa candidate qui était en lice pour un deuxième mandat. Contre quoi en compensation ? La question reste posée.

Mais tout n’est pas perdu car lors du dernier sommet, tous les postes n’ont pas été pourvus. Les élections ont été reportées pour la désignation des commissaires en charge des départements des affaires sociales, de la science et de la technologie (voir tableau ci-contre). Notre diplomatie saura-t-elle batailler dur pour recaser Mme Samaté à un de ces deux postes qui reviennent à des ressortissants de l’Afrique de l’Ouest ou du Nord ? On attend de voir.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 février à 13:13, par A qui la faute ? En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    - Tout ça, toute cette diplomatie nous payons d’une façon ou d’une autre pour à la fin avoir une Afrique où c’est plus compliqué d’aller au Gabon qu’en France ou le nigérian est moins bien traité en Afrique du Sud qu’en Angleterre.
    - Trop trop d’instances, je ne sais pas en quoi ça impacte positivement la vie du villageois burkinabè ou ivoirien.
    - Si vous ne pouvez même pas résoudre ces questions afro-africaine qu’en est-il de monter au créneau pour peser face aux autres instances continentales ? La moindre des choses c’est supprimer toutes les frontières et harmoniser les juridictions.
    Pour l’instant les produits circulent plus facilement que les gens en Afrique

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 15:26, par Georges Kabore En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Bis repetita ! C’est la deuxième fois que le Nigeria nous joue ce tour. On se souvient que quand il s’était agi de renouveller le mandat de Mr. Anatole Tiendrebeogo comme Sécretaire Général Adjoint de l’OUA chargé de l’Administration, Salim Salim, qui avait une peur bleue de notre diplomate, alla s’entendre avec le Nigeria pour que ce pays propose un candidat du nom de Dede. La contre-attaque du Burkina Faso (contrairement à cette fois-ci), fut molle. Issouf Ouedraogo, alors Ministre des Affaires Etrangères et le Président Blaise Compaoré sacrifièrent notre diplomate à l’hotel des bonnes relations intra CEDEAO avec le Nigeria. Cette fois-ci la défense fut plus vigoureuse mais c’est l’éternel combat du pot de terre contre le pot de fer. Bravo Alpha. Tu n’as pas à rougir de ton action. Real politic oblige ! On prend note et on continue le combat.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février à 21:13, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

      Quoi qu il en soit vous défendez très bien le ministre Alpha Barry !espérons seulement qu en prime de cette défaite malgré la défense prétendue plus vigoureuse que celle du défunt ancien ministre des affaires étrangéres Issouf Ouedraogo qui hélas ne pourra pas se défendre lui,on aura pas un sacrifice des bonnes relations entre le Burkina et le Nigeria !

      Répondre à ce message

  • Le 8 février à 15:29, par Sid ya NAABA En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Je crois que la réunion de la CEDEAO avait prévu cette situation. Que le Burkina cédait la place au Nigéria et se repositionnait pour un autre poste dont je ne me rappelle pas. Que ceux qui ont de la mémoire m’éclaire. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 17:10, par kongozabré En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Avec Alpha barry aux affaires étrangeres, rien d’étonnant !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 17:41, par Sacksida En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    De toute facon l’Union Africaine etant financee a 60% par des forces etrangeres, Union Europeenne et Chine elle n’est qu’une organisation neocoloniale infestee des interets et des services secrets extraafricains. L’Union Africaine ne peut avoir une vraie strategie bien sur de developpement au services des interets reels de nos peuples africains. Donc, elle simplement bien sur une organisation bureaucratique budgetivore avec fonctionnaires payes tres chers et dans le fonds ne sert bien sur que le neocolonialisme et l’imperialisme internationnel. En tout etat de cause, les vrais peres fondateurs tels que Kwame Nkruma et les autres doivent se retournes dans leurs tombes en voyant leur initiative vendue aux exploitateurs etrangers ; et il est urgent que l’afrique se dote de dirigeants patriotes et panafricanistes pour reformer dans le fonds l’Union Africaine pour prendre a bras le corps les vrais defis du Continent tels que la Monnaie Unique Africaine et l’Independance economique et monaitaire de l’Afrique
    Car il est inadmissible que 60 ans apres les vrais problemes de l’afrique restent en l’etat et que cette organisation censee liberer le continent sur le plan economique, politique et culturel soit toujours a la traine ; et les futurs vrais panafricanistes doivent meme envisager la delocalisation du siege de Addis Abeba et pour l’installer dans un autre lieu avec de nouveaux paradigmes si on veut vraiment lui faire jouer son combat revolutionnaire pour le decollage du continent. Sankara en juillet 1987, a soulever les vrais problemes de fonds de l’Afrique et demande le soutien des ses collegues chefs d’etats de l’epoque qui ne l’ont pas soutenu ; et 3 mois apres il ete assassine par les imperialistes et leurs valets locaux pour le malheur du Continent. Alors l’on continue de se demander a la suite du Pr Joseph Ky Zerbo : A quand l’Afrique ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 18:45, par Paul En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    De Gaulle parlait du machin pour citer l’ONU ! En quoi, l’Union Africaine contribue au développement de l’Afrique et au bonheur de tous les africains·nes ? Si elle n’existait pas, est-ce que l’Afrique et ses habitants ne se porteraient pas mieux ? Osons réformer ce machin UA pour le bonheur des Peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 19:26, par RV En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Félicitations madame pour votre compétence reconnue et saluée ! Il n’y a rien d’étranges en affaires étrangères !

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 21:40, par Yako En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Écoutez, on ne passe pas un concours pour accéder ces postes c’est en fonction du poids et de l’influence de chaque état.Le Faso ayant perdu son rang "d’ailleurs surévalué " par rapport à son poids réel sous Compaore.Donc cette perte d’influence passagère j’espère est à l’image de l’administration du Faso du moment.Je suis confiant,c’est un pays très résilient il se relevera y compris dans son rayonnement diplomatique d’antan. Inchallah. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 06:51, par COB En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    L’écrit et certaines interventions sous entendent qu’il s’agit de partage de postes au sein de l’UA. Il est peu question du bilan de notre compatriote ou de l’ensemble de l’équipe. Comment pouvons nous demander des résultats si nous soutenons un simple partage de postes entre pays ? Tous les pays doivent participer à la gestion du bien commun, mais c’est les résultats recherchés et produits le plus important.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 12:57, par Anta En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Je peux savoir pourquoi ce poste est si convoité au point de susciter des pressions et des marchandages avec le Nigéria ? On vous a envoyé là’bas pour servir les africains ou pour dealer des postes ?Vous voyez nous les africains ? D’aillaurs j’attends depuis des lustres qu’on vienne me démontrer l’utilité de votre UA, karissa !

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 19:49, par Adakalan En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    Les vrais ennemis de l’Afrique ce sont les africains. Tant qu’on ne va pas formater le logiciel mental des dirigeants africains pour l’actualiser aux réalités post independance, nous seront toujours dans le suivisme et le mimétisme honteux . Disons nous la vérité, EN Afrique dans la conscience collectives nous pensons que ce sont les autres qui sont toujours à la base de nos propres malheur,alors que nous sommes les fins artisans des ces malheurs. Donc ces tonnes d’institutions comme UA ne sont que des caisses de résonance actionner et lubrifier par l’imperialisme. Nous sommes toujours des gros bébé nourri par le lait d’autrui.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 00:51, par Vercingétorix En réponse à : Union africaine : Le Burkina perd son poste de Commissaire

    L’échec de Mme Samaté n’est pas une défaite de la diplomatie burkinabè. Ce genre de revers arrive quand on transforme une candidature-pays en candidature individuelle. Peut-elle dire en quoi son mandat a été bénéfique pour le Burkina ou à des Burkinabè ? Rien, zéro lembourgui !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Coopération Burkina-Gabon : Séance de travail entre les présidents Roch Kaboré et Ali Bongo
Coopération Burkina Faso-République gabonaise : Roch Kaboré en visite officielle à Libreville
Coopération Burkina-Japon : Plus de six milliards de FCFA pour la construction d’infrastructures scolaires
Cohésion sociale : Religion et libertés au menu d’un colloque sous-régional
Burkina : Deux conventions de financement signées pour soulager les secteurs de l’énergie et de l’éducation
Coopération : Neuf nouveaux ambassadeurs accrédités auprès du Burkina présentent leurs lettres de créance
Problème du foncier au Burkina : La GIZ veut contribuer à améliorer la situation
Région de l’Est : En visite à Fada N’Gourma, l’ambassadeur de France au Burkina reçoit la médaille d’honneur des collectivités locales
G5 Sahel : Communiqué final de la 7e session ordinaire de la conférence des chefs d’État
7e sommet du G5 Sahel : Ouverture des travaux à N’Djaména
Burkina-Mali : Roch Kaboré et Bah N’Daw veulent donner un nouveau souffle à la coopération bilatérale
Agression de l’ambassadeur du Maroc au Burkina : Le Gouvernement va renforcer la sécurité autour des ambassades et des zones de résidences
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés