Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

République de Sounogoland : El Hadji Cliachi investi président

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • dimanche 29 novembre 2020 à 23h05min
République de Sounogoland : El Hadji Cliachi investi président

L’humoriste El Hadji Cliachi a été investi président de la république du Sounogoland le samedi 28 novembre 2020 au jardin de la musique Reemdoogo. Elu au cours du spectacle « Votez pour moi », durant un mandat de cinq ans, il aura pour mission de guider les jeunes dans la pratique de l’art. Il a reçu l’écharpe de commandement des mains de Philomène Nanema, présidente sortante.

Le 22 novembre 2020 passé, les citoyens burkinabè sont allés élire leur président et leurs députés. La république de Sounogoland, un pays imaginaire, n’est pas resté en marge de ces élections. Il a organisé lui aussi ses consultations électorales. A la différence, ce sont des humoristes et non des politiciens qui se sont mesurés pour espérer décrocher le fauteuil présidentiel. Au cours d’un spectacle intitulé « Votez pour moi », 2e édition du genre, chacun des candidats a eu cinq minutes pour convaincre les électeurs qui étaient les spectateurs.

Le public a fait le déplacement pour soutenir les artistes

A l’arrivée, c’est l’humoriste El Hadj Cliachi avec comme programme politique basé sur la promotion des cristaux de menthe qui est plébiscité. Son investiture a eu lieu le samedi 28 novembre 2020 à Ouagadougou, dans la cuvette du jardin de la musique Reemdoogo de Ouagadougou. C’était au cours d’un spectacle organisé à cet effet.

Les autres candidats sont venus féliciter le vainqueur. Le chef de file de l’opposition est revenu à Saad Telecom. Bien que déçu, il a accepté la vérité des urnes et souhaité bonne chance au nouveau président. La cérémonie s’est déroulée dans un ton humoristique. Sur place, le nouveau président a reçu son écharpe de commandement des mains de Philomène Nanema, présidente élue en 2015.

Sidibé Ibrahim dit Pizaroro

El Hadji Cliachi a laissé entendre que c’est un plaisir d’être élu président du Sounogoland. Pour lui, c’est un travail qui est reconnu. Il a souligné que durant ses cinq ans de mandat, il aura à rassembler les jeunes pour les amener à travailler davantage. Aux politiciens, il a rappelé que les élections doivent être un jeu d’enfants et non un champ de bataille. L’humoriste Sidibé Ibrahim dit Pizaroro a également participé au projet. Il dit s’être engagé pour contribuer à la paix au Burkina en tant qu’humoriste. Il a invité les politiciens à cultiver la paix. « La paix n’est pas un vain mot. Ce n’est pas du vin qu’on boit » a-t-il assené humoristiquement.

Salif Sanfo, promoteur du spectacle

Promouvoir des élections apaisées

Le promoteur du spectacle, Salif Sanfo, justifie sa tenue par une volonté de promouvoir des élections apaisées. C’est pourquoi, des partis politiques fictifs ont été créés. L’idée selon lui, c’est de désarmer les esprits car pendant la vraie campagne électorale, il y a des piques qui ont été lancées çà et là. C’est un pari donc réussi car selon Salif Sanfo, les populations ont apprécié positivement l’initiative. Pour cette édition, le président élu est reparti avec une bourse d’une valeur de 1 000 000 de F CFA. Le chef de fil de l’opposition a empoché aussi une bourse de 400 000 Fcfa. La 3e , Mouna, se console avec une bourse de 200 000 Fcfa.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Poésie : L’enseignant Rassomane Savadogo dénonce l’exploitation minière avec des proses
Humour burkinabè : Il est temps d’arrêter la perversité et la mendicité
Watiti Watoma : L’artiste congolais qui veut conquérir le cœur des mélomanes burkinabè
Conte et éducation des enfants : « Le conte est incontournable pour la structuration de la vie de l’enfant », enseigne Kientéga P. Gérard dit KPG
Prix Goncourt des Lycéens et Prix Orange du Livre en Afrique : Critiques sur le sacre de Djaili Amadou Amal
Festival international de Danse de Ouagadougou (FIDO) : La 9e édition aura lieu du 23 au 30 janvier 2021
Culture du niébé au Burkina : Des chercheurs publient un livre sur sa progression des cinquante dernières années
Littérature : "Toute Chose est belle en son temps" une oeuvre de Ranipoma Bernard Zoungrana
Dans les griffes d’un vrai malade : Une nouvelle de Daniel GUIRE et SANON Anselme
Musique : L’artiste Amidos le mannequin dédicace son nouveau clip « Waguess Burkina »
Burkina : Les enseignants musiciens veulent concilier civisme et citoyenneté dans un contexte de Covid-19 en milieu scolaire
Musique : L’artiste H. Passoul présente « Merveilles de Dieu », son premier album
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés