Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme» Winston Churchill

Crise entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario : Le Burkina appelle à la reprise des négociations entre les deux parties

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • samedi 28 novembre 2020 à 15h19min
Crise entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario : Le Burkina appelle à la reprise des négociations entre les deux parties

Dans le cadre des opérations et des actions entreprises par les milices du Polisario dans la zone de tampon de Guerguerat, le Burkina Faso appelle les deux parties ( Royaume du Maroc et le Front Polisario) à reprendre les négociations pour une solution politique et diplomatique à ce différend. Les détails dans le communiqué ci-dessous.

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2020 à 18:43, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Crise entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario : Le Burkina appelle à la reprise des négociations entre les deux parties

    Karissa !!! Si j’ai voté pour un régime réactionnaire au Burkina Faso que les mânes de mes ancêtres m’en gardent. Cette position du Burkina Faso est foncièrement réactionnaire et impérialiste. Le Burkina Faso doit inviter le royaume chérifien impérialiste à quitter le territoire de la RASD. C’est la seule voie qui vaille. Le peuple du Polisario est un peuple martyr qui mène une guerre de libération anti-impérialiste et doit être soutenu par les peuples du monde entier ainsi que ceux du Burkina Faso. J’ai honte, honte et encore honte pour mon pays, le pays du président Thomas Isidore Noël Sankara vendu pour une poignée de dinars. Le RENLAC et l’ASCE/LC de Ibriga se doivent de s’intéresser aux agissements des sociétés marocaines qui avilissent notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2020 à 14:33, par sankara saidou En réponse à : Crise entre le Royaume du Maroc et le Front Polisario : Le Burkina appelle à la reprise des négociations entre les deux parties

    Même si je n’adhère pas à la position du Burkina, je n’oublierai pas que c’est un sahraoui qui sème la désolation au sahel et particulièrement au Burkina. A-il oublié le prix que Thomas SANKARA a payé dans son soutien à La RASD.Qu’est ce que les autorités du sahara ont fait pour arrêter le comportement de cet homme sans foi ni loi. Pourquoi il ne mène pas ses actions dans son prétendu pays ou contre le Maroc ou il sera classé parmi les mouvements de libération ? De plus qi vous a dit que le régime du président ROCK est un régime révolutionnaire ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
58e sommet ordinaire de la CEDEAO : Les chefs d’Etat pour des actions concertées pour l’accès au vaccin contre le Covid-19
85e session ordinaire du conseil des ministres de la CEDEAO : Le Burkina vante la réussite de son scrutin du 22 novembre auprès de ses pairs
Initiative d’autonomie du Sahara sous la souveraineté du Maroc : La dynamique internationale est enclenchée
CEDEAO : Les ministres des Affaires étrangères, de la défense ou de la sécurité en conclave
G5 Sahel : Le secrétaire exécutif du Comité interparlementaire chez le Premier ministre Dabiré
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé reçoit les ambassadeurs de la Belgique et de la Chine
Aide humanitaire : La France promet plus de 10 millions d’euros au Burkina en 2021
Coopération : L’ambassadrice du Tchad au Burkina, Elisabeth Kadé Ndilguem, n’est plus
Coopération : Jean Yves Le Drian à Ouagadougou pour parler sécurité avec Roch Kaboré
BURKINA-USA : “De manière pacifique, les élections ont suivi l’ordre constitutionnel”, J. Peter Pham, l’envoyé spécial des États-Unis à l’investiture du président du Faso
G5 Sahel/Burkina : Cap sur les actions diligentes, réalistes, mesurables à impact rapide
Election du nouveau Secrétaire exécutif de l’OTICE : Aucun des deux candidats n’a obtenu le précieux sésame !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés