Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

Environnement et économie verte : Parents pauvres des programmes des candidats à la présidentielle

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • samedi 21 novembre 2020 à 12h03min
Environnement et économie verte : Parents pauvres des programmes des candidats à la présidentielle

La Coordination nationale des jeunes pour le développement de l’environnement (CONAJEC) a rendu public, vendredi 20 novembre 2020, ses travaux d’analyses des programmes de sociétés des candidats en lice à la présidentielle. Ces enquêtes ont concerné les domaines comme l’environnement et l’économie verte. Les résultats indiquent qu’aucun programme n’a atteint la note de 3.

De façon générale, le Mouvement pour le renouveau démocratique (MRD), Agir ensemble pour le Burkina Faso, et le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), sont les bons élèves selon les résultats de l’analyse des programmes des candidats en matière de prise en charge des défis environnementaux et de l’économie verte dans leur programme de société.

C’est ce qui ressort de la campagne de plaidoyer pour l’environnement « Empreinte verte », lancée le 05 novembre dernier par la Coordination nationale des jeunes pour le développement de l’environnement (COGNAC) en collaboration avec le Centre d’étude et d’expérimentations économiques et sociales de l’Afrique-Association internationale (CESAO-AI) et du Groupe de recherche et d’analyse appliquées pour le développement (GRAAD).

Les journalistes présents

Elle a rendu public les résultats de l’analyse des programmes des 13 candidats à la présidentielle au cours d’une conférence de presse le vendredi 20 novembre 2020.

Aucun programme n’a atteint le niveau avancé

Selon le Dr Damien Lankoandé, membre du comité qui a scruté les programmes des candidats, l’analyse a porté sur 7 volets. Ce sont, a-t-il cité, l’énergie renouvelable, la construction écologique, les moyens de transport, la gestion de l’eau, la gestion des déchets, l’aménagement du territoire et le domaine transversal.

Il ressort dans cette étude que l’économie verte est moyennement intégrée dans le domaine transversal. « Les résultats obtenus montrent qu’aucun programme des 13 candidats n’a atteint le niveau avancé en termes de prise en compte de la question environnementale et de l’économie verte », a-t-il déclaré.

Pour atteindre ces résultats, M. Lankoandé a précisé que le travail d’analyse a consisté en la classification et à l’analyse pour chaque programme. Ainsi, une note de 0 à 3 est accordée à chaque sous critère en fonction de son niveau de prise en compte dans le programme. « On donne 0 quand le sujet n’a pas été abordé, 1 quand le sujet est pris en compte mais de manière vague ou trop globale, 2 quand il est bien abordé et 3 quand le sujet est bien abordé à la fois en termes de programme et d’outils de mise en œuvre », a-t-il indiqué.

Dr Damien Lankoandé, membre du comité d’analyse

Il est révélé dans l’analyse que les programmes donnent certes des résultats intéressants mais une limite majeure subsiste. « Il s’agit des détails et des disparités dans la mise en œuvre alors que le verdissement d’une économie passe nécessairement par une approche intégrée et multidimensionnelle », a ajouté Dr Lankoandé.

A la lumière des résultats, le comité d’analyse a formulé deux recommandations à l’endroit des candidats. Il s’agit de la prise en compte des 10 engagements proposés par la campagne de plaidoyer et surtout de toujours réfléchir à l’environnement et à l’économie verte avec un esprit intégrateur du problème aux réalités burkinabè. Le comité d’analyse rappelle cependant que les résultats des analyses ne sont pas des consignes de vote.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Promotion de la filière apicole : Des spécialistes renforcent leurs capacités techniques sur la santé des abeilles
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Une visite au Centre-ouest pour apprécier les réalisations
Transparence climatique au Burkina Faso : Le comité d’orientation et de suivi scrute les activités
Programme d’investissement forestier : Siméon Sawadogo et les acteurs de mise en œuvre examinent les différentes réalisations
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité technique conjoint Burkina-Mali tient sa quatrième session
Projet EBA-FEM : Plus de 800 hectares d’écosystèmes réhabilités dans le Sahel
Wash et changements climatiques : WaterAid et ses partenaires mutualisent leurs efforts pour un plaidoyer
Assainissement total piloté par les communautés : Les acteurs du secteur en conclave pour formuler des orientations
Gestion des risques de catastrophes : Le Réseau MARP plaide pour l’institutionnalisation de l’approche GBCRC
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite l’Ecole nationale des Eaux et Forêts dans les Hauts-Bassins
Projet adaptation basée sur les écosystèmes : Les capacités des transformatrices des produits forestiers non ligneux de Dassa renforcées
Projet adaptation basée sur les écosystèmes : Des vies transformées dans la Boucle du Mouhoun
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés