Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • dimanche 8 novembre 2020 à 22h33min
Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour  un meilleur renforcement de l’administration

Après l’ouverture de sa campagne, le jeudi 05 novembre 2020 avec la population de la ville de Sya (Bobo Dioulasso), le candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain, Roch Marc Christian Kaboré du Mouvement du peuple pour le progrès( MPP) parti au pouvoir, a déposé ses valises le samedi 07 novembre 2020 au stade municipal Nungu à Fada N’Gourma, chef lieu de la région de l’Est pour la conquête de l’électorat à travers un meeting.

« Quelques deux semaines après notre accession au pouvoir, des actes terroristes ont commencé à exploser au Burkina Faso avec pour objectif de déstabiliser le pays et de faire en sorte que le MPP ne puisse pas poursuivre son travail. Et comme on le dit fort heureusement, ce que Dieu veut ce n’est pas ce que veulent les hommes, ça veut dire que Dieu souhaite que nous puissions continuer ce travail mais ceux qui avaient l’intention de le détruire, sont partis tous, comme on le dit, dans la brousse ». S’est adressé à la population de la région de l’Est, le candidat Roch Marc Christian Kaboré en introduction.

Après avoir demandé une minute de silence à la mémoire de tous ceux qui sont tombés suite aux actes terroristes, le Président sortant, Roch Kaboré, a rassuré ses militants et toute la population de l’Est. « Nous ne courberons pas l’échine devant le terrorisme, nous resterons débout et nous le combattrons jusqu’à ce que la paix soit rétablie au Burkina Faso. Je voudrais en plus de cela, saluer l’action des forces de défense et de sécurité, les volontaires pour la défense de la patrie et toute la population, dans la lutte pour la sécurité et la paix entre les fils et filles de la région de l’Est » a-t-il déclaré.

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme à l’Est et dans toutes les zones sur le territoire national, le candidat du MPP a invité les populations à se départir de la stigmatisation des communautés, éviter le repli identitaire, car dit-il, « l’unité du Burkina Faso, c’est l’acceptation de toutes les communautés confondues afin de bâtir et construire le pays de façon durable ».

Sur le plan des infrastructures routières, Roch M. Kaboré a indiqué à la population de l’Est, que le travail sera poursuivi malgré l’insécurité qui a freiné certains travaux, car le budget a été réaménagé pour tenir compte de l’insécurité, de la maladie à Covid-19, de la lutte syndicale, et pour cela tous les chantiers sur le territoire national seront à terme.

Et pour réussir tous ces chantiers, le candidat a demandé l’accompagnement de la population de la région de l’Est pour un second mandat, afin de travailler ensemble pour léguer un pays uni, de paix, de sécurité, de stabilité à ceux qui viendront après eux.

Il a invité une fois de plus, les fils et filles de la région de l’Est à l’unité car c’est dans l’union que l’on peut aller vite dans un développement durable pour la région dont les potentialités ne sont plus à démontrer (mine, tourisme, élevage, agriculture etc.).

Le candidat du MPP a également pris l’engagement de faire de cette région de l’Est, d’ailleurs la plus vaste, qui représente 17% du territoire burkinabè, trois régions afin de faire un meilleur renforcement de l’administration. Concernant le capital humain, le candidat a indiqué que dans son programme des cinq prochaines années, il est prévu la construction d’un centre hospitalier universitaire à Fada N’Gourma ainsi que d’autres infrastructures au profit et au bonheur des populations de l’Est.

Pour terminer, le candidat Kaboré a exprimé sa fierté d’être à Fada N’Gourma, et a demandé les voix des populations de l’Est pour un coup KO, pour la victoire éclatante au soir du 22 novembre 2020.

Venus des cinq provinces de la région de l’Est, aux couleurs du parti, les militants et sympathisants ont promis leur soutien au candidat pour des victoires au soir du 22 novembre prochain.

S.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2020 à 20:29, par Yako En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    Oh c’est du déjà entendu, ce qui n’a pas marché en 5 ans difficilement peut l’être une autre fois.Voyez chers amis le logiciel de Mr Kabore de la lutte contre le terrorisme est totalement obsolète,le quinquennat sortant est celui de la catastrophe aucun citoyen raisonnable peut encore croire à votre capacité à endiguer le terrorisme au Burkina Faso. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2020 à 21:05, par Ouoba En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    C’est maintenant qu’il a la solution à l’Est ?No on ne vn veut pas de division à l’Est.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2020 à 06:47, par Timbila En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    Vraiment on aurait tout entendu dans ce pays. En cinq ans tu as été incapable d’assurer la sécurité des pauvres populations et l’intégrité du territoire. Et aujourd’hui tu vocifére que tu as la solution à ce problème. Il faut être Burkinabete pour croire. Roch à oublié qu"il a été président par accident. Ton contrat est un CDD 5 ans renouvelable en fonction de vos performances. Partez pendant qu’il est temps. Ceux qui courent derrière vous suivent leur ventre. Comme la jeunesse est sans repère elle vous votera pour 2000 francs de carburant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2020 à 08:07, par B FARMA En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    Avec tous les respects que j’ai pour notre Président je crois que je serais obligé de lui dire que cette idée de subdiviser la région de l’Est n’est pas la solution de renforcement de la sécurité dans cette vaste région du Burkina Faso mais c’est plutôt le dialogue avec ces gens qui nous attaquent comme le préconise les nouvelles autorités du Mali ; en plus mettre les moyens nécessaires à nos forces de défense et sécurité pour qu’elles pussent mener leur travail dans les bonnes conditions à savoir mieux se protéger pour combattre l’ennemi et pouvoir protéger les populations civiles que nous sommes

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2020 à 12:32, par sangoulé En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    Le candidat du MPP veut diviser la région de l’Est. Soit ! Après lui, un autre viendra certainement regrouper et ainsi de suite. La seule chose qui vaille pour le Burkina, c’est d’arriver à mettre fin au « kafulmayé » des visions des « forts du moment » pour construire une vision unique qu’aucun politicien ne peut modifier à sa guise. Est-ce opportun de continuer à diviser le pays ou bien cela sert-il seulement les intérêts immédiats d’un groupe d’individus ? Quelle est la vision du pays en matière de planification et de gestion du territoire ? On devrait avoir une seule vision pour au moins 70 ans. Les gouvernants auraient seulement la liberté de manœuvrer dans les bornes de cette vision. En l’espace de 70 ans, on ne devrait plus parler de vision mais de lettres de missions. Car un pays qui danse au rythme de visions de partis politiques va tourner toujours en rond et servir plutôt la cause de ceux qui financent ces partis. Et qui sait ceux qui les financent ?!?! Tout ce que nous vivons aujourd’hui au niveau de l’éducation, de la santé, du foncier et autres n’est rien d’autre que la traduction de cette triste réalité. Le peuple doit enlever aux politiciens la liberté de faire ce qu’ils veulent de la destinée du pays. La première priorité pour ce pays, c’est de s’assoir pour construire cette vision nationale. C’est en cela que j’approuve cette idée de réconciliation nationale qui au lieu de servir à absoudre des individus, doit mettre le doigt sur nos errements et aboutir à la formation de la vision nationale tout en donnant l’occasion de toiletter nos textes de sorte à encadrer efficacement cette vision.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2020 à 13:12, par YONLI Idrissa En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    Monsieur le Président,

    A mon humble avis, toute division administrative territoriale pour répondre aux impératifs du terrorisme ambiant du moment à l’Est ou ailleurs de notre pays serait un aveux d’échec et d’impuissance contre le terrorisme. Un prétexte pour trouver quelques strapontins en récompense à des grands militants (Gouverneurs, députés et peut-être Haut-Commissaires et autres...). La preuve de l’absence d’un principe sacro-saint dans le respect du maintien et de la consolidation du vivre ensemble séculaire bâti sur la base des homogénéités sociales, culturelles, historiques etc. Pour éviter une énième balkanisation socio-culturelle, Il est temps qu’on récence les domaines qui ne peuvent faire l’objet d’une modification du prince du jour au risque d’exposer le pays à l’instabilité institutionnelle et organisationnelle, à la déstructuration de certaines valeurs sociales, culturelles qui sont les substrats des nationalismes locaux qui alimentent et entretiennent le nationalisme burkinabè tout court.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2020 à 16:19, par caca En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré compte diviser la région de l’Est en trois pour un meilleur renforcement de l’administration

    Le Burkina n’a plus besoin de région administrative, mais les régions existantes ont besoins d’autonomies et de financement. La grandeur de la région de l’est ne pas un handicap à son développement, c’est plutôt la mal gouvernance depuis les 5 ans. L’autre avait su inspirer le modèle français pour mettre la décentralisation en marche, mais le Burkina n’aime pas le changement. Cependant, si chaque commune est dotée de moyen et les régions également non seulement la sécurité sera une garantie et le développement tant attendu sera au rendez-vous. Faire encore des régions c’est aussi des nominations des copains pour des postes juteux de la république pour rien faire. Nos régions ont besoins d’autonomie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés