Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

« Café citoyen » du CIFDHA : L’engagement politique des jeunes en débat à Ouahigouya

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 9 octobre 2020 à 00h07min
« Café citoyen » du CIFDHA : L’engagement politique des jeunes en débat à Ouahigouya

Dans le cadre du programme Présimètre, le Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique (CIFDHA) a organisé une rencontre de dialogue et de veille citoyenne dénommée « Café citoyen », le mardi 6 octobre 2020 à Ouahigouya, dans la région du Nord. Ce fut l’occasion pour des jeunes issus d’organisations de la société civile et de formations politiques d’échanger sur leur engagement en politique.

Des politologues et autres chercheurs ont noté un déclin de l’engagement politique des jeunes générations en âge de voter, dans de nombreux pays. Au Burkina, à en croire certaines études, outre le fait que très peu de jeunes s’inscrivent sur les listes électorales, il ressort qu’ils sont méfiants et cyniques par rapport aux hommes politiques et aux processus politiques traditionnels. Dans un pays composé en majorité de jeunes, comment cette jeunesse devrait-elle s’engager en politique pour être une plus-value et surtout travailler pour exister politiquement ? C’est à cette question que le Café citoyen organisé à Ouahigouya par le CIFDHA a voulu répondre.

S’engager politiquement pour le changement générationnel

C’est sous forme de panel, de débats interactifs entre les jeunes et un communicateur principal que le Café citoyen s’est déroulé. Après une brève présentation de la plateforme Présimètre par Fabrice Guené, coordonnateur du CIFDHA, une communication sur le thème central a été animée par Moussa Tassembédo, directeur régional de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat du Nord.

Dans ses propos, il s’est évertué à montrer aux jeunes l’intérêt de s’engager en politique, et comment le faire. Pour M. Tassembédo, les jeunes, qui constituent 72% de la population et 52% des votants aux prochaines échéances électorales, doivent savoir qu’ils sont un puissant moteur de développement et doivent s’engager en politique pour participer à la gestion de la cité.

Quant aux panélistes composés de représentants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et du Conseil régional de la jeunesse du Nord (CRJ-N), ils ont tous donné leurs points de vue sur le thème. Le débat qui s’est ouvert par la suite entre le public et les panelistes a porté sur l’alternance, le manque de repères des jeunes, la cupidité et l’opportunisme de certains, le manque de conviction et la manière de s’engager de façon efficace afin d’opérer le changement générationnel.

Inoussa Kafando, secrétaire exécutif par intérim du CIFDHA, a laissé entendre au terme des échanges que l’objectif général de l’activité a été atteint, car les échanges ont suscité des discutions constructives et des propositions concrètes pour améliorer la situation actuelle de l’engagement des jeunes.

Il a remercié les jeunes pour leur participation, sans oublier les partenaires de la structure que sont la Coopération suisse et l’ONG Diakonia, pour l’appui financier à l’organisation de l’activité dans plusieurs régions du Burkina.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés