LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : Le Président du Faso à l’écoute des Forces vives de la Nation ce 11 juillet 2024

Publié le mardi 9 juillet 2024 à 14h02min

PARTAGER :                          
Burkina : Le Président du Faso à l’écoute des Forces vives de la Nation ce 11 juillet 2024

(Ouagadougou, 09 juillet 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim TRAORE, aura des échanges directs avec les Forces vives de la Nation, le jeudi 11 juillet au Palais des sports de Ouaga 2000. Cette rencontre avec l’ensemble des composantes des forces vives des 13 régions du Burkina Faso traduit la volonté du Chef de l’Etat d’être toujours à l’écoute des Burkinabè pour répondre aux aspirations du peuple à l’édification d’une nation prospère, forte et souveraine, en solidarité avec tous les peuples du Sahel dans une Confédération AES pacifiée et débarrassée du terrorisme.

Au cours de cette rencontre, le Chef de l’Etat va livrer un important message sur la suite de la Transition. Le Capitaine Ibrahim Traoré déclinera également sa vision pour les cinq ans à venir. Un mandat durant lequel, il entend mettre au cœur de la gouvernance, la lutte pour l’éradication du terrorisme au Burkina Faso et dans l’espace confédéré de l’AES, la solidarité, l’unité et la cohésion sociale.

Ce grand rendez-vous intervient après les Assises nationales sur la suite de la Transition tenues le 25 mai 2024, qui ont passé en revue les acquis de la Transition, renouvelé au Capitaine Ibrahim Traoré la confiance des Forces vives de la Nation pour présider aux destinées du Burkina et fait des propositions pour permettre au Président du Faso de réussir sa mission.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Messages

  • Hum, allons seulement. Demain n est pas.loin.Qui sont ceux qu on appelle forces vives ?Est ce qu on a.demander l avis des forces vives.pour faire le coup d etat ? Ceux qu on appelle.forces vives là l.histoire vous jugera car ne dites rien par rapport aux enlevements et autres propre au.mprs . Le temps est le.meilleur juge de l histoire. Kalifara Sere a dit que les militaires qui ont pris le pouvoir gère le pouvoir mais comme les gens n aiment plus la.vérité dans ce pays il a été enlevé.

  • Pourquoi pas à la Maison du Peuple qui est proche du "domicile" présidentiel que le Palais des sports qui est jusqu’à Ouaga 2000 ??

  • Pourquoi un autre sommet juste pour parler et parler alors qu’il vient juste de se donner de manière autocratique et anti-démocratique 5 années supplémentaires au pouvoir (avec flexibilité de l’allonger) et exiger qu’il soit appelé [Président du Faso, chef de l’État, Président du conseil des ministres] . Tout cela ressmble à de la panique au sommet surtout après les sorties recentes hasardeuses d’un premier ministre sans pouvoir !

  • @Hug, votre Kalifara n’est que menteur et semeur de zizanie... quelqu’un qui a perdu toute crédibilité et vous le prenez encore comme exemple de probité ? Qui se ressemblent s’assemblent

  • Espérons, que cette fois ,son Excellence le Président du FASO IB tiendra un discours qui sublime et renforce l’unité et la cohésion nationales, plutôt qu’un discours qui fasse l’apologie de la division et de la haine entre burkinabè souvent sur la base d’un pur subjectivisme et des ragots de bar et des réseaux sociaux .
    Un président d’un pays, doit toujours être au dessus de la mêlée, de manière à pouvoir corriger les erreurs et autres gaffes des membres de son gouvernement et même de ses prétendus soutiens zélés . On n’a pas besoin d’aborder toutes les questions touchant la vie nationale et l’avenir de notre pays systématiquement sous l’angle de la stigmatisation des autres ou de la violence verbale qui à moyen ou long terme devient contre productive et aura un effet boomerang sur ceux qui en abuse aujourd’hui . On peut obtenir l’adhésion du peuple à la vision et la politique du Président du Faso ,sans des menaces ,sans l’opposition systématique des burkinabè les uns contre les autres comme par exemple les non fonctionnaires contre les fonctionnaires ,les anciens dirigeants contre les nouveaux ,les jeunes contre les ainés, ou même contre leurs géniteurs etc .
    Un peuple est forcément constitué de différentes tranches d’âge et toutes les tranches d’âges ont quelque chose à apporter dans la construction du pays . Que Dieu Tout Puissant inspire notre cher Président du Faso IB et bénisse le BURKINA FASO.

  • A rodriguez, je ne.connais pas votre age mais il faut respecter les gens.Kalifara seré a droit a un respect.Et le journaliste l a recadré.Qui vivra verra. Allons seulement. Demain n est pas loin.

  • @Rodriguez, vous devez être un CDR new-look, donc vous êtes avec les gens du moment juste pour un pitance éphémère.

  • Il est à craindre qu’avec les "Wayiyan" (que des mauvaises langues qualifient de "repoussoirs du Faso") qui insultent et menacent de mort, de nombreuses personnes et structures généralement qualifiées de "sérieuses", "crédibles" pourraient se départir de toute participation à cette rencontre.
    Dommage !

  • Il faut que finir la guerre et nous allons gérer le reste entre Burkinabè.
    Il faut songer à comprendre que nous avons besoin d’humilité, moins d’arrogance et plus de résultat.
    La lutte contre le terrorisme ne peut pas être un chèque en blanc pour que des privilégiers viennent désorganiser l’Etat.
    Prendre les magistrats, les avocats et les intellectuels comme ennemis de la nation est une méconnaissance de la riche histoire de notre pays.

    Blaise, fraya
    ZIDA, fraya
    DAMIBA, fraya
    A qui le tour ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique