Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Mouvement Sens : La coordination de Koudougou installée

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 29 septembre 2020 à 00h23min
Mouvement Sens : La coordination de Koudougou installée

Le samedi 26 septembre 2020, le Mouvement Sens était dans la cité du Cavalier rouge. Me Hervé Kam et ses « camarades » ont installé la coordination communale de Koudougou, sous le parrainage de Koudbi Koala, promoteur des Nuits atypiques de Koudougou (NAK).

Sa seule présence à la tribune officielle aurait suffit pour drainer du monde. En sus, il lance un appel à joindre le Mouvement de Me Kam. « J’encourage les élèves, les étudiants et les jeunes de Koudougou et d’ailleurs à intégrer massivement le mouvement Sens. Ce mouvement, j’y adhère corps et âme ». Ces mots sont du promoteur des Nuits atypiques de Koudougou (NAK), Koudbi Koala.

Ses motivations sont d’ordre social, culturel, moral, humain... « Servir et non se servir exige de placer l’humain au cœur de nos préoccupations. Le moment est venu de se réarmer moralement », ajoute-t-il. Au Burkina comme en Afrique, des générations entières de politiciens ont déçu. L’heure est donc venue de « rompre » avec les élites politiques qui ont détruit ce pays, assène Guy Yogo, membre de la coordination nationale du mouvement Sens.

Le parrain du Mouvement Sens à Koudougou, Koudbi Koala a appelé les jeunes, les élèves, les étudiants et les femmes à adhérer le SENS

Aujourd’hui, son mouvement propose l’émergence de nouveaux paradigmes. « Le 2e axe de notre vision est la refondation. C’est-à-dire, construire un nouveau modèle enraciné dans nos valeurs », explique M. Yogo. Quoi qu’il en soit, la jeunesse de Koudougou est apte. « Nous entamons, à partir de maintenant, la construction d’une société de droit et de justice ; où l’égalité de chance, l’équité dans le partage, la vérité dans l’action et le respect de nos valeurs traditionnelles sont rois », fait noter Carine Zaba, membre du Comité d’organisation.

A Koudougou, le mouvement SENS n’a pas été orphelin ; de nombreuses personnes sont venues l’écouter ou adhérer

Lire aussi :Législatives du 22 novembre : La liste des candidats du mouvement SENS


La coordination communale est composée de 12 membres dont quatre femmes et huit hommes. Elle est dirigée par Jean Patrice Da. Il a rassuré, à travers le bureau, une participation active de la jeunesse au débat politique national. Les femmes aussi comptent jouer leur partition pour implanter le mouvement dans toute la municipalité. « Beaucoup se sont investis dans la politique avec pour souci d’apporter des conditions meilleures aux femmes. Ils veulent l’émancipation de la femme, mais on lui ferme les portes des instances décisionnelles », a déploré Blandine Ky, par ailleurs directrice exécutive de l’association Benebnooma, membre de la coordination communale. Le Mouvement Sens est le cadre idéal pour les femmes de s’engager en politique, parce qu’elles ont la parole et le pouvoir.

Le coordonnateur national, Me Hervé Kam s’adressant à la foule venue l’écouter

Le coordonnateur national du Mouvement Sens, Me Guy Hervé Kam, a salué la mobilisation des jeunes et des femmes de Koudougou, à l’occasion de cette cérémonie de lancement des activités du Mouvement. Il a aussi rendu hommage au Président Maurice Yaméogo, père de l’indépendance du pays et à Norbert Zongo, journaliste émérite, tous deux ressortissants de Koudougou. « Le Burkina est le résumé des valeurs pour lesquelles nous nous battons », soutient Me Hervé Kam. Son mouvement incite à une prise de conscience des jeunes. Ils ne sont pas l’avenir de notre pays, ils sont notre pays, argue l’homme de droit, exaspéré que les jeunes et femmes soient toujours utilisés comme des haies d’honneur des hommes politiques. Cette fois, ils ont leur mot à dire et un espace pour le faire.

Raogo YAMEOGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés