Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 9 septembre 2020 à 23h11min
Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

Dans un post publié, ce mercredi 9 septembre 2020, sur sa page facebook, Bassolma Bazié exige que des dispositions (sonorisation, possibilité pour la presse d’assister et de transmettre en direct l’audition) soient prises pour que sa comparution devant le Conseil de discipline du Ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, soit véritablement publique.

« Quelle que soit la date effective du déroulement de cette « comparution », qui est prévue publique par les règlements, il serait impératif que des dispositions soient prises, par qui de droit, afin qu’une sonorisation et une diffusion en directe sans aucune entrave à la Presse se fassent, afin d’assurer pleinement le droit à l’information, à la vérité et à la justice pour tous et toutes sur l’ensemble du territoire national », a-t-il écrit.

Il a aussi réaffirmé, dans le post, sa détermination à se battre pour la défense des valeurs d’intégrité, de dignité et d’honneur selon ses engagements devant certains devanciers dans le syndicalisme. Il s’est aussi engagé à assumer son rôle de porte-parole des syndicats avec toute l’exemplarité et la fermeté exigées par les principes organisationnels.

En rappel, Bassolma Bazié doit comparaitre, le 17 septembre 2020, devant le Conseil de discipline du Ministère de l’éducation nationale pour avoir, selon la note de convocation, refusé de remplir le volume horaire de 10h qui lui a été attribué par le proviseur du Lycée Philippe Zinda Kaboré où il enseigne en Science de la vie et de la terre.

L'EXEMPLARITE ET LA FERMETE EDICTEES PAR NOS ORGANISATIONS NE PRENDRONT AUCUN RIDE !

Depuis le 4 septembre 2020, nous...

Publiée par BAZIE Bassolma sur Mercredi 9 septembre 2020


LIRE AUSSI : Education nationale : Bassolma Bazié doit comparaitre devant le Conseil de discipline


Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 septembre à 13:26, par TANGA En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Est ce que la loi lui permet d’exiger ça ?
    Si non, chacun pourra exiger ce qu’il veut dans ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 16:04, par welore En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

      tanga tu ne l’est pas vraiment. relis ton commentaire relativement à la publication faite par lefaso.net sur le même sujet.
      es tu un envoyé ? j’espère que non ! sinon il faut savoir s’envoyer. Bassolma n’a pas demandé que la convocation soit publiée. et comme c’est déjà fait il faut qu’il se lave publiquement. ce sera l’occasion de montrer à tous ceux qui se mensturbent que le syndicalisme n’est pas un jeu de prostitution.
      vous avez mes respects

      Répondre à ce message

      • Le 10 septembre à 20:01, par Le Financier En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

        On passe des agents en conseil de discipline dans le public et dans le privé. Ça c’est un problème entre lui et son employeur. Que ce monsieur arrête de nous distraire, il n’est pas le centre du Burkina. Il n’est pas un surhomme, mais un agent de la fonction publique et se doit de remplir les obligations en tant que fonctionnaire ou le cas contraire, démissionne.

        Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 16:13, par Indjaba En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

      Il cherche un bouclier humain. Il fait tout pour ramener l’affaire sous l’angle syndical comme ça il a le soutien du syndicat qui pourra faire un chantage à Roch. Je vous jure que même si Basolma tue ou viole et qu’on veille l’entendre, il invoquera le syndicat devant ses juges . Heureusement que nos juges savent faire la part entre leur syndicalisme et leur boulot.

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 13:49, par MonOpinion En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Hola ! hola ! hola ! Ca suffit a la fin ! Un conseil de discipline n’est pas une conference de presse. C’est une instance interne de resolution de conflit et les debats et deliberations sont internes a la structure concernee. Pourquoi le conseil de discipline de Bassolma doit-il etre un evenement public a mediatiser ? Le gouvernement va t-il mediatiser tous les autres conseils de discipline ?
    Venir reciter des conventions que le Burkina a signe ou ratifie ne peut en aucun cas effacer la responsabilite d’un employe a honorer son contrat de travail. Un enseignant ne peut pas sacrifier l’avenir des enfants sur l’autel du syndicalisme. On est travailleur d’abord avant d’etre syndicaliste. Pas le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 13:54, par y En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    La loi doit être appliqué dans toute sa rigueur, si en étant un responsable syndical on ne doit plus accomplir son travail, tout le monde allait être responsable syndical.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 13:58, par bounty En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    C’est de l’acharnement pur et dur. On sent que Basolma vous dérange vraiment.
    Il y a tellement de gens à poursuivre dans que je me pose la question de savoir pourquoi lui ?
    Nous a entièrement confiance à Basolma BAZIE et il a notre soutien total.
    Je suis sûr que vous allez bouffer la honte avec ce conseil.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:02, par ali baba En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Contrairement a ce que tu écris, tu n’incarnes pas les valeurs des aînés syndicalistes. Tu es un simple populiste mais pas d’exemplarité dans ce que tu fais comme tu prétends incarner.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:02, par Paulin En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    TANGA, il me semble que vous n’avez pas bien lu le texte, il est dit qu’il exige que la cmparution "soit véritablement publique". "...cette comparution qui est prévue publique par les règlements..."

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:11, par KABORE En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Je n’aime pas ce Monsieur la mais il faut reconnaître qu’il est assez logique dans son raisonnement et toujours fidèle à lui même. En vertu de quoi, sa convocation a été rendue publique ? Donc il a raison d’exiger une telle chose surtout qu’il est sûr de lui. C’est à l’Etat de revoir sa stratégie. Sinon à l’allure où vont les choses s’il se présente aux élections peut être que moi même je vais le voter😂😂😂.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:18, par HAYAAH En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Bonjour
    parce que Monsieur qui se croit le plus intelligent, le plus important et le plus véridique du pays doit passer en conseil de discipline toute activité doit s’arrêter, tous les moyens humains et matériels du pays doivent être mobiliser ? Mon Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:20, par Dimanche OUEDRAOGO En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    A mon avis la demande de Mr Bassolma si n’est pas interdit expressément par la loi, qu’il le fasse lui même a ses propres frais. Je ne comprend pas pourquoi pendant qu’on lutte contre la vie cher, il faut faire supporter des charges au pauvre contribuable Burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:21, par Indjaba En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Il n’est vraiment pas modeste ce ’’ mec’’. Ses défenseurs le prennent pour monsieur ’’intelligent et connait tout’’. Depuis là je suis sûr Google à la recherche des ouvrages qu’il a écrits et des résultats scientifiques qu’il a produits en SVT mais ma connexion me fait défaut. 1)Tu refuses de donner les cours, on te demande une lettre d’explication tu y insultes ton proviseur 2)on te convoque en conseil de discipline et tu sors des phases. 3)Le comble c’est que tu ne laisses pas ton salaire. C’est aussi un détournement et un pillage que de percevoir un salaire pour lequel on n’a pas bossé. Avec ce manque de respect pour l’autorité, Basolma a induit les travailleurs en erreur qui pensent qu’on peut boxer, insulter et boycotter impunément. Le développement du pays a du chemin car la mesquinerie y domine et les esprits sont anti-reformes donc anti développement. Sankara Sankara Thomas, repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:47, par songdo En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Bassolma en quoi ton audition en conseil de discipline nous intéresse, pour que sa soit public .TU te surestimes ,tu n’es pas plus patriote que moi ou tout autre personne.Si tu ne veux pas travailler dégage,tu es un fonctionnaire tu n’es pas un commerçant,tu es regis par la loi ,parce que tu es un syndicaliste que tu es au-dessus de loi,quitte la-bas.Détrompe toi ,le syndicalisme ne te donne pas la légitimité.Tu n’es rien et tu ne seras rien au burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:53, par Le musulman En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Pauvre Burkina ! C’est vraiment le comble ! Il est qui pour exiger que la séance le concernant soit publique ? C’est vraiment une insulte pour tous les membres de cette instance ! Ce qu’il croit être, il ne l’est pas en fait et s’il ne fait pas attention c’est bientôt la descente aux enfers. Je crois que ce monsieur a intérêt à être plus humble car s’il croît tout en Droit, il va se casser le nez quelque part !

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre à 09:08, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

      - Mon ami Le musulman, tu es musulman alors contrôle ton langage au lieu de blasphémer car c’est puni par Allahou Wa Soubahahu Tallah, et moi aussi je risque de croire que tu es adepte du necteur qu’est le dolo alias ’’Kièpalo’’. En quoi c’est une insulte et pourquoi en tant que musulman tu évoques si facilement l’enfer ? Non, Bassolma veut la vérité et il souhaite que tout le monde soit témoin. Moi je trouve qu’il est au contraire véridique et serein.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 15:10, par Le fils du pauvre En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    C’est bien de réagir au publication des gens. mais souvent j’ai l’impression que certaine d’entre nous sont plus guidée par la passion à telle point que l’esprit de discernement les échappe. posons -nous les questions suivantes :
    Qu’est ce qu’un conseil de discipline ?
    Quelle est sont objectif ? A quand elle a lieu ?
    Quelles sont les textes qui encadrent un conseil de discipline ?
    Comment se déroule t elle ? est- ce dire que lorsque on est traduit devant un conseil de discipline on est d’office coupable ? Quelles sont les droits du présumés coupable.
    les délibérations du conseil de discipline ont une valeur juridique ? Dans tous les cas, n’y a t- il pas de voie de recoure ?
    En ce penchant sur ces question les réactions émotives et/ou passionnelles pourraient être rayer des commentaires.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 15:24, par Le Boss En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Mr Bassolma, quand vous faites passer un élève en conseil de discipline, la séance est elle publique ?. Je ne pense pas. C’est a huit clos entre le proviseur et les profs concernés et souvent même a l’absence de l’élève concerné. Les conseils de discipline se fassent en interne. Ce n’est pas un jugement devant des tribunaux.
    Donc il ne faut amener le problème la ou c’est pas arrivé.
    Le Boss

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 15:28, par ali baba En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Je tombe des nues, 10 H par semaine et on n’est pas capable de le faire correctement, ton boss demande des explications et on remue ciel et terre pour s’en déroger. On est OU ? Soyons humble et honnête mr le syndicaliste, en tant que syndicaliste vous devriez vous battre d’ailleurs pour mettre fin a ces règles et lois d’antan qui arrangent la petite bourgeoisie urbaine. Comment prétendre a un salaire intégral avec 2H de travail par jour sous prétexte qu’on est syndicaliste ? Lequel des deux fonctions justifie le salaire ! si être syndicaliste est mieux payé, alors cesse d’enseigner et va faire ca tout court. Ne prends pas les gens comme des cons Mr le syndicaliste. Un mec assez vulgaire et discourtois, dommage qu’il ne comprenne pas ca !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 16:14, par Le fils du Pauvre En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    M le BOSS je vous invite à aller à la connaissance des textes régissant un conseil de Discipline d’un fonctionnaire et d’un élevés pour mieux vous cultiver. nos enfants et nos petits frères nous lisent . apprenons les à raisonner et à discerner sur des bases solides et non du sensationnel. Nous les internaute soyons des exemples de morale et de civisme au près de ceux qui nous lisent. merci bien

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 16:15, par Mogo En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Quel fanfaron, ce Bassolma Bazié !! J’espère que les autorités ne vont pas accéder à cette requête populiste. Comme l’a dit quelqu’un, il faut qu’il fasse la politique à visage découvert au lieu de se cacher derrière un syndicat. Il parle des aînés exemplaires. Mais ces ainés ont été droits et justes dans leur posture de syndicaliste, comme les Tollé Sagnon et j’en passe. Lui c’est un opportuniste et un harangueur de foule, qui profite de sa posture pour assouvir ses desseins politiques. Mais ça ne marche pas comme ça et il sera traité sans passion

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 16:47, par Papou En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    He mon Dieu...Je suis mort de rire. Toi tu t’aimes trop hein. Pour une action légitime d’un organe de l’Etat à l’encontre d’un de ses employés on doit rendre ça public. Tu te prends pour qui ? Même les golf là n’ont pas eu ça c’est toi petit prof zélé là qui en aura droit. Fais le malin seulement...on sera se voir

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 16:47, par QUID En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Pour qui se prend ce type ?
    Bien qu’il ait presomption, il veut amener son conseil sur un terrain dangetreux.
    C’est vrai que il y a du laisser-aller dans ce pays mais si ce que ce type demande est accepté, le pays aura fait un dangereux recul. Qu’il reponde de ses actes

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 17:32, par ARMAND En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Pour qui il se prend ce monsieur. Pas besoin d’un scenario comme un tournage d’un film même si nous sommes au pays du fespaco. Un syncaliste doit donner un bon exemple. Les frappes chirurgicales c’est a la guerre

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 17:49, par Nabiga En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Tous ceux qui ont comparu avant lui, on fait ça avec sono ou quoi, pourquoi exige t il ces dispositions ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 19:16, par Fandata En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Mon cher Bassolma. Combien de fois des fonctionnaires ont été traduits devant les conseils de discipline dans leurs département ministériel respectif. As tu déjà entendu parler de cette histoire de sonorisation et du direct couvert par la presse ? Tu es fonctionnaire avant d’être syndicaliste. Alors vas répondre avec tes arguments de la raison de ton refus de remplir les instructions de ton proviseur. Arrête donc de demandé l’impossible et comme tu semble être un champion en matière de convention internationale tu ne devrais pas avoir de problème pour t’en sortir. A la limite tu peu financé de ta poche la sonorisation et la couverture médiatique que tu semble aimé tant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 20:17, par Voltaïque indigné En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Ce Monsieur est un employé de l’état ou c’est lui qui est l’employeur de l’état ? Dans quel état vraiment géré un employé traduit en conseil de discipline peut il avoir le culot de tant de prétention ? Yako le pays du YARÉ ( anarchie) où chacun définit ses propres lois ses propres droits et ses propres devoirs.

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre à 23:41, par Serge Henri En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

      L’ÉTAT n’est nullement l’apanage où la volonté des seuls gouvernants. La construction de l’État se fait sur la base des principes de droit, de l’égalité et de l’équité de tous vis à vis des textes. La présidence ou l’occupation de postes ministériels d’un pays ne nous fait nullement de nous des plus patriotes. Le radicalisme syndical est nourrie de l’injustice et de l’inégalité sociale et la gestion gabégique et mafieuse des ressources nationales. Il me paraît important que les gens s’interrogent pourquoi le syndicalisme ? Il comprendont pourquoi la fougue et l’engagement de l’homme. Je pense que ce Monsieur n’a nullement l’intention de se présenter comme le plus intelligent par contre je sais que certains ont révendiqué la paternité d’une lutte collective en l’occurrence l’Insurrection Populaire et même l’appartenance politique des martyrs tombés sous les balles assassinés du régime défunt de Blaise Compaoré que les tenants du pouvoir actuel ont été les maîtres orchestres de cette longévité, forfaiture et dictature que le peuple a subit. Je vous invite à lire le Pr Mahamadi SAWADOGO dans penser l’engagement.

      Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 08:41, par Caleb En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Tu n’as rien à exiger. Le conseil de discipline existe dans tous les minières. Beaucoup de travailleurs y sont passés. C"est ton tour maintenant. On te reproche de ne pas avoir exécuté ton volume hebdomadaire qui est de 10 heures. En temps normal le volume horaire hebdomadaire d’un professeur certifié de lycée est de 18 heures. Certainement qu’en raison de vos responsabilités syndicales ou par surnombre d’enseignants dans l’établissement, on vous en a attribué 10. C’est pour ça qu’on te paye et pas 3 heures.
    Inutile alors d’ameuter la population pour faire croire qu’on te fait du tort.
    Ce que tu veux qu’on fasse pour toi, les travailleurs, le système éducatif et le pays, commence par le faire toi-même en faisant correctement le travail pour lequel tu es payé.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 08:47, par ZONGO Paul En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    si ce qui est reproché a Mr Basolma est vrai, sa défense ne m’intéresse pas du tout car en tant que syndicaliste et critiquant la médiocrité de nos dirigeants, il aurait du tout mettre en oeuvre pour assurer pleinement ses heures de cours et en cas de difficulté s’en référer a qui de droit pour résoudre le problème et non le contraire, si ce qu’on le reproche est vrai, il ne mérite pas de diriger une structure syndical.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 09:51, par Le réaliste En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Si ce comportement de houligane, de mépris vis-à-vis de l’administration qui est la mère de tous les fonctionnaires, la culture de la pagaille au sein des jeunes agents constituent de l’intégrité, de l’honneur, une dignité, un exemple et une fermeté pour Monsieur Bassolma BAZIE et ses adeptes, alors ils ignorent tous les vrais sens de ces mots si précieux.
    La comparution se tient dans un bâtiment public à une heure ouvrable et cela le rend du coup véritablement public. On n’a pas besoin de tambour parce qu’il s’agit de BAZIE. Ce conseil doit se tenir comme les précédentes habituelles séances.
    Pourquoi un tel tapage et à quelles fins ? Toujours pour semer la pagaille comme d’habitude !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 10:04, par kwiliga En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    "Bassolma Bazié exige"
    Il ne sait pas souhaiter, demander, solliciter,... non, il ne sait qu’exiger.
    C’est déplaisant cette attitude perpétuellement supérieure.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 11:17, par Ka En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Pourquoi pas ? Bassolma Bazié a raison d’exiger que sa comparution soit en public, car, le TPR de notre révolution inachevée utilisait la maison du peuple bondé du monde pour ses jugements : Mais en ce moment le pouvoir était au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 12:12, par Moro En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Qui prendra en charge la sonorisation et la communication ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 12:32, par Kouda En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Bonjour Lefaso.net,
    Les commentaires des internautes ne s’affichent pas lorsqu’on clique sur un article paru sur votre site internet.
    Courage dans la recherche d’une solution durable car ça fait la 2ème fois récemment que ce problème se produit.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:23, par Tengbiiga En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Vive BASOLMA, l’homme le plus intelligent et le plus important du Burkina.

    Il est vraiment gonflé ce monsieur !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 06:41, par Adakalan En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Moi je pense que certains internautes doivent contextualiser la situation. Du moment ou la comparution a été rendu publique,il est logique que Bassolma demande a ce que le conseil sont largement médiatisé.
    Dans tous les cas c’est la.transparence dans l’action gouvermentale qui nous importe.Que cela vaut pour tous les burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 09:11, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    - Tous ceux qui s’en prennent à Bassolma BAZIÉ ici sont des gens du MPP ou des farfelus et des pauvres types que des gens du MPP on payé pour faire ce sale boulot, mais ils le regretteront tous à leurs dépens !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:32, par Bigbalè En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Le comble c’est qu’on voit dans les différents commentaires qu’ils y a encore des gens qui pensent que c’est eux qui ont créée la Haute-volta devenue Burkina Faso ! Aucune trace d’humilité et ça, ça va emporter plein de gens dans les années à venir !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 20:16, par Fandata En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Koro yamyele, si toi tu es contre le MPP c’est ton droit le plus absolue mais de grâce pour les internautes en grandes majorité qui estiment le contraire de ta pensée c’est aussi leur droit de dire que pour cette fois Bassolma n’est pas l’exemple du syndicaliste et du syndicalisme. Voilà quelqu’un qui demande des cotisations pour soutenir des grévistes et pendant ce temps il n’accomplit pas correctement son boulot d’enseignant. Quelle image il donne à l’éthique et à la déontologie dans la fonction publique. Il ne s’agit pas de suivre bêtement quelqu’un soit il lealer syndical, mais savoir lui dire la vérité quand il le faut.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 20:30, par Fandata En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Monsieur koro yamyele que ça soit MPP, AAA,ou BBB qui sera au pouvoir tant que toi et moi et le peuple ne seront pas auto disciplinés, nous courons à nôtre perte. Car en vérité l’expression du genre comme c’est Bassolma il faut le soutenir, trahit la conscience humaine.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 00:16, par jeunedame seret En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Le ministère a déjà échoué par manque de professionnalisme. Il reste maintenant à aller confirmer son préjudice de gestion devant Bassolma et demander pardon. Beau théâtre !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 10:28, par L’animiste En réponse à : Education nationale : Bassolma Bazié exige que sa comparution soit vraiment publique

    Cette analyse n’engage que vous, puisque vous êtes spécialiste en droit du travail ! C’est ainsi que l’on conforte dans les idiots dans leurs petites têtes qu’ils sont des dieux et ça se termine toujours mal. Dites à sa voisine d’essayer un peu de faire une grève de quelques heures et on verra les résultats.Elle sera certainement renvoyée à ses casseroles et autres marmites et louches !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ministère de l’Agriculture : Le bilan de 2016 à 2020 jugé satisfaisant
Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation
Deuxième conseil ordinaire de la F-SYNTER : Les syndicats inquiets de la situation nationale
Journée internationale du pharmacien : Les spécialistes du médicament donnent leur sang pour sauver des vies
Province du Sanguié : L’association « Bâtir pour les générations futures » s’attaque à l’incivisme en milieu scolaire
Education : Le ministre Stanislas Ouaro visite les infrastructures scolaires dans la province du Nahouri
Cotisations sociales : La directrice générale de la Carfo invite les collectivités territoriales à immatriculer les travailleurs
Burkina : CRS et l’Ocades Caritas élaborent une stratégie conjointe pour mieux répondre aux besoins humanitaires
Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé
Santé maternelle et infantile : Un projet lancé pour améliorer la recherche dans le domaine
Formation professionnelle au Burkina : Le CIFDHA outille les jeunes de Boulsa
Justice : Le ministère passe en revue ses activités de 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés