Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Agriculture : les chenilles légionnaires refont surface dans la commune de Gaoua

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 31 mai 2020 à 01h11min
Agriculture : les chenilles légionnaires refont surface dans la commune de Gaoua

Avec l’installation précoce des pluies dans la région du Sud-Ouest, quelques agriculteurs sont déjà à pied d’œuvre avec des plants de maïs en stade de montaison et de levée. Mais malheureusement ils ont constaté quelques attaques légères de chenilles depuis deux semaines. Constat fait le 29 mai 2020 à Sampoli au secteur n°7 de Gaoua et à Danhall (village situé à 11 km de Gaoua).

A Sampoli au secteur n°7 de Gaoua, Bernard Da exploite une superficie de maïs sur 8 hectares dans un bas-fond. Il dit avoir semé le 23 avril dernier et deux semaines après il a constaté des attaques de chenilles sur quelques plants de maïs. Pour minimiser les dégâts, il a aussitôt commencé le traitement. « Le champ est vaste, si je ne commence pas à traiter très tôt les dégâts seront énormes, parce que dès que le maïs pousse il est attaqué » nous confie Bernard Da.

Dans le village de Danhall à 11 km de Gaoua, se trouve l’exploitation de Sié Vokité Somé, entrepreneur agricole et producteur semencier. Sur les 30 hectares qu’il exploite, 8 sont emblavés en maïs. Dans ce champ également les plants au stade de levée sont par endroit la cible des chenilles.

Pour venir à bout de ces parasites Sié Vokité Somé prône un traitement en masse et simultanée avec les champs voisins des autres producteurs. « Les attaques dans mon champ sont par endroit et j’ai commencé à traiter avec des produits homologués. Pour le moment ce n’est pas trop inquiétant parce que mes voisins producteurs n’ont pas encore commencé, sinon si tu traites à ton niveau et tes voisins ne font pas pareillement au même moment ; ton traitement n’aura pas de sens. C’est pourquoi l’année passée on s’est organisé pour faire un traitement collectif » ajoute Sié Vokité Somé.

Pour prévenir ces attaques de chenilles, M. Somé conseille à ses collègues producteurs quelques astuces. « Il faut mélanger les semences avec les produits homologués contre les chenilles avant de les semer, parce que dès les premières repousses les parasites commencent à ronger les feuilles, et surtout opter pour un traitement collectif pour plus d’efficacité ».

Boubacar TARNAGDA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le paludisme : La campagne de prévention lancée à Ziniaré
Don Bosco Mullan : L’Irlandais qui veut ériger un monument du capitaine Thomas Sankara au siège de l’Union Africaine
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Lutte contre le Covid-19 : Dicko Fils, Habibou Sawadogo et Nourat s’engagent auprès de l’UNICEF
Axe Kantchari - Diapaga : L’escorte du président du CSC, Mathias Tankoano, victime d’une attaque terroriste
Loropéni : Un conflit communautaire fait 3 morts
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés