Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Musique : Fusion FL, le groupe en vogue à Bobo Dioulasso

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • vendredi 21 février 2020 à 23h35min
Musique : Fusion  FL, le groupe en vogue à Bobo Dioulasso

Ils font partis des étoiles montantes de la musique Burkinabè. Née dans la belle cité de SIA à Bobo Dioulasso, Fusion FL se fraie peu à peu un chemin dans le cœur des mélomanes bobolais. Plus connu dans la capitale économique, le groupe a entamé ces dernières semaines, une série de prestations à Ouagadougou. Une occasion pour se faire une plus large visibilité. Lefaso.net a interviewé les membres du groupe, composés d’une femme (rappeuse), founabi et de lasmo, chanteur d’origine malienne. Avec eux, nous avons abordé des questions liées à leur carrière ainsi que des difficultés qu’ils rencontrent. Entretien !

Lefaso.net : Présentez vous

Founabi : Moi c’est Zerbo Fanta alias Founabi, membre du groupe fusion FL.

Lasmo : Mon nom à l’état civil c’est Diarra lassine, et mon nom d’artiste c’est Lasmo, membre du groupe fusion FL

Comment vous vous êtes rencontrés ?

Founabi : On s’est connu en 2015 à Bobo dioulasso, lors d’un concert d’oumou sangaré.

Lasmo : J’étais dans le groupe d’ oumou Sangaré . C’est à l’occasion du concert de cette dernière à Bobo Dioulasso que j’ai rencontré Founabi . Elle et Oumou Sangaré sont amies.

Pourquoi avez-vous décidé de cheminer ensemble ?

Founabi : L’initiative vient de moi. J’étais une grande fane du groupe yeelen. Aussi, j’étais la présidente de yeelen fan club à Bobo. J’ai toujours rêvé de créer un groupe de la même carrure qu’eux. Etant donné que je suis une « rappeuse » et que lasmo chante, cela faisait l’affaire.

Quel est le sens du nom Fusion FL ?

Fusion FL : La fusion c’est l’union, FL ce sont les débuts de nos prénoms, Founabi et Lasmo.

Depuis combien d’années avez-vous formé le groupe ?

Le groupe est né en 2017. Nous avons sorti le premier album en décembre 2017. L’album s’appelle Djarabi.

Quel est votre genre musical et pourquoi ce choix ?

Fusion FL : Nous sommes dans la variété musicale. On chante de l’affro mandingue, de l’affro trap , du tecno. Dans la vie, un artiste doit savoir faire tous les genres musicaux. Nous avons de nombreux fans et chacun a son goût musical. Il est donc important de diversifier le genre musical.

Quels sont les sujets que vous abordez dans vos chansons ?

Fusion FL : Nous parlons de la mort, du mariage, de l’amour. En général, ce sont des faits de société.

Quel sont les difficultés que vous rencontrez dans votre carrière ?

Fusion FL : Déjà, étant donné que nous vivons à Bobo c’est difficile de se faire un nom. Tout est centralisé à Ouagadougou. Regardez, à titre d’exemple notre album est sorti depuis décembre 2017. Nous avons fait la promotion à Bobo. Malheureusement, nous avons remarqué qu’à Ouagadougou personne ne nous connaissait.

Quelle est votre actualité musicale ?

Nous avons fait un featuring avec Floby qui est sorti le 14 décembre dernier. Présentement nous sommes à Ouagadougou pour des prestations. Le but, c’est de nous permettre d’être mieux connu par le public.

Un conseil à donner aux jeunes qui veulent créer des groupes de musique comme le vôtre ?

Fusion FL : Former un groupe de musique est vraiment difficile. Il faut savoir qui est le plus âgé. Le respect mutuel est nécessaire. Surtout, ne jamais écouter les mauvaises langues.

Votre dernier mot

Nous remercions nos fans. Aussi, Mercie à Lefaso.net pour sa disponibilité à l’endroit les artistes musiciens.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : la culture touchée, mais pas coulée
Lutte contre le covid-19 au Burkina : L’artiste Don Sharp de Batoro participe au combat
Religion : « La musique est un moyen d’évangélisation », dixit l’abbé Lucien Wanré
Christiane Zoungrana : « Le tissage, c’est une histoire d’amour »
Poème : « Magnificat » de Marie Mechtilde Guirma
Bobo-Dioulasso : Ous Hebié dédicace son troisième album « Yahigô »
Musique : Bil Aka Kora marque son retour sur scène avec « fulu », son sixième album
Mode : « Face », une émission pour briser les préjugés sur le mannequinat
Burkina Faso : Report de la Semaine nationale de la culture
Vernissage : ‘’ écrits sous moustiquaire’’, une exposition de Marie-Clotilde Bastide
Semaine nationale de la culture 2020 : Des innovations majeures pour cette 20è édition
2e édition du grand prix de poésie Thomas Sankara : La cérémonie officielle de la remise des prix aura lieu le 21 mars 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés