Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué de presse • dimanche 2 février 2020 à 23h50min
Augmentation des  tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

Dans ce communiqué de presse, les services de communication de la primauté annoncent que le chef du gouvernement rejette toute augmentation des tarifs des opérateurs de téléphonie, notamment celle annoncée par Orange Burkina.

Dans un communiqué daté du 30 janvier 2020 et relayé par les médias et les réseaux sociaux, la société de téléphonie mobile Orange annonce un réajustement de ses tarifs à la hausse, à partir du 17 février 2020. « Ce réajustement tarifaire fait suite à l’entrée en vigueur de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2020, qui augmente le taux de la taxe spécifique sur les entreprises de télécommunication à 7% du chiffre d’affaires réalisé par chaque entreprise », explique la société.

Dans un tweet diffusé ce dimanche 02 février, le Premier ministre juge la décision de la société Orange inacceptable et contreproductive. L’adoption de la loi de finances ne saurait être selon lui, un argument suffisant pour décider d’une augmentation des tarifs, de façon unilatérale.

En effet, les responsables de cette société avaient adressé une correspondance à Son Excellence Monsieur le Premier ministre dans laquelle, ils ont exprimé leur inquiétude par rapport à l’augmentation de la taxe spécifique et demandé au gouvernement, d’examiner la question de la pression fiscale sur les opérateurs du secteur. Il est inacceptable que, sans attendre la réaction du Chef du Gouvernement, les responsables de Orange annoncent la mise en application de la décision.

En l’absence d’une étude qui va prouver que la pression fiscale sur le secteur des télécommunications est insupportable, le Gouvernement n’acceptera aucune augmentation liée à l’adoption de cette loi de finances. En clair, les prix pratiqués devront être maintenus jusqu’à ce que d’autres arguments plus plausibles indiquent le contraire.

DCRP/ Primature


Cliquez ici pour lire aussi Télécommunications : Orange Burkina annonce un réajustement des tarifs de communication et internet à partir du 17 février 2020


Vos commentaires

  • Le 2 février à 21:22, par Toto En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Selon vous, ils doivent s’entendre avec les autres compagnies pour venir augmenter les tarifs ou quoi ? Je crois que ce n’est pas maintenant qu’il faut monter au créneau, Il aurait fallu le faire depuis longtemps. Nous avons les services en communication les plus médiocres et les tarifs les plus élevés et vous ne dites rien. Sur cette question, les Burkinabés ont appris à ne plus compter sur vous ni sur l’ASCE, ni sur la ligue des consommateurs dont on a l’impression que chacun empoche au passage et se tait. Personnellement, j’ai toujours vu Orange comme une compagnie pour les riches et il est dommage que les 2 autres ne font pas mieux en matière de qualité de service. Sur ce coup là, j’espère que les Burkinabé le leur feront regretter. Je compte plus sur un boycott massif des service de ce "citron" par les Burkinabé que sur cette sortie des services de communication de la "PRIMAUTE".

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 21:57, par verite no1 En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Mr le PM, ya pas affaire d’etude ici, qu’ils baissent le prix ou rentre a Paris, c’est aussi simple que ca !
    Ils nous appauvrissent et nos enfants sont obliges de traverser l’ocean pour aller chez eux !

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 22:03, par Nabayouga En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Etonnant comme communiqué. J’espère que vous alkez reussir à faire plier les opérateurs de téléphonie. Il n’est pas normal que le téléphone soit plus cher au bf qu’en Europe.
    Par ailleurs on ne dit pas "primauté " mais "primature".
    Cest en pssant.passant

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 22:16, par Pascico En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Merci Monsieur le premier ministre d’affirmer notre souveraineté face à cet agissement néocolonial de Orange. Si cette taxe de la loi de finances 2020 est insupportable pour cette société, qu’elle s’en aille du Burkina ! Monsieur le premier ministre, ne tolérez pas ce chantage.

    Répondre à ce message

    • Le 3 février à 08:37, par À qui la faute ? En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

      Monsieur l’anti-neo-colonialiste, vous vous attaquez aux conséquences et non aux causes.
      - 1) Quand on privatisait n’importe comment et à n’importe quel étranger nous n’avons rien fait. L’autre société appartient à des Marocains. Pour dire que stratégiquement c’est une catastrophe. Et les Roch en tant que ministre ont lancé ces débuts de privatisation sauvage.
      - 2) L’augmentation continue des taxes de la part de ce gouvernement ne peut que se répercuter sur les citoyens. Quand on veut développer un pays on diminue les taxes pour booster la consommation. Je prends l’exemple de Sarkozy pendant la crise qui a baissé la tva sur plusieurs secteurs, créé des primes pour l’achat des voitures neuves, des avantages pour l’achat et l’entretien des maisons, pour le recrutement des jeunes et des seniors, etc et cela a fait son effet. Un gouvernement doit savoir donner aux petits pour gagner sur une grande base. Si vous donnez uniquement aux sociétés minières elles sont combien ? Et cela ne les incite même pas à rester si ce n’est la géopolitique et la rentabilité. Si vous donnez aux citoyens, l’argent circule et tout le monde gagne. L’ennemi de l’economie ce sont les taxes. Mais c’est sans compter sur les communistes

      Répondre à ce message

  • Le 2 février à 22:23, par Mogo En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Merci a son excellence le PM pour cette réaction. Je déplore le fait que LeFaso.net censure mes messages car j’avais invité le gouvernement à réagir face à cette hausse

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 23:12, par NEYA IBRAHIME En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Si une entreprise doit reverser 5% de son bénéfice aux impôts et quelques années plus tard elle doit reverser 7% ; alors elle a le droit d’augmenter ses coûts, de replanifier ses tarifs. C’est tout à fait légitime d’augmenter ses tarifs sinon elle procéderait à un licenciement massif ou offrirait des prestations médiocres

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 23:44, par Hamon En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Personnellement je n’ai jamais cherché un abonnement avec cet opérateur de téléphonie que je trouve cher et le service médiocre notamment avec l’internet. Mon fils m’a donné sa puce internet de cet opérateur et j’ai trouvé les connexions médiocres qui coupent intempestivement. Voici qu’il en rajoute : service médiocre et coût cher. Même appeler un numéro de téléphone de cet opérateur coûte cher à l’appelant. Le gouvernement Christophe Dabiré n’acceptera jamais la spoliation à bon marché des ses gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 03:27, par Sidpassata Veritas En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Il faut que les citoyens en tant que consommateurs se réveillent et profite de cette occasion pour dénoncer tout le pillage organisé de notre pays par les réseau de téléphonie.

    - 1- Il y a le problème de coût prohibitif de la communication téléphonique au Burkina. Des amis Sénégalais venus en rencontre de travail pour une semaine s’étonnait de cette grande cherté de la communication téléphonique.

    - 2- J’ai appris par un technicien de la télécommunication que le drame du Burkina dans ce domaine, c’est que sous le régime Compaoré, la privation de l’ONATEL qui est passé entre les mains de Maroc Télécom est allé jusqu’à la vente du nœud de télécommunication par lequel toute communication doit passer. En plus simple, cela veut dire que le Burkina a privatisé l’outil qui permet de contrôler toute télécommunication entrant ou sortant du pays. C’est un outil de souveraineté qui aurait été vendu, privant l’état burkinabè d’un outil de contrôle. Le pire c’est que c’est à une entreprise étrangère qu’on a vendu la capacité technique de surveiller la communication de tous, y compris des membres du gouvernement. Voilà une privatisation sur laquelle notre pays devrait revenir et renationaliser l’ONATEL ou au moins soustraire le fameux nœud de télécommunication à tout contrôle, même partiel d’une entreprise étrangère, qu’elle soit étatique ou privée.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 08:02, par Maxi maxi En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Si tous les ans après modification de la loi de finances le prix de nos produits augmente( lait, huile,sucre ;,téléphone etc.) Nous resterons toujours dernier au classement mondial des pays pauvres après les pays en guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 08:39, par L’Autre En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Mes félicitations au PM pour sa réaction. C’est devenu presque du chantage, voir du "harcèlement" de la part de ces soi-disant investisseurs ! Trop d’avantages fiscaux pour eux ; malgré ce fait, aucun investissement probant pour notre pays. Toute la richesse produite sur le sol burkinabé, avec la force des travailleurs Burkinabè, est rappatrié chez eux, aucune plus-value pour nous. Vos tarifs sont déjà hors de portés pour la majorité des Burkinabè avec un service piètre, TROP C’EST TROP

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 09:03, par fat24 En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    C’est très simple, s’ils ne peuvent pas, ils n’ont qu’à rentrer à Paris. Au cas contraire, que le gouvernement ouvre la voie pour une 4ème licence à accorder à une société de télécommunication comme MTN ou autres. Cela va réveiller nos sociétés de télécommunications, où la concurrence a disparu, à tous les niveaux, et où la qualité ajoutée à l’accessibilité de leurs réseaux dans leur zone reculée n’est plus trop leur préoccupation.
    Le gouvernement n’a pas a reculé ici. Ça me rappelle un autre cas, celui de SITARAIL par ces mêmes sociétés françaises ou encore de la future gestion de l’aéroport de DONSIN.
    Il faut que ces multinationales sachent que nous ne sommes plus dans les années 70, 80,90 où il suffisait d’un coup de fil depuis Paris pour piétiner sur les gens.
    Les ivoiriens disent, "A CONNAIT PAS, A DEMANDER" Ici, nous dirons, A PEUT PAS, A QUITTER

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 09:05, par TTIENFO En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Depuis des semaines voir des mois les clients des différentes sociétés de téléphonie mobile se plaignent de la dégradation croissante de la qualité de leurs différentes prestations sans aucune suite. La société Orange et les autres (TELECEL, TELMOB) n’oseront jamais servi une telle médiocrité de prestations au Sénégal, en Côte d’Ivoire ou au Mali sans être inquiétée. Non contente de ne pouvoir améliorer la qualité de ses services à sa clientèle, la société Orange se permet de déifier le Premier de nos ministres, troisième personnalité de ce pays qui lui demande un peu de temps pour analyser leur doléance. D’ailleurs rien ne surprend dans ce pays d’expérimentations des sociétés multinationales. Un pays où les règles d’une réelle concurrence sont foulées au pieds par des « individus » qui se jouent de nos institutions. Comment comprendre qu’un pays digne de ce nom confie sa souveraineté à des sociétés privées. Après avoir vendu la majorité des actions de l’ONATEL aux marocains sous le régime Blaise KOUASSI, le régime RMCK sans regret parachève ce forfait en cédant aux mêmes marocains le peu d’actions restantes encore détenues par l’Etat. J’avais oublié que lors de la déclaration de ses biens à sa prise de pouvoir, le président RMCK était actionnaire à ONATEL – TELMOB. Non seulement la société ORANGE augmentera impunément ses tarifs mais surtout les sociétés ORANGE et TELECEL emboiteront ses pas sans être inquiétées par qui que ce soit. A quoi ça sert de mettre en place une pléiade d’institutions républicaines pour cadrer les dérives des personnes morales et physiques et assister une augmentation de ces mêmes dérives sans les autorités ne lèvent le petit pour faire appliquer ses lois. Je plains Dr Nestorine SANGARE qui se bât comme les dérives et les nombreux manquements du contrat qui lie l’Etat burkinabé et le groupe BOLLORE. « Nan laara, an saara ». on est en année électorale, que chacun s’enrôle et fasse vote utile en tant que simple électeur ou candidat ses aspirations personnelles

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 09:06, par Un Burkinabê En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Je propose qu’une grande manifestation soit organisée à travers l’ensemble de notre pays pour demander :
    1- une meilleure qualité des prestations de services des compagnies de téléphonie
    2- une baisse significative des tarifs actuellement en rigueur
    3- une suppression pure et simple des frais de dépot et de retrait pour les comptes orange money. La gratuité des opérations pour les détenteurs de comptes orange est une arnaque à ciel ouvert. Prenons cette boutarde de Orange comme cadeau du ciel pour mettre les choses en l’endroit

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 09:56, par KingBaabu En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Tant que cette multinationale francaise aura pignon sur rue dans les anciennes colonies d’Afrique de l’Ouest, ne vous étonnez pas de la férule humiliante qui sera toujours le joug qu’ils imposeront aux pauvres consommateurs que nous sommes. Quoi de plus surprenant à cela ? Ils sont en territoire conquis. Il ya un an, le gouvernement ivoirien les a obligés à faire machine arrière sur une augmentation de leurs tarifs qui était déja actée. Monsieur le Premier Ministre, faites comme le gouvernement ivoirien : donnez-leur un ultimatum et saisissez la justice pour leur imposer des astreintes journalières. C’est aussi simple que cela. Not rocket science.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 10:09, par Lol En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Monsieur ’Train de vie de l’Etat’, dans quelle gare êtes vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 10:14, par Bakaridjan En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Personnellement je ne vois pas où est le problème de la primature dans ça ! Un opérateur veut augmenter c’est son problème ! Il y a deux autres opérateurs ! A moins qu’on veuille administrer les prix comme les hydrocarbures !
    Faisons attention à ne pas tuer nos poules aux œufs d’or !

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 10:30, par Kobyagda En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Si une entreprise doit reverser 5% de son bénéfice aux impôts et quelques années plus tard elle doit reverser 7% s’elle trouve que ce n’est pas profitable... elle plis bagage au profit d’un autre opérateur ; M. NEYA IBRAHIME c’est si simple. Dans ce BF d’aujourd’hui, Nous devrons se soucier de nous même d’abord. Je voudrai aussi que le 1er Ministre nous revient sur le fameux contrat de Sitarail (BF-Bolloré). Juste de passage
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 10:47, par Bao-yam En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Toute personne qui a fait un cours de CP1 en économie sait que toute augmentation de taxes est ultimement payée par le consommateur. Qu’un Premier Ministre (PM) économiste publie ce communiqué est étonnant.

    Orange doit attendre la réaction du PM, est-ce dire qu’Orange peut ne pas appliquer la taxe en attendant cette réaction ? Pourquoi avez-vous tardé à réagir ?

    Dans un système économique libre, le gouvernement ne peut pas fixer les tarifs pratiqués par une société privé. Les résultats d’une quelconque étude ne peuvent pas imposer à un acteur privé comment fixer ses prix. C’est le B-a-Ba de l’économie de marché. C’est la concurrence qui fixe les prix. Le gouvernement peut et doit s’assurer qu’il n’y ait pas une entente des prix. Le gouvernement peut réglementer la manière dont les prix seront fixés mais pas les prix eux-mêmes.

    Je précise que je n’ai aucune sympathie pour Orange ou Telmob ou autre. Ici, Orange fait du populisme, de même que le PM. Vu l’absence de clarté dans les prix où le prix réel n’est jamais connu à cause des promotions intempestives, ils auraient pu simplement augmenter les prix en réduisant leurs promotions discrètement. Faire ce communiqué est pour mettre la pression sur l’État.

    Quant à la qualité des services, les coupables ne sont pas les opérateurs téléphoniques mais l’État qui échoue à imposer un terrain de jeu nivelé. Si Orange investit et augmente la qualité du service alors que Télécel ne le fait pas et peut pratiquer des tarifs plus bas, les clients d’Orange le quitteraient. Il faut donc que le gouvernement impose à tous les opérateurs les mêmes contraintes. Cela les mettrait sur le même pied d’égalité. Mais avec des relations louches entre acteurs de l’État et du secteur privé, cela n’est pas fait. C’est cela la source du problème.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 10:52, par Maria de Ziniaré En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Des 3 sociétés de téléphonies du Faso la moins Burkinabè des 3 c’est bien Orange BF. Rappelez vous Airtel BF qui avait fait un chiffre d’affaire de 128 milliards CFA en 2016 a été vendu ( sous la transion ) à 515 Millions d’euro soit 337 milliards de CFA à France télécom et Orange Cote d’Ivoire ( 50% France télécom et 50% Orange Côte d’Ivoire) résultat du compte aucun kopeck privée ou publique Burkinabè dans le capital de la société rachetée qui deviendra Orange BF alors que l’état de Cote d’Ivoire est indirectement ( par le biais de Orange Côté d’Ivore ) actionnaire de Orange BF. En suite vient l’ONATEL dans lequel le Burkina a 16% du Capital ( c’était 26% Mais le PF RMCK a fait réduire notre part au bénéfice de Maroc Télécom qui est passé de 51 à 61%)
    la 3ème est TELMOB dont le capital est détenu est 100 % par Appolinaire COMPAORÉ. SANKARA nous a exorté à consommer ce que nous produisons et à produire ce que nous consommons. ORANGE BF n’est pas un ticket win win pour le Burkina. Alors si vous voulez que les bénéfices reste au Burkina et ne soient pas rapatriés hors du Burkina alors le choix est vite fait.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 14:07, par Lagitateur En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Si Orange persiste dans l’augmentation de ses tarifs, voilà ce que je propose :
    1. jetons nos puces Orange ;
    2. refusons désormais d’émettre un appel vers un numéro Orange ;
    3. refusons désormais d’enregistrer un numéro Orange dans notre répertoire ;
    4. arrêtons toute transaction sur Orange Money.
    Avec ces services médicores et déjà très chers, ces néocolonisateurs veulent encore nous sucer davantage. Nous refuserons désormais de nous saigner pour enrichir des cochons d’Inde.
    Merde aux colons d’hier et d’aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 14:14, par xyz En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Mon cher @Bao-yam@, vous en tant qu’Expert-Economiste, vous n’êtes pas logique avec vous-même. Vous faites cas de la @concurrence qui fixe les prix@ , malheureusement ici, il ne s’agit pas d’une concurrence pure et parfaite, mais plutôt d’une situation d’oligopole et en pareille situation il y a belle et bien entente de prix entre les faibles offreurs face au nombre important de clients. En définitive, ORANGE doit consulter les 2 autres en amont, le tout sous la supervision de l’ETAT Burkinabè.

    Répondre à ce message

    • Le 5 février à 11:02, par Bao-yam En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

      @xyz avez-vous lu la totalité de mkn écrit ? J’ai bel et bien dit que c’est à l’État de faire en sorte qu’il n’y ait pas entente sur les prix. L’objectif d’un acteur économique est de maximiser son profit. C’est l’absence de réglementation ou plutôt de mecanisme de mise en oeuvre qui crée le problème. Le coupable est qui : des gouvernements incompétents ou corrompus car soutirant des sous aux acteurs économiques.

      Quant à ceux qui disent qu’on a taxé le profit plutôt que le chiffre d’affaires, il faudrait savoir que le capital lui-même est un marché où les gens investissent pour un retour. Si une société fait moins de profit que la moyenne du marché, les capitaux la quitteraient et elle ferait faillite. Les gens attaquent le symptôme et non la source su problème. Quand vous êtes incapables de gérer quelque chose (L’État) qui êtes-vous pour imposer aux autres quel profit ils peuvent faire ? C’est à l’État de faire son travail, à commencer par le PM au lieu de faire su populisme insensé.
      Je ne suis pas nécessairement pour le capitalisme mais quand um gouvernement choisit ça et prétend qu’il peut avoir le beurre et l’argent du beurre, c’est de l’ignorance ou de la mauvaise fois.

      Répondre à ce message

  • Le 3 février à 17:12, par Juste En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Cette sortie du PM n’a pas de sens pour moi ; c’est purement et simplement du populisme. Vous avez tout vendu dans ce pays et vous voulez que vos nouveaux acquéreurs se plient à des exigences bidon. Le peu d’action que l’état détenait à l’ONATEL, vous l’avez bradé, conséquence, les Marocains feront ce qu’ils veulent. Que ça soit les coûts, la gestion des ressources et même le fisc. Dieu seul sait comment ces sociétés nous trompent . Pour ceux qui pensent que les coûts de communications sont moins chers ailleurs il faut qu’ils comprennent qu’ailleurs aussi les dirigeants sont différents. Dans un pays où les autorités veulent concurrencer avec les commerçants vous ne pouvez pas avoir mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 17:54, par CCCRC En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Le noir se caractérise par sa trop grande émotivité et le politicien l’a compris sinon il y a des choses pires que cela qui se passent dans ce pays mais on ne vous entend pas. Lors d’un congrès de votre parti vous avez jugez opportun de regler la question de l’inéquité des salaires. Jusque-là on attend ou bien c’est déjà du passé ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 17:58, par Ka En réponse à : Augmentation des tarifs de la société Orange : « Inacceptable » selon le Premier ministre

    Pourtant Orange à tous les moyens pour réduire ses prix de la communication. Dans ces dernières années, Orange a récupérer le monopole des autres opérateurs de notre pays sans aucun frais, et devrait avoir comme mission ‘’de service public.’’ S’aventurer pour une augmentation des prix, était d’investir sur les options avantageuse a la clientèle. Quand je compare leur offre d’internet par rapport a ce qu’ils font en Europe pour satisfaire la clientèle, je dis qu’Orange se fou de nous. Car, orange n’investit pas vraiment au Burkina pour améliorer les choses. Tout est fait par des sous-traitants pour ne pas investir afin que le pays en profite. Quant au personnel, il n’est fait que des stagiaires qu’on jette périodiquement. Si on analyse profondément les actions d’Orange au Burkina, on voit que cette entreprise se comporte en profiteuse et n’a aucun respect pour ses clients. Malgré tout, elle veut augmenter ses prix. Les services de téléphonie et d’internet (pas de bonne qualité) proposés au Burkina par "Orange " sont déjà 5 à 6 fois plus chers qu’au Ghana, Maroc, Kenya, Tunisie. Merci monsieur le premier ministre d’être très vigilent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement numérique : Le directeur des opérations de la Banque mondiale touche du doigt le projet E-Burkina
TIC : Des ingénieurs se familiarisent au Cloud computing
Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production
Cloud computing : Cinq jours pour sensibiliser aux enjeux du Cloud et démystifier son utilisation au Burkina
Marché de la téléphonie mobile au Burkina : L’épidémie de coronavirus risque d’impacter les importations
Journée mondiale de la radio : « Rien ne peut battre la radio en matière de notoriété et de puissance, même pas les TIC »
Promotion de la paix : Les meilleures productions radiophoniques primées
Journée mondiale de la radio du 13 février 2020 : Message du ministre de la communication
Médias : Des journalistes lancent une initiative pour mieux traiter l’information parlementaire
Conseil supérieur de la communication : Des vœux pour affronter une année de défis
Education au numérique : Les élèves du Lycée Philippe-Zinda-Kaboré sensibilisés à une utilisation responsable des TIC
Twitter : Plus de 100 000 followers pour Lefaso.net
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés