Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

1er congrès burkinabè de santé publique : Plus de 800 participants et 244 communications attendus

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 15 décembre 2019 à 21h56min
1er congrès burkinabè de santé publique : Plus de 800 participants et 244 communications attendus

Du 19 au 21 décembre 2019 se tiendra à l’Université Joseph KI-Zerbo, le premier congrès burkinabè de santé publique sous le thème « Contribution de la santé publique au développement des systèmes de santé ». L’information a été portée à la connaissance des journalistes ce samedi 14 décembre 2019 au cours d’une conférence de presse animée par le comité national d’organisation.

Ce congrès est une première pour les acteurs de la santé publique du Burkina Faso. Une occasion pour eux de faire connaître une discipline inconnue du grand public et qui, pourtant, occupe une place importante dans le système de santé. En effet, pour le commun des citoyens, la plupart du temps, quand on parle de santé, cela rime avec la fourniture de soins curatifs. Or, comme l’a rappelé Pr Laurent Ouédraogo, président du comité national d’organisation du premier congrès burkinabè de santé publique, quand on parle de santé, cela va au-delà des soins et cela prend en compte plusieurs choses.

D’où la notion de santé publique qui, selon le Pr Ouédraogo, « est une vision administrative de l’organisation des questions de santé pour la population. C’est pourquoi l’Etat écrit des politiques de santé, fait élaborer des politiques de santé pour faire en sorte que la question de santé qui constitue un problème important soit réglée. C’est une vision administrative, parce qu’il y a des lois qu’on prend, il y a des règlements pour encadrer l’action d’offrir des soins, de régler les problèmes de santé », explique-t-il.

Ce premier congrès initié par le département de santé publique de l’UFR SDS de l’Université Joseph Ki-Zerbo qui se tiendra sous le thème « Contribution de la santé publique au développement des systèmes de santé » sera l’occasion de mener une réflexion et une discussion scientifiques à la lueur des données probantes de santé publique et à l’analyse des politiques publiques de santé en vigueur dans la sous-région, afin de contribuer à améliorer la performance des systèmes de santé.
En plus du thème principal, huit sous-thèmes seront abordés au cours de ce congrès. Il s’agit entre autres de la gestion des systèmes de santé et des hôpitaux, de l’épidémiologie des maladies transmissibles, de nutrition et santé publique, de la santé de la mère et de l’enfant, etc.

Au cours de ce congrès sera donc présentée conformément aux sous-thèmes, une série de données sur l’épidémiologie actuelle des maladies transmissibles et non transmissibles, la santé de la mère et de l’enfant et la santé environnementale. Les participants discuteront également de la performance des systèmes de santé à la lumière des données actuelles de la sous-région. « Nous allons présenter un certain nombre de données provenant de recherches effectuées en milieu rural, en milieu urbain, sur des enfants, sur des femmes, des hommes, des vieillards en rapport avec les questions de grossesse ou pas et qui vont parler pour nourrir la discussion sur l’efficacité des systèmes de santé dans la sous-région et de façon globale en Afrique subsaharienne », a indiqué Dr Hama Diallo, secrétaire général du comité national d’organisation du congrès.

Ce congrès sera aussi l’occasion de créer la Société burkinabè de santé publique et de réfléchir sur la mise en place d’un réseau sous- régional des professionnels de la santé publique.

Il est attendu plus de 800 participants qui viendront des pays de la sous-région ouest- africaine, de l’Afrique centrale, mais aussi d’Europe. 244 communications seront données lors des conférences inaugurales, de présentations scientifiques orales et affichées et d’ateliers thématiques de réflexions.

Rendez-vous donc du 19 au 21 décembre 2019 dans la salle des actes du bâtiment PSUT à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou pour en savoir un peu plus sur cette discipline qui entend apporter sa contribution au développement des systèmes de santé.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Protection des enfants : Le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouaga I monte au créneau
Distinction scientifique internationale : Dr Halidou TINTO du CNRST entre à l’Académie Africaine des Sciences
Logements sociaux : Fin de calvaire pour Issiah Tabsoba
Ouagadougou : Des pesticides non-homologués saisis dans des marchés de la capitale
Agriculture : Le Projet PISAAF veut développer un système contractuel de vente au profit des producteurs de maïs
Campagne « Plus fort avec le lait maternel uniquement » : Le ministère de la Santé sollicite l’accompagnement des journalistes
KOSSOUKA voyage AU PDG de STAF : « Vous n’avez pas été prudent »
Quartier Zongo de Ouagadougou : Les habitants se mobilisent pour construire un pont
Enregistrement des naissances : L’Unicef et l’Union européenne renforcent les capacités opérationnelles de la direction générale de la Modernisation de l’état civil
BEPC 2020 au Nord : Fatimata Bintou Jaharahi Sawadogo bat le record
Prise en compte de l’animisme dans l’ONAFAR : L’association pour la tolérance religieuse salue le geste
Dori : L’UFC mobilise les FDS et la population civile pour le curage des caniveaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés