Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 12 décembre 2019 à 00h15min
Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina

2019 est l’année est l’année la plus meurtrière au Burkina Faso en proie aux attaques terroristes qui s’intensifient. C’est le constat de « Ambassadeurs de la jeunesse », un Think tank français qui vient de publier une étude sur la situation sécuritaire du pays des hommes intègres.

Selon un décompte de l’Agence française de presse repris par « Ambassadeurs de la jeunesse », le terrorisme au Burkina Faso a fait près de 700 morts depuis les premières attaques intervenues en 2015. « L’année 2019 est déjà la plus meurtrière avec au moins 428 victimes dont plus de la moitié (254) entre juin et début novembre », lit-on dans l’étude menée par Julien Cann et Tiphaine Manson, analystes au sein du pôle radicalisation et terrorisme au Centre international de recherche et d’analyse, une structure du think tank « Ambassadeurs de la jeunesse ».

De façon chronologique, l’étude faut revire les attaques terroristes d’ampleur de ces quatre dernières années. Par exemple, durant la première moitié de l’année 2018, l’on a totalisé 38 victimes dont 30 pour la seule attaque à Ouagadougou en mars. Le deuxième semestre a été beaucoup plus meurtrier au Burkina avec au moins 78 victimes. Cette partie de l’année a été surtout marquée par des attaques répétées contre les policiers, gendarmes et militaires burkinabé : au moins 61 ont perdu la vie entre mi-août et fin décembre 2018. À titre comparatif, 4 sont décédés au cours des 6 premiers mois de la même année.

La furie sanglante, c’est véritablement en 2019. « Le 2 janvier et le 2 avril 2019 sont les jours les plus sanglants pour le Burkina Faso depuis début 2018, des affrontements ethniques s’ajoutant aux attaques djihadistes perpétrées ces jours-là.

Ces violences ont fait respectivement 49 et 62 morts », lit-on dans le rapport qui précise également que les mois de janvier, d’avril et d’octobre 2019 sont les plus meurtriers depuis début 2018, comptant respectivement 61,74 et 66 victimes au moins.

Si en 2018, les attaques étaient également multiples, l’on note que leur envergure était relativement limitée. Seules 2 font 10 morts ou plus contre 14 depuis le début de l’année 2019, évaluent les chercheurs.

Plus intenses, plus meurtrières

C’est en avril 2019 que les attaques ont pris une autre tournure avec les lieux de cultes pris pour cible. « Un temple protestant est pris pour cible en avril, trois églises catholiques en mai et une mosquée en octobre ». Jusqu’au 8 novembre 2019, 52 membres de l’armée et des forces de l’ordre avaient déjà péri, dont plus de la moitié (31) entre le 14 et le 19 août ; ce qui en fait le mois le plus meurtrier pour les policiers, gendarmes et militaires depuis début 2018.

« Depuis septembre 2019, le rythme et l’ampleur des attaques s’intensifient : il ne se passe pas plus de 10 jours sans qu’une attaque ne fasse de victime, chacune faisant en moyenne 13,5 morts (13 attaques pour 176 morts) », poursuivent les chercheurs Julien Cann et Tiphaine Manson.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 décembre 2019 à 22:46, par Greed En réponse à : Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina

    Comme par hasard tout cela à la veille de la convocation des presidents du G5 par Macron à Pau.
    Il sera difficile de faire croire que ni Bakhane ni les Amercains qui disposent d’une base de lancement de drones n’aient pas vu venir des Chars dans le desert.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 01:31, par Leigw En réponse à : Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina

    Hello Julien Cann & Tiphaine Manson,
    Thank you very much for your research however, it is devoid of substantial information that is worth reading. When you called your organization a Think-Tank, please bring something new onto the table.
    Please, these are not the types of researches that need to be published. It has no new information that we don’t know. Yes, you gave us the numbers of death within certain time frame due to terrorism, and then what ? What is the purpose of even publishing these types of information ? Let’s be serious guys. These are the types of organizations that always come into our countries or stay remote areas and write report that the Western countries will hold it with all credibility against us and start threatening our countries for wrong doing. When you look at the quality and the topic of their research, it not worth publishing. I can speculate that the excerpt from this research was published only because it is from France. Come on guys let’s stop this joke. These researchers have nothing to say therefore they shouldn’t be wasting out times with these jokes.
    Leigw

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 08:31, par koh En réponse à : Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina

    il faut aussi nous envoyer le bilan des attaques en France et il faut faso.net fasses très attention pour ne pas faire la publicité de certaines cites d’informations. Le bilan doit être fait d’abord par les Burkinabès avant les autres. Car c’est nous qui vivons la situation et nous sommes mieux placé que quiconque pour savoir combien de personne on a perdu dans ces différentes attaques.
    C’est énervant de nous donner ces information.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 09:15, par BEOGO En réponse à : Attaques terroristes : 2019, l’année la plus meurtrière au Burkina

    @ Creed. Et l’armée nigérienne, n’a -t-elle pas ses propres moyens de renseignements ? ne peut-elle pas infiltrer les groupes terroristes ?
    Pourquoi cela devrait être toujours la faute des autres.

    @leigw : lefaso.net a fait le même décompte le 8 février 2019. L’information et l’analyse, d’où qu’elles viennent est toujours utile à la connaissance.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gayéri : Deux enseignants battus et dépouillés par des individus armés
Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils au Burkina Faso
Attaque terroriste à Barsalogho : Le gouverneur du Centre-Nord aux côtés des familles éplorées
Attaque terroriste de Barsalogo : Le CDP exprime sa compassion aux familles des victimes
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Le message de Kadré Désiré Ouédraogo
Burkina : 36 personnes tuées dans une attaque terroriste
Attaque terroriste dans le Sanmatenga : Un deuil national de 48 heures décrété
Attaque dans le Sanmatenga : La réaction du président Roch Kaboré
Burkina : 6 militaires tués et 1 blessé par un engin explosif selon l’Armée
Arbinda : Un véhicule de patrouille saute sur une mine et fait cinq morts
Attentats à Ouagadougou et Grand-Bassam : Le Malien Mimi Ould Baba inculpé aux États-Unis
Burkina : La restriction de circulation de certaines mobylettes prorogée au 31 mars dans le Centre-nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés