Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

15e édition de Ciné droit libre : Questionnements autour de la démocratie

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé • lundi 9 décembre 2019 à 00h30min
15e édition de Ciné droit libre : Questionnements autour de la démocratie

La quinzième édition du festival Ciné droit libre a ouvert ses portes, le samedi 7 décembre 2019 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture, qui a connu la présence d’éminentes personnalités et d’autorités, a eu lieu à l’espace culturel Gambidi, sous le parrainage du Pr Théophile Obenga du Congo Brazzaville. Les activités du festival se dérouleront pendant une semaine, sous le thème « Pourquoi la démocratie ? ».

Chaque année, le thème du festival Ciné droit libre est choisi en fonction des tendances de l’actualité nationale et internationale, explique le coordinateur du festival, Abdoulaye Diallo. En 2020, plusieurs pays, dont le Burkina Faso, organiseront des élections présidentielles. Et le constat amer de tripatouillage de la Constitution pour rester au pouvoir, est fait dans certains pays. « Au niveau international également, nous voyons ce qui se passe aux Etats-Unis depuis l’arrivée de Trump au pouvoir, le mouvement des Gilets jaunes en France, les violences au Burundi. Ce sont autant d’événements qui remettent en cause la démocratie », détaille Abdoulaye Diallo.

Revenant à la genèse du festival, il rappellera que c’est la censure d’un film sur Norbert Zongo qui a milité en faveur de la création de Ciné droit libre qui se veut un canal de promotion de la démocratie et de la liberté d’expression. Quinze ans après, le festival a grandi et a même traversé les frontières nationales, pour s’exporter au Sénégal et dans bien d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Abdoulaye Diallo a en outre annoncé que cette quinzième édition sera riche en couleurs avec les humoristes Zongo et Tao comme chefs du Village du festival, point culminant de tous les festivaliers. Des projections de films dans plusieurs localités suivies parfois de débats, un espace enfants qui accueillera les élèves d’au moins quatre écoles, des prestations d’artistes, des masterclass et un concours d’art oratoire, sont entre autres les activités de ce quinzième festival.

En outre, une conférence inaugurale sera animée par le Pr Théophile Obenga sur le thème « Démocratie en Afrique : luxe ou nécessité ? ». Il est aussi prévu des panels sur les limites de la démocratie en Afrique, le rôle de la société civile dans l’enracinement de la démocratie. Ces panels seront animés par des personnalités de référence.

Ciné droit libre s’est fixé comme objectif de promouvoir et défendre les droits humains ainsi que la liberté d’expression à travers le cinéma en étant une tribune et un espace de dialogue, d’expression et de partage d’expériences des défenseurs de droits humains. Le festival a été créé en 2004 par Semfilms et voyage aujourd’hui à travers le sous-continent ouest-africain. La quinzième édition est parrainée par le professeur Théophile Mwené Ndzalé Obenga du Congo Brazzaville et présidée par Michel Kafando, ancien diplomate et président du Burkina sous le régime de la Transition.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : la culture touchée, mais pas coulée
Lutte contre le covid-19 au Burkina : L’artiste Don Sharp de Batoro participe au combat
Religion : « La musique est un moyen d’évangélisation », dixit l’abbé Lucien Wanré
Christiane Zoungrana : « Le tissage, c’est une histoire d’amour »
Poème : « Magnificat » de Marie Mechtilde Guirma
Bobo-Dioulasso : Ous Hebié dédicace son troisième album « Yahigô »
Musique : Bil Aka Kora marque son retour sur scène avec « fulu », son sixième album
Mode : « Face », une émission pour briser les préjugés sur le mannequinat
Burkina Faso : Report de la Semaine nationale de la culture
Vernissage : ‘’ écrits sous moustiquaire’’, une exposition de Marie-Clotilde Bastide
Semaine nationale de la culture 2020 : Des innovations majeures pour cette 20è édition
2e édition du grand prix de poésie Thomas Sankara : La cérémonie officielle de la remise des prix aura lieu le 21 mars 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés