Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Ce que tu ignores vaut parfois mieux que ce que tu sais» Proverbe africain ; Les proverbes et expressions africaines (1998)

Ecole de santé sciences nouvelles : 129 nouveaux agents de santé prêtent serment

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 2 décembre 2019 à 00h10min
Ecole de santé sciences nouvelles : 129 nouveaux agents de santé prêtent serment

La 3e promotion de l’Ecole de santé sciences nouvelles de Ouagadougou a prêté serment ce 1er décembre 2019. Avec pour nom de baptême « Servir partout où il y a des hommes », elle compte 129 impétrants répartis dans huit filières.

La 3e promotion des agents de santé formés à l’Ecole de santé sciences nouvelles (ESSN) a été accueillie dans une ambiance festive. Après la prestation de serment des 129 impétrants, les sortants ont reçu leurs parchemins. Les élèves en fin de formation sont des techniciens biomédicaux, des infirmiers, des sages-femmes, des adjoints de santé communautaire, des techniciens d’hygiène hospitalière, des auxiliaires en pharmacie, des secrétaires médicaux et délégués médicaux. La formation a duré entre un et trois ans.

Les promotions 2016-2019, 2017-2019 et 2018-2019 sorties portent le nom de baptême « Servir partout où il y a des hommes ». A l’occasion, les différents intervenants à la tribune ont insisté sur les valeurs qui doivent guider les impétrants dans leur future mission. Celle de soigner les hommes sans distinction d’appartenance, dans le respect de l’éthique professionnelle.

Pour ce faire, « il faut travailler pour le malade. Sinon, vous faites un autre travail », a rappelé Pr Jacques Chandenier, co-parrain de la promotion. Et de poursuivre que le diplôme n’est qu’une étape.

Hamadi Konfé, coordinateur des stages, a embouché la même trompette. « Travaillez avec ardeur et abnégation. On a choisi un métier noble et il n’y a rien de plus sacré que la santé des populations », a-t-il lancé aux impétrants.

« Tout ce qu’ils ont eu à faire comme travail pendant le stage était un pan. Et maintenant, tout ce qu’ils doivent faire doit être fait avec sérieux, avec rigueur, avec engagement », a interpellé Dr Adama Zida, fondateur de l’Ecole de santé sciences nouvelles.

Déjà, certains de ces lauréats se disent prêts à servir dans toutes les zones où ils seront affectés. C’est le cas de Mariette Kaboré, nouvelle technologiste biomédicale qui estime que même dans les zones à risque, des populations y vivent.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nexus humanitaire, développement et paix : Les acteurs réfléchissent à une bonne coordination des interventions
Education en situation d’urgence : Le Burkina adopte une nouvelle stratégie nationale
Régulation de l’énergie : Le Directeur Général de l’ARSE du Tchad et son adjointe s’imprègnent de l’expérience du Burkina
Burkina : Les cellules féminines de l’ODJ veulent de la transparence dans la gestion des fonds alloués aux femmes
Education : La Banque mondiale apporte un financement de 56 milliards de F CFA au Burkina Faso
Gratuité de la planification familiale : Une réalité désormais effective au Burkina Faso
Cohésion sociale : Le comité national outillé sur l’élaboration de la stratégie nationale
Débats oratoires en langues nationales : Une première édition pour promouvoir la cohésion sociale
Rentrée scolaire au Burkina : Dans le Mouhoun, Pr Stanislas Ouaro rencontre les parents d’élèves
Interruption sécurisée de grossesse : Un panel pour rappeler les dispositions juridiques qui encadrent la pratique
Journée mondiale du cœur : L’édition de 2020 se penche sur la prévention des maladies cardiovasculaires
Tranche commune entente Niamey 2020 : Le Burkina remporte le plus gros lot
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés