Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 17 novembre 2019 à 00h30min
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso

Les lampions de la 3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) se sont éteints dans l’après-midi de ce vendredi 15 novembre 2019 à Ouagadougou, sous une note positive. Pendant trois jours (13 au 15 novembre), plusieurs thématiques sur l’évaluation ont été décortiquées par les experts avec comme thème central « L’évaluation au profit de qui et avec quelles valeurs ? ». La cérémonie de clôture a été présidée par le député Alexandre Sankara, président du réseau parlementaire de l’évaluation des politiques publiques.

« Instituer l’évaluation au Burkina Faso à travers l’adoption des textes comme ce qui se fait dans certains pays africains », c’est l’une des recommandations phares qui a été retenue dans les conclusions de la 3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) tenue du 13 au 15 novembre 2019 à Ouagadougou.

Pour le Secrétaire général du Réseau burkinabè de suivi et de l’évaluation (REBUSE), structure organisatrice du forum, Jean S. Ouédraogo, ces trois jours de travaux intenses sur l’évaluation ont permis d’obtenir des conclusions pertinentes qu’il faut travailler à mettre en œuvre.

« Et à cet effet, il s’agit d’abord d’instituer l’évaluation dans notre pays, c’est-à-dire, d’inviter l’autorité publique à adopter des textes nécessaires pour ancrer la pratique de l’évaluation dans notre culture mais aussi la professionnaliser pour qu’elle serve vraiment à l’amélioration de nos politiques publiques », a indiqué Jean Ouédraogo.

Et pour atteindre cela, il a donc été recommandé de mettre en œuvre un certain nombre d’actions pour professionnaliser la pratique évaluative au niveau de l’espace francophone avec l’appui des associations nationales d’évaluation, parce que, dans chaque pays, des associations nationales d’évaluation militent pour la culture de l’évaluation, ce qui est un maillon important de son institutionnalisation.

Cérémonie de cloture de la 3e édition du forum international francophone de l’évaluation

Par ailleurs, la tenue de la 3e édition du forum international francophone de l’évaluation est, selon le président du Réseau parlementaire de l’évaluation des politiques publiques, le député Alexandre Sankara, salutaire, parce que cela n’était pas évident vu le contexte sécuritaire. « Mais cela s’est réalisé avec la participation d’environ 300 personnes venues d’une quarantaine de pays pour marquer aussi leur solidarité avec notre peuple. Et vu les recommandations qui ont été faites, cela est une invite à ce que l’évaluation puisse être ancrée ou devienne une culture dans nos différents pays dans l’espace francophone. Ce qui est un outil de bonne gouvernance, de meilleure allocation des ressources et de choix des politiques publiques », a-t-il affirmé.

Et en tant que garants de l’action gouvernementale et de la mise en œuvre des politiques publiques, cette évaluation permettra de passer de simple contrôle formel et d’égalité à des évaluations qui s’assureront que les politiques publiques mises en œuvre par nos gouvernants répondent aux aspirations ou aux besoins des populations. Et aussi de s’assurer que ces politiques publiques sont efficaces et efficientes et que les ressources allouées à ces politiques publiques sont bien allouées dans l’intérêt donc des populations qui nous ont élus pour que nous parlions en leur nom, a-t-il conclu.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’excision au Burkina Faso : L’Association burkinabè des professionnels de l’assistance sociale renforce les capacités de ses membres
Région du Nord : L’association SAULER dresse un bilan satisfaisant de ses activités de l’année 2019
Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang
11e promotion du master 2 en management et commerce international : 28 lauréats reçoivent leurs diplômes
Direction régionale de la santé du Centre-est : La SONABHY offre 100 bouteilles de gaz aux structures de santé
Commune de Lena : Le maire fait le point de trois ans de gestion
Journée internationale de l’alphabétisation : Pour une meilleure promotion des langues nationales au Burkina
Prévention et gestion des conflits au Nord : Des communautés de Thiou s’approprient les résultats d’une étude sur le dialogue interethnique
Foire du 11 -décembre : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales encouragé par Alassane Bala Sakandé
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés