Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Sœur Rébecca TOE, Secrétaire Exécutive de l’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS) : « Nous voulons relever le défi d’un monde plus inclusif où les couches sociales les plus vulnérables s’épanouissent dans une société équitable et juste »

Sœur Rébecca TOE,  Secrétaire Exécutive de l’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS) : « Nous voulons relever le défi d’un monde plus inclusif où les couches sociales les plus vulnérables s’épanouissent dans une société équitable et juste »

Après son installation le 08 février 2019 en qualité de Secrétaire Exécutive de l’Organisation Dupont pour le Développement Social lors de l’inauguration du siège de ladite organisation, Sœur Rébecca TOE, membre de l’Institut des Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso, nous en dit un peu plus sur sa fonction et aussi sur cette organisation qui œuvre en faveur des personnes vulnérables et défavorisées pour un monde inclusif plus équitable et juste.

Lefaso.net : Vous êtes la Secrétaire Exécutive de l’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS), que pouvez nous dire par rapport à cette institution ?

Sœur Rébecca TOE : L’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS) est une association mise sur pied par l’Institut des Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso. L’Institut a été fondé en 1948 pour l’annonce de l’évangile en collaboration avec l’église locale du Burkina et d’ailleurs. Le sigle ODDS est inspiré du nom Dupont, fondateur de l’Institut des Sœurs de l’Annonciation de Bobo (SAB), Monseigneur André Dupont qui fut un chantre de la promotion du développement social dans la préfecture apostolique de Bobo-Dioulasso.

L’engagement de l’ODDS est d’inviter toute personne partageant sa philosophie et ses idéaux à jeter les ponts entre les populations pour les faire sortir de la pauvreté. L’Organisation Dupont pour le Développement Social est une structure d’appui technique, d’accompagnement, de mobilisation des ressources et de promotion des œuvres sociales de l’Institut des Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso. Sa vision est « Défi d’un monde plus inclusif où les couches sociales les plus vulnérables s’épanouissent dans une société équitable et juste ». Sa mission est de contribuer à un changement qualitatif des conditions de vie des populations les plus vulnérables principalement les femmes, les jeunes et les enfants à travers une éducation de qualité et des soins de santé de qualité, l’autonomisation des jeunes et enfants en situation de handicap et la promotion de la femme et la protection de l’enfant.

Lefaso.net : Quelles sont les taches qui vous y sont confiées ?

Sœur Rébecca TOE : Les taches qui me sont confiées en tant que Secrétaire Exécutive c’est d’assurer l’animation et la coordination technique des œuvres sociales de développement, de promotion humaine et de justice sociale menées à travers les plans programmes et activités de l’ODDS. Assurer la mise en œuvre de la politique générale de développement de l’ODDS, veiller à l’appropriation et à l’harmonisation conformément aux orientations de l’Institut en matière de développement social et veiller à la préparation des programmes, projets et budgets à soumettre au Conseil d’Administration. Assurer le développement du partenariat institutionnel, technique et financier, la mobilisation de fonds.

Lefaso.net : Quelles sont les difficultés que rencontre l’organisation ?

Sœur Rébecca TOE : Comme toute nouvelle organisation à ses débuts, tout se présente comme un défi à relever et ODDS en a vraiment beaucoup à relever. Son 1er défi est son bon fonctionnement avec la mise en place d’un personnel approprié et compétent. Le deuxième défi à relever est la mobilisation de ressources humaines, matérielles, financières et la signature de partenariats ; ODDS cherche à signer des partenariats institutionnels et des partenariats techniques et financiers nécessaires pour la mise en œuvre de ses programmes et de son plan stratégique de développement 2019-2021.

Nous avons élaboré un Plan Stratégique de Développement triennal qui a vraiment été un succès en termes de contenu mais, il nous incombe de relever le défi de sa mise en œuvre. Nous avons en projet de signer de partenariats institutionnels, techniques, et financiers intéressants. le siège portant les bureaux est déjà construit ; cependant il reste à être viabilisé : les locaux ne sont pas encore équipés ni alimentés en internet. Nous faisons face à l’insuffisance du personnel et nous devons trouver également une bonne manière de mobiliser et motiver le personnel déjà en place. La question de visibilité, de notoriété reste également un défi à relever. L’ODDS hérite, certes, de l’expérience antérieure de l’Institut. Cependant il ressort qu’il faut mettre en plan un système de capitalisation des acquis et des bonnes pratiques.

Lefaso.net : Votre devise c’est « ODDS, défi d’un monde plus inclusif » ; votre perception de cette inclusion vous parait-elle possible à 100% ?

Sœur Rébecca TOE : L’inclusion ne pourra jamais être atteinte à 100%. Cependant votre question mérite plusieurs niveaux de réponses : Au niveau des personnes vulnérables, je pense qu’en renforçant leur personnalité et en travaillant à leur autonomie et leur insertion dans les familles, les communautés de base, cela constitue déjà une action gagnée. En outre, si elles peuvent affronter le regard extérieur et s’entrainer à devenir des agents démultiplicateurs et crédibles de développement communautaire, alors l’inclusion est atteinte pour ces personnes.
Par contre, au niveau de l’ensemble : la réinsertion et l’inclusion sont un idéal qui n’est jamais atteint à 100%. L’ensemble des acteurs contribuent à l’avènement de cette inclusion, chacun à son niveau, apporte sa pierre à la résolution de la question qui reste un réel défi pour tous et à tous les niveaux. Nous pouvons tous faire des sensibilisations pour diminuer le regard négatif des uns et des autres, la discrimination ; faire un plaidoyer à plusieurs niveaux pour intéresser les décideurs et autres, ne peut être qu’une contribution pour résoudre la question.
Au niveau spirituel, nous pouvons cultiver des attitudes de prière, et implorer la grâce divine pour résoudre la question. Peut être là, nous pouvons atteindre un score assez intéressant de mon point de vue de consacrée à Dieu.

Lefaso.net : Quelles sont les principales actions menées dans ce domaine ?

Sœur Rébecca TOE : Dans le domaine de l’inclusion, nous avons, au niveau des personnes vivant avec un handicap, « la sonnette d’alarme » organisée chaque année avec le concours des élèves dans les établissements. C’est une sorte de plaidoyer pour inviter les autorités à s’intéresser à la question de l’éducation inclusive des enfants, faciliter l’accès des enfants en situation de handicap à l’école.

Nous préparons aussi chaque année (la 2e en cette année 2019) la conférence sur l’éducation inclusive qui prend en compte toutes les forces vives de la région des Hauts-Bassins. Nous avons élaboré ensemble un plan triennal de développement de l’Education Inclusive des Hauts Bassins. Nous devons relever ensemble le défi de sa mise en œuvre.

Nous travaillons sur le terrain avec des partenaires qui accompagnent et font de l’appui individualisé des personnes vulnérables, surtout ceux vivant avec un handicap, nous utilisons la stratégie RBC pour favoriser leur inclusion dans les familles et les communautés afin qu’ils soient des agents de développement communautaire.

Lefaso.net : Vous avez obtenu des prix de distinctions, notamment celui de Prix des droits de l’homme en France grâce à votre projet « carte d’invalidité » ; comment cela s’est-il passé ?

Sœur Rébecca TOE  : Nous avons effectivement été décorés en 2018 lors de la journée internationale de la femme. C’est en 2016 que nous avons eu le prix des droits de l’homme de la République française avec notre projet carte d’invalidité. Un comité consultatif de la République française fait des appels à projet sur les droits de l’homme chaque année. Nous avons soumissionné avec un projet sur la carte d’invalidité au Burkina. L’ODDS a été sélectionné avec 4 autres candidats parmi 167 pays participants. Ce projet a vraiment été pour nous un tremplin de plaidoyer auprès des autorités du Burkina Faso. La mise en œuvre des activités du projet fut un succès et cela se poursuit aujourd’hui encore. Nous avons obtenu des résultats assez convaincants.

Lefaso.net : Vous avez mis en place un Plan Stratégique de Développement, quels en sont les grands axes et comment comptez-vous atteindre vos objectifs ?

Sœur Rébecca TOE  : Nous avons élaboré le Plan Stratégique de Développement qui va de 2019 à 2021. Il comporte 4 grands axes :
1- Axe Education : contribuer à une éducation de qualité pour tous et particulièrement pour les plus vulnérables.
2- Axe Santé : contribuer à un accès de santé et soins de qualités des populations et surtout des plus vulnérables en insistant sur l’accueil de qualité du malade. Les agents qui travaillent dans nos centres de santé travaillent à cette approche cela contribue à une première phase de guérison du malade.
3- Axe Handicap et Développement Inclusif : L’ODDS, avec la collaboration des partenaires recherche l’autonomisation et l’inclusion des personnes vivant avec un handicap de 0 à 25 ans. c’est appui individualisé, sur mesure, à petite échelle et adapté aux besoins réels de l’enfant
4- Axe Promotion de la Femme et Protection de l’Enfant : ODDS s’engage à contribuer à l’autonomisation et à la promotion des femmes, à la prise en charge de qualité des enfants trouvés, les orphelins afin de leur donner la chance de vivre.

Lefaso.net : Vous avez également élaboré avec les autorités des Hauts Bassins un Plan triennal de Développement pour l’éducation inclusive pour la région des Hauts-Bassins comment sera-t-il mis en œuvre ?

Sœur Rébecca TOE  : En effet, nous avons organisé le 20 mars 2018 une conférence sur l’éducation inclusive à l’intention de tout l’ensemble des autorités et des structures des Hauts-Bassin c’est à dire tout l’ensemble des forces vives avec lesquels nous avons essayé d’élaborer un Plan triennal de développement pour l’éducation inclusive dans la région des Hauts-Bassins. Dans ce plan, l’objectif global est de contribuer à l’atteinte de l’objectif 4 de l’axe 2 du PNDES qui prévoit l’éducation pour tous. Il comporte 5 objectifs spécifiques avec des activités où chaque structure ou entité prend en charge sa part contributive à la mise en œuvre des activités du plan. Par exemple la Direction Régionale de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille a son rôle à jouer, la Mairie et le Conseil Régional également. Donc c’est un plan qui a été travaillé de façon collégial pour l’atteinte des objectifs de l’éducation inclusive dans les Hauts-Bassins pour les enfants handicapés. Il couvre la période 2018 à 2020.

Lefaso.net : Etant donné que le combat de l’inclusion engage tous les acteurs de la société civile, administrative coutumière, quel message avez à leur porter ?

Sœur Rébecca TOE : Une seule personne ne peut réussir l’inclusion. L’inclusion a besoin de l’intervention et de la contribution de tout le monde. Donc le message que je peux donner c’est tout simplement interpeller les autorités administratives, les autorités coutumières et religieuses et tous les acteurs, à s’impliquer davantage et de façon qualitative à ce que cette inclusion soit une réalité dans notre société et particulièrement dans notre région.

Haoua Touré
Lesfaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés