Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

Accueil > Actualités > Société • • lundi 21 octobre 2019 à 23h55min
Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

Au Burkina, les prix du carburant à la pompe connaissent une hausse depuis ce lundi 21 octobre 2019. Le litre du super 91 augmente de 13 FCFA et celui du gasoil de 9 FCFA. Le litre du Super qui était à 657 F CFA est désormais à 670 FCFA, tandis que le litre du gasoil précédemment à 571 FCFA est maintenant à 580 FCFA. Nous vous proposons ci-après l’arrêté fixant les nouveaux prix.











Vos commentaires

  • Le 21 octobre à 15:00, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    - Augmentez tout si vous voulez !!! Nous on s’en fout et c’est vous les décideurs qui allez fuir et abandonner le pays-là et nous laisser ici. De toutes les manière depuis que le MPP est au pouvoir, il n’a rien fait que d’augmenter tous ! Les prix, les taxes, les impôts. Le Gouvernement MPP ne connait rien d’autre qu’augmenter les taxes et les prix. Ils ne savent pas innover et n’ont pas d’idées.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 15:31, par lemaitre En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Décidément ce gouvernement veut dépouiller le peuple burkinabè.je ne comprends pas pourquoi on augmente et quand le prix du baril à l’international baisse on ne diminue pas ?ce gouvernement est le pire parmi tant d’autres que le Burkina Faso est connu.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 15:36, par Lopes En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Vous voulez quoi ? Y a du pétrole chez vous ? On a pas le choix. Ça vaut mieux que. Le térorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 16:12, par TIENFO En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Nous n’avons rien vu encore. Absolument rien. Tout ce que notre gouvernement donne avec la droite comme c’est de coutume chez nous, il récupère le double avec la main gauche. Avec toute cette gabegie, on veut rendre hommage à Thom SANK. Pour paraphraser Oumar BONGO, "chacun (les dirigeants bien sûr) fait ce qu’il veut ; mais tant pis pour celui qui se fait prendre". On peut même dire que Oumar BONGO avait une meilleure gouvernance qu’au Faso actuel de Thom SANK. Celui qui se faisait prendre répondait de ses actes. Au Burkina Faso post insurrectionnel, ceux qui se font prendre sont chouchoutés et décorés comme modèle d’intégrité. Et le peuple doit payer leurs nombreuses ordonnances (contre-expertise, avocats, scellés, etc) à leur place. Yako les pick pokers de poulets et de vivres par instinct de survie. Pour vous, la justice accélère le pas et en moins d’une semaine, c’est bonjour dans une maison de correction. Pour les boss, on se hâte lentement. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 16:13, par ib En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Bobo Dioulasso ne fait plus partie du Burkina ou quoi messieurs du ministère du commerce ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 16:14, par Timbila En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Toutes mes félicitations au gouvernement pour sa clairvoyance. Moi ce qui me plait est que lorsque tu te présentes à la pompe on te demande si tu as voté le MPP ou pas. Vous payez la même. Tout le monde paie la même chose. NZ disait que ceux qui portent les T-shirts, les gandouras et autres gadgets à l’effigie du président que tout le monde va chier. Ce gouvernement se prépare pour 2020. Vous aviez empoché 5000 ou 10 000 pour aller voter. Vous rembourserez cela par 50.
    Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 16:38, par XWX En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Soyons réaliste on ne produit pas du pétrole, si les chercheurs burkinabé ne sont pas capable de fabriquer des moteurs qui fonctionnent à l’énergie solaire, pourquoi pas au beurre de karité, c’est notre problème, pas celui des pays producteurs de pétrole, commençons au moins par consommer le riz de bagré au lieu du riz importé, par prendre un petit déjeuner local et non au produits importés, par produire du blé et consommer du pain à base de maïs,etc etc.SANKARA vous avez invité gentiment à consommer ce que vous produisez et on l’a pas écouté, maintenant c’est forcément que vous allez manger ça, soyez pas pressé ça arrive et même à grand pas.

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 13:01, par OMS En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

      Très belle analyse. Je valide. Il est temps de changer de paradigme et d’opter pour un modèle de vie ecocitoyen en adéquation avec nos réalités socioéconomiques.

      Répondre à ce message

    • Le 23 octobre à 10:16, par Timbila En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

      Votre raisonnement manque de logique. Dites nous pourquoi quand le prix du baril diminue souvent de moitié du prix moyen, il y a pas baissé du prix du litre au BURKINA. Apprenez à raisonner de façon sérieuse et soyez moins égoïste. Vous pouvez penser peut-être que vous êtes à l’abri de la précarité. Le vent peut tourner .

      Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 16:39, par Dago En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Lors de sa campagne le président Rock a dit qu’il veut être président du Burkina pour éviter les pertes de temps unitil. Par ce que lui rock a l’expérience par rapport aux autres candidats. Mais si l’expérience tant mentionné consiste a sauvegarder les charbon fin et augmenter les taxe et carburant je me demande si sa en valait la peine qu’il soit président. Puisqu’on recul au lieu d’avancer. Je me plein pas du tout même si je paie l’erreur du choix des autres. J’avais compris depuis la création du MPP que déshabiller pierre pour habiller Paul n’était autre chose que déplacer le problème. On a rien vu encore. Ce qui m’énerve c’est qu’ils vont gagner en 2020 par ce que tant qu’il y’aura du carburant graduit pour les inconscient le jr du vote ou les jr de campagne le mpp passe. C’est dieu qui va fait notre palabre. Merci pour tout mpp.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 17:05, par Manuel En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Bonjour
    J’aimerais que ceux qui pensent faire mieux que le MPP se présentent en 2020 pour construire un pays où on ne paierait plus de taxes, un pays où le litre d’essence coûtera 200f.
    Le pays appartenant à tous, les élections étant ouvertes à tous, je ne vois pas pourquoi les Burkinabé ne voteront pas pour Yam Yelle, lui qui semble être un expert en tout. Surtout les Burkinabé ne vous pardonneraient pas si vous ne mettez pas le MPP en déroute !
    Rdv en 2020 et on verra ce que les urnes décideront.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 18:37, par Kouda En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Ah ah ah ! Vous n’avez rien vu encore. Ceci n’est que le goût des choses plus sérieuses à venir.
    Quand le Gouvernement et l’Assemblée nationale ont institué une taxe sur les véhicules automobiles, vous avez applaudi à tout rompre. Et quand le monsieur des impôts, complètement ignare, a déclaré qu’au Burkina Faso posséder une voiture est une luxe, vous avez dansé de joie. Et bien, vous voici servis une infime partie de l’entrée. Quand on sera au plat de résistance, je ne sais pas si vous résistérez...
    Allons seulement.

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre à 10:27, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

      Monsieur Kouda, sachez que le jet privé n’est pas encore accessible a tous les burkinabé, comme il semble l’être devenu pour vous. Reconnaissez qu’au Burkina, la voiture particulière, et même la moto, sont bel et bien des produits de luxe pour la grande majorité des burkinabé. Évidemment, on ne ne parle pas de la minorité des gens qui sont « ARRIVÉS » comme vous et ceux que vous avez choisi de fréquenter. Es effet, tout, et tous, au tour de vous brillent, et scintillent même. Sortez un peut de votre bulle et vous constaterez qu’au Burkina tout,, et tous, ne sont pas dans cette bulle, réservée à un cercle très très restreint de gens qui boivent, mangent, dorment et font feu qui dure.

      Répondre à ce message

      • Le 22 octobre à 13:01, par Kouda En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

        Le Vigilent,
        sortez de cette conception figée et misérabiliste du Burkinabè. Vous semblez croire que le Burkinabè est condamné à vivre dans la misère. Eh bien, détrompez vous. Dans ce Burkina Faso, il y a des Burkinabè qui travaillent dur, s’organisent très bien, savent ce qu’ils veulent dans la vie et réussissent très bien leur vie. La vie n’est pas seulement question d’argent ou de biens matériels mais plutôt un état d’esprit, une philosophie.
        Autour de moi, je vois des gens qui se battent et s’en sortent très bien aussi bien dans l’administration publique, comme travailleurs du secteur privé formel, ou comme travailleurs ou entrepreneurs dans le secteur informel.
        Contrairement à vous, avoir une moto n’est pas un luxe au Burkina Faso. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’au Burkina Faso, il n’y a pas de politiques de transport en commun encore moins des transports en commun. Alors, pour s’en sortir chacun est tenu d’avoir son moyen de déplacement. Où se trouve alors le luxe dont vous parlez si pour gagner sa pitance quotidienne on doit se déplacer ?
        Le Vigilent, soyez plus vigilent à l’avenir et aller au-delà des causeries de grins de thé dans vos réflexions.
        Pour finir, dans mon post précédent, vous n’avez pas compris la subtilité de mon message. Quand des gens applaudissent parce que le Gouvernement a instauré des taxes sur d’autres personnes, alors le tour de ceux qui applaudissent arrivera et très tôt. Tout près n’est pas loin, n’est-ce pas Le Vigilent ?

        Bonne semaine à vous.

        Répondre à ce message

        • Le 22 octobre à 17:05, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

          Monsieur Kouda, sachez que pour quelqu’un comme le PDG d’EBOMAF, l’avion privé n’est point un luxe il est même même indispensable, compte tenu de la nature et de l’envergure de ses activités. De même pour la voiture et/ou la moto pour une majorité des salariés, commerçants, artisans, libéraux cet. Ce sont donc des personnes qui se dégagent de la grande masse des burkinabé (la grande majorité) ; cette grande majorité, qui compte tenu de son niveau de vie considere, a juste titre, la voiture et/on la moto comme des produits de luxe. C’est sur cette base que le DG des impôts a qualifie la voiture de produit de luxe détenu par des personnes à qui doivent l’on est en droit de demander une contribution dans le cadre de la solidarité entre ceux qui en ont plus et ceux qui en ont moins. C’est ainsi que les choses marchent dans tous les pays.

          Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 20:33, par Dieu En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    On veut la paix au Burkina Faso,on veux pas atend cala maintenant mai dans la mai pour combattre les terroristes d’abord, après la victoire on peut faire ce que nos veux

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 07:50, par kap En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Samandeni , Bangré , Kompianga ,le Mouhoun etc ne sont pas des puits de pétroles .

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:36, par Adama92 En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Les taxes sur véhicules roulants n’ont pas touché les motos et on se croyait épargnés... Mais c’est mal connaître le MPP. De toute façon, mon vélo est toujours là, qui veut ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:41, par kayalais En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    C’est seulement par là qu’on peut faire rentrer beaucoup d’argent afin de faire face aux défis des grévistes et syndicats.
    Les fonctionnaires ne font que demander de meilleure condition. L’argent est où.????

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:49, par Le Sage En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    C’est très bien fait ! Je demande surtout à la CCVC de ne pas bouger d’un seul pouce ! Les burkinabé sont devenus inconscients et ingrats. Tu te bat pour eux, parfois au risque de ta vie, et la récompense, c’est des invectives et des injures ! Que chacun se débrouille ! Tchrrrr !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 09:57, par Vérité indiscutable En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Le vrai problème ce n’est l’augmentation du prix du carburant.
    Pour moi, ce qui est grave, c’est ce qu’on fait des bénéfices de cette augmentation.
    Tous ceux qui se plaignent ont très bien raison quand on augmente les taxes et qu’on est incapable d’armer les policiers, les gendarmes, les militaires avec le matériel adéquat et qu’on va se honnir en France pour quémander. Alors que dans le même temps, des ministres se construisent des maisons de 700.000.000 ou que M. le Président a le courage de changer sa maison d’habitation en moins de 5ans de pouvoir.
    Voilà ce qui fait mal.
    Si je vois ce que fait les bénéfices des augmentations, l’accepter devient facile les amis. On sait qu’on contribue à quelque chose de bien. Mais hélas, tant que les dirigeants n’ont que la maladie de se remplir les poches au détriment du bien et de la sécurité de l’ensemble, on doit s’opposer à ces augmentations !
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 13:31, par loblo En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    ça fait vraiment pitié et peur à la fois car cela donne l’impression que le pouvoir est à cours de ressources et cherche tous les moyens pour en avoir. ça doit être vraiment sérieux. Est ce que le pouvoir pourra continuer à faire face à ses dépenses ? est ce que nous ne serons pas en cessation de paiement ?
    Ce qui fait vraiment mal dans tout ça c’est le fait que nos dirigeants ne diminuent pas leur train vie mais préfèrent continuer à nous presse comme du citron.
    Ah l’heure est grave.
    La patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre à 14:42, par Made En réponse à : Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe

    Une chose est certaine : le sort du CDP en 2014 leur sera enviable.
    Ils ont augmenté ça pour empecher les villageois de fuir leur village.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Naïm Touré est accusé de tentatives de démoralisation des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : « Il faut que les Burkinabè acceptent de se pardonner », prêche Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Burkina : Le pape François demande la protection des populations vulnérables
Programme budgétaire « Etat civil » : Un taux d’exécution des activités de 34,54% en 2018
Burkina : Naïm Touré interpellé dans le cadre d’une enquête en cours, selon la Police nationale
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : Les populations invitées à attendre les orientations des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : L’activiste Naïm Touré enlevé à son domicile ?
La Poste Burkina Faso : Le syndicat interpelle le président du Faso sur la gestion de la société
Lutte contre la faim : Des techniques de production d’engrais bio, prônées par le Larlé Naaba Tigré, expliquées dans huit langues nationales
Modernisation de l’administration douanière : Sydonia World, la nouvelle plateforme de dédouanement
Rentrée scolaire en toute sécurité routière : « Que chaque membre du gouvernement pilote un club dans un lycée pour soutenir ce secteur », souhaite Vincent T. Dabilgou.
Promotion des produits locaux : Le Conseil régional du Centre se prépare à accueillir le forum international Burkina-Brésil-France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés