Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Attaques du 11 septembre 2001 aux USA : 18 ans après, le terrorisme est toujours d’actualité

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 11 septembre 2019 à 11h25min
Attaques du 11 septembre 2001 aux USA : 18 ans après, le terrorisme est toujours d’actualité

2 977 victimes, plus de 6 200 blessés. Il y a 18 ans, les Etats-Unis d’Amérique étaient frappés par les attentats terroristes. Le 11 septembre 2019, les séquelles sont toujours présentes chez les victimes. 18 ans plus tard, le terrorisme fait toujours parler de lui, et s’étend désormais jusqu’ au Burkina Faso.

Devenu « journée de prière et de souvenir des victimes des attaques terroristes du 11 septembre 2001 », chaque 11 septembre est dédié aux 2977 victimes des attentats-suicides qui ont toutes reçu à titre posthume la médaille d’or du Congrès.

Cette date est plus que jamais historique pour le peuple américain. Le Figaro rappelle le film des événements.

Il y a dix-huit ans, le mardi 11 septembre 2001 à 8h46, un Boeing 767 d’American Airlines entrait en collision avec la tour Nord du World Trade Center. La tour Sud était percutée quelques minutes plus tard par un second avion détourné. Moins de deux heures plus tard, il ne restait de ces symboles de la ville de New York qu’un tas de décombres et de cadavres. Un troisième avion s’écrasait sur le Pentagone, à Washington, et un quatrième au Sud-est de Pittsburgh, alors qu’il se dirigeait lui aussi vers Washington. Le bilan des quatre attentats-suicides du 11 septembre sera de 2977 morts et 6291 blessés. Ce mercredi, les États-Unis commémorent le dix-huitième anniversaire de ces attaques.

Les terroristes continuent à tuer

Une étude de la revue scientifique The Lancet parle de 10.000 malades liés à l’attaque terroriste, rapporte le média français Europe 1, qui ajoute que de nombreux cancers se sont déclarés chez les premiers secouristes du 11 Septembre, mais également chez les habitants ou chez les personnes travaillant à proximité des ruines et des travaux.

On estime à 3.000 le nombre de morts après le 11 Septembre, c’est-à-dire autant que le jour même. Des dizaines de milliers d’autres personnes sont malades.
Un avocat d’une victime témoigne : « C’était la pire attaque terroriste de l’histoire mais aussi la pire attaque chimique parce qu’un demi-million de personnes ont été exposées et le nombre de cancers augmente. Les terroristes ont tué beaucoup de monde ce jour-là et malheureusement, ils continuent encore à tuer ».

Cas du Burkina Faso

15 ans, quatre mois et quatre jours après les attentats aux Etats-Unis d’Amérique, le Burkina Faso a été, pour la première fois de son histoire, victime du terrorisme. En effet, le 15 janvier 2016, le pays des Hommes intègres a subi une « série d’attaques terroristes barbares, ignobles, d’une ampleur sans précédent, et d’une lâcheté inouïe », ainsi que l’avait déclaré le chef de l’Etat, dans son adresse à la nation au lendemain de ces graves événements.

Dès lors, ces attaques se sont multipliées au Burkina. Militaires et civils, l’hydre terroriste ne fait pas de distinction ; le pays connaît une recrudescence d’attaques terroristes sans précédent. Plusieurs centaines de personnes y ont perdu la vie.

LeFaso.net
Sources :

1. https://www.europe1.fr/international/11-septembre-18-ans-apres-les-terroristes-continuent-a-tuer-3918960
2. https://www.leprogres.fr/france-monde/2019/09/11/11-septembre-pourquoi-al-qaida-reste-une-menace
3. http://www.lefigaro.fr/international/11-septembre-ce-jour-que-les-americains-n-oublieront-jamais-20190911

Vos commentaires

  • Le 17 septembre 2019 à 10:44, par TANGA En réponse à : Attaques du 11 septembre 2001 aux USA : 18 ans après, le terrorisme est toujours d’actualité

    Le monde est ainsi fait. Nous pleurons les morts, prions pour eux et les blaissés et autres malades.
    MAIS QUE FAISONS NOUS POUR ARRÊTER LE TERRORISME ?
    QU’AVONS NOUS FAIT POUR MÉRITER TOUT CA ?
    C’est une occasion pour appeler les dirigeants à mettre tout en oeuvre pour arrêter la proliférations des armes de tout genre (limitons les fabrications, les droits d’achat etc.). Nous semons la désolation au sein de nos populations, nous semons l’esprit de vengeance au sein des populations étrangères à nos pays ; nous créons des tensions dans le monde et des peuples entiers crient à la vengeance après.
    Il ne faut pas faire de confusion.
    Le Burkina est victime à cent pour cent, terrorisés et terroristes. cela par ce que les terrorisés n’ont rien fait pour mériter leur situation et le terroriste Burkinabè a reçu des armes et un lavage de cerveau. C’est un pauvre type qui ne peut même pas s’acheter une balle de AK47 n’en parlons pas une arme entière. Il a réussi seulement à se mettre du côté des hommes à abattre. Si on l’abat, c’est normal.
    Arrêtons d’exporter nos idéologies de guerre, de domination etc et le monde s’en portera mieux.
    Il y a dans ce monde, ceux qui pense qu’il faut que les autres disparaissent pour que eux mangent ; c’est eux les terroriste, c’est eux les états bandits, ce sont leurs dirigeants qui sont les dirigeants voyous.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier mandat de Donald Trump : Le continent africain totalement ignoré
Soudan du Sud : Le découpage administratif, pomme de discorde entre Salva Kiir et Riek Machar
Retour de l’armée malienne à Kidal : Vent d’espoir sur Bamako
Extradition de Omar El-Béchir à la CPI : L’Afrique encore sur le banc des accusés
Zone de libre échange continental africain : Le Sud-Africain Wamkele Mene désigné secrétaire général
Lutte contre la fraude et la corruption au Sénégal : Le président Macky Sall rattrapé par ses propres déclarations
Maladie du coronavirus : Un cas suspect « sous contrôle » à Abidjan
Droit du sol : Les femmes ne pourront plus aller accoucher aux Etats- Unis en prétextant le tourisme
Différends entre investisseurs et Etats : Le Burkina participe à Vienne à la session sur la réforme du mécanisme de règlement
ONU : Le Général burkinabè Daniel Sidiki Traoré nommé commandant des Casques bleus en Centrafrique
« Luanda Leaks » : Des révélations mettent en cause la fille de l’ex-président angolais Dos Santos
Situation désastreuse en Libye : Les dirigeants africains déçoivent !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés