Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 23 août 2019 à 15h55min
Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée

Le M21, une coalition d’organisations de la société civile, a dénoncé, à Ouagadougou, le 23 août 2019, la gestion de la situation sécuritaire, qu’elle a qualifié de" délétère" et l’absence " des solutions adéquates aux maux qui minent le Burkina". Cette sortie intervient « suite à l’attaque du détachement militaire de Koutougou ayant causé la mort de vingt-quatre (24) militaires et sept (07) blessés qui décèderont malheureusement des suites de leurs blessures, plongeant ainsi plusieurs familles et des frères d’arme dans le deuil, et écorné une fois de plus l’image de notre pays à travers son armée ».

Dès l’entame de la déclaration, Pascal Zaida, coordinateur du CED et ses camarades ont rappelé que c’est « vu la répétition quasi théâtrale des attaques terroristes et l’incapacité criarde de nos gouvernants à trouver des solutions radicales et durables », qu’ils ont décidé de monter au créneau.

Après avoir rappelé les différents épisodes qui ont entaché le " vivre-ensemble et occasionné les déplacés internes ; la situation économique qui se dégrade, le chômage, etc », ils ont conclu que le gouvernement était incapable de fournir des solutions adéquates « aux maux qui minent le quotidien des paisibles citoyens ». Une faute, selon leurs propos, « de toute la classe politique, majorité comme opposition”.

Pour le M21, l’heure n’est plus aux discours. La classe politique a refusé de " prendre ses responsabilités ", dixit Pascal Zaida, porte-parole du M21. En conséquence, par la bouche de Pascal Zaida, le M21 a demandé " la démission du gouvernement Dabiré ; la mise en place d’un gouvernement à la mesure des défis que le Burkina doit relever ; le renforcement de la capacité opérationnelle de l’armée", et, finalement, lancé un appel au "soutien et l’accompagnement des grandes chancelleries au Burkina Faso ».

Les membres du M21 ont lancé un appel à tous les Burkinabé, résidents ou de la diaspora, aux amis du peuple burkinabé « à se mobiliser comme un seul homme et se donner la main dans l’édification d’un Burkina radieux, orienté vers le développement économique et social dans la paix, l’intégrité, la quiétude et l’harmonie ».

E.D.K
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 août 2019 à 11:48, par Nungbiga En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "

    Bien vu et courage à vous !
    Ce gouvernement, depuis son avènement ne fait qu’agrandir le faussé social. Ils n’ont aucune solution à nos problèmes.
    Un gouvernement qui est incapable de résoudre les problèmes sécuritaire, économiques et sociaux est encore là pourquoi ?
    Chaque jour qui passe voit le nombre de frustrés, de mécontents, de déçus, d’intolérants s’agrandir. A ce rythme nous risquons de vivre ce qui est arrivé à nos frères et voisins ivoiriens il y a 10 ans bientôt !
    Toue action que vous menez aujourd’hui ne fait que diviser. Vous n’arrivez pas à réconcilier et à recoller les morceaux.
    Ayez pitié de nous et partez si vous n’avez plus rien à proposer. Vous n’êtes plus crédibles et tout ce que vous direz tombera dans les oreilles de sourds !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2019 à 16:25, par Nungbiga En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "

    Bien vu et courage à vous !
    Ce gouvernement, depuis son avènement ne fait qu’agrandir le faussé social. Ils n’ont aucune solution à nos problèmes.
    Un gouvernement qui est incapable de résoudre les problèmes sécuritaire, économiques et sociaux est encore là pourquoi ?
    Chaque jour qui passe voit le nombre de frustrés, de mécontents, de déçus, d’intolérants s’agrandir. A ce rythme nous risquons de vivre ce qui est arrivé à nos frères et voisins ivoiriens il y a 10 ans bientôt !
    Toue action que vous menez aujourd’hui ne fait que diviser. Vous n’arrivez pas à réconcilier et à recoller les morceaux.
    Ayez pitié de nous et partez si vous n’avez plus rien à proposer. Vous n’êtes plus crédibles et tout ce que vous direz tombera dans les oreilles de sourds !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Contrôle Citoyen : Trois projets routiers à la loupe du REN-LAC
Insécurité au Burkina : Des efforts de résilience dans les régions touchées
Cité ONEA de Zagtouli : Abdoul Services rassure ses clients
Drame de Yirgou : « Si vous prenez une piste dans la brousse, vous préférez croiser un lion qu’un humain », révèle le maire de Barsalgho au sujet de la psychose qui prévaut dans la localité
Projet « Paludisme et maladies tropicales négligées » : Le comité régional de pilotage examine les résultats
Incendie au marché de Nioko II : Les commerçants déplorent le retard accusé par les sapeurs-pompiers
Association Kouloum-Rassande (Bien vieillir) : un centre consacré au bien-être des personnes âgées
Ministère de l’Agriculture : Le projet ProValAB octroie du matériel agricole à six coopératives de dix-sept communes
Art oratoire : Une compétition entre associations estudiantines lancée à Ouagadougou
Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé
Ouagadougou : Le marché de Nioko II ravagé par un incendie
IUTS : Les syndicats des forces de sécurité intérieure condamne son extension aux primes et indemnités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés