Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

FIIJA 2019 à Nanoro : Fin en apothéose de la 3e édition

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 22 août 2019 à 10h30min
FIIJA 2019 à Nanoro : Fin en apothéose de la 3e édition

La 3e édition du Forum international interreligieux interculturel, Jeunesse pour l’avenir (FIIJA) a connu son apothéose le mardi 20 août 2019, dans la commune rurale de Nanoro, au Centre-ouest du Burkina Faso. Après six jours de partage d’expériences et d’échanges, les participants, venus du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso, ont prié pour un dialogue interculturel et religieux dans le monde, avant de clore le forum.

C’est en présence des autorités coutumières, administratives et religieuses, que la 3e édition du FIIJA a refermé ses portes ce mardi 20 août 2019 à Nanoro. Une cérémonie de clôture célébrée dans la sobriété, mais riche en prières.

Dans leurs différentes interventions, les autorités présentes ont tenu à saluer l’engagement des organisateurs pour la réussite de ce forum, et profité de l’occasion pour formuler des vœux pour une pérennisation de cette initiative. « Nous avons énormément besoin des initiatives de ce genre dans notre pays », a indiqué le représentant de la communauté musulmane, Issaka Koanda.

Quant au représentant du maire de la commune de Nanoro, Eric G. Guiré, il a fait observer une minute de silence en mémoire des militaires tombés à Koutougou, avant de saluer la détermination des organisateurs de ce forum, qui ont tout mis en œuvre pour la réussite de cet évènement. « Le conseil municipal est disponible pour accompagner le FIIJA », a-t-il ajouté.

Le PCDL se réjouit du bon déroulement du FIIJA

Le Président du comité d’organisation local (PCDL), Romain Sawadogo, a félicité les participants pour l’intérêt accordé à ce dialogue interreligieux et interculturel prôné par ce forum et qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de la cohésion sociale. Il a souhaité, pour les prochaines éditions, que l’accent soit mis sur le dialogue interculturel dont l’absence peut entraîner des dissensions religieuses.

Le Frère Romain, président du comité d’organisation local

Des participants ivoiriens et maliens très satisfaits

Les délégations ivoirienne et malienne présentes à cette édition ne cachent pas leur satisfaction. « Nous sommes très honorés pour l’accueil qui nous a été réservé. C’est une satisfaction légitime pour nous, d’avoir pu approfondir nos connaissances des relations qui existent entre les différentes religions », a affirmé Youssouf Diarrassouba, membre de la délégation ivoirienne. Lire la suite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés