Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • samedi 17 août 2019 à 23h10min
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha

Les militants de l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) ont effectué une marche silencieuse ce samedi 17 août 2019 en direction de la morgue du CHU de Bogodogo en vue de réclamer l’autopsie des corps de leurs camarades Fahadou Cissé et Balima Hama. Deux responsables de l’ODJ de la province du Yagha retrouvés morts le 31 mai 2019.

C’est munis des photos de leurs camarades Fahadou Cissé et Balima Hama, que les militants de l’ODJ réunis à l’initiative de la sous-section de Bogodogo et accompagnés d’acteurs d’organisations de défense des droits humains se sont ébranlés en silence vers la morgue du CHU de Bogodogo. C’est là que sont gardés depuis le 28 juin 2019 les corps des deux responsables de l’ODJ de la province du Yagha retrouvés morts le 31mai 2019, alors qu’ils se rendaient à une audience que leur avait accordée le haut-commissaire de la province et où ils n’arriveront jamais.

Ernest Bationo, président de la sous-section Bogodogo de l’ODJ

« Cet assassinat intervient dans un contexte où notre organisation et l’ensemble des organisations du mouvement démocratique révolutionnaire du Burkina Faso sont l’objet d’intimidations, de diabolisation, de menaces voilées et de menaces de mort par le pouvoir MPP et alliés. », s’est indigné Ernest Bationo, président de la sous-section Bogodogo de l’ODJ. Le seul tort de ses camarades, dira -t-il, « est le fait qu’ils se battaient quotidiennement pour l’éveil des consciences et pour une gestion efficace des ressources naturelles (l’or notamment) de notre sous-sol au profit de notre peuple. »

C’est au regard donc des circonstances de leur mort, que l’ODJ a réclamé une autopsie qui pourrait contribuer à l’élucider. Mais 78 jours après leur « assassinat », l’organisation dit attendre toujours l’autopsie avant de pouvoir procéder à la levée de corps et à l’inhumation de ses responsables.

La marche silencieuse de ce samedi 17 août 2019 vise donc à réclamer vérité et justice pour Fahadou Cissé et Balima Hama. « Nous interpellons les autorités administratives et judiciaires à prendre toutes les dispositions dans les plus brefs délais pour autopsier les corps de nos camarades et faire toute la lumière autour de cet assassinat abominable. », a exigé Ernest Bationo.

Et c’est convaincus que cette marche silencieuse n’est que « le début d’une lutte qui promet d’être longue », que les militants de l’ODJ se disent prêts à engager d’autres formes de lutte pour se faire entendre.

Le 31 août 2019, il est ainsi prévu un meeting toujours pour exiger l’autopsie des corps des deux militants de l’ODJ.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés