Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

20 ans de Fitini Show : L’association Deni Dêmê annonce les couleurs

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Haoua Touré • vendredi 19 juillet 2019 à 17h00min
20 ans de Fitini Show : L’association Deni Dêmê annonce les couleurs

Dans le cadre de la célébration des 20 ans de Fitini Show, qui s’étendra du 28 juillet au 15 septembre 2019, l’association Deni Dêmê a animé à une conférence de presse le jeudi 18 juillet 2019 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, pour annoncer les couleurs de cette édition spéciale. L’édition de 2019 sera placée sous le thème « Éducation et culture de la paix et de la cohésion sociale ».

1999-2019. Cela fait déjà 20 ans que Fitini Show existe. Cet événement initié par l’association Deni Dêmê est une activité socio-éducative et culturelle destinée aux enfants afin de leur permettre de passer des vacances utiles et agréables, de s’épanouir et de mettre en relief leurs talents en danse, chant, théâtre...

Pour la célébration de ces 20 ans qui se tiendront du 28 juillet au 15 septembre 2019, l’association Deni Dêmê a animé une conférence de presse, le jeudi 18 juillet 2019 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, pour annoncer les couleurs de l’événement.

Le thème choisi pour ces 20 ans est « Éducation et culture de la paix et de cohésion sociale », avec pour objectif de contribuer à la culture de la cohésion sociale, de la paix, du vivre-ensemble, et en vue de favoriser la scolarisation et l’éducation des enfants dans les zones d’urgence.

En effet, en l’espace de deux ans, l’insécurité grandissante marquée par des attaques terroristes au Burkina a causé la fermeture de près de 1 000 écoles ; 180 000 élèves sont déscolarisés et plus de 200 000 personnes menacées par la malnutrition.

L’éducation étant un droit fondamental pour tous les enfants, même en situation d’urgence. L’association Deni Dêmê veut, à travers la célébration des 20 ans de Fitini Show, veiller à ce que cette éducation ne soit pas compromise par les violences. Pour ce faire, l’association entend sensibiliser les pouvoirs publics, les partenaires au développement, les différentes communautés et les populations à prendre des engagements forts en faveur de la production et de la continuation de la scolarité des enfants et des jeunes, dans les zones à conflits.

Bakary Traoré

Le concours se tiendra dans trois grandes zones dont une à l’extérieur du pays. Ainsi, au Burkina, la zone 1 regroupe Bobo-Dioulasso, Dédougou, Gaoua, Banfora, Houndé. La zone 2 concerne Ouagadougou, Koudougou et Kaya. Pour ce qui concerne la zone 3, elle comprend Bouaké en Côte d’Ivoire et Bamako au Mali.

Il y aura au total 20 manches, y compris la finale au cours de laquelle le public assistera aux prestations de cinq groupes en ballet chorégraphique, six en imitation d’artistes, deux en slam et deux en sketch. Huit filles défileront aussi en tenue traditionnelle pour l’élection miss. Ces finalistes seront récompensés par ordre de mérite.

Le lancement des activités aura lieu le 28 juillet au Théâtre de l’amitié de Bobo-Dioulasso et la finale le 15 septembre au stade Wobi, toujours dans la même ville.
Des innovations sont au rendez-vous, notamment la mise à disposition de bus pour éviter que les enfants ne soient transportés dans des motos-taxis, la vente de badges Fitini Show, le live streaming de Fitini Show sur la page Facebook…

Moussa-Dembelé-Président-de-l’Asoociation-Deni-Dêmê

Selon Moussa Dembélé, président de l’association Deni Dêmê, Fitini Show est un peu une école car chaque année, il est choisi un thème qui sensibilise aussi bien les parents, les enfants, la population, que les politiques… Au cours de ces 20 ans, cette école a également enseigné à toute une génération la persévérance et le courage. « Nous avons tenu durant ces 20 ans, malgré les difficultés, car nous avons commencé sans rien et avons aujourd’hui de grands soutiens de personnalités », a confié M. Dembélé. Il a également mentionné qu’il y aura des surprises de la part de la commune, des parrains et des partenaires.

Moussa Dembélé a aussi déclaré qu’aucune nation ne peut se construire sans la paix, la cohésion et l’éducation. « S’il n’y a pas une jeunesse éduquée qui cultive la tolérance, la paix du cœur et celle de Dieu, on ne pourra rien construire. Et donc ce message sera passé à travers les slams, les sketchs, les messages des animateurs adressés aux parents et enfants, à tous les acteurs », a poursuivi le président de l’association Deni Dêmê.

Alain Sanou 4e adjoint au maire de la Commune de Bobo-Dioulasso

Alain Sanou, 4e adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso, a exprimé toute sa fierté pour ces 20 ans de Fitini Show. Il a adressé ses encouragements et félicitations aux organisateurs et réitéré l’engagement de la commune à contribuer à la réussite de l’événement. À son avis, Fitini Show apporte beaucoup économiquement, politiquement et socialement au pays, sans oublier que le choix du thème sur la cohésion sociale reflète bien ce volet pour Bobo-Dioulasso, symbole de la cohésion et ville arc-en-ciel. Enfin il a souligné l’importance de Fitini Show pour la ville en ces termes : « Bobo-Dioulasso, pendant les vacances, sans Fitini Show, n’est pas Bobo-Dioulasso. Fitini Show constitue aujourd’hui un véritable héritage culturel ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sydyr : Une voix de berger à la conquête des mélomanes avec « Fina Tawa »
Musique : Le Père Georges Nabollé veut redonner l’espérance aux personnes souffrantes
Mathias Yaméogo, peintre-dessinateur : « Sans la spiritualité et la maturité, on ne peut pas décrypter l’art »
Festival Yeelba : Un rendez-vous pour valoriser la culture burkinabè en Italie
23e Festival de l’imaginaire : Yé Lassina Coulibaly fait la promotion des musiques traditionnelles du Burkina
Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (FITMO) : La 17e édition aura lieu du 26 octobre au 2 novembre 2019
Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) : Les professionnels du cinéma interpellent le ministre de la culture
Concours Istic’slam 2019 : Augustin Sandwidi déclaré meilleur slameur
Culture et art : Ouagadougou a sa biennale internationale de la sculpture
Cohabitation pacifique entre refugiés et communautés hôtes : Des réflexions pour poser les jalons du vivre-ensemble
SNC 2020 : Les Semaines régionales de la culture (SRC) se tiennent du 5 octobre au 15 décembre 2019
Artisans du Centre Wendpanga : « Malgré notre handicap physique, on ne baisse pas les bras »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés