Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 17 juillet 2019 à 23h45min
Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) observe, ce mercredi 17 juillet 2019, sur l’ensemble du territoire national, une grève de 24 heures pour exiger du gouvernement la mise en œuvre du protocole d’accord qui a été signé depuis décembre 2016.

Les travailleurs des médias publics du Burkina Faso observent, ce mercredi 17 juillet 2019, un arrêt total de travail à l’appel de leur syndicat, le SYNATIC (Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture). Les salles de rédaction et les bureaux ont été pratiquement désertés pour le piquet de grève installé devant la RTB télé.

Une des salles désertes de la RTB Télé

Selon le porte-parole du syndicat, Rufin Paré, c’est un arrêt total de travail observé sur l’ensemble du territoire national. Cette fois-ci pour 24 heures pour la même revendication : la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre les deux parties. Car, dit-il, depuis la fin du premier sit-in tenu les 12 et 13 juin 2019, les autorités sont toujours restées silencieuses et n’ont manifesté aucune volonté réelle d’examiner les préoccupations et d’y apporter des solutions appropriées. Un silence que le syndicat considère comme un mépris à son égard.

Rufin Paré, Porte-parole du SYNATIC

C’est pourquoi, le SYNATIC a décidé de donner un autre avertissement, tout en espérant qu’il sera le dernier et que le gouvernement aura une oreille attentive, a souhaité le porte-parole. « Sinon, il va nous obliger à aller de l’avant, c’est-à-dire que nous nous donnerons tous les moyens légaux pour aboutir à notre juste et noble lutte », menace-t-il.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
Célébration de l’indépendance à Tenkodogo : Des personnalités témoignent et font le bilan
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés