Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Assemblée générale des sociétés d’État : Des performances enregistrées en 2018

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • vendredi 28 juin 2019 à 23h30min
Assemblée générale des sociétés d’État : Des performances enregistrées en 2018

Le Premier ministre Christophe Dabiré a présidé, à Ouagadougou, le 28 juin 2019, l’ouverture de la 27e session de l’Assemblée générale des sociétés d’État. Au menu de ces deux jours de rencontre, la présentation des rapports de performance et du rapport du cadre de concertation des sociétés d’État. Dix-neuf sociétés d’État et deux établissements publics de prévoyance sociale sont au rendez-vous.

L’objectif de cette 27e session est de dresser le bilan des activités de l’année en cours. À cet effet, les sociétés d’État présenteront leurs rapports de performance et le rapport du cadre de concertation des sociétés d’État. Mais aussi de présenter les états financiers, le rapport du Haut-comité de suivi (HCS), la stratégie de gestion des sociétés d’État, les rapports des conseils d’administration et des commissaires aux comptes.

Dans son discours, le Premier ministre Christophe Dabiré a relevé que les 21 entreprises ont réalisé un chiffre d’affaires en croissance de 12,92% en 2018, un recul par rapport au taux de croissance de 19,60% enregistré en 2017. Il a noté avec satisfaction que la contribution des entreprises publiques au budget national s’est accrue de 55 milliards 38 millions entre 2017 et 2018. Il a ajouté que 481 emplois ont été créés par des entreprises publiques au cours de la même période.

Pour le secrétaire général du ministère du Commerce, Boubacar Traoré, le contexte national et international a été marqué par un fléchissement de la croissance économique. « Nos entreprises publiques ont enregistré un ralentissement de l’évolution des chiffres global qui s’établit à 12,92% en 2018, contre 19,60% en 2017 », a-t-il laissé entendre.

Malgré ce fléchissement, le chiffre d’affaires global des deux entreprises est passé de 1123, 350 milliards de F CFA en 2017 à 1268,515 milliards de F CFA en 2018, soit une amélioration de 145,165 milliards de F CFA.
La valeur ajoutée des 19 sociétés d’État à la création de la richesse nationale, est passée de 178,260 milliards de F CFA en 2017 à 209, 724 milliards en 2018, soit un accroissement de 31, 464 milliards de F CFA en valeur absolue et 17,65% en valeur relative.

Également, la contribution des sociétés d’État et des Établissements publics de prévoyance sociale (EPPS) au budget de l’État est passée de 277, 259 milliards de F CFA en 2017 à 332,297 milliards de F CFA en 2018, soit une augmentation de 55, 038 milliards de F CFA entre 2017 et 2018. L’excédent brut d’exploitation des sociétés d’État s’est accru de 26, 398 milliards en 2018, traduisant une amélioration de la performation économique des sociétés d’État.

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou
Union pour la Renaissance/Parti Sankariste : Un congrès extraordinaire annoncé pour le premier trimestre de 2020
Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues
Crise humanitaire au Burkina : 486 360 déplacés internes à la date du 2 octobre 2019
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés