Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Humour : El Presidente fait pleurer de rire le CENASA

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 20 juin 2019 à 08h30min
Humour : El Presidente fait pleurer de rire le CENASA

L’artiste humoriste burkinabè Abdoul Wahab Kaboré, alias El Presidente, a fait pleurer de rire le public qui s’est déplacé dans la cuvette du CENASA le vendredi 14 juin 2019, pour suivre son One man show intitulé « Du CP1 au CPN ». Dans un style qui lui est propre, l’artiste a raconté, pendant plus d’une heure, son parcours scolaire.

L’histoire commence par un élève qui arrive en retard en classe. C’est Abdoul, ou encore « Mouss le tonnerre » alias El Presidente. L’enseignant du jour, c’est Éric Gaégo, un humoriste. Au cours de français, dans le texte « Poko va au champ », Mouss le tonnerre trouve que le complément circonstanciel de temps est « Poko ».

Le maître est déçu. Il quitte la salle. Voilà Mouss le tonnerre maintenant seul sur scène. C’est le début d’une histoire : du CP1 au CPN. El Presidente se met alors à raconter comment se passaient ses activités scolaires. L’artiste est accompagné d’un pianiste. De temps en temps, des chants et des pas de danses s’invitaient.

L’élève dit ne pas être extraordinaire. Il n’a certes jamais été premier de sa classe, mais il n’a jamais non plus été le dernier. Il assurait au moins une chose : sur sa table, il était le numéro 1. Quelques fois, il lui arrivait même d’être le 1er de sa rangée. L’artiste a également imité des personnalités comme Blaise Compaoré, Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Dramane Ouattara. Des collègues humoristes comme Moussa Petit Sergent, Dabross, Pizaroro… ont presté pour le soutenir. L’artiste musicienne Fleur a également apporté sa touche à la soirée.

Les amateurs de l’humour ont eu droit à une soirée riche en couleurs. Les uns et les autres ont ri à gorge déployée. Pour Moussa Koanda, un spectateur, son humoriste préféré a assuré. Il dit avoir ri jusqu’aux larmes. L’humour pour lui est thérapeutique. Il a laissé entendre qu’il était très heureux d’être venu au One man show. À l’image de M. Koanda, plusieurs autres personnes ont dit leur satisfaction. Ildevert Medah, artiste comédien et metteur en scène, était le parrain artistique de la soirée. Il s’est dit heureux du rendu de son filleul. Il l’a encouragé à redoubler d’efforts.

Bien que la salle du CENASA ne fût pas totalement pleine, l’artiste s’est dit satisfait de la mobilisation. Pour lui, « Du CP1 et au CPN », c’est son parcours scolaire. Ce sont plein de difficultés qu’il a rencontrées. Son CPN, c’est ce qu’il fait aujourd’hui. C’est l’humour. Il dit aimer bien ce qu’il fait en dépit des difficultés. « Avec ce spectacle, c’est juste pour dire aux uns et autres de toujours travailler dur », dit-il. Pour lui, la vie est un combat et le succès est au bout de l’effort.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Culture : ‘‘Statut’’ ou ‘‘statue’’ de l’artiste au Burkina Faso ?
Reprise des grandes funérailles bôbô : Bientôt le bout du tunnel pour les chefs coutumiers
11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae
Culture : « Les gens qui veulent m’épouser me disent d’arrêter la musique », dixit Kady Wendpouiré, artiste musicienne
Lutte contre le Covid-19 : Des acteurs culturels initient Covid’live, des concerts live en ligne, sans public
Lutte contre le Covid-19 : Le Collectif Plumes résilientes apporte sa contribution
Musique : Watt Millo, l’operateur géophysicien qui s’essaie avec brio à la musique
COVID-19 : Quel (s) modèle (s) de relance pour le secteur des Arts et de la culture au Burkina Faso ?
La presse et le cinéma burkinabé en deuil : Clément Tapsoba n’est plus
Culture : L’artiste Bass Mandelson officiellement installé comme représentant de la communauté dioula en France
Grand prix de poésie Thomas Sankara 2020 : Tristell Mouanda Moussoki du Congo sacré lauréat
JAZZ A OUAGA : l’édition 2020 du festival est annulée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés