Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Kongoussi : Des coups de pilon sur la tête d’un gardien

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 5 juin 2019 à 12h15min
Kongoussi : Des coups de pilon sur la tête d’un gardien

Le gardien du lycée privé Amitié (route de Tikaré) a été sauvagement tué dans la nuit de lundi 3 à mardi 4 juin. La victime, a reçu plusieurs coups de pilon sur la tête, aux environs de 2h du matin. Il en est mort sur le coup.

L’agresseur a aussi blessé son épouse à la machette avant de disparaitre, poursuivent nos sources. Ce meurtre a semé la psychose à Kongoussi, car depuis quelques temps, un ou des mystérieux agresseurs s’en prennent aux personnes qui dorment à la belle étoile, à cause des fortes chaleurs.

Le Faso.net
Source : AIB

Vos commentaires

  • Le 5 juin à 11:56, par SOME En réponse à : Kongoussi : Des coups de pilon sur la tête d’un gardien

    Tant que nous nous mobiliserons pas tous les voyous et agresseurs et voleurs et psychopathes de toutes sortes profiteront pour destabiliser tous les fondements de notre vivre ensemble. Quand on dit que tout se fout en l’air, qu’il n’y a plus de solidarite, les gens ont peur etc, c’est parce que nous on liasse faire. La femme du monsieur a t-elle poussé des cris de secours ? Les gens ont-il accouru ? L’agresseur a lui tout seul peut-il les vaincre ? Prenonons en main, y compris notre securite d’autant que ces dirigeants ne veulent rien faire C’est notre vie et c’est nous qui la creeons comme nous voulons. Si cette personne agresse depuis quelques temps, les populations doivent la guetter et la prendre dans un piege
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 19:41, par Sacksida En réponse à : Kongoussi : Des coups de pilon sur la tête d’un gardien

    Dommage, il se passe des crimes sang abominables dans notre Faso : Plusieurs cas de victimes brules ou battues dont hommes, femmes et enfants qui dormaient a la belle etoile sont assassines. Face a ce phenomene, les forces de securite interieur mobilisees et partagees sur le front de la lutte contre le terrorisme semblent plus ou moins submergees. Evidemment, il faut des hommes et une capacite operationnelle accrue pour quadriller le pays et avec des groupes d’autodefense de proximite pour parvenir a une meilleure securisation. Que Dieu aide le Burkina. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 11:01, par mankougoudgou En réponse à : Kongoussi : Des coups de pilon sur la tête d’un gardien

    Il ne nous reste qu’à prier pour le confier à la terre de nos ancêtres. Vous verrez que la colère des dieux va s’abattre sur ces malfaiteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 13:50, par OUEDRAOGO En réponse à : Kongoussi : Des coups de pilon sur la tête d’un gardien

    Paix à l’âme du disparu et que le Seigneur Tout-puissant le pardonne.
    Kongoussi a un Chef traditionnel et des chefs de terre et la population peut plaider auprès de ces personnes garants de nos traditions et coutumes pour régler ce problème.
    Si à Kongoussi il y a une montagne sacrée ou quelque chose de nos ancêtres qui existent toujours il ne faut hésiter à aller maudire la ou les personnes qui font ça.
    Faites passer les communiqué à travers les radio
    Vous verrez les résultats immédiats.
    Les ancêtres vont répondre idiatement (excuser-moi immédiatement )
    Dieu merci c’est la saison des pluies et vous pouvez le maudire avec la foudre.
    Chacun va déposer sa casquette de religion et après il pourra la portée. Dieu saura nous pardonner car on est face à une situation de Satan.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés