Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

Accueil > Actualités > Société • • samedi 1er juin 2019 à 15h30min
Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

La maire de la ville de Bobo Dioulasso annonce dans un communiqué qu’il est interdit jusqu’à nouvel ordre toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital, en attendant les résultats de l’étude d’impact environnemental commanditée par le gouvernement.

COMMUNIQUE

Il m’est revenu que des associations de femmes et de jeunes envisagent d’organiser une marche le lundi 3 juin 2019 pour soutenir les actions en faveur de la construction de l’hôpital de Bobo-Dioulasso sur le site de Kua.

Aussi, en vue de préserver la cohésion sociale, la fraternité et le vivre ensemble qui ont toujours caractérisé notre ville, et en attendant les résultats de l’étude d’impact environnemental commanditée par le gouvernement, je porte à la connaissance de tous qu’il est interdit, jusqu’à nouvel ordre, toute forme de manifestation publique sur le territoire communal ayant trait à cette situation.

Je sais compter sur la bonne compréhension et l’engagement de toutes et de tous à travailler pour le développement effectif de notre commune dans un climat de paix et de cohésion sociale.

Bourahima Sanou
Juriste/administrateur territorial
Médaille d’honneur des collectivités locales
Officier de l’ordre de L’Etalon

Vos commentaires

  • Le 1er juin à 16:56, par 1202 En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

    A Bobo Dioulasso, les halogènes ont poussé le zele à l’extreme .Il est temps de leur montrer nos crocs. La ligne rouge n’est pas affranchie ,certe , mais la bataille de Kirina n’est plus loin .

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 19:08, par Vigilance En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

      C’est qui les halogénes ? C’est la premiere fois que j’enttend de mot concernant Bobo ou le Burkina.
      Nous sommes tous burkinabè ne sucombez pas a la tentation de la division crée par ce ministre indelicat qui semet la zizanies a prs de nos population.

      Répondre à ce message

      • Le 2 juin à 10:53, par Timbila En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

        Je suis d’accord avec vous. Les premiers à créer la division seront les premières victimes à coup sûr. Au moment où on parle d’intégration africaine, certains sont aux antipodes de cette intégration et mettent en mal la cohésion nationale. Et c’est très grave. Ce terme ne vient sûrement que de vos mentors. C’est ce qui se passe quand un maire pense que Bobo est sa propriété privée. Attention vous erigez votre pouvoir sur les cendres de celui des autres. Évitez surtout que le site de Koua ne devienne votre article 37. On sait comment débute les événements mais la fin personne ne saura le prédire. Vous le savez bien que Bobo le changement que vous constatez est apporté par ceux qu’ on qualifie d’halogènes. Un peu partout c’est comme cela. Même aux USA. En fait je suis écoeuré par le fait que dans ce pays personne ne veut respecter les textes. Il aurait suffit qu’on suive la procédure en commençant par le respect du décret 2017-1187 du 22 octobre 2015 portant conditions et procédures ede réalisation et de validation des etudes d’impact environnemental stratégique, de la notice et de l’étude d’impact environnemental et social pour économiser nos énergies gaspillés dans les marches insensées et des déplacements de responsables sur le site et qui n’ont fait polluer l’atmosphère par leurs sorties sur des sujets dont ils n’ont pas le B-A BA. Bref, En fait après la désignation du site. Des termes de références pour l’évaluation environnementale et sociale du site devrait être déposés au Bureau National des Évaluations Environnementales (BUNEE). C’est à l’issue de la validation des TDRs que l’étude proprement dit débute. Toutes les parties prenantes du projet devraient être contacté et une consultation du public devrait être réalisé étant donné qu’ il s’agit d’une Étude d’impact environnemental et social (EIES). Malheureusement les gens ont déterminé les sites sans au préalable chercher à connaître les textes en la matière. Il fallait qu’ il y ait des contestations pour qu’on nous parle d’étude environnementale comme si l’étude devrait être seulement réalisée pour départager les marcheurs et contre-marcheurs pour le déclassement de la forêt. Dans tout que cela que fait le Ministère de l’environnement. Bon cette affaire à été tellement politisée que les professionnels n’ont plus besoin d’être consulté. Tout le monde devient expert en tout lorsque la politique s’en mêle. Je me pose la question à savoir si nos ingénieurs GC, Architecte, Électriciens et autres ont été associés dans ce projet. Ailleurs, un tel projet ne peut se réaliser sans l’aval de lOrdre des Architectes. C’est cela la Chine populaire. Pas de tranfert de technologies. Vous verrez même la maintenance du matériel médical et des éventuels pannes dans le réseau électrique, on sera obligé de courir derrière eux. Ce que je regrette, la Taïwan a contruit l’hôpital de Tengandogo sans tambour et en un an de coopération avec les nouveaux amis, le Burkina est devenu comme un département de la Chine populaire. Ils ont réussi à diviser les Burkinabé. C’est très grave.

        Répondre à ce message

      • Le 2 juin à 19:45, par un gondwanais En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

        Vigilance, laisse le divaguer ; voilà un qui n’aura pas le courage de décliner son identité ; Parlant des dits halogènes, sortez les tous de bobo et on verra ce qu’il en sera de cette ville. Pourquoi les gens sont si malhonnêtes et inconséquents ?

        Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 21:39, par Dominique En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

      Allogènes et non pas halogènes, ce qui prouve que vous n’êtes pas une lumière ...

      Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 05:44, par Changeons En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

      Oh ! Quelle puerilité de parler ainsi. Tous ceux qui s’exprimemt pour ou contre sont des burkinabé. C’est vraiment malheureux de s’exprimer en mechant possedant des crocs. Toujours reflechir avant de montrer ses bassesses sur la toile.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 17:37, par fasomania En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

    Il est grand temps de recadrer car à l’allure ou allaient les choses je me demandait réellement est ce que l’intérêt de la belle cité de sya est pris en comte par les uns et les autres. Bravo Monsieur le Maire. Dieu vous assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 18:06, par M.S. En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative \xe0 la construction de l’h\xf4pital

    Il était vraiment plus que temps de le faire. Quand pour des motifs dont on cherche en vain la validité on se plaît à organiser des manifs et contre-manifs au point d’entamer la paix sociale, perturbant sciemment ou inconsciemment le travail des services compétents dans les études de faisabilité, d’impact environnemental et siciale, il le fallait. Il y a que le résultat de ces études qui intègrent plusieurs facteurs, qui permettront un choix avisé du site de l’hôpital. C’est par là même qu’il fallait commencer. Cela nous aurait épargner des polémiques et invectives dont on aurait fait l’économie, laissant la question aux techniciens et spécialistes du domaines. Bonne suite M. le Maire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 18:24, par YAAM SOBA En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

    La constitution burkinabé permet à tout citoyen de manifester librement pour défendre toute cause légitime. En vertu de quoi le maire de Bobo peut-il s’arroger de telles prérogatives ? Si nous sommes dans une monarchie ou une dictature, dites nous alors !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 18:43, par Camarade Foousseni En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital

    Pourquoi les gens du mpp sont malicieux jusqu’à ce point ? Lorsqu’ils ont organisé leur marche ce jeudi 30 mai 2019 pour soutermnir la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua, qui a bronché ? Qui s’est interposé ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 19:12, par caca En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Ce que j’ai lu, j’espère que c’est un rêve. Comment le MPP devient -il une dictature pour la démocratie burkinabé ? Interdire une marche démocratique alors que la constitution l’autorise, ça c’est du terrorisme. Vous aggravez votre situation en fermant la porte au dialogue. Pour une histoire d’hôpital et de don chinois la paix sociale déjà précaire est menacée à cause des intérêts égoïstes des politiques.
    Les forestiers ont simplement demandé le respect des textes en vigueur pour le déclassement d’une forêt classée. C’est dans ça que vous allez échouer et l’hôpital risque de n’est plus construire. Car de plus en plus, vous serez face à un comité international.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 19:16, par Lebobolais En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Cette interdiction n’est pas constitutionelle Mr. Le maire. Elle injuste car vous avez laisser un premier groupe de mannifestants s’exprimer en faveur de la construction de l’hopital dans la foret Kua. Nous avons d’avance ce que votre "etude environmental conclura" mais la foret sera preservée.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 20:03, par sidbénéré En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    On est en démocratie,chacun peut marcher dans le stricte respect de la loi.Celui qui enfreint la loi sera purement et simplement arrêté. Laissez les gens marcher et on verra qui des deux camps peut mobiliser.Ceux qui sont pour la construction à la lisière de la foret de Kua et ceux qui sont contre.Vive la démocratie.Le Burkina Faso est un Etat de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 20:16, par MKouka En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    S’il vous plaît arrêtez d’évoquer la constitution de façon aveugle, brute et même irréfléchie. Ou se trouve le bon sens ? L’arrêté du maire interdit toute manifestation Pour ou Contre le temps que les experts se penchent sur la question. Ou est le mal en cela ? Nabusons pas de la démocratie dans sa pratique sinon ce serait de l’immaturité. Et puis, navons nous pas d’autres préoccupations que de marcher ? Bravo Mr Le Maire
    Quel est l’intérêt de nous lister ici diplômes, décoration, etc du maire ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 20:32, par Moralité En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Je ne saurais comprendre nos autorités .
    On laisse commencer la pagaille et on court pour arrêter ensuite.
    Aux braves populations de sya qui ont la force pour battre le pavé qui n’aura comme finalité la succion de la cohésion sociale, je propose que nous utilisons ce temps pour boucher les trous de nos quartiers inaccessibles en ces temps de pluie.
    C’est mieux que de suivre certains politiciens aux ambitions inavouées qui d’ailleurs se soucient peu de notre bien-être.
    Vive le Faso et ses Hommes encore intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 21:10, par sidbala En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Le maire a certainement reçu cette idée de ceux de Ouagadougou, mais ceux de Ouagadougou doivent savoir que la lutte ne fait que commencer.

    On ne plus laisser un régime IMCOMPETENT jusqu’à la moelle épinière nous diriger de la sorte, la foret de KUA ne sera à jamais déclassée, l’idée de faire l’étude d’impact environnementale c’est de la poudre aux yeux, c’est une manière de faire machine arrière, parce que le régime MPP est posé sur un fils de rasoir, la moindre erreur les coûtera plus que l’article 37.

    Regardez comment les ministres se contredisent, il y’a la panique dans le gouvernement, à l’approche de la fin du mandat du président le plus IMPOPULAIRE de l’histoire de notre, la tempête se renforce avec des lendemains en pointillés, a tous les niveaux l’incompétence notoire du régime MPP a atteint ses limites. Il faut que le peuple soit vigilant et surtout bien surveiller les différentes sorties du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 22:08, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    LA POLITIQUE DU 2 POIDS 2 MESURES QUI VA DAVANTAGE ENFONCER LE RÉGIME KABORÉ : Très récemment, des manifestants fortement téléguidés par LE RÉGIME KABORÉ ont exigé la construction d’un hôpital sur le site de LA FORÊT CLASSÉE DE KUA localisée à l’ouest à BOBO DIOULASSO, théoriquement la capitale économique de notre pays. Personnellement, je me garde de trop discuter dans CETTE AFFAIRE DE KUA, qui marque une fois de plus la très mauvaise foi de nos autorités politiques qui violent allègrement les lois de notre pays. On veut construire un hôpital sans au préalable faire l’étude environnementale appropriée qui est quasi indispensable. Et donc obligatoire. On met donc la charrue avant les bœufs tout en clamant haut et fort que le lieu indexé convient le mieux. Qu’on me dise alors quels critères objectifs et surtout légaux ont milité pour ce choix qui est controversé et contestable ??!!

    Nos dirigeants politiques ne sont pas du tout sérieux et se comportent comme des pyromanes. On a cyniquement monté et divisé les burkinabè entre « LES POUR » et « LES CONTRE ». Pourtant, à ma connaissance personne n’a refusé la construction du fameux hôpital à BOBO DIOULASSO, estimé à plus de 70 MILLIARDS FCFA, de l’argent frais qui fera le grand bonheur des voleurs de la république, spécialistes des marchés de gré à gré, la corruption, les deals, les surfacturations, etc. On se frotte déjà les doigts car il y aura à manger à gogo. Pour les autres, qui pensent plus à la préservation de la nature et n’ont aucun intérêt, c’est uniquement le lieu indiqué pour construire l’hôpital qui pose problème. Qu’on choisisse simplement un autre site.

    LES POUR, minoritaires, qui sont vraisemblablement les protégés du RÉGIME KABORÉ qu’on à manipulés et instrumentalisés à souhait, ont marché bruyamment pour dire que l’hôpital doit être construit à KUA, un point et un trait. LE MAIRE DE BOBO DIOULASSO était où en ce moment précis pour interdire toute manifestation sur le sujet. Maintenant que LA GRANDE VAGUE constituée par LES CONTRE veut sortir en masse pour dire ouvertement NON, on veut les empêcher à tout prix de manifester en interdisant leur marche. C’est que toute chose a toujours une fin et le malheur n’arrive pas qu’aux autres. Méditons tous ensembles afin de comprendre que nous ne sommes pas à l’abri d’une grave crise aux nombreuses conséquences incalculables.

    LA POLITIQUE DU RÉGIME KABORÉ EST FORTEMENT BASÉE SUR LA HAINE ET LA DIVISION !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !................L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 23:49, par Medio En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    C’est simplement deux poids deux mesures lorsqu’on autorise aux uns la liberté d’effectuer tranquillement leur marche parce-qu’ils soutiennent le projet de déclassification de la forêt de Kua pour la construction de l’hôpital donné par les chinois et interdit cette expression de la liberté démocratique à ceux qui sont contre cet projet.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 02:15, par YAAM SOBA En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Bien dit internaute @sidbénéré ! Que chacun puisse manifester pacifiquement ! C’est ça la démocratie ! De quoi le maire a-t-il peur ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 02:21, par HSSM En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Vraiment ARROGANT !!!

    Mr Le maire dites nous que vous rêvez.

    Rappelez vous que beaucoup qui étaient plus forts que vous sont aujourd’hui à la mercie de leurs sorts en voulant opprimer leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 02:23, par Kouda En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Au Burkina Faso, la liberté d’association et de manifestation est garantie par la constitution. Donc, un maire ne peut interdire des marches liées à la construction de l’hôpital sur la forêt classée de Kua de façon indiscrimée. Le maire ne mentionne aucun risque imminent pour justifier son interdiction.
    Je conseille alors aux associations qui ont prévu de marcher d’attaquer cette décision arbitraire et abusive du maire de Bobo Dioulasso en justice. Comme ça, monsieur le maire du parti au pouvoir comprendra que le Faso a ses lois qu’il faut respecter.
    Monsieur le maire, votre propre conseil municipal a été récadré par le ministère de l’environnement quand vous aviez autorisé le déclassement d’une partie de cette forêt. Vous avez réculé piteusemsnt en disant que vous n’aviez donné qu’un "avis" favorable au déclassement partiel d’une forêt qui ne vous appartient pas. Ensuite, vous avez voulu entrainé la chefferie traditionnelle dans votre arnaque irresponsable mais Dieu aidant, vous avez échoué. N’ayant tiré aucune leçon de votre débacle et de la déculotté du gouvernement qui pour sauver sa face a ordonné une étude d’impact environnemental, vous voilà entrain d’interdire des marches liées au sujet.
    Monsieur le Maire, les lois du Faso s’appliquent aussi à vous. Bobo Dioulasso n’est pas votre propriété privée. Sachez que les temps ont beaucoup changé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 04:45, par Sacksida En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    D’abord, ce maire doit savoir qu’il est un serviteur de tous administres de la commune de Bobo Dioulasso quelques soient leurs opinions citoyennes. S’il etait impartial, la premiere marche favorable a la construction de l’Hopital dans la foret devait etre interdite et justifierait ses arguments ou boen il devait accepter la seconde marche de ceux qui n"y sont pas favorable, a l’issue de laquelle toute marche y relative interviendrait. C’est malheureux que des politiciens se plaisent a manipuler des gens pour defendre une cause absurde et ridicule car des espaces sans probleme juridique et d’ecosysteme sont bien disponibles a Bobo autres que cette foret classee dont on veut forcement la declasser pour une question ego ? Comme le disait si bien Thomas Sankara : Nous ne sommes pas contre le progres, mais nous souhaitons que progres ne doit pas anarchique et criminellement oublieux des droits du peuple en matiere d’ecosysteme et d"environnements. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 05:05, par watougo En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Nous savons maintenant à travers cette Décision que la gestion de la commune de Bobo-Dioulasso a été confier à un Maire qui s’appelle Mr SANOU Ibrahim, et que cette commune n’a pas été confier à un regroupement d’associations encore moins à un élu de l’assemblée National, nous avons vues la Décision du Maire de la commune, nous attendons vivement la Décision des associations et celle de Mr le débuté (Député) à l’assemblée National. Mr SANOU Ibrahim encore 1000 fois merci avec tous nos respects.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 08:23, par A qui la faute ? En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Nous glissons petit à petit dans la dictature. C’est signe de faiblesse démocratique et de peur de la part des autorités

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 10:05, par Néo Bobolais En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    L’évolution de cette affaire de forêt ressemble beaucoup à celle de l’article 37. Faisons attention ; ça ne coûte rien de changer de site.
    Nous Burkinabé somme bizarres. Là où il faut faire demi tour, nous forçons et là il faut foncer, nous faisons demi tour.
    Pourvu que ça ne finisse pas comme la construction du site du FESPACO (avec toute son histoire) ou pire comme l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 17:03, par jeunedame seret En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Ok ; la manifestation sera alors privée, dans le domicile privé du maire qui a déjà privatisé les premières dans l’iniquité.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 18:13, par Alexio En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Mr le Maire, nous ne vivons pas en dictature, et chaque citoyen burkinabe a le droit de demonstrer son support ou de ne pas soutenir ce projet criminel environnemnetal.

    Votre titre de Maire et votre fonction ne doit saper l ellement le plus elementaire de la democratie. En occurrence une demonstraction paisible qui d aileurs renforcera cette democratie.

    Que vivre ensemble qui est menacer ici ? Si que 20-100 revendiquent ce droit ?

    Balayer ce Challenge sous tapis est contre toute ouverture de cohesion sosiale que vous risiikere d etre sapeur pompier.

    Nous vivons en democratie. Le contraire est la dictature, ou la monarchie. Le gouvernement devrait consulter les habitants de cette ville. Ou bien prendre lepols de lopinion publique sur ce projet.

    NB : Est.ce qu on besoin de savoir les merites en medailles de Mr le Maire de la ville. Le sous-signes.

    A lheure actuelle ou le Focus mondial est le changement climatique du anos activites destructives sur cette planete. La seule habitable pour le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 18:56, par BARRO En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Je suis entièrement d’accord avec vous monsieur le maire. J’aurais souhaité que vous organisez une rencontre avec les leaders de tous les mouvements dans cette situation. Votre démarche est pertinente

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 01:27, par Sanou tolo En réponse à : Bobo-Dioulasso : La mairie interdit toute forme de manifestation publique relative à la construction de l’hôpital dans la forêt de Kua

    Ils faut que les gens évite de faire à bobo , ce qui vaut la peine de mort chez eux : à savoir manquer du respect au CHEF. La terre de KUA a un chef. Des dèlinquants encouragés par des hallogènes ingrats ont fustigié le Maire et les chefs coutumiers en arrachant les bornes. Cela est-il possible dans le pays du mogo ? À tougan ? Personne n’a été obligé de vivre à Bobo. C’est parce que c’est bon. Y a la route pour quitter, ou se tait.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
Région du Sahel : Les jeunes sensibilisés sur les stratégies intégrées du G5 Sahel
Recrutement de volontaires : « Si les terroristes nous poussent à prendre ces mesures, ça veut dire qu’ils ont déjà une longueur d’avance », Mamoudou Savadogo, spécialiste de l’extrémisme violent
Agriculture : Les acteurs examinent l’avant-projet de loi sur la gestion durable des sols
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés