Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

Accueil > Actualités > Société • Déclaration • dimanche 19 mai 2019 à 22h10min
Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement  appelle les syndicats   à un « esprit de patriotisme »

Plusieurs syndicats de la santé ont déposé des préavis de grève pour les prochains jours. Dans le communiqué qui suit, le gouvernement rend compte des démarches qu’il a entreprises pour trouver des solutions aux revendications des syndicats.

Le 02 mai 2019, le Secrétaire Général du Syndicat des travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA), adressait un courrier officiel à Son Excellence Monsieur le Président du Faso, relatif à un préavis de grève de 96 heures allant du 21 au 25 mai 2019. Cette grève sera suivie d’un boycott des gardes et permanences à partir du samedi 25 mai au lundi 03 juin 2019 pour exiger la satisfaction de sa plateforme revendicative.

De même, quatre autres syndicats de la Santé à savoir le Syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), le syndicat des sages-femmes et maïeuticiens d’Etat du Burkina (SYSFMAB), le syndicat national des travailleurs de l’administration hospitalière et des services de santé (SYNTAHSS) et le syndicat autonome des infirmiers du Burkina (SAIB), ont également déposé un préavis de grève de 72 heures allant du mercredi 22 au samedi 25 mai 2019.

A travers ce communiqué, le gouvernement voudrait rendre publiques les actions entreprises dans l’optique de trouver des solutions aux points de revendications soulevés par les syndicats :

-  sur la question des carrières, les syndicats exigent le reclassement en A1 des Attachés de santé et les Conseillers d’élevage. Le gouvernement propose que le reclassement se fasse dans le cadre des statuts qui sont en cours de finalisation.

-  sur la question de la mise en œuvre de la Fonction Publique hospitalière (FPH), tous les textes nécessaires à son opérationnalisation ont été adoptés. L’agence nationale de gestion des soins de santé primaires (AGSP) a été créée et ses statuts ont été adoptés. Aussi, un chronogramme de mise en œuvre a été établi avec constatation de l’incidence financière pour les contractuels des établissements publics de santé (EPS) à la fin du mois de mai 2019.

-  sur la question des équipements des formations sanitaires, le gouvernement a déjà investi 25 milliards afin de doter les formations sanitaires en matériel médico-technique. Le gouvernement propose qu’un diagnostic soit fait en collaboration avec tous les partenaires sociaux en vue d’apporter les correctifs à court, moyen et long termes.

-  sur la question des libertés syndicales et démocratiques, le gouvernement tient à rassurer les partenaires sociaux qu’il respecte les droits reconnus aux citoyens par les différents textes en vigueur.

-  sur la question du relèvement du niveau de recrutement de certains emplois du secteur de la Santé, le gouvernement précise que cette revendication a été prise en compte dans le projet de statut particulier. Du reste, ces relèvements de niveau ont déjà été pris en compte pour les recrutements au titre de l’année 2018.

Le gouvernement, dans sa quête permanente de la paix sociale, a établi un dialogue permanent avec les partenaires sociaux. A ce jour, tous les partenaires sociaux ont été reçus deux fois depuis le dépôt de leurs préavis.

Le gouvernement voudrait rassurer la population que des mesures sont entreprises pour garantir la continuité des soins. Il voudrait, à l’occasion, lancer un appel aux partenaires sociaux pour un esprit de patriotisme et tient à formuler ses encouragements à tous les agents de santé qui se battent au quotidien pour offrir des prestations de qualité aux populations.

Tout en restant ouvert pour la poursuite du dialogue social, le gouvernement fonde l’espoir que les partenaires sociaux vont œuvrer à garantir la continuité de l’offre des soins et des services de santé au grand bonheur de tous.

Service d’information du gouvernement

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 14:08, par Leveiridick En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Vous n’avez aucun respect pour les agents de santé. L’injustice amène les travailleurs à la révolte.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:27, par MonOpinion En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Avec le syndicat du Ministere des Finances, le gouvernement a etale au grand jour son incompetence criarde en matiere de negotiation avec les partenaires sociaux. Depuis quand un gouvernement rembourse t-il des credits bancaires accordes a des individus ? Quel fonctionnaire hesiterait a prendre un credit en dizaines de millions de FCFA, empocher cet argent, et appeler l’Etat a rembouser. C’est ce qu’on appelle avoir le beurre et l’argent du beurre. Et le plus grave c’est que avec le pretendu accord avec les syndicat des finances, le pouvoir ne rembourse pas que les credits bancaires ; en plus, il distribue a tour de bras de l’argent a ceux qui n’ont meme pas de credit bancaire ! Jamais vu !!!
    Apres les magistrats, le Ministere des Finances, la Sante il faut etre naif pour croire que les autres corps de metier vont celebrer le fait qu’on les ignore dans le partage du gateau national transforme en butin de guerre pour des syndicats audacieux. Et apres les syndicats, c’est la grande majorite de la population qui va reclamer sa part a grands cris. Cette grande majorite c’est toute la population a qui on ne pourra plus offrir les services de base qui leur sont dus : sante, eau, education, etc...
    Qui sont donc ces negotiateurs incompetents du gouvernement qui gaspillent les maigres ressources du pays ? Qui leur a dit que negocier c’est tout ceder et ne rien gagner en retour ? La catastrophe n’est plus loin ! Ca ne fait que commencer. Et a la fin tout le monde perdra... meme les syndicalistes qui crient victoire aujourd’hui sur un regime totalement incompetent a la table des negociations,
    Ce regime portera la responsabilite historique d’avoir conduit le BF jusqu’au gouffre. Bientot nous serons dans la categorie des "pays fragiles", la derniere etape pour devenir un etat en faillite. Quand tout cela arrivera on se souviendra au moins qu’une brave dame s’est battu contre des interets egoistes afin que l’interet national prevale !
    Gouverner consiste tres rarement a prendre des decisions populaires qui donnent satisfaction a des groupes donnes. Il faut courrir le risque d’etre impopulaire face a ces groupes afin de sauvegarder l’interet general. Cette dame a fait sa part ; l’histoire jugera les solutions de facilite actuelles que n’importe quel quidam peut decider car on n’a pas besoin d’etre ministre pour ca !

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 21:28, par Un citoyen lucide En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

      Mon Opinion....merci pour ce raisonnement clair et limpide.
      Le PF a commis deux erreurs monumentales depuis son accesion au pouvoir sur le plan social : celle des magistrats et celle récente des financiers...Dieu Seul sait ou cette grogne sociale nous conduira.
      Beaucoup de gens y compris moi, croiyaient naïvement en la capacité de l’Etat à remettre à plat tous les salaires et avantages y compris les leurs mais malheuresement le gouvernement a manqué de fermeté, a été laxiste et irresponsable...Pas que je suis contre quelqu’un mais du haut de mon bac + 7 je n’admettrai en aucun cas qu’un bac+4 touche le double de mon salaire...Si y a l’argent, qu’on le distribue à tous et de façon équitable...Il n’y a pas ce fonctionnaire qui ne contribue pas au bon fonctionnement du service public. A defaut d’une distribution équitable, qu’on conduise le pays au chaos (chose que je ne souhaite pas) là chacun trouvera son compte...bon week end à tous

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:04, par Paul KÉRÉ En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Drôle de gouvernement qui demande aux partenaires sociaux de faire le point sur le matériel médical qui doit servir au bon fonctionnement des hôpitaux !!!! Il appartient à l’Etat à travers ses fonctionnaires, notamment les Directeurs et chefs de service de faire ces diagnostics et, par voie de conséquence de déployer le matériel approprié pour assurer le meilleur fonctionnement des services de santé dans notre pays.
    Le patriotisme exigé par le porte-parole du gouvernement ne doit pas être unilatéral mais également et surtout de la part des gouvernants qui doivent montrer l’exemple dans le patriotisme.
    Quant au droit de grève, reconnu par la Constitution burkinabè, s’il appartient au gouvernement de prendre des mesures idoines dans le cadre des réquisitions, ce moyen ne doit pas être exhibé dans un communiqué de fanfaronnade pour briser ces grèves. À croire que nous avons à faire à un gouvernement arrogant et incapable de satisfaire les besoins moraux et matériels de ceux qui, de jour comme de nuit veillent à la santé de nos compatriotes sans compter leurs heures de sommeil. C’est donc une insulte grave que de mettre en cause le patriotisme de ces braves personnels de santé qui, de la ville à la campagne, y compris dans mon village à Loanga se donnent à fond pour la santé de nos concitoyens. J’ai obtenu la médaille de l’ordre national pour avoir équipé à travers notre petite association française les CSPS du Boulgou, ainsi que la maternité et la pharmacie de Loanga. Notre association vient d’équiper le CHR de Tenkodogo en lits d’hôpitaux électriques. À part la lettre de remerciement de son excellent Directeur, nous n’avons reçu aucune reconnaissance de la part du gouvernement actuel qui se permet de donner des leçons de patriotisme aux personnels de la santé. Même si notre association ne fait pas ses actions patriotiques pour de la reconnaissance quelconque, j’exige un peu de respect pour ces gens de la santé qui veillent tous les jours sur la santé de nos populations fragiles si on sait que les plus nantis soignent leur rhume à Paris ou à Washington. Il n’y a pas non plus que cette catégorie car la justice aussi souffre dans notre pays. Si ce gouvernement ne peut pas assurer le bon fonctionnement des services publics de notre pays, le Président Roch Marc Christian Kaboré et le Premier Ministre doivent prendre leurs responsabilités et procéder à un remaniement ministériel pour mettre les hommes et les femmes qu’il faut à la place qu’il faut pour au moins terminer le mandat. Après en 2020, que le meilleur gagne et vu le bilan mitigé du Mpp on saura à qui le peuple burkinabè délèguera son pouvoir, chaque peuple méritant ses gouvernants. Paul KÉRÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:26, par Ou En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Que fait l’état pour donner la preuve de son patriotisme ?
    Où en est on avec l’annonce faite sur la réduction du train de vie de l’État ?
    Vous dites que les caisses de l’État sont vides alors que le nombre de caisses noires augmentent de même que leurs montants. De 31 milliards en 2018 à 205 milliards en 2019.
    Ce qui est marrant, le gouvernement trouve toujours à dire que c’est les salaires des fonctionnaires qui crèvent le budget. C’est malhonnête et tant que ce mensonge ne cessera pas la trêve sociale sera une utopie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:07, par sotigui de bobo En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Messieurs les membres du gouvernement, arrêtez de galvauder les mots. Que signifie le mot "Patriotisme" ? Qu’implique-t-il pour les gouvernants que vous êtes censés être ? Consiste-t-il à vous accompagner dans votre course pour le pillage des ressources, votre zizanie à créer l’injustice entre les travailleurs Burkinabè et votre incapacité à gérer le pays ? Consiste-t-il pour les Burkinabè à être complices de votre manière de gouverner ? Messieurs les dirigeants, si vous étiez patriotes et croyez à ce pays, vous ne seriez jamais engagés à faire octroyer d’autres nationalités à vos enfants et femmes. Ça fait pitié que vous ayez Thomas Sankara dans vos discours et ramez totalement à contre courant.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:27, par Salou En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Que vaut le patriotism aujourd’hui ? Rien avec des 3eme, 2nd, 1er, et des super-citoyens. Dans le Burkina aujourd’hui du mouta-mouta, seule la lutte libère.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:43, par Kaf En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Sa me dégoûte c’est deux jours la d’écouter l’actualité nationale. Avec un gouvernement qui n’est pas capable de prendre ses responsabilités ! qui se laisse malmené par tout le monde. Incapable de prendre ses responsabilités soit disant qu’il cherche à plaire... Haa vraiment j’ai chaud aux cœur...

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:44, par Diaz En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Ce Gouvernement... Il ouvre la boîte de Pandore, viens malmener la fibre patriotique et ne voit même pas ce qui va arriver : Une très grande inflammation des prix pour des miettes distribuer.
    En ce qui concerne la santé, même un esprit simple y voit de l’irresponsabilité de sa part. Comment attendre que tous les syndicats sinon tous les agents de santé soient à bout pour agir et ce dans la précipitations.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:56, par Wend-Panga En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Merci une fois de plus à vous,cher Maître KERE,pour la clairvoyance dont vous faites toujours montre à travers votre plume. Espérons néanmoins que vos messages ne tombent point dans les oreilles d’un sourd...

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 06:44, par Paul Kéré En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

      Merci à wend Panga pour son soutien à mon opinion que j’ai exprimée en vertu de l’article 8 de la Constitution. Souvent j’ai envie d’être 1er ministre dans ce pays pour gouverner par patriotisme notre pays, tellement sa gouvernance actuelle me déplaît au plus haut point. Comment faisait notre Frère Blaise Compaoré bien « aimé » ? Ne dites pas que je suis partisan. Lisez simplement pour être instruits. Les négociations avec les partenaires sociaux se faisaient globalement et non nuitamment secteur choisi par secteur choisi. Vous-là du Mpp vous avez gouverné avec Blaise au moment où je le critiquais dans ses mauvaises décisions et le félicitais aussi dans ses bonnes décisions, comme je le fais avec vous, mais vous n’avez visiblement rien appris de lui. Celui des internautes qui a écrit sur la prophétie du suicide collectif des fonctionnaires ou du peuple burkinabè tout entier n’a qu’à se suicider tout seul comme un grand.
      Mais avant de le faire, il devrait revisiter l’histoire de notre vaillant peuple pour savoir que si le gouvernement du Mpp fait un seul mois sans payer les salaires, il aura signé en même temps son arrêt de mort comme le soulèvement du 3 janvier 1966. Certains ministres de la mouvance présidentielle actuelle n’étaient même pas nés ni même à l’école primaire élémentaire. Il y a vraiment des burkinabè qui ne connaissent pas le peuple burkinabè et surtout ne cherchent pas à mieux le connaître et à le comprendre. Essayez de ne pas payer les salaires pendant un seul mois pour voir ? Le peuple fera appel à moi pour faire place nette à son bonheur. Votre sort sera pire que celui du Cdp et je le dis publiquement. Et pourtant, gouvernants du Mpp et alliés de circonstances, il est très facile de sortir de cette crise politique : Mettre son égo et son arrogance de côté et badaboum négocier,, négocier et encore négocier.. Et vite !!!! S’il vous plaît Messieurs et mesdames du gouvernement. Surtout organiser au stade du 4 août la réconciliation nationale. Suis-je contre le Mpp en lui prodiguant ces conseils précieux ? À vous de juger puisque je m’en fous complètement. Le bon compatriote est celui qui donne des conseils dans l’intérêt général. Si le gouvernement Mpp joue avec la santé des burkinabè il perdra la bataille et d’office. Merci de votre juste compréhension des choses aussi simples. À bons entendeurs du Mpp et ses alliés politiques, terminez votre mandat et ne nous soumettez plus jamais à ces tortures et contorsions politiques. Le peuple burkinabè doit ouvrir l’œil et le bon en 2020. À défaut que personne ne vienne se plaindre désormais de la gouvernance Mpp et alliés. Comment peut-on dire non à Blaise et voter pour ses lieutenants ses sergents, ses caporaux, et ses soldats qui n’ont d’ailleurs rien appris des bonnes pratiques et actions de ce digne fils de Zitenga à Ziniaré ? Quoi que certains pensent, je profite de ce combat des personnels de santé pour répéter que Blaise est né burkinabè et restera burkinabè comme moi, même si nous avons d’autres nationalités ivoirienne ou française. J’ai lu signé,, approuvé et assumé mon post. Art. 8 de la Constitution burkinabè. Paul Kéré. Avocat.

      Répondre à ce message

      • Le 20 mai à 04:52, par MonOpinion En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

        J’espère avoir tort de penser que Mr. Paul Kere me reproche d’avoir écrit que la gouvernance et le mode de gestion des crises actuelle du MPP peut nous conduire au chaos. Je respecte que vous ayez un point de vue différent mais je ne vous inviterai pas pour autant à vous suicider.
        Pour être clair, tout comme vous, je ne suis pas fonctionnaire et je n’émarge pas au budget national. Nous sommes dans un débat d’idées entre Burkinabè soucieux de l’avenir de notre pays. Je vais tenter de clarifier davantage mon propos : il faut remarquer que la "prime de motivation" (nouveau nom du Fonds commun) est le plus mauvais des deals qu’un gouvernement puisse conclure. C’est pourquoi l’accord est partiellement secret. Ce deal fait que chaque agent du ministère des finances coute désormais au moins 4 fois plus cher à l’Etat Burkinabè qu’un fonctionnaire d’un département ou il n’y a pas de fonds commun. En plus, cet agent du Minefid continue de recevoir des indemnités de caisse, de logement, de ci et de ça ! Et en plus, le gouvernement rembourse son crédit bancaire ; et s’il n’a pas de crédit bancaire le gouvernement lui octroie quand même des millions gratuitement. Multipliez tout ça par X fonctionnaires du Minefid ; ajoutez les magistrats ; ajoutez les deals avec les enseignants, la Sante, et tous les autres qui se préparent à revendiquer...
        On est sur une pente très très glissante de revenidications tous azimuts ; et ce que les Burkinabè n’ont jamais connu (impossibilité de payer les salaires) peut arriver ! Et ca peut et va se compliquer davantage car la cagnotte nationale ou on puise elle n’a pas augmenté ! Ce sera ainsi qu’on se retrouvera dans un chaos généralisé
        Pourtant le gouvernement avait l’opinion en sa faveur et avait ainsi l’occasion de rétablir pour toujours un minimum de justice entre les salariés de l’Etat, de réussir la mise à plat qu’il souhaite. Ce rétropédalage du gouvernement sur la mise a plat de rémunérations est gravissime de conséquences. Et ces conséquences fâcheuses nous les devrons a de piètres négociateurs du cote de l’Etat.

        Répondre à ce message

        • Le 20 mai à 10:36, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

          - Tou tu la boucles ! Mon ami Paul KERE n’a rien dit de mauvais. Il ne fait que dire la vérité et comme je l’ai toujours dit redis, ’’La Gouvernance du MPP et de RMCK est basée sur le mensonge, la tromperie, les flâteries, les reports sans cesse, la négligence, le népotisme, le favoritisme et la corruption géante, gargantuesque et gangrénante’’. Voilà ce que je dis et en quoi mon ami Paul KERE croit comme moi. J’ai toujours dite de traduire RMCK et le Contrôleur d’État LMI devant le Conseil d’État car ils nous trompent. Chaque fois ils font de gros rapports de contrôles, débusquent les gros détourneurs de deniers publics, passent á la télé pour faire leurs malins, mais ne les font rien par complicité ou à cause de liens parentaux.

          Conclusion : Les jaloux, laissez tranquille mon ami Paul KERE. Vous êtes loin d’être comme lui, ni de faire comme lui, alors ne le jalousez pas inutilement et collez-lui la paix !

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 18:01, par sebego soum Ismaël En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    chers gouvernement, le patriotisme commence par le respect de la parole donnée et des lois que vous faites votées à l’assemblé Nationale . le protocole que vous avez signé en 2017 avec le syndicat tarde être mis en oeuvre. Aussi votre fameuse loi de la fonction publique hospitalière souffre aussi dans sa mise en oeuvre. Avec ses deux cas, comment les agents vont vous croire dans votre esprit de patriotisme ? Mobiliser on gagne . soutien total aux syndicats.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 18:13, par tenga En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    ça fait pitié que notre cher pays arrive à ce niveau de pourriture. La faute est gravement lié à ce gouvernement incompétent du president Rock. Ce pays que nous a légué des patriotes comme LAMIZANA, SANKARA est entrain d’être détruit par la mauvaise conduite du gouvernement MPP. que le seigneur nous éloigne de ces dirigeants et permet à d’autres de nous reconduiRE vers des lendemains meilleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:30, par Bebeto En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Continuons à grever seulement, jusqu’à ce que mort s’en suive. Le budget de notre Etat le BF est élastique à l’infini. Quand les salariés ne pourront plus être payés ce qui est inévitable à l’allure ou les syndicats impriment le rythme des augmentations. Le monde évolue par crise et au BF quand viendra cette crise de paiement des salaires, chaque travailleur et chaque syndicat se reveillera de son sommeil et reviendra à la réalité des économique et financière du BF. Le cas de la Grèce dans l’U E est illustratif. Beaucoup de travailleurs se sont suicidés, pcq les nouveaux salaires qui étaient servis aux fonctionnaires variaient entre le quart et le tiers initial. Ce n’est pas une affaire de gouvernement ou de régime, ce sont les lois de l’économie. Aucun pays NZ peut vivre durablement au dessus de ses richesses. Arrêtons se nous bourrer le crâne et d’organiser la faillite de notre Etat le BF. Mais après tout chacun est libre.
    Vive la liberté !!!
    Mais pas la liberté qui conduit au suicide collectif !!!
    Déjà ce suicide collectif est enclenché, puisque cette grève légale des syndicats de la santé va laisser des morts dans les lits se nos formations sanitaires.
    Les grèves des enseignants ont totalement laminé notre système éducatif. Et ce sont les fils des pauvres qui récoltent les peaux cassés.
    Le suicide collectif du BF est bel et bien en marche que cela plaise ou pas à certaines personnes. Ce n’est pas la faute des syndicats ou du régime actuel, c’est une erreur de vision collective. Nous tous, avec nos enfants et petits enfants nous allons le payer très cher.
    Pour que le BF espère prendre le chemin du développement, il faut qu’au moins 3 générations acceptent se sacrifier (gouvernants et gouvernés)/ Malheureusement personne n’a ça dans son agenda. C’est pourquoi notre suicide collectif semble inévitable.
    Que Bon Dieu nous sauve

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:54, par Yelwingtiim En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Quel gouvernement pathétique !
    Vraiment, qu’est ce qui arrive à mon pays ?
    Une génération incapable des années 50, quelle honte, Mr le président. Mr le 1er ministre.
    Un parti politique qui gagne des élections et qui titube. A quoi sert donc cette caution du peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 21:35, par Oscar En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Je suis finalement arrivé à la conclusion selon laquelle, personne ne mesure en réalité les conséquences dramatiques auxquelles nos gouvernants nous exposent de part leur incompétence et inconsequence jamais égalés. Ces décisions, mesures et omissions absurdes que nous avalons maintenant, nous mettrons des décennies et des décennies à colmater les brèches.
    Je pense qu’on avait une grosse opportunité d’amorcer de véritables réformes qui auraient le mérite de nous propulser.
    - lutte contre le terrorisme, j’ai l’impression que le gouvernement est complice avec ces foutus officiers corrompus qui préfèrent s’accrocher à leurs privilèges en prenant le soin d’envoyer les jeunes à l’abattoir et des primes ridicules.
    - lutte contre la corruption. Jamais on en a vu autant, surtout certains corps constitués de l’Etat telle la police et autres.
    - une décadence morale généralisée et vertigineuse, l’autorité à totalement perdu le respect
    - la remise à plat. Je pense que le président souffre d’une épilepsie intellectuelle. Il était si près du but d’entrer dans l’histoire et qu’il vient tout gâcher à toute dernière minute.
    J’allais dire qu’il a eu ce qu’il méritait avec le front social qui risque de casser le thermomètre. Hélas, nous sommes les seuls vrais perdants de cette irresponsabilité qui échappe aux lois de la logique et de la raison.
    Le Burkina n’est la propriété de personne. Si de part ta gouvernance tu compromet l’avenir de nos enfants, on a le droit de te foutre par la fenêtre. Franchement !
    On sait aussi que certains ont choisi de gouverner dans le chaos car il n’existe meilleure période de prospérité pour les hommes les plus véreux et cyniques qui puissent exister.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 23:48, par La vérité En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Même si les revendications sont légitimes, je pense qu’il faut savoir raison gardé ne pas trop tirer sur la corde. Tout le monde pense que l’état a les moyens mais c’est faux. Un jour les fonctionnaires se reveileront dans la douleur lorsque l’Etat ne sera pas à mesure de payer les salaires. J’en veux au gouvernement qui est incapable de prendre les mesures idoines, incapable de sanctionner les syndicalistes. Cela devait commencer avec la magistrats puis les financiers....
    Il faut avoir le courage de virer un bon nombre de fonctionnaires pour servir d’exemple.
    Que Dieu nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 04:10, par Okapi En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Mais on croyait qu’il fallait faire des économies pour prioriser d’autres urgences comme la sécurité, et autres. Mais, le Gouvernement qui s’est atele l’année dernière a nous montrer que les caisses de l’État sont vides, est revenu en début d’année donner satisfaction au Agents des finances autrement dit, vous avez l’argent maintenant...Normal que tous les autres fonctionnaires en réclame, faut pas être surpris car tous les fonctionnaires contribuent au développement du pays et vous ne pouvez pas faire de distinction entre les financiers et les autres ..Vous aviez pris la mauvaise decision de gouverner sans stratégie alors il faut assumer.
    Vous aurez maintenant tous les syndicats a votre porte et plus déterminés qu’avant car ils savent que désormais vous aviez des sous...En plus de la question sécuritaire.
    Vraiment que 2020 arrive très vite et qu’on mette ces Amateurs de Rock et sa bande a la porte !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 08:45, par Le magnifique En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Le président Roch a des enfants qu’ils aiment ( magistrats et financiers) et des enfants qu’ils n aiment pas ( médecins infirmiers ingénieurs enseignants....) , il a sacrifier la remise à plat des salaires au détriment de ses ses enfants qu’ils n’aiment et ça il le payera cher

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 09:30, par Mogo En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Il y’a un adage populaire qui dit « quand tu chasses ton chien méchant, c’est la chèvre du voisin qui va te mordre ». Ce pouvoir a démontré son incapacité à gérer le pays. Trop de fautes et d’erreurs qui s’assimilent à de l’amateurisme. On nous parle de patriotisme, bla-bla-bla. Un ministre de ce pouvoir a construit pour plus de 300 millions de francs dans son village. C’est ça le patriotisme ? Si on prend l’argent public et on en fait sa propriété privée, c’est ça le patriotisme ? Si on s’octroie tous les avantages et autres luxes avec les maigres ressources du pays. C’est ça le patriotisme ? De la poudre aux yeux tous ces discours. Le pays va très mal et on sera tous responsables de ce silence coupable.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 11:52, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Ne vous inquiétez pas ! Le MPP sera réélu au quart de tour en 2020 car ses alliés objectifs sont déjà à la manœuvre. Regardez du côté de la CENI, de la CODEL et autre cour constitutionnelle. ZEPH, continue de dormir, ton réveil sera très douloureux. Ahhhh....., les insurrecrocs pseudo-patriotes burkinabêêêêê.........êêêêêêêêêê !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 12:34, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Les gens sont malhonnêtes quand ils attribuent cette situation à l’actuel gouvernement. Une situation qui prévaut depuis des décennies et vous chercher que ceux qui sont là il y a trois ans résolvent tout. Je pense plutôt que ce gouvernement a voulu laisser faire le jeu démocratique en se fiant complètement à liberté d’opinion. Mais comme cette liberté a été tellement surveillée sous le régime du "monstre", les gens veulent se "rattraper" sous le nouveau régime, tout comme une jeûneur qui vient de rompre son jeûne est tenté de combler son besoin alimentaire en un temps record au risque de perdre le bénéfice(physique) du jeûne. Les malheureux gens qui ont perdu leurs privilèges avec la fin du règne du "monstre", écument ce réseau pour chanter l’incapacité de l’actuel régime à traiter les mouvements sociaux parce que votre "monstre" résolvais cela par des balles de fusil, des empoisonnement, des harcèlements de tout genre . Sinon tous les honnêtes hommes savent qu’avec les moyens du pouvoir, il n’est pas trop compliqué de museler tous ces mouvements , ne serait-ce qu’à moyen terme. Le domaine de la santé est trop délicat et je préfère même qu’on séquestre un ministre que de débrayer pour laisser des centaines de morts sur le carreau. Les malheureux gens sur ce forum qui se réjouissent de cette situation comme Monsieur Kéré, espèrent une impopularité du présent régime pour se venger de l’humiliation subie par leur "monstre". Un plan savamment mis en marche depuis les mystérieuses incendies des marché et" Yaar" juste pour susciter la colère sociale contre les nouveaux dirigeants pour avoir participé à l’humiliation de leur "monstre". Cette humiliation est irréversible quelque soit ce que va subir les actuels dirigeants. C’est bien l’homme qui à "bouzier" son "ami" Sankara, le symbole du"croire en soi-même",de "l’austérité du gouvernant", que vous appelez "le bien Blaise", Monsieur Kéré ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 14:29, par Le magnifique En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Le président Roch a des enfants qu’ils aiment ( magistrats et financiers) et des enfants qu’ils n aiment pas ( médecins infirmiers ingénieurs enseignants....) , il a sacrifier la remise à plat des salaires au détriment de ses ses enfants qu’ils n’aiment et ça il le payera cher

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 15:21, par Peuple Insurgé En réponse à : Gr\xe8ves dans le secteur de la sant\xe9 : Le gouvernement appelle les syndicats \xe0 un \xab esprit de patriotisme \xbb

    Moi je trouve que c’est indécent de parler de patriotisme de la part des gens qui pillent sans vergogne les maigres ressources du pays. Des bunkers à 300 millions, des Talisman,... Soyez un peu intelligent : donnez au moins l’exemple, ou faites semblant. Mon Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 16:05, par le pays va mieux En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Je suis désolé cher Dandjinou. Le patriotisme devait commencer par vous même. Qu’est bloque le reclassement des attachés de santé et conseillers d’élevage en A1 ? Étiez vous obligés de signer ce protocole ? Si vous étiez patriote l’application du protocole ne devrait pas souffrire d’application.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 07:58, par HUG En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Au Mali des enseignants ont fait des mois de grève mais le gouvernement est resté imperturbable. Récemment les enseignants ont mis fin à cette grève sans avoir gain de cause. C’est çà un gouvernement responsable. Ici on accorde des échelons spéciaux, de fonds de motivation et des indemnités importantes à certains corps sans juger la faisabilité. On chantait que la masse salariale était de 52% alors que la norme tourne autour de 30%. Je suis sûr que la masse salariale va grimper au delà des 52¨% avec l’augmentation des avantages des enseignants et autres. Ou est ton avec la conclusion de la remise à plat des fonctionnaires ? Non on ne gère pas un pays de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 08:30, par Minnayi En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Je me demande souvent si ce Gouvernement a le minimum requis pour gouverner ? Je suis très sérieux. Toujours la même stratégie depuis la prise de fonction : d’abord diaboliser les syndicats, ensuite revenir signer des protocoles à la va-vite dans le secret total et enfin prendre l’opinion publique en témoin et rendre publiques ses actions entreprises pour satisfaire lesdits syndicats. C’est vraiment pathétique !

    Comment le Gouvernement ose parler de patriotisme à l’égard des syndicats ? Et les membres du Gouvernement, ne doivent-ils pas eux-aussi être patriotes ? C’est ridicule !

    Où nous en sommes avec les mesures annoncées à grande pompe par le PM à sa prise de fonction pour réduire le train de vis de l’Etat ? Ce serait bientôt six (6) mois qu’il a promis lesdites mesures, et on attend toujours. Il faut donner l’exemple sinon personne ne vous croira encore.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:39, par HUG En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    J’ai peur pour nos enfants car on revendique sans penser aux enfants que l’on met au monde. On revendique sans penser aux frères,sœurs et autres qui veulent postuler aux concours de la fonction publique. je suis convaincu que le nombre de fonctionnaires à recruter va fortement diminué à cause des revendications tout azimut. L’Etat (négociateurs) aussi est responsable car on donne pas ce que l’on n’est pas en mesure de respecter.
    Au nom de quoi, des gens qui étaient en A2 veulent subitement être en A1. Reclassez les en A1 et appelé çà reclassement spécial personnel soignant comme ce que vous avez appelé la bonification d"échelon spéciale accordé aux enseignants. Et attendez vous a réclasser tous les fonctionnaires A2 en A1, A1 en P, C en D, B en A et ainsi de suite. Ah mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:40, par HUG En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    J’ai peur pour nos enfants car on revendique sans penser aux enfants que l’on met au monde. On revendique sans penser aux frères,sœurs et autres qui veulent postuler aux concours de la fonction publique. je suis convaincu que le nombre de fonctionnaires à recruter va fortement diminué à cause des revendications tout azimut. L’Etat (négociateurs) aussi est responsable car on donne pas ce que l’on n’est pas en mesure de respecter.
    Au nom de quoi, des gens qui étaient en A2 veulent subitement être en A1. Reclassez les en A1 et appelé çà reclassement spécial personnel soignant comme ce que vous avez appelé la bonification d"échelon spéciale accordé aux enseignants. Et attendez vous a réclasser tous les fonctionnaires A2 en A1 ; A1 en P ; C en D ; B en A et ainsi de suite. Ah mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 13:17, par Lafoudre En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Salut d’abord.
    Pour commencer je dit Courage à tous ceux qui se battent actuellement pour améliorer leur conditions de vie. Lutter toujours quand vous avez des dirigeants injustes favorisant les uns au détriment des autres. Visiblement le gouvernement attend de vous une lutte farouche pour savoir aussi ce que vous valez afin de considérez votre situation oubien de ramener aussi les autres a votre niveau.

    Tous ceux qui tentent de vous dissuader dans votre lutte pas de repit (dans la mesure du possible).
    Des dirigeants serieux agiraient difficilement de la sorte pour un bon état d’esprit de son peuple et pour une meilleure cohesion sociale encore moins des dirigeants venant d’après une crise poste insurrectionnelle. De toute évidence, ils sont pour la fracture sociale rendant les uns les jaloux des autres avec les mêmes niveaux d’étude et ferveurs à la tâche.
    Nous autres, montrons (si possible, si possible ) notre importance aussi que l’on puisse etre considerer à la hauteur de notre merite. On ne demande pas à être mieux renumerer que les autres même si c’est pas les mêmes diplôme, ou niveau.

    Les dirigeants insultent l’intelligence des gens mais encore plus de manière flagrante.

    J’appelle les dirigants à plus de vigilance dans leurs gouvernances , pour rentrer dans l’histoire par la grande porte, tachez a être impartiale et ayez le sens de l’équité un temps soit peu. Saisissez les chances de rentrer dans l’histoire, d’être les aspirations du peuple et le peuple ne vous abandonnera pas dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 18:14, par Saw En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Les agents de santé ont raison de grever. Je trouve qu’ils sont des vrais patriotes. Comme au Faso c’est magistrats et financiers qui est important on va voir. Franchement c’est triste, même criminelle ce que je vais dire mais je pense que les agents de santé doivent montrer leur force de frappe. En fermant tout sans service minimum. Le gouvernement a montré que ce sont les syndicats apatrides sans cœurs qui gagnent. Donc à vous de choisir. Vous nous (je suis un citoyen potentiellement malade) laissez mourir et rapidement vous aurez gain de cause. Si vous avez pitié de nous, le gouvernement ne lâchera rien pour vous. C’est la règle RMCK. Je veux que au Faso on arrête cette injustice des traitements des salaires Il n’y a pas de super fonctionnaires au Faso. A niveau égale traitement "" à peu prêt """ égale.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 02:55, par Abdoulaye Bamogo En réponse à : Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »

    Ou allons nous ce fair soigné si toute fois les choses ne ce mais pas en place hoo ! Pf donne lès ce qu’ils veulent et ces tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque armée à Bobo-Dioulasso : Un policier tué, l’opération de ratissage en cours (Officiel)
Front social au Burkina : Naissance du Syndicat national des gestionnaires de l’information documentaire
Programme d’urgence pour le Sahel : Les partenaires techniques et financiers mutualisent les expériences pour plus d’efficacité
Santé : Le CHU Yalgado-Ouédraogo et le CHU Ibn-Sina de Rabat renforcent leur coopération
Bobo-Dioulasso : Un policier trouve la mort suite à des échanges de tirs avec des « délinquants »
Pastoralisme en Afrique de l’Ouest : Le PREDIP revisite ses activités
Bobo-Dioulasso : Echanges de tirs avec deux suspects
Bobo Dioulasso : Tirs entendus au centre ville, un homme blessé
Burkina : Le CICR lance un concours national du reportage humanitaire
Burkina Faso : 100 jours pour élaborer une politique nationale de sécurité
Evaluation en douane : Une formation pour mieux contrôler les valeurs déclarées
Enregistrement des naissances : La communauté Sant’Egidio renforce les capacités de 180 acteurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés