Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Festival Wogodog Dassan daaga : Sous le signe du dialogue inter-ethnique

Accueil > Actualités > Culture • • vendredi 3 mai 2019 à 07h30min
Festival Wogodog Dassan daaga : Sous le signe du dialogue inter-ethnique

La 3e édition du festival Wogodog Dassan daaga a débuté le jeudi 2 mai 2019 dans le quartier Nonsin de Ouagadougou. La présente édition se tient sous le thème : dialogue inter-ethnique, facteur de cohésion sociale.

La maison King production en collaboration avec l’association Tagsbeogo a lancé le jeudi 2 mai 2019 à Ouagadougou la 3e édition du festival Wogodog Dassan daaga. C’est un festival meublé d’expositions, d’ animations artistiques, d’une rue marchande et de séances de sensibilisation autour de la cohésion sociale.

La présente édition se tient sous le patronage du Wogodog Naaba Boulga. Par la voix de Samb Naaba, le patron a tenu à féliciter les jeunes pour leur vision. Il les a assuré de ses bénédictions.

Le parrain Elie Ouédraogo a, quant à lui, signifié aux jeunes qu’il leur tirait son chapeau. Tout en appréciant l’initiative, il les a tout de même invités à toujours garder la tête sur les épaules. Pour lui, le meilleur reste à venir. Le président du comité d’organisation, Francis Kambiré, a rappelé que cette édition est placée sous le thème : dialogue inter-ethnique, facteur de cohésion sociale. Le but est de créer la solidarité, la fraternité entre les fils et filles du Burkina Faso. Et cela, pour favoriser une véritable cohésion sociale entre les ethnies. Ainsi, pour éviter aussi bien les conflits ethniques que religieux. Pour lui, c’est ensemble que l’on peut construire un Burkina Faso meilleur, nouveau et prospère.

Le représentant du ministre de la Jeunesse, Abdoul Rajack Zida, a lui aussi tenu à féliciter les jeunes pour leur dynamisme. Il a rappelé que le pays est marqué par des crises. Dans ces conflits, il se trouve que ce sont les jeunes qui en sont les acteurs et les victimes. C’est pourquoi il a invité chacun des jeunes à faire preuve de discernement. Il a souhaité que le dialogue prévale dans toutes les situations. Débuté le jeudi 2 mai, le festival refermera ses portes le dimanche 5 mai.

Dimitri Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Issa Sanou, danseur contemporain : « Au départ, ce n’était pas une vocation »
Rencontres artistiques et culturelles de Bingo : la 3e édition se tiendra du 22 au 24 novembre 2019
Disparition de DJ Arafat : Des politiques burkinabè lui rendent hommage
Culture : l’artiste Ivoirien DJ Arafat n’est plus
Iron Bender : « Depuis que j’ai commencé la musique, je n’ai jamais eu de producteur, je n’ai jamais eu de soutien »
Tourisme au Burkina : 25% de réduction sur les tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019
Ministère de la Culture : « Le ministre tient des propos qui mettent de jour en jour un fossé entre les agents et lui », dénonce le SYNATRACT
Culture : Le film « Duga » pour célébrer l’amitié ivoiro-burkinabè
Foire gastronomique : L’intégration ivoiro-burkinabè par la cuisine
Nuit culturelle TAC : Le symbole d’un brassage entre deux peuples
TAC 2019 : Une exposition-vente ivoiro-burkinabè au SIAO
30e anniversaire du FITMO : Une représentation du « Cri de l’espoir » en hommage à Jean-Pierre Guingané
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés