Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.» Victor Hugo

Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 15 avril 2019 à 08h00min
Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

Une coalition d’organisations de la société civile et de syndicats était en croisade contre le terrorisme et l’impérialisme ce weekend à Ouagadougou. Dans les arrondissements 1 et 2, elle a organisé des meetings, des concerts et un tournoi de maracaña pour décrier le terrorisme qui, selon les organisateurs, n’est qu’un produit des anciennes puissances coloniales pour continuer l’exploitation et l’asservissement de leurs anciennes colonies. Pour lutter contre le terrorisme, vaut mieux en connaitre les causes, c’était l’idée de ces journées de dénonciation qui ont débuté le 13 avril 2019.

C’est une initiative de de la Coalition contre la vie chère (CCVC) de Baskuy, des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de l’arrondissement 1 de Ouagadougou, du comité MBDHP de SITARAIL, de la sous-section ODJ de Baskuy, des comités F-SYNTER des arrondissements 1 et 2, de la sous-section SYNTSHA du CHU/Yalgado. Placées sous le thème, « le terrorisme : produit et moyen de domination, d’oppression et d’exploitation des peuples par l’impérialisme », ces 48 heures ont débuté dans la journée du 13 avril 2019.

Autour du terrain qui accueille cet événement, des affiches portant des messages contre les bases militaires étrangères au Burkina Faso, contre le terrorisme et l’impérialisme.

Pendant 48 heures, c’est à travers des meetings animés notamment en langue nationale mooré, des concerts et un tournoi maracaña que les organisateurs ont dénoncé le lien consubstantiel entre le terrorisme et la domination impérialiste. Selon Téwendé Laurent Ouédraogo, militant des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire, en tant qu’organisation citoyenne et progressiste, il est nécessaire d’aller vers les populations pour partager avec elles, l’analyse du terrorisme, ses liens avec la domination et l’exploitation de notre peuple par l’impérialisme. Rappelant les origines du terrorisme, il notera que tout a commencé dans les années 70 en Afghanistan quand les Etats Unis ont utilisé ce moyen pour contrer les russes. Et depuis, c’est devenu pour les nations impérialistes (France, USA, Angleterre…) un moyen de pression et une stratégie.

Selon les organisateurs, le match de football est un entraînement à la révolution contre l’impérialisme

Pour Téwendé Laurent Ouédraogo donc, le terrorisme n’est qu’un produit de l’impérialisme et un moyen pour opprimer les peuples à des fins économiques et géostratégiques.

A en croire les organisateurs, c’est juste pour faciliter le pillage des ressources de nos Etats par les multinationales que le terrorisme a été fabriqué. Et en décriant les bases militaires étrangères au Burkina Faso, c’est parce qu’ils sont convaincus qu’elles ne sont pas là pour protéger les masses laborieuses, mais plutôt les grandes firmes internationales, les multinationales impérialistes pour une exploitation continue des ressources.

« A travers le monde, de l’Afghanistan au Mali et au Burkina maintenant, on remarque que ce sont les mouvements impérialistes qui ont engendré le terrorisme et l’utilisent comme moyen d’actions entre les rivaux », a déploré Téwendé Laurent Ouédraogo.

Pour combattre un phénomène, il faut en connaitre la cause. Et ces journées de dénonciations permettent justement de donner des clés de compréhension aux populations, afin qu’elles comprennent.

Ce sont donc des activités pour susciter la prise de conscience des populations sur le fait que le terrorisme c’est la réaction et la barbarie. Il ne peut permettre aux peuples de se libérer. Et La voie de la libération, foi des organisateurs, c’est la révolution.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 15 avril à 14:36, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    - Kia kia kia kian kiaaa...rrrr !! Haaatchum ! Fiii...Fiiii...haaaa ! Vous êtes marants !!! Félicitation à vous ! Vous voulez donc jeter dans la poubelle les bases militaires étrangères ? C’est pourquoi vous avez trimballé avec vous des poubelles ? Kia kia kia kia....Ha ha ha haaaaa !!!! Elle est bien bonne celle-là !

    Mais, plus sérieusement, mes amis, pour jetter ces bas militares dans la poubelle, il va falloir vous préparer à affronet les missiles jetés par des avions F16 et là, kia kia kia kia...je crois que vous allez détaller comme des lièvres dans les touffes ! Voici quelques informations pour vous afin de vous péparer à l’avance :

    - F16 : Avion Fighting Falcon ! C’est un avion de combat multirôle développé par General Dynamics (aujourd’hui Lockheed Martin) pour les États-Unis dans les années 1970. Il est utilisé par plus de 20 pays différents, et est construit sous licence en Turquie, en Corée du Sud et par un groupe de quatre pays de l’OTAN en Belgique et aux Pays-Bas. En 2013 le F16 a été l’avion de chasse le plus utilisé dans le monde avec, selon une estimation, 2.309 appareils en service soit 15 % de l’ensemble des avions de combat dans le monde. Certains de ses misslies peuvent voler en moyenne à une vitesse de Mach 20 (l’unité de mesure de la vitesse du son, soit 24.696 Km/h).

    En termes d’avantages, sachez que le F16 atteint 4.000 mètres d’altitude en 20 secondes. Et avec un peu de carburant dans les réservoirs le F-16 a un rapport poids-poussée pratiquement égal à un et il donne initialement pour avoir une vitesse ascensionnelle de 15.000 mètres par minute avec comme plafond opérationnel 15.000 mètres !!! Le F16 transporte aussi des missiles hypersoniques à guidage infrarouge. Ce missile a une vitesse de 11.000 Km et un rayon d’action de 1.000 Km. Donc méfiez-vous parce qu’en vous balançant un seul missile, tout Ouagadougou risque d’être détruit, et nous avec vous !! Exactement comme le missile Zircon. Donc ne nous trimballez pas dans vos problèmes.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 15:00, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    Malheureusement et comme d’habitude très peu de gens comprennent cela. Les gens ne cherchent pas, analysent les choses de façon superficielle , se contentent de gober les choses comme elles arrivent de l’autre côté. Comme l’esclave, la colonisation, c’est dans peut être un siècle que les documents seront déclassifiés de l’autre côté et les peuples moutons seront encore ébahis. Comment des peuples qui ont subi toutes ces exploitations et avilissement par le passé restent toujours naïfs. L’adage qui dit que "lorsqu’on a été mordu par un serpent on se méfie de tout ce qui rampe" n’est pas du la chose la mieux partagée chez nous. C’est misérable !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 23:47, par jeunedame seret En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    Voilà un début de langage clair. Bravo Téwendé ; et félicitations à toutes ces sociétés civiles qui décident d’éclaircir les mémoires et motiver à la lutte. Il faut dire les choses vraies. Merci pour cette initiative. Merci pour cet éclairage.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 01:37, par Le Villageois En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    Analyse pertinente de Mr. Téwendé Laurent Ouédraogo. Une atmosphère d’insécurité est souvent créée par les pays occidentaux comme un moyen de pression sur d’autres pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 07:05, par fanade En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    ça s’appel la prévoyance. Merci pour cette prévoyance. tous soutenons l’initiative comme une seule personne.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 14:35, par Pathe Diallo En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    Avant de jeter les bases étrangères hors du pays, rassurez vous d’avoir une armée capable de combattre les djihadistes ! quelques dizaines de djihadistes font fuir nos FDS et vous demandez au gouvernement de se passer de l’aide étarngère. Soyez un peu sérieux ! Donnez au gouvernement une solution de rechange ! Le gouvernement aime ce pays autant que vous et s’il demande l’aide des armées étrangères ce n’est pas juste pour la forme, c’est qu’il n’a pas le choix. Comptez vous même combien d’attaques ont eu lieu au cours de ce mois passée sur le territoire national et ce que les FDS ont pu faire. Les FDS ont sans doute la volonté de faire mieux mais faute de moyens matériels et humains, il y a encore du chemin.
    Soyons réalistes et gardons ces termes comme impérialisme, néocolnialisme bla bla bla pour les amphiteatres de l’Université pour divertir les étudiants.

    La lutte contre le terrorisme c’est une autre REALITE !!!

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 15:52, par Militant En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

      Me Pathé.. Il faut avoir une haute capacité de compréhension et d’analyse pour intervenir dans ce débat. Sache simplement que ce sont ces impérialistes et leurs troupes et bases qui convoient les djihadistes chez nous, afin de nous contraindre à recourir à leur protection et assistance. Plus on est attaqués et affaiblis, mieux ils sont à l’aise pour contrôler nos pays et pour piller nos richesses. Il faut éclairer nos populations par ce type d’activités, que la France notamment n’aime pas.

      Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 14:36, par Dabiré En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    C’est une initiative plus que louable dans le sens où elle participe à la conscientisation des masses.
    aucune armée étrangère hormis une armée panafricaine, n’a rien à faire au Faso, ni en Afrique de façon générale.
    les français et les américains retournez chez vous. On n’a pas besoins de pyromanes pompiers. Comme par hasard là où il y’a des minerais précieux il y’a un terrorisme que les Etats africains n’arrivent pas à contrer. Les terroristes marchent main dans la main avec ces armées étrangères implantées dans nos pays.
    L’indépendance signifie autodétermination n’en déplaise aux néocolonisés.
    la partie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 15:46, par SM En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    nous refusons toute base militaire sur notre valeureux sol. Vous mettez le feu et vous venez jouer aux pompiers.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril à 09:54, par Jean-Yves DANION En réponse à : Terrorisme et impérialisme : 48 heures pour dénoncer un couple incestueux

    Les terroristes ont intérêt à créer la division au Sahel afin de poursuivre leur expansion vers le sud après leurs nombreux échecs au Nord !

    Accuser l’impérialisme des pays modernisés, (ou vivent d’ailleurs aujourd’hui un très grand nombre d’africains de tous pays) c’est un moyen efficace de division qui trouve malheureusement un écho favorable auprès des populations défavorisées et parfois frustrées.

    Triste niveau de connaissance de la part de ceux qui adhèrent à ces croyances et qui pensent que la majorité des africains est encore assez inculte pour les suivre dans une voie dont le fatal aboutissement serait d’être absorbés et réduits en esclavage par ces pseudos-islamistes.

    Que les africains positifs et constructifs reçoivent tous mes encouragements pour leurs efforts vers un monde de paix dans lequel chacun doit d’abord compter sur soi au lieu de s’occuper du passé en accusant toujours les autres d’être responsables de leurs problèmes actuels.
    Que ces africains cultivés mais parfois trop enrichis vivent aussi dans le respect de leurs frères moins favorisés et les prennent autant que possible en considération en développant en priorité des activités d’intérêt public, en favorisant l’écologie, le développement durable et culturel.

    Une Afrique exemplaire et moderne est possible pour demain !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat national des secrétaires du Burkina : Une grève de 96 heures pour exiger la reprise des négociations avec le gouvernement
Bobo-Dioulasso : Le ProFeJec renforce les capacités des jeunes en entrepreneuriat
Programme emplois-jeunes pour l’éducation nationale (PEJEN) : Les bénéficiaires pourront intégrer la Fonction publique
Reportage sur les déplacés internes de Sankondé : Le journaliste de Lefaso.net y retourne avec des vivres
Rencontre nationale de l’UAS : Les syndicats durcissent le ton face au gouvernement
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel : La jeunesse bobolaise informée des opportunités offertes
FIIJA 2019 : Laïcité et dialogue interreligieux, gages du vivre-ensemble
Commune de Dori : L’esprit d’entreprenariat inculqué à 136 jeunes
Opération BARKHANE : Point de situation du 11 au 17 août 2019
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés