Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Espace G5 Sahel : L’Union des Chambres de commerce et d’industrie chez Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par O.L • mardi 5 février 2019 à 00h45min
Espace G5 Sahel : L’Union des Chambres de commerce et d’industrie chez Roch Kaboré

Accompagnée du Ministre de commerce et d’industrie du Burkina, une délégation de l’Union des Chambres de commerce et d’industrie du G5 Sahel a été reçue en audience dans la matinée de lundi, 4 février 2019 au Palais présidentiel, Kosyam, par le Chef de l’Etat, Roch Kaboré. La délégation a indiqué être venue demander le soutien du président du Faso, à qui doit revenir la présidence en exercice du G5 Sahel à l’issue du cinquième sommet (5 février 2019).

« Le président du Faso nous a assuré de son soutien et nous a donné des directives afin de pouvoir travailler ensembles, constituer un embryon dans le cadre bilatéral avant de généraliser aux autres pays », a confié à sa sortie d’audience, le chef de la délégation, président de l’Union des Chambres de commerce et d’industrie du G5 Sahel, Ahmed Babe Ould Eleya. L’Union des chambres de commerce et d’industrie du G5 Sahel entend donc se formaliser en organe permanent du G5 Sahel et c’est l’une des motivations à la demande de soutien du président du Faso, Roch Kaboré.

« Les différents présidents de chambre, ayant pris conscience du rôle que doit jouer le secteur économique dans l’espace G5 Sahel, ont créé cette union afin de faciliter les échanges entre les opérateurs économiques », a expliqué le président de l’organisation, le Mauritanien, Ahmed Babe Ould Eleya, qui présente, à titre d’exemple, les opportunités d’échanges qui existent entre la Mauritanie et le Burkina. Mieux, apprend-il que les chambres de commerce et d’industrie du Burkina et de la Mauritanie ont signé une convention de coopération.

« Le poisson mauritanien est commercialisé au Burkina Faso via d’autres pays. Alors que le corridor Ouagadougou-Nouakchott peut être rapide. Il suffit donc qu’il y ait des infrastructures de transport et d’accueil. En retour, les fruits du Burkina peuvent être commercialisés en Mauritanie », a relevé Ahmed Babe Ould Eleya, mettant ainsi en exergue l’importance de l’Union des Chambres de commerce et d’industrie du G5 Sahel, créée en août 2018.

O.L
Lefaso.net

Crédit photo : Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur
Coopération Burkina Faso-UNICEF : 90% de taux de réalisation en matière de communication
65e anniversaire de la révolution algérienne : « Le peuple algérien va s’inscrire dans l’histoire », foi de l’ambassadeur Mohamed Ainseur
Forum international francophone de l’évaluation : Quatre jours de partage de bonnes pratiques pour le rayonnement de l’évaluation
L’ambassade de France au Burkina n’a pas suspendu la délivrance des visas (Communiqué)
Intégration régionale : L’expression culturelle comme moyen d’action
Bio-sûreté : Des équipes du G5 Sahel et de la Tunisie s’exercent au diagnostic mobile des menaces
G5 Sahel : « L’heure n’est pas à la diversion, mais à l’union sacrée », déclare Maman Sambo Sidiko (Secrétaire permanent)
Intégration régionale : « Notre objectif, c’est qu’un jour, il n’y ait plus de Burkinabè, de Maliens, d’Ivoiriens…, mais simplement des Africains », prône le ministre Paul Robert Tiendrébéogo
Course-cycliste féminine de l’intégration : Les communautés vivant au Burkina pédalent en chœur à Tenkodogo
Promotion de l’intégration régionale : « Cette façon de faire au Burkina doit faire tache d’huile en Afrique », loue Toumey Kodjo, porte-parole des communautés
Sommet Russie-Afrique : « L’engagement de Poutine a été clair » dans la lutte contre l’insécurité au Sahel, selon le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés