Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Coopération : Le Japon finance la construction d’un magasin pour les maraîchers de Komsilga

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé (Stagiaire) • jeudi 24 janvier 2019 à 00h02min
Coopération : Le Japon finance la construction d’un magasin pour les maraîchers de Komsilga

L’ambassadeur du Japon au Burkina, Tamotsu Ikezaki, a procédé, le mercredi 23 janvier 2019, à la signature d’une convention avec le président de la Coopérative maraîchère de la commune de Komsilga, Salomon Ouédraogo, pour le financement d’un projet de construction d’un magasin moderne de stockage et de conservation d’oignons et de céréales, au profit des producteurs membres de la coopérative.

« Cette assistance financière est octroyée dans le but de contribuer à l’exécution du projet de construction de magasins modernes et adaptés au stockage et à la conservation d’oignons et de céréales pour l’atteinte de la sécurité alimentaire dans la commune de Komsilga », a indiqué l’ambassadeur du Japon, Tamotsu Ikezaki. D’une valeur de 48 millions 799 mille F CFA, ce financement va permettre la construction du magasin et son équipement en palettes pour permettre la conservation d’oignons et de céréales au bénéfice de la Coopérative maraîchère de la commune de Komsilga, dans la province du Kadiogo, région du Centre.

Selon les donateurs, le magasin aura une capacité de stockage de 100 tonnes et permettra à 1 000 bénéficiaires directs de booster leur production et de faire plus de bénéfices pour assurer leur autonomie financière. En effet, soulignent-ils, le magasin leur permettra tout d’abord de conserver la production, d’optimiser ensuite les revenus et enfin de renforcer la solidarité entre producteurs.

L’ambassadeur est du reste certain qu’il y aura une plus-value capitalisable dans les réalisations du PNDES et de ses objectifs. « Parmi les 22 spéculations produites par les maraîchers burkinabè, l’oignon bulbe représente plus de 40% de la production », ajoute-t-il, avant de conclure qu’il s’agit d’une filière importante qui a besoin d’être soutenue.

Les bénéficiaires se disent très satisfaits de cet acte de solidarité du peuple japonais à leur endroit. « Avec cette infrastructure, plus de souci de pertes post-récoltes ou de mévente », s’est réjoui le président de la Coopérative maraîchère, Salomon Ouédraogo. « S’il y a une culture de contre-saison, il faut une possibilité de vente de contre-saison pour parfaire le système », a-t-il ajouté. Les bénéficiaires sont confiants que l’infrastructure permettra de réduire les pertes post-récoltes, pour que les producteurs soient plus compétitifs sur le marché.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
Décentralisation : Les expériences suisse et allemande inspirent les Burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés