Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Crise à Yirgou : La Commission nationale des droits humains à la recherche de solutions urgentes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Nicole Ouédraogo • jeudi 10 janvier 2019 à 23h16min
Crise à Yirgou : La Commission nationale des droits humains à la recherche de solutions urgentes

La situation sécuritaire nationale et les évènements survenus récemment à Yirgou inquiètent plus d’un. Ces questions étaient au cœur d’une rencontre de concertation entre la Commission nationale des droits humains (CNDH) et des Organisations de la société civile (OSC), ce jeudi 10 janvier 2019 à Ouagadougou.

« Suite au contexte national marqué par la situation à Yirgou et certains évènements liés aux attaques terroristes, on a jugé bon de fédérer les interventions. Les réactions viennent de partout. On interpelle le gouvernement, on fait des déclarations, mais en termes de réponses concrètes sur le terrain, qu’est-ce qu’il faut envisager ? », s’est interrogé, d’entrée de jeu, le président du CNDH, Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano.

D’où la présente rencontre initiée par le Commission nationale des droits humains (CNDH), en vue de recueillir l’analyse de l’ensemble des acteurs des droits humains, d’identifier les actions urgentes à mettre en œuvre pour contribuer à la résolution de la situation à Yirgou. Il s’agira également de définir les axes pour une meilleure protection des droits humains dans le contexte sécuritaire actuel et de formuler des recommandations pour mettre fin aux violations et atteintes aux droits humains.

La mise en œuvre de ces recommandations, selon Rodrigue Namoano, va impliquer l’ensemble des acteurs des droits humains en termes de sensibilisation et d’information des populations, mais aussi en termes de prévention de ces conflits. « Cela se fera avec l’implication d’autres institutions telles que le HCRUN qui est un partenaire clé dans la résolution de ces genres de conflits », a-t-il soutenu.

Rodrigue Namoano a en outre indiqué qu’un projet sera mis en œuvre à la suite de cette rencontre. Ledit projet, selon lui, devra porter sur deux volets, à savoir un projet prévention et un volet protection des victimes et des témoins. La CNDH envisage par ailleurs une sortie à Yirgou pour constater les faits sur le terrain.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Lycée scientifique national de Ouagadougou : Le ministre de l’Éducation nationale sur le chantier des travaux
Décès de 11 personnes gardées à vue : La section MBDHP du Kadiogo appelle les FDS à une « réelle considération des droits humains »
Académie de police de Pabré: : la promotion « Résilience » prête à servir la Nation
Six mois d’allaitement exclusif : Le Burkina veut porter le taux à 80% d’ici 2025
Filière karité au Burkina : Le PACFIK pour améliorer la compétitivité des produits
Filière riz en Afrique de l’Ouest : Les acteurs se concertent pour mieux structurer le secteur
Insécurité au Burkina : Plus de 19 000 déplacés internes à Kaya
Région du Centre : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales fait le point de ses investissements
Situation sécuritaire au Burkina : ONG et associations cherchent des solutions pour poursuivre leurs interventions
Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés