Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Mariam OUEDRAOGO (stagiaire) • vendredi 14 décembre 2018 à 17h10min
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation

Les réflexions pour l’adoption des curricula et de l’étude de faisabilité de l’Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) ont débuté ce vendredi 14 décembre 2018 à l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo. La ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatoumata Ouattara/Sanon, a procédé à l’ouverture des travaux d’échanges placés sous le thème : « Echanges sur le processus d’opérationnalisation des Instituts de formation et de recherche (IFR) de l’école polytechnique de Ouagadougou ».

Le processus de mise en place des Instituts de formation et de recherche (IFR) composant l’Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) est lancé. Il concerne les études de faisabilité et d’écriture des curricula selon les différents domaines de formation de l’école. Les besoins en personnel, en infrastructures et en équipements sont évalués. Le présent atelier vise à la « rendre opérationnelle, dès la rentrée académique 2019 », a confié le directeur général de l’EPO, Dr Gouyahali Son.

L’EPO devra accueillir les étudiants en fin de formation des Classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles. Trois années de formation sont prévues pour la formation d’ingénieur-concepteur ou d’ingénieur des travaux. L’école a aussi la vocation de formation des docteurs.

Pour cela, des partenaires du public et du privé communalisent leurs efforts. C’est un nouveau type de partenariat public-privé dans le cadre la formation professionnelle. Ce partenariat a à sa tête la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

En effet « elle est en passe de signer une convention avec l’EPO afin de mieux favoriser le partenariat entre les deux institutions », a confié le 1er vice-président de la CCI-BF, Oumar Yugo. L’accompagnement des entreprises privées est attendu dans le cadre de l’encadrement et de l’insertion des étudiants selon les domaines de spécificité. Leur appui au fonctionnement de l’école et à la réalisation des infrastructures est envisagé.

Faire de l’EPO un centre régional d’excellence

L’EPO a été créée en octobre 2017 pour contribuer à la création de cadres de haut niveau dans le domaine des sciences et des technologies au Burkina Faso. Elle entend par ricochet exporter les compétences issues de son école, « au lieu de consommer toujours les produits des autres », en référence aux compétences techniques importées. Au total, dix IFR dont le génie biomédical, le génie industriel et textile, le génie minier, le génie civil, la mécanique, les technologies de l’eau et de l’environnement, l’agro-alimentaire, le génie informatique et les télécommunications sont envisagés.

Cliquez ici pour lire aussi : Enseignement supérieur : L’université Ouaga II lance les activités des classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles

Mariam Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
S.O.S pour le petit Abdoul Fatao : L’intervention chirurgicale s’est bien passée
Fermeture des établissements non en règle : Les promoteurs demandent la clémence du ministre de l’Education nationale
ISSP : Le monde scientifique rend hommage au Pr Banza Baya
Attaque de Koutougou : L’UNAPOL appelle les FDS à une « synergie d’action »
Bobo-Dioulasso : Des OSC sensibilisées sur leur rôle en matière de promotion et de défense des droits humains
FIIJA 2019 à Nanoro : Fin en apothéose de la 3e édition
Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs
Réaction de l’APP/Burkindi suite à l’ignoble attaque du détachement militaire de KOUTOUKOU
Déclaration du front des forces sociales (FFS), suite aux actes de terrorisme
Burkina : Décès du Pr Yembila Toguyeni, premier recteur de l’Université de Ouagadougou
Région du Sud-Ouest : Le FPDCT s’ouvre aux journalistes
Collectivités territoriales : Le directeur général du FPDCT chez l’Alliance des partis de la majorité présidentielle
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés