Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «N’attendez pas d’être trop fatigué pour donner du repos à votre corps et votre esprit» Mario Morini

Programme indicatif de délestage de la semaine

Accueil > Actualités > Société > ONEA ET SONABEL • • jeudi 9 mars 2017 à 11h39min
Programme indicatif de délestage de la semaine

Pour faire face au déficit de puissance occasionné par la réduction annoncée de la quantité d’énergie importée de Côte d’Ivoire pour cause d’entretien des groupes thermiques, la SONABEL a élaboré un Programme de délestage à l’attention de ses abonnés particulièrement des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Ce programme de délestage à caractère indicatif tient compte de la totalité de l’offre d’électricité disponible en temps réel par rapport à la demande. Il est susceptible d’être perturbé par des incidents fortuits pouvant affecter les équipements de production et de distribution en cette période de forte sollicitation.

Ce programme couvre uniquement la période du lundi 06 au vendredi 10 mars 2017 prévue pour la durée des travaux d’entretien des groupes.

Afin de faciliter la lecture et la compréhension de ce programme indicatif de délestages, les clients des villes de Ouagadougou et de Bobo sont répartis en trois (3) zones (A, B, C) et pour chacune des zones, sont précisées les périodes pendant lesquelles les clients sont susceptibles d’être délestés.
Les abonnés sont invités à le lire de la façon suivante :

- Etape 1

Repérer sa zone en parcourant les trois tableaux afin de retrouver soit son secteur, soit un immeuble, une entreprise ou un lieu public voisin de son lieu d’habitation ou de travail (A,B,C)

- Etape 2

Identifier le jour et la période de délestage (Consulter pour cela les jours de la semaine sur la ligne horizontale en haut)
Identifier ensuite les périodes probables de délestage qui sont inscrites dans les cases.

En cas de besoin, les clients peuvent appeler le call center de la SONABEL tous les jours ouvrables de 06h à 22h au 80 00 11 30 ou le service de dépannage 24h/24h au 80 00 11 30 ou 25 30 49 24 ou encore le département en charge de la communication au 25 30 49 53.

NB : Les heures indiquées dans le tableau sont celles pendant lesquelles les clients concernés sont susceptibles d’être privés d’électricité. Pour le reste du temps ils sont normalement alimentés.

Vos commentaires

  • Le 7 mars 2017 à 14:12, par AK47 En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    tableau ne facilitant pas la compréhension. soyez plus clair

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars 2017 à 20:35, par Burkina En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    Dans une bonne communication vous m’avez pas besoin de citer nommément le fournisseur défaillant. Vous mettez un pays à l’index et le livrez en pâture. Vous auriez pu dire "...de la quantité d’énergie importée d’un de nos fournisseurs " ou "d’un de nos voisins", "d’un de nos partenaires.... ". Si l’on comprend bien même votre système, l’électricité produite à Kompienga ou Bagré peut se retrouver à Banfora et vice versa. Avant que la Côte d’Ivoire soit "déficitaire ",vous l’étiez déjà non ? Il faut apprendre à bien communiquer. Je garde encore en mémoire la sortie hasardeuse du Directeur Régional de Koupéla suite à la marche légitime des populations de Zabré contre l’arnaque des Copel avec la bénédiction de la SONABEL. Si on s’en tient à sa logique, chaque abonné de la SONABEL est libre non seulement de revendre son l’électricité à qui il veut mais aussi au prix qu’il veut, la SONABEL s’en moque ! Nous avons bien compris et on ne va plus hésiter !

    Répondre à ce message

    • Le 8 mars 2017 à 14:51, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

      M. Burkina, vous devriez mieux vous renseigner avant de critiquer.

      1°) La Cote d’Ivoire n’est pas "un pays voisin" ou "un fournisseur", c’est le seul et unique fournisseur extérieur du réseau interconnecté (celui qui alimente Ouaga et bobo) du Burkina en électricité. Pour le moment, l’électricité venue du Ghana est limitée à la ville de Léo. Tout le Burkina n’étant pas encore interconnecté, il n’est pas sûr aujourd’hui que le courant de Bagré se retrouve à Banfora, mais ce sera bien le cas. Mais certaines zones isolées risquent de rester en dehors. Les périodes d’entretien comme celle de cette semaine sont annoncées à l’avance par le fournisseur. On voit difficilement en quoi expliquer aux populations la source des délestages est une mauvaise chose ou une "mise à l’index" de notre voisin et fournisseur ? La bonne communication serait donc la dissimulation systématique et le "mensonge d’état" ?

      2°) Les CODEL ne sont pas des abonnés de la SONABEL qui revendent son électricité. Ce sont des producteurs indépendants d’électricité qui la vendent dans leur zone d’exploitation à un coût qui couvre leurs charges et leur laisse un bénéfice. Mais comme la SONABEL a un monopole et que le secteur est encadré par l’ARSE au nom de l’état, ces deux structures ont leur mot à dire dans la marge qu’ils peuvent faire et quand un conflit survient les concernant. L’électricité est chère à produire au Faso, et les prix actuels de la SONABEL ne sont possibles qu’avec la double subvention de l’état (subvention au carburant et au fonctionnement) et même avec ça ils sont déficitaires. C’est logique que le tarif CODEL soit plus cher, et d’ailleurs la SONABEL sera obligée d’augmenter ses tarifs bientôt si elle veut revenir à l’équilibre et éviter les délestages dus aux ruptures de stock.

      3°) Le contrat d’abonnement avec la SONABEL stipule clairement qu’il est interdit de revendre l’électricité. Si vous le faites, c’est à vos risques et périls et n’a rien à voir avec les CODEL.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2017 à 17:58, par lekilorural En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

      Bonsoir Internaute "Burkina".

      Je partage votre suggestion de ne pas nommer le fournisseur même s’il est unique pour le moment. La ligne d’importation à partir de Bolgatanga étant en cours de construction sauf erreur de ma part.

      Concernant les Coopératives d’électricités (Coopels), j’aimerais partagé avec l’ensemble des internautes les éléments d’information à ma disposition. Les tarifs d’électricité dans les Coopels sont encadrés par 2 arrêtés interministériels :
      - l’arrêté n°09-018/MCE/MCPEA/MEF du 20 novembre 2009 portant fixation des prix de vente de l’énergie électrique produite, importée, transportée et distribuées dans les localités électrifiées du second segment de l’électrification (électrification rurale) ;
      - l’arrêté n°09-019/MCE/MCPEA/MEF du 20 novembre 2009 portant fixation des prix de vente en gros de l’énergie électrique produite, importée, transportée et distribuée par la Société Nationale d’Électricité du Burkina au second segment de l’électrification (électrification rurale).
      Ce faisant tout acteur relevant du domaine de l’électrification rurale se doit de les appliquer. Les contrevenants s’exposent à des sanctions et l’Autorité de régulation du sous-secteur de l’électricité (ARSE) y veille. Le Gouvernement a harmoniser depuis 2010 le prix du kWh entre "ruraux" et "urbains". Les seules différences existantes sont favorables au domaine rural en vue de promouvoir les activités productives de richesses locales. L’histoire de Zabré sera éclaircie bientôt. Certainement des investigations se déroulent actuellement. Le plaignant semble se reprocher de quelque chose avec ses systèmes électriques qu’il aurait "traficoté".
      Par ailleurs il est à noter que les branchements en milieu rural sont fortement subventionnés au premier investissement (entre 6000 F CFA et 30 000 F CFA) et sont réalisés pour couvrir déjà les besoins essentiels. Cette disposition n’existe nulle part dans la sous-région. En espérant avoir été utile, bien à vous internaute "Burkina".

      Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2017 à 11:50, par Vroum En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    Vraiment flou !
    Pour une fois, faciliter la tâche à vos clients ! Reprenez le tableau le plus simplement possible !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2017 à 16:28, par Nabiga En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    Tout ça c’est bien dit. A Bobo nous souffrons pour payer les crédits d’électricité cash power. Messieurs de la Sonabel,épargner nous les doubles et longues queues pour payer les crédits d’électricité cash power. Selon certains Il ressort que vous vos imprimantes sont en panne et n’impriment pas en temps réel les reçus. Cela dure depuis et Si c’est le cas alors c’est lamentable et honteux. La Sonabel est -elle à une imprimante près ? Écouter vous ne tarderez pas à affronter la colère des clients. C’est une question de temps. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2017 à 22:14, par Burkina En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    Merci M ou Mme Sidpawalemde Sebgo. Je préfère que vous vous présentiez comme directeur de la communication de la SONABEL. Si vous m’avez bien compris, je dénonce une mauvaise communication. En voulant me contredire vous confirmez ce que je dis implicitement, à savoir qu’il y a plusieurs pays qui fournissent l’électricité au Burkina. Ce ne sera pas un mensonge d’Etat mais une preuve de sagesse, de bienveillance, de prudence, de diplomatie. Il n’y avait aucun intérêt à citer le pays. Qu’est-ce que nous avons comme moyen pour vérifier ?
    Par ailleurs, vous ne pouvez pas me convaincre que l’électricité de Bagré et de Kompienga ne va pas à Banfora, Bobo, Nouna...ou qu’il n’y a que la Côte d’Ivoire qui ravitaille les zones où il est prévu le délestage.
    S’agissant du second problème, quand vous alléguez que les CODEL produisent l’électricité, en tout cas, ce n’est ni à Zabré, ni à Béguédo, ni à Ouargaye, ni à Diabo...mon ami, dans la plupart des cas, c’est la SONABEL qui produit et vend l’électricité aux fameuses coopératives. Ne nous racontez donc pas des histoires à dormir debout. Il faut plutôt chercher à écouter le propos du Directeur SONABEL Koupéla sur le sujet et vous comprendrez mieux mon propos. Si je me mets à vendre l’électricité, la SONABEL ne me dira rien, parce qu’un de ses portes-parole a osé déclarer que ce qui se passe après la fourniture d’électricité m’importe pas la société ! Je parle des insuffisances dans la communication. Les réactions des internautes le confirment non ? Voilà que personne ne comprend le fameux tableau de délestage ! Quand on vous aide à vous améliorer, il ne faut pas vous enfoncer dans le ridicule. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars 2017 à 00:35, par Le neveu En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    chers amis de la SONABEL, merci de nous informer que le jus sera encore coupé cette année. je ne comprends pas. vous nous avez promis que ça ne sera plus comme avant. mais au regard de ce tableau illisible, c’est même chose qu’avant

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2017 à 08:45, par annonymat En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    merci à la SONABEL pour sa prompt réaction.Vous au moins vous communiquer.
    Venez et KAYA et vous serez désorienter avec l’ONEA.Nous règlons nos factures d’eau que nous n’avions pas consommé.prenez par exemple certains secteurs de la commune de kaya et faites le constat :
    Au secteur 5 de la commune de KAYA par exemple il y’a de cela plus de 4 jours qu’aucune goutte d’eau ne sort du robinet.A chaque fois vous ouvrez le robinet pour voir si vous aurez cette manne précieuse et vous ne n’entendrez que le flux de l’air ?En ce moment le compteur ne fait que tourné seulement.A la fin du mois c’est une facteure d’air que vous aurez à payer et non d’eau.SVP ONEA communiqué.Dites à la population ce que vous avez comme problème et trouver une solution.

    Rock,Salifou,Simon dite à la directrice régionale de l’eau et au chef de centre de l’ONEA,que NOUS MOURONS DE SOIF AU SECTEUR 5 DE LA COMMUNE DE KAYA.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2017 à 10:32, par ouédraogo Ibrahima En réponse à : Programme indicatif de délestage de la semaine

    J’ai honte de cette incapacité à gouverner, car gouverner, c’est prévoir. Cela fait des années que nous vivons cette situation et nous devons continuer de quémander quelques misérables mégawatts chez nos voisins !!! Quelle désastre !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’ONEA attire l’attention de ses abonnés sur la diffusion d’un faux programme de distribution alternée à Ouagadougou
SONABEL : Bientôt 50 Mégawatts de plus dans le circuit de distribution
Assemblée nationale : La politique tarifaire de l’ONEA expliquée aux députés
SONABEL : Suspension temporaire de la fourniture d’électricité le samedi 13 avril 2019
Desserte en eau potable : L’ONEA se mobilise pour satisfaire les consommateurs
Journées portes ouvertes de la SONABEL : Un cadre d’échanges avec la population
Energie : La centrale thermique de Dori affectée sérieusement suite à un incendie
Suspension temporaire de la fourniture d’électricité le samedi 9 mars 2019
Suspension temporaire de la fourniture d’électricité ce weekend
Interruption momentanée de la fourniture d’électricité dans les zones de Bagré et Zabré suite à une panne
Suspension temporaire de la fourniture d’électricité le samedi 15 décembre 2018
Grande opération de recouvrement et de réactivation de branchements ONEA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés