Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Enseignement et formation technique et professionnels : Plus de 700 millions de francs CFA pour booster le secteur

Accueil > Actualités > Société • Ceci est une publication de la direction de la communication et de la presse ministérielle du ministère de la jeunesse. • jeudi 19 janvier 2017 à 17h05min
Enseignement et formation technique et professionnels :  Plus de 700 millions de francs CFA pour booster le secteur

Ce mardi 17 janvier 2017 est intervenue à Ouagadougou, une signature de conventions entre le Programme d’appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels (PAPS/EFTP) et seize structures partenaires.

A travers cette signature de convention, plusieurs structures issues du ministère en charge de la Jeunesse et six autres départements ministériels (éducation nationale, environnement agriculture, ressources animales, commerce et enseignement supérieur), bénéficient de l’accompagnement du PAPS/EFTP d’un montant global de 700.445.849) francs CFA.

Cet accompagnement est destiné à élever le niveau de connaissance et de compétence (à travers la formation professionnelle) de la population active et, plus particulièrement des jeunes, afin de favoriser leur insertion dans le monde du travail. Toute chose qui devrait stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté.

DCPM / Ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2017 à 11:28, par Afrique Consciente En réponse à : Enseignement et formation technique et professionnels : Plus de 700 millions de francs CFA pour booster le secteur

    Avec tous les plus grands que je puisse avoir à l’endroit de cette ELITE et des éléments (acteurs) actifs du moment, du present, les peuples africains ne sont pas AIDES par tout ce qu’ils posent comme actes ; ils ne donnent aucun espoir de sortie de la misere rampante dont au contraire ils sont les éléments actifs de son installation, de son maintien et de son exercie sur les populations qui ne demendent rien d’autres que un mieux être.
    Tenez ! comment peut on concevoir qu’à notre époque, les élites choisissent de trahir les peuples africains pour les livrer aux ennemis extérieurs ? comment peut on admettre que tous les actes et les agissements de cette élite ne concourt qu’ au plus haut asservissement de nos peuples affricains par l’exterieur ? Ils sont (ces acteurs internes, les VERITABLES VALETS LOCAUX DE L’IMPERIALISME) et une des plus éloquente demonstration est ce fard de signature de convention, de subventions pour financer notre systeme educatif par qui ? ! !par ces externalités qui n’ont aucun intérêt à voir une emergence de ce continent ?
    Si vous ne pouvez pas aider les peuples africains, n’y ajouter rien par vos actes à favoriser ceux qui viennent pour nous asservir.
    LES VALETS LOCAUX NOUS LE SAVONS TRES BIEN SONT DANS LEUR ROLE ; mais qu’ils rentent tranquilles ; les africains de nos jours savent comment sortir de la misere dans laquelle l’imperialisme joue à les maintenir.
    La PAtrie ou la Mort, Nous vaincrons.
    Pour ceux qui ne l’ont pas ce cri du coeur comme but, sachent que tout a un TERME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Un dozo assassiné dans le Sourou
1er congrès burkinabè de santé publique : Plus de 800 participants et 244 communications attendus
Bobo-Dioulasso : Un drone finit son vol dans une concession
« Approche protection sociale sensible aux enfants » : L’ONG Save the Children plaide pour sa prise en compte dans les politiques communales à Dédougou
Cohésion sociale : Le Réseau des femmes leaders outille des femmes et des jeunes filles
Commune de Kongoussi : Le directeur régional de Plan International solidaire des déplacés internes
Festivités du 11 décembre 2019 : Le ministère en charge de l’Agriculture offre un dîner ‘’spécial’’ mets nationaux
Présence militaire étrangère au Burkina : Le MBDHP/Séno se pose des questions
Association hommes et femmes pour le développement du Sourou et du Nayala : 25 ans au service du bien-être des populations
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés