Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

UNPCB : Une mission gouvernementale a rencontré les protagonistes pour une sortie de crise

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald DOFINI • jeudi 5 janvier 2017 à 00h00min
UNPCB : Une mission gouvernementale a rencontré les protagonistes pour une sortie de crise

Le samedi 31 décembre 2016, une mission gouvernementale conduite par le ministre en charge de l’agriculture a tenu à rencontrer les deux parties opposées de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB), à savoir l’équipe de Karim Traoré et celle des frondeurs. Cette rencontre avait pour objectif de trouver un accord pour mettre fin à la crise qui secoue leur faitière depuis plus de deux ans.

C’est dans la dynamique de la recherche de solutions à la crise qui secoue l’UNPCB depuis plus de deux ans que cette mission gouvernementale conduite par le ministre en charge de l’agriculture est allée à la rencontre des protagonistes. L’objectif était d’échanger avec eux afin de parvenir à une solution consensuelle de sortie de crise.
Tenue à huis clos, la rencontre s’est déroulée en deux phases.

D’abord, la mission a rencontré les frondeurs avec à leur tête Casimir Gnoumou, président du bureau de la transition de l’UNPCB mis en place par ces derniers. Après avoir écouté ces derniers, les membres de la mission se sont entretenus avec Karim Traoré et son équipe.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 janvier 2017 à 07:30, par Diane DOMBOUE En réponse à : UNPCB : Une mission gouvernementale a rencontré les protagonistes pour une sortie de crise

    Franchement je voudrais que les juristes éclairent ma lanterne sur ce dossier. Un Président (KarimTRAORE) élu à la tête de l’UNPC-B (l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina), pour un mandat renouvelable, est acculé par ses adversaires pour sa gestion opaque de leur faitière, et finit par se retrouver en prison après avoir reconnu les faits à lui reprochés.
    Il purgera sa peine en prison tout en restant toujours le Président de l’UNPC-B. A sa libération, il continue de gérer la faitière jusqu’à la fin de son mandat. Seulement, au terme de ce mandat, il refuse d’organiser les élections de renouvellement du bureau. Les adversaires font des pieds et des mains, mais rien ne change et les autorités en charge de cette structures restent muettes et observent.
    Les frondeurs finissent par pouvoir convoquer une assemblée générale et fixe une date pour les élections. Un nouveau bureau est ainsi élu, mais ne pourra pas délogé Karim TRAORE. Chers juristes, c’est la version qui m’a été servie par la presse. Et si elle est vraie, aidez nous à dire le DROIT et RIEN QUE LE DROIT dans ce dossier pour sauver la filière coton.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2017 à 09:57, par Le Vigilant ! En réponse à : UNPCB : Une mission gouvernementale a rencontré les protagonistes pour une sortie de crise

    Ainsi va le BURKINA Faso. Traore Karim à sa sorti de prison à vite fait de courir au MPP . Qui ne l’avait pas vu bras dessus , bras dessous avec Salifou Diallo. En réalité tous ces délinquants on trouve refuge au MPP au détriment des pauvres producteurs de coton.
    La filière Coton est pris en Otage par Les frères Traore et autre Dao. Tous ces esçrocs vivent mieux que des ministres de la république. Les coups fourrés, sont devenus leurs quotidiens.
    Si on y prend garde l’ UNPCB risque de connaître le même sort que la CAMEG . Il serait bien de faire un appel à candidature pour recruter de bons gestionnaires et gérer ces associations qui sont d’utilité publique. Le débat Télé sous la transition entre ces deux protagonistes, a permis de connaître le niveau réel des uns et des autres. Ca été le débat Le plus plat de toutes l’histoire de la TNB. Tellement Les tirs au but étaient décousus.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2017 à 16:37, par Los En réponse à : UNPCB : Une mission gouvernementale a rencontré les protagonistes pour une sortie de crise

    Franchement Monsieur N°1 et 2 ont fini avec la vérité, sinon je ne peux pas croire mes yeux et oreilles lorsque je vois qu’un prisonnier reste toujours décideur d’une organisation d’une telle importance si ce n’est sous les cieux du nouveau-ancien pouvoir. Nous sommes sous quelle justice ? Alors, qu’on libère nos petits prisonniers, nos maires, nos frères radiés en 2011 et nos généraux pour qu’ils reprennent service...! c’est ce pouvoir qui nous apprend qu’on peut voler et que si tu es pris la mains dans le sac, tu as la possibilité de remettre le butins et resté chez soi sans inquiétude...! Avons nous peut être un mal à finir avec les pratiques anciennes qui ont provoqué l’insurrection des 30 et 31 octobre...?
    Aussi, cette union qui fonctionne sur le dos des paysans et qui était le défenseur de nos producteurs est devenu le suceur de sang de notre peuple en rabaissant le prix du coton à leur volonté, en prenant un pourcentage élevé sur les ristournes, les prix des intrants, les commissions de chargement et même sur le choix (2ièm et 3iem) inventé du coton. je ne sais pas pourquoi le prix du coton des pays voisins est toujours plus élevé que le notre ? Que Dieu veille sur le Burkina et nous, pauvres producteur de coton car la révolution n’est pas encore terminée.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2017 à 18:56, par Peuple insurgé En réponse à : UNPCB : Une mission gouvernementale a rencontré les protagonistes pour une sortie de crise

    Il est indécent que quelqu’un dirige une organisation de cette importance depuis et après sa prison. Le Faso est-il pire que le pays de la COSA NOSTRA ? Tout est-il permis si on adhère au MPP ? Comme au bon vieux temps du CDP (je parle du CDP des RSS) ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prolongement du congé de maternité à six mois : « Les plus grandes oppositions viennent de la gent féminine », selon Salif Ouédraogo
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA
Commune de Ouagadougou : La mairie et les journalistes sportifs du Burkina mutualisent leurs efforts pour la promotion du sport
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Santé de la reproduction au Burkina : Un consortium d’OSC réalise un audit social dans cinq régions
Burkina Faso : Les capacités de 35 communes renforcées dans la pratique du contrôle citoyen et de la redevabilité
Loterie nationale burkinabè : André Tassembédo reçoit son gros lot de plus de 91 millions de francs CFA
Burkina/Cluster Shalom 2021 : 241 « Gédéon » reçoivent leur ‘’canne’’ pour la vie active
Burkina/Dori : Les mécanismes de prévention et de répression de la torture enseignés aux jeunes du Sahel
Ouagadougou : Trois réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire
Energies renouvelables au Burkina : Au-delà des intentions, la société civile invite à plus d’actions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés