Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Bientôt le Festival Jazz à Ouaga

Accueil > Actualités > Culture • • lundi 25 avril 2016 à 01h12min
Bientôt le Festival Jazz à Ouaga

Le comité d’organisation du festival Jazz à Ouaga a tenu un point de presse samedi 23 avril 2016 à Pacific Hôtel pour informer de la tenue de l’événement du 29 avril au 7 mai prochain. Etaient également présents, les représentants des sponsors que sont TELECEL Faso, l’Ambassade des Etats-Unis et l’Institut Français. Cette 24e édition est parrainée par le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry. Elle a pour thème « les festivals, facteurs de développement touristique ».

Elida Almeida, cap-verdienne lauréate du prix découverte de RFI sera de la partie. En plus d’elle, ce sont des dizaines d’artistes chanteurs, guitaristes, batteurs, saxophonistes et autres qui sont attendus pour égayer ces neuf jours de célébration. Provenant du Danemark, de la Belgique, du Gabon ou encore du Mali, ils se produiront à l’Institut français de Ouagadougou et à la place de la Révolution.

Le festival jazz à Ouaga de cette année verra la commémoration de la Journée internationale du jazz le 30 avril. Il y aura aussi le village Jazz à Ouaga à la place de la Révolution. En outre, des concours de jazz-performance seront organisés pour mettre en confrontation des groupes de jazz évoluant sur le territoire national.

Pour le président de Jazz à Ouaga, Abdoulaye Diallo, le festival, ainsi que toute l’industrie de la musique, est un moyen de développer le tourisme au Burkina Faso. C’est ainsi que le thème de cette année, « les festivals, facteurs de développement touristique », est approprié. Il estime en outre que « la culture peut être la réponse à tous les problèmes d’extrémisme » à propos de la menace terroriste. D’ailleurs, à ce sujet, il a rassuré quant à la prise de mesures particulières pour assurer la sécurité de l’événement : « la question sécuritaire est prise en compte. Attendez-vous à voir une sécurité renforcée ».

Un hommage à Ali Farka Touré

Le collectif « Tribute to Ali Farka Touré » a été invité à se produire mardi 3 mai à la place de la Révolution pour une soirée d’hommage au musicien. Cette soirée a pour vocation de commémorer les dix ans de la disparition de Ali farka, artiste musicien malien triple Grammy Awards. A la tête du collectif, Vieux Farka Touré, son fils.
En prélude et simultanément au festival à Ouaga, des spectacles auront lieu dans le cadre de la caravane du jazz à Bobo-Dioulasso à l’Institut français. La caravane se déportera ensuite à Koudougou, Ouahigouya et dans une quatrième ville à définir.

Roseline Nitiéma (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SO WOK : Le nouvel opus d’Alif Naaba
Culture : Les acteurs du théâtre burkinabè peuvent désormais bénéficier du droit d’auteur et des droits voisins
Salia l’artiste, la nouvelle voix de la musique burkinabè
Humour : Les Homotokés, l’imam et le muezzin qui dénoncent le comportement de certains religieux
Musique : Le roi de la Maouland se produira en concert le 12 juin 2021
Gestion des structures culturelles : « Le ministre doit s’impliquer davantage… », implore Gaston Hounhouenou de Fédération du Cartel
Culture : Le cinéma européen à l’honneur du 13 au 15 juin 2021 au ciné Neerwaya
« God’s love », le nouvel album de la chorale Sacré-Cœur de la CCB Saint André
Ouagadougou : C’est parti pour la deuxième édition du Festival des musiques traditionnelles et religieuses
Danse contemporaine : Salimata Kobré dépeint la problématique de la non-assistance de l’humain avec son spectacle « Moom »
Voyage en culture, les masques du Burkina Faso
Culture : Le théâtre Soleil initie 427 élèves aux arts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés