LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

Publié le lundi 17 novembre 2014 à 01h45min

PARTAGER :                          
Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

Au cours du cérémonial de signature de la charte de la transition cet après-midi du 16 novembre 2014 à la Maison du peuple, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida a prononcé un discours fort émouvant qui a été longuement ovationné par le public. En attendant de revenir sur la cérémonie, nous vous proposons l’intégralité du document.

Depuis le 30 octobre 2014, le peuple burkinabè s’est réconcilié avec lui-même et avec son histoire. En effet, s’inscrivant dans la dialectique d’une histoire qui s’est répétée, en référence au soulèvement populaire du 3 janvier 1966, et dans le symbolisme de la bravoure, du courage, de l’intégrité et de l’honneur qui ont toujours caractérisé le peuple burkinabè, l’insurrection populaire du 30 octobre 2014 a redonné au Burkina Faso, notre chère patrie, sa dignité et sa respectabilité sur la scène internationale.

Comme le disait La Rochefoucauld « dans toutes les existences, on note une date où bifurque la destinée, soit vers une catastrophe, soit vers le succès ». Ainsi, dans l’histoire de notre cher pays, il y aura désormais un avant et un après 30 octobre 2014.

Nous mesurons toute la dimension et la portée de cet événement, aussi bien pour notre peuple que pour les autres peuples du continent, voire même au-delà. Il donne ainsi une opportunité de magnifier ce qui nous lie dans ce beau pays qui nous a vu naître et qui a su donner à chacun de nous, hommes comme femmes, anciens comme jeunes, civils comme militaires, l’identité d’intégrité que nous portons avec fierté depuis la révolution d’août 1983, et dont la marque incommensurable et inoxydable se trouve dans ce sang qui coule en chacun de nous, celui de nos Pères et de nos Mères, qui hier se sont sacrifiés pour nous léguer un patrimoine de liberté que rien ni personne ne peut confisquer.

En ce jour, je voudrais à l’occasion de cette cérémonie consacrant la signature de la Charte de la transition, pour rendre un vibrant hommage à notre peuple, dont la grandeur s’est illustrée à bien d’égards, forçant respect et admiration de tous les peuples épris de démocratie, de liberté et de progrès. Forces vives de la Nation y compris les Forces de Défense et de Sécurité, je salue du haut de cette tribune votre patriotisme et votre attachement à la construction d’une nation libre, forte, solidaire et prospère.

Je voudrais avant tout rendre grâce à Dieu, qui n’a pas permis que notre pays se déchire et sombre dans le chaos, comme certains oiseaux de mauvais augure le prédisaient. L’insistance insensée et la myopie politique de la révision constitutionnelle nous a profondément secoué mais une fois encore le peuple burkinabè en est sorti vainqueur. Aujourd’hui nous sommes ensemble pour asseoir les bases inébranlables d’une démocratie véritable, aspiration profonde de tout notre peuple.

Mesdames et Messieurs,

Après les nombreuses marches, les meetings, les meetings recto-verso, on peut être tenté de se demander qui a gagné et qui a perdu. En première analyse, certains diront que c’est l’opposition politique, ou c’est la société civile qui a gagné ; ou encore c’est un tel plutôt que tel autre qui a perdu.

Mais, au-delà de l’évidence et de la volonté d’appropriation de cette victoire, compréhensibles du reste, une approche plus vertueuse devrait placer au centre, le Peuple burkinabè tout entier, car le coq chante pour tout le village, mais il a un seul propriétaire. Sous cet angle, il s’agit donc de tous les burkinabè, incluant même ceux-là qui ont osé défier l’intégrité et la bravoure de ce même peuple. En effet, s’il n y’ avait pas eu de tentative de modification de l’article 37 de la Constitution, il n’y aurait pas eu d’insurrection populaire ce 30 octobre 2014, mettant ainsi un terme au mandat du président Blaise COMPAORE et ouvrant la voie à l’alternance politique dans notre pays.

Nous déplorons les nombreuses pertes en vie humaine qui ont endeuillée de nombreuses familles et qu’une sagesse bien assumée de la part du Président Blaise COMPAORE aurait permis d’éviter. Mais, l’histoire nous enseigne aussi que les Peuples naissent, grandissent et avancent en s’enrichissant des sacrifices d’hommes et de femmes, de fils et de filles, de héros et d’héroïnes, qui contribuent ainsi à l’accomplissement de leur destinée.

Aussi, voudrais-je saluer la mémoire de tous ces martyrs dont le sang versé fortifiera le ciment qui servira à rebâtir les fondements et recoller les fissures des murailles de notre société, que l’égoïsme, l’arrogance, la rapacité et la méchanceté de certains de ces filles et fils égarés, avaient dangereusement et misérablement marqués de leur flétrissure.

Je puis vous assurer que leur sacrifice ne sera pas vain, et dans les jours à venir une journée d’hommages sera organisée et ces filles et fils tombés sur le champ de bataille seront élevés au rang de héros et héroïne nationale. en leur mémoire, avec en plus d’autres actions qui seront également initiées. En attendant, et pour le souvenir et le respect que la Nation entière leur doit, je vous invite à observer une minute de silence. Je vous remercie !

Jeunes du Burkina Faso,

Comme le disait Frantz Fanon "chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir." Tu as su remplir ta mission. En effet, les Forces vives, y compris les Forces de Défense et de Sécurité ont su donner la réplique à ce qu’il convient d’appeler désormais la « forfaiture de Blaise COMPAORE ». En tout état de cause, nous sommes convaincus que désormais les hommes politiques feraient mieux d’écouter la voix du peuple.

Peuple du Burkina Faso,

Au firmament de ta gloire, tu te dois de rester digne et conséquent. En effet, une chose est d’avoir chassé Blaise COMPAORE du pouvoir par une insurrection populaire, mais une autre est de travailler à sortir de l’instabilité dans le cadre d’une transition apaisée, à même de conduire notre pays vers des élections démocratiques, transparentes, libres et justes.

Par conséquent, l’insurrection populaire ne devrait pas engendrer l’anarchie, toute chose qui sera préjudiciable à la normalisation de la situation dans le cadre d’une transition démocratique apaisée que nous appelons tous de nos vœux.

J’en appelle donc à la retenue, à une citoyenneté manifeste et à la patience de tous, en attendant la mise en place des organes de la transition dont le Président civil sera désigné ce soir même par le collège de désignation qui se réunit à 18 heures 30 minutes. Certes, les défis sont énormes et les attentes nombreuses, mais ne peuvent être relevés et satisfaites que dans un cadre gouvernemental.
A ceux-là qui ont géré le Burkina Faso jusqu’aux événements du 30 octobre 2014, partout où ils se trouvent, je les invite à la repentance qui si elle est sincère doit être dénuée de toute velléité de troubler la sérénité du peuple burkinabè.

A tous, je voudrais rappeler ces mots de Gandhi, "notre pouvoir ne réside pas dans notre capacité à refaire le monde, mais dans notre habileté à nous recréer nous-même." Il s’agit donc pour chacun de nous de nous remettre en cause pour une société burkinabè plus forte, bâtie sur des valeurs de vivre ensemble plus que jamais réaffirmées.

Ainsi, concitoyennes et concitoyens comme vous l’avez voulu, le processus pré-transitionnel engagé depuis le 31 novembre 2014 est conduit par les Forces armées nationales qui se sont engagées à remettre le pouvoir aux civils. Je reste convaincu qu’en lieu et place des soupçons de confiscation du pouvoir par l’armée que nous entendions ici et là au début de ce processus, s’est définitivement installé dans les esprits des uns et des autres une confiance que nous allons travailler à renforcer dans les jours à venir. Vos Forces de Défense et de Sécurité sont patriotes et républicaines et elles le demeureront.

Concernant l’œuvre de reconstruction nous exhortons toute la communauté nationale à comprendre que toutes les filles et tous les fils de notre pays doivent y prendre part. C’est pourquoi nous pensons que cette transition qui se met en place se doit d’être inclusive.

Pour notre part, après avoir relevé le défi de la cohésion au sein de l’armée et assuré la continuité de l’Etat, notamment en arrêtant les pillages, les actes de vandalismes, les velléités de règlement de compte et les menaces d’affrontements qui auraient entrainé notre pays dans la guerre civile, les Forces de défense et de sécurité s’engagent à accompagner le processus de transition, conformément à la Charte qu’elles ont contribué à élaborer.

Quant à la communauté internationale, tout en saluant une fois de plus sa contribution, nous l’exhortons à continuer de nous accompagner pour une sortie de crise définitive. A cet effet, il serait souhaitable que la spécificité burkinabè soit reconnue dans toute sa dimension et que subséquemment, les résultats auxquels les concertations que nous avons initiées depuis deux semaines maintenant ont abouti, notamment la Charte de la Transition qui sera signée tout à l’heure, fassent l’objet de la plus grande attention, car il s’agit d’un consensus national, traduisant ainsi la volonté de tout le peuple burkinabè.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Je vous remercie !

Ouagadougou, le 16 novembre 2014

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 16 novembre 2014 à 19:26, par vérité no1 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Félicitations à Mr Zida. La confiance s’installe peu à peu entre l’armée et le peuple même si nous restons toujours vigilants.

  • Le 16 novembre 2014 à 19:32, par Tanga En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Que c’est émouvant. Merci d’avoir compris le peuple, le peuple vous le revaudra. Alors vive la transition, en avant pour la vérité et la justice après quoi la demande de pardon et la reconciliation. Vive le Burkina Faso.

  • Le 16 novembre 2014 à 19:34, par Tapsoba® (de H) En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Effectivement émouvant,sans commentaire.

  • Le 16 novembre 2014 à 19:35 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Infiniment merci à tous,
    Que DIEU Bénisse le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida et tout sa suite dans la gestion de cette crise.

  • Le 16 novembre 2014 à 19:43, par Le fou guéri En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Ainsi Molière s’est réveillé pour donner sa voix au Colonel Zida afin que le peuple puisse comprendre qu’il est de bonne foi. Chaque mot est à sa place. C’est un discours qui ajoute à ma fierté d’être burkinabè. Mon Colonel, Dieu seul saura vous récompenser. Mais pourriez-vous chasser Dé Albert Millogo avant de rendre le pouvoir ?

  • Le 16 novembre 2014 à 19:46, par Dereck En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Discours vraiment emouvant et attenue mes suppcons sur la confiscation de notre victoire par l’armee. Vivement que l president de la transition soit installé et que ntre armee tienne ses engagements pris dans la charte et recouvrera la,confiance des hommes integres...
    Vive le Burkina Faso
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons(de grace qu’on nous restaure notre devise en lieu et place d ce qu’il ont voulu faire valoir) !!!!!

  • Le 16 novembre 2014 à 19:47, par sienou En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    merci a vous tous.oeuvrons dans ce sens pour l’avancee de notre patrie. vive le Burkina

  • Le 16 novembre 2014 à 19:51, par Élisée En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Pas de mots pour qualifier ce que vous avez fait ! Mr Zida, vous êtes tout simplement un grand homme !

  • Le 16 novembre 2014 à 19:58, par Me SANA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    tres propre. rien a dire. Merci chef d‘accepter sortir par la porte des grands. Que Dieu benisse le Burkina et guide le president qui sera choisi.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:03, par nabi II En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    C’est simplement du propre . Je sens un soupçon révolutionnaire dans le discours.
    Je m’étais fais de fausses idées sur l’armée. Il ya des vrais patriotes dedans . que dieu vous bénisse.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:04, par zemosse En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bon vent aux burkinabè et que Dieu guide toujours nos pas vers ddes lendemains qui chantent

  • Le 16 novembre 2014 à 20:06, par lionel En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci Ltd,
    Nos respects à votre personne, votre dévouement et à l’armée républicaine.
    Vive le peuple burkinabé et les héros de nos revolutions qui garderont nos coeurs toujours alertes dans la marche vers une destinée meilleure.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:07, par tindus En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon Lt Colonnel,

    Que Dieu vous bénisse toute votre vie.
    Vous avez refusé de retourner les armes du peuple contre le peuple le 30 novembre et vous être train de tenir parole sur la remise du pouvoir à un civile. Votre discours est un document historique qui sera analysé et enseigné au Burkina et ailleurs.
    Mon Lt Colonnel, vous mériter amplement le titre d’ancien chef du Burkina, mieux que celui qui a fuit.
    Un Conseil mon Lt-Colonnel : chasser loin de vous celui qui viendra vous proposer un rôle politique à la fin de la transition lors des élections à venir en 2015. Vous êtes jeune et si vous le voulez toute votre avenir politique sera encore devant vous. Laissez passer le temps si cela vous tente.
    Vous êtes une fierté pour notre pays mon Lt-Colonnel !!!

  • Le 16 novembre 2014 à 20:09, par NABIIGA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Tu est un grand homme. Malgré ta jeunesse tu as fais preuve de maturité. Longue vie á toi.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:12, par Le citoyen En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci au lieutenant-colonel ZIDA, tu es un digne fils du pays et que Dieu te protège de tes ennemis.
    Que Dieu bénisse le Burkina

  • Le 16 novembre 2014 à 20:17, par Bark Biga En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le Lieutenant-Colonel Zida est définitivement entré par la grande porte dans l’Histoire. Merci pour l’honneur, le patriotisme, le respect de la parole donnée, ...Tout le Burkina Faso vous restera reconnaissant. Bon vent au pays des hommes intègres.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:17, par Enfin_Délivré En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Que le SEIGNEUR DIEU vous bénisse pour tout ce que vous avez fait. Vous êtes un vrai Burkinabè. Que DIEU vous donne une longue vie et vous accompagne dans votre carrière militaire.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:21, par ALLASSANE DAO En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le lieutenant Colonel Yacouba Issac(le Saint) merci a vous, je ne sais comment exprimer la joie qui m’anime,les mots me manquent,vous etes un GRAND HOMME,desormais vous meritez cette reconnaissance a l’echelle Nationale et Internationale, en ce qui concerne votre discours ,il est le meilleurs que j’ai pu entendre depuis 27 ans ,que Dieu vous benisse,que Dieu benisse le Burkina Faso.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:22, par Ka En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    La victoire du peuple ne saura voler par quiconque : Oui Zida il reste encore à faire avec ceux d’hier qui veulent encore s’imposer leurs idées d’égoïsme, sans que ces derniers ne payent pas leurs actes ignobles devant la justice Burkinabé, la victoire du peuple ne sera totale, et l’alternance politique et économique n’avancera jamais. Merci pour le maintien d’ordre qui le peuple souverain vous reconnaisse, mais ce même peuple attend avec impatience le changement d’une garde présidentiel devenu un poison pour un Burkina qui veut sa liberté et son émergence. Sans que Gilbert Diendiéré ne répond pas ses actes de complice avec le Président Blaise Compaoré devant la justice Burkinabé, Mr. Zida il n’y aura jamais une vrais alternance dans le pays des hommes intègres. Je reconnais le croyant en Dieu que vous êtes, et si la vérité et la sincérité compte pour vous comme tout croyant comme moi, vous êtes certain qu’avec Diendièré Gilbert et les acolytes du CDP pros Referendum et la modification de l’article 37, cette transition pour une alternance apaisé n’ira pas loin : c’est comme si Baise Compaoré était toujours a Kossyam. Dans un pays démocratique qui veut une alternance propre à sa démocratie doit avoir des bases solides, pour mon pays il manquera cette base à cause de Gilbert Diendiéré et les anciens responsables du CDP qui sont le poison de cette alternance. Mr. Zida ISSAAC, vous rentrerez dans l’histoire de notre pays et son alternance politique, si vous arrivez à solider la racine de la transition, en balayant les Diendiéré, les responsables du CDP, le directeur du cabinet Djihadiste Topan de la présidence, afin de donner libre voie à une nouvelle équipe a Kossyam pour un nouveau départ du Burkina. Le peuple Burkinabé est mûr, et sait qu’avec les noms dont je viens de citer dans le parage politique de notre pays, cette transition sera une transition bidon comme le referedum bidon voulu par l’ancienne majorité. Mr. Zida rentrez totalement dans la danse de la transition.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:22, par N’dabi En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Très beau discours, puis Dieu accompagne le Burkina dans sa quête de plus de démocratie. Amen !!!

  • Le 16 novembre 2014 à 20:24, par Dany En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo, bravo, et encore bravo mon colonel ! Dieu te le rendra au centuple ! Comme le dit un adage populaire : "aux Hommes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’année". Tu es un digne fils du Faso. Dieu te bénisse !

  • Le 16 novembre 2014 à 20:27, par ksat En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Que dire, no comment , seulement fier d’étre BURKINABE.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:30, par Le consolé En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Voici un grand homme !!! Tu feras la fierté du Burkina à jamais.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:36 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mr le lieutenant-colonel Yacouba vous ete 1 digne fils du pays.Dieu vous inspire.Votre discours m’a fait pleure depuis mon refuge economique[usa].

  • Le 16 novembre 2014 à 20:38, par cabochon En réponse à : Merci a vous.puisse l misericordieu vs accompagner et nous garder unis a jamais.

    merci a vs.puisse le misericordieu nous accompagner et ns garder unis a jamais.aussi k’il pardonne et protege blaise ki aussi contribue dans ce maintien d la paix.gloire a dieu

  • Le 16 novembre 2014 à 20:39, par Docsanou En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Chapeau bas pour ce discours plein d’enseignements et riche de vérités qui doit amené tout citoyen et en particulier les "politiciens" à plus de maturité, donc de responsabilité, dans les actions et surtout dans les idées qu’ils prônent ! Que Dieu bénisse le peuple burkinabé et le Président YIZ. cous resterez dans l’histoire glorieuse de ce pays comme bien d’autres illustres Hommes intègres qui se sont sacrifiés pour ce pays

  • Le 16 novembre 2014 à 20:42, par zamanoma En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon Lieutenant colonel. Vous êtes rentré dans l’histoire par la grande porte. Que Dieu vous bénisse et bénisse le Burkina Faso.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:42, par PASSAKE En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Beau discours ! Respect pour toi ! il est intéressant de rappeler aux forces de défense et de sécurité qu’elles doivent rester républicaines.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:47, par Houm En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je tremble de joie quand je lis ce message plein d’humilité, de sagesse, d’honneteté et de verité. Ensemble rendons grâce davantage au tout puissant et temoignons notre reconnaissance au colonel pour la lucidité et le calme olympien dont il a fait preuve dans le retablissement de l’ordre. WENNAM NA YAAW YAMBI YEELSOMA. Un homme de parole et de vertus.
    Merci pour n’avoir pas oublié surtout de dire a ceux qui par leur entetement, leur gourmandise et leur mauvaise intelligence nous ont conduit dans cette situation. Merci egalement de retorquer avec la manière ceux qui juraient de voir le pays d’un etat cahotique que le Burkina a encore des fils et filles dignes et par consequent, il ne sera pas ce qu’ils veulent. Ils resteront sur leur soif en voyant ce merveilleux pays survivre après blaise qui, du reste a beaucoup fait mais ne meritait pas pour autant un pouvoir a vie. Personne ne conteste ses merites. Depuis que j’etais elève j’ai retenu de Blaise son attachement a son fauteuil pour laisser les vautours semer la merde et je puis confirmer que parmi ces vautours, il y en a qui, sans occuper des fonctions de Chef de l’Etat sont autant ou plus riches que Blaise. Il ne faut pas que ces gens là pensent qu’ils ont poussé Blaise a franchir la ligne rouge pour finalement prendre la poudre d’escampette et devenir un miserable dans la nature et croire qu’ils vont jouir de leurs milliards paisiblement ici. Il faut necessairement qu’ils rendent comptent et je conseille Blaise de declarer publiquement la responsabilité de chacun d’ eux dans ce qui lui est arrivé et engager des poursuites. Merci encore a tous ceux qui ont oeuvré nuit et jour pour que nous arrivons a de tels resultats qui honorent simplement toute la Nation.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:49, par mousbil En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Colonel,votre discours est propre,merci pour votre effort,le Seigneur a entendu votre discours.Qu’Allah bénisse le Burkina Faso.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:49 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    wahou ! Rawa gomamai ! wenna woog fo !

  • Le 16 novembre 2014 à 20:49, par sidnoma En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    merci mon frère que dieu te bénisse longue vie à toi vrais fils de père tu est un grand homme
    vive le burkina faso la patrie ou la mort nous vaincrons amen.

  • Le 16 novembre 2014 à 20:51 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    J’ai eu les larmes aux yeux en lisant ce discours : la grâce de DIEU. DIEU a eu compassion du Burkina et a entendu la voix des hommes et des femmes qui sont elévées depuis des années pour plaider en faveur du Burkina.

    Dieu bénisse le Burkina !

  • Le 16 novembre 2014 à 20:57, par Allen En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon Lieutenant Colonel Yacouba Isaac Vous être un digne fils du pays des hommes intègre.
    Que Dieu vous garde et vous préserve.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:00, par rawendé En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Excellent ! Une armée digne au service dun peuple digne. Bravo !

  • Le 16 novembre 2014 à 21:03, par fellicitation En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Unique discours dans notre pays qui met de l emotion depuis 27 ans. Ton regne de 14 jours vaux mieux qu’une vie entierre au pouvoir.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:06, par COULIBALY En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le discours est beau mais je reste toujours sur mes gardes en attendant la fin. J’espère que ce qui est écrit viens du coeur.
    Pour l’instant, merci à Zida et à son équipe.
    Lui au moins pourra sortir par la grande porte

  • Le 16 novembre 2014 à 21:08, par Wendlassida En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon lieutenant colonel vous êtes un grand homme la nation vous sera reconnaissant.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:09 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Pour notre part, après avoir relevé le défi de la cohésion au sein de l’armée et assuré la continuité de l’Etat, notamment en arrêtant les pillages, les actes de vandalismes, les velléités de règlement de compte et les menaces d’affrontements qui auraient entrainé notre pays dans la guerre civile, les Forces de défense et de sécurité s’engagent à accompagner le processus de transition, conformément à la Charte qu’elles ont contribué à élaborer.
    ELLES AURAIENT PU EMPËCHER LA FUITE DE FRANÇOIS COMPAORE, SECURISER DE SON DOMICILE AUX FINS D’ENQUËTE JUDICIAIRE, EMPËCHER L’EVACUATION DES EFFETS DE BLAISE COMPAORE APRES SON DEPART PRECIPITE.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:10, par HEMA Bassinon En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Discours très émouvant. Mais attendons de voir son application jusqu’au bout pour inscrire dans le livre historique l’action de cet "homme fort", le colonel ZIDA car nous souhaitons tous une issue pacifique et paisible de cette crise qui n’arrange personne. Aussi, voudrais-je que cette intégrité burkinabè s’étende aux autres domaines : administration, culture, civique-morale...

  • Le 16 novembre 2014 à 21:10, par PAPA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mn colonel pour ce beau discours patriotique et emouvant ,mais sans pour autant me faire traiter de rancunier je vous en veux pour avoir contribuer a la fuite de Blaise Compaore et certains de ses proches .Vous n´auriez pas enterre´ le cadavre a moitie´ si vous n´aviez pas ete complice je dirai meme architheque de la fuite de ces criminels.Que Dieu benisse le Faso.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:11, par moussa En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci a mon colonel.la patrie ou la mort, nous vaincrons ! Que dieu benisse notre pays,amen

  • Le 16 novembre 2014 à 21:15, par sebgo issouf En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon Zida est digne d’être Burkinabè. Que Dieu te bénisse davantage et bénisse le jour et le pays qui t’a vu naître. Demeure dans dans ton sens élevé d’intégrité.va et que rien ne puisse t’arreter.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:20, par LE KONKIS En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Sans trop vous vous jetez des fleurs, je pense en toute sincérité que les forces de défenses et de sécurité entre d’une façon glorieuse dans l’histoire du pays des intègres. ce n’est plus l’image du policier ou gendarme prêt à terroriser le villageois qui vient vendre sa chèvre ou poulet au marché, ou prêt à tirer à balles réelles sur frère pour conserver ses privilèges offerts par un prétendu homme fort. Déjà en prenant l’engagement de vous mettre au service de la nation toute entière de façon impartiale, c’est un grand pas de franchi et nous souhaitons vraiment que l’ordre soit mis dans vos rangs en rappelant les brebis galeuses à la raison. Que le temps du "si tu fais, on te fais et n’y a rien" soit relégué aux calendres grecques. Big respect aux forces de défense et de sécurité pour ce patriotisme sans égal. En prenant fait et cause au côté du peuple meurtri, vous avez déjouez les pronostics de ceux qui avaient prédit l’apocalypse après eux. Restons souder car cela nous permettra de renflouer nos caisses en retirant aux pilleurs de la république ce qui revient de droit au peuple.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:27, par Bouba En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci Mr le président ZIDA, votre discours me permet de me rassurer de votre attachement à la démocratie et surtout pour un meilleur avenir pour notre cher patrie. De sa tombe je suis convaincu que le président Sankara sera fier de vous. Avec ce discours vous rentrez par la très grande porte dans l’histoire de l’Afrique. Personnellement j’étais tres sceptique, scepticisme renforcé par le fait que vous étiez proche du président démissionnaire. Avec votre discours courageux et sans ambiguïté avec des mots bien placés je sais maintenant que notre armée regroupe de vrais patriotes, des fils et filles qui aiment leur patrie. Dieu vous bénisse et accompagne tous ceux qui vous sont chers. AMEN

  • Le 16 novembre 2014 à 21:27 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Les ancêtres du Burkina Faso, les femmes et les hommes, vieux, vieilles, jeunes, burkinabè d’ici et d’ailleurs reconnaîtront à jamais, le rôle historique joué par l’armée, les partis politiques, la société civile, pour débarrasser de ce beau pays, des griffes d’un régime despote, corrompu qui a fait de l’exclusion son sport favori et de l’argument de la force son projet de société.

    Que la grâce d’allah s’abatte éternellement sur le Burkina Faso, pays des hommes intègres !

  • Le 16 novembre 2014 à 21:32, par Alass En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Fière d’être Burkinabè.Ainsi notre pays retrouve sa dignité.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:33 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    GLOIRE A DIEU TOUT PUISSANT MISÉRICORDIEUX, DÉTENTEUR ABSOLU DE LA VÉRITÉ ÉTERNELLE, VEILLEUR INLASSABLE SUR LES INNOCENTS,

    Que sa grâce sans limite comble les burkinabè

    Merci aux vaillants lutteurs pour un avenir meilleur aux burkinabè !

  • Le 16 novembre 2014 à 21:33, par Intègre jusqu’à l’os En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mn lieut-colonel, un discours rempli de sagesse et d’amour pr ls couleurs nationales. Dieu benisse le BF et vs protège.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:35, par Kreezo En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    La veine de Thomas Sankara a encore gicle du sang revolutionare en empruntant les mots qu’il faut a l’homme qu’il faut pour parler au peuple qu’il faut ! Blaise, ta myopie ne te permettait pas de voir que juste a cote de toi y avait tout ce dont le peuple du Burkina avait besoin : Un veritable homme integre ! Bravo Isaac, vous etes une benediction pour le pays des hommes integres ! Merci encore de nous rendre fiers d’etre des BURKINABE !

  • Le 16 novembre 2014 à 21:44, par fellicitation En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    TOUT SAUF KAFANDO SI VOUS NE VOULEZ PAS QU’ON REMETTE EN CAUSE VOTRE DISCOURS. TOUT SAUF KAFANDO COMME PRESI. TOUT SAUF KAFANDO

  • Le 16 novembre 2014 à 21:46, par Wendlassida En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon lieutenant colonel vous êtes un grand homme la nation vous sera reconnaissant.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:47, par qui sera presi En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    TA GRANDEUR SERA CONFIRME D’ICI MINUIT. SI LE PRESI VIENT DE LA PROPOSITION DE L’ARMEE JE RETIRE MES FELLICITATIONS ET DIT HONTE A NOUS TOUS.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:53 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Si le peuple a fait solennellement appel à l’armée c’est qu’il avait confiance qu’en son sein il y avait de vrais patriotes pour gérer l’urgence de cette vacance de pouvoir lié à cette insurrection populaire. Vaillant Peuple du BF, tu n’as pas été trahis ! Car en effet le doute était permis ! (RSP). Merci donc pour ce discours clair et véridique et ce qualificatif de forfaiture de Blaise COMPAORE. Ce discours insiste et magnifie le caractère d’insurrection populaire de cette chute de BC. Il reconnait le prix fort payé par la jeunesse (nombreux morts et blessés). Félicitations au Lt Colonel ZIDA pour sa simplicité (voir le bic ordinaire avec lequel il faisait ses consultations et avec lequel il a du signer la charte) et le travail énorme abattu en si peu de temps et félicitations à toute son équipe militaire d’avoir su avoir une oreille attentive à la voix du peuple à travers ces différentes composantes ! Bonne suite dans l’accompagnement discret dans cette période de transition qui va prendre sa vitesse de croisière jusqu’au élections ! Place donc aux civils qui se doivent de réussir cette transition et les futures élections dans la rigueur et la discipline. Le Peuple doit rester vigilant !

  • Le 16 novembre 2014 à 21:54, par Fasokan En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon Lieutenant colonel, l’histoire dira qui est sincère et qui est imposteur. Je suis curieux de savoir par quelle alchimie un loup de 18 ans peut devenir subitement un chien domestique.

  • Le 16 novembre 2014 à 21:55, par le pourvoyeur En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    vs avez fais un boulot salvateur mais ma reconnaissance totale vs reviendrez une fois la commission verite,justice et reconciliation aura fini clairement et independemment sn jiob.c 7 commision qui sera la base du changement et le developpement d notr pays.Ds votre bel discour vs n’avez mem pas employe l mot "justice"pask tout simplement c’est un mot qui vs concerne et vs ennui.wait and see dc juskou ira votr bonne foi !!!

  • Le 16 novembre 2014 à 21:56 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon colonel, que Dieu le tout puissant vous bénisse toi et ton équipe.
    l’avenir d’un grand homme qui aura marqué l’histoire du pays est en vous.
    Merci

  • Le 16 novembre 2014 à 22:01, par Yamame En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    En tout cas c’est bien dit Colonel !! Nous sommes heureux d’entendre ces mots " Vos Forces de Défense et de Sécurité sont patriotes et républicaines et elles le demeureront." Nous l’avions quelques peu remarqué ce 30 Octobre même si méfiance il y avait encore et toujours. Aujourd’hui vous nous rassurez en disant "...avoir relevé le défi de la cohésion au sein de l’armée...". Cela est en notre honneur d’hommes intègres et il ne doit pas en être autrement ; notre volonté est de voir une armée unie sans scission dans son rôle régalien qui inspire Confiance, Courage, Admiration, Respect auprès de la population et non peur, méfiance et toute mauvaise image jadis véhiculée. Vous pouvez comptez sur le peuple pour mener ce noble travail de restructuration de notre vaillante armée !! L’armée avec le peuple, nous avancerons et nous vaincrons nos obstacles. Dieu bénisse le Burkina !!

  • Le 16 novembre 2014 à 22:15, par YIRMOAGA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Enfin le CLN a pu se démarquer des opportunistes , et on sent en lui un homme spirituel et humain. La position du CLN BARRY m’intriguais et vu qu’il occupait la droite du CLN ZIDA, cela avait suscité des inquiétudes ? Je sent le CLN agir en homme intègre, mais qui était au service d’un Chef pour une mission ? En tant qu’officier, il avait son honneur mais aussi le serment de l’officier ? Aujourd’hui on découvre les qualités de l’homme ?

  • Le 16 novembre 2014 à 22:16, par azkamo En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    C’est avec les larmes aux yeux que j’ai fini de parcourir l’excellent discours de notre Lt-colonel !
    Est-ce vraiment compliqué de toucher la lune, redescendre et de laisser les autres la toucher ? Non, absolument car demain, on n’aura pas besoin de monter soi-même... il suffira de s’asseoir et les autres descendront la lune pour soi ! Et lui, il a très bien compris. Mieux, on est Président d’un peuple. Puisse Dieu toujours l’animer de cette sagesse qui fait défaut à beaucoup de personnes.

    Je dois toutefois souligner que nous devons rester très vigilents par rapport à ces nouveaux concepts politico-insurrectionnel :"dialogue inclusif" ou "participation inclusive" car pour moi, en deux semaines une vipère restera toujours une vipère. Nos hommes politiques poussent tout le monde y compris le Président dans l’erreur et quand la situation n’est plus à leur faveur, on trouve un autre moyen pour dire de ne pas les oublier. Avez-vous été inclusifs dès le départ ? Ce que vous faites ce n’est pas de la politique qui peut aboutir à quelque chose pour aider son pays à aller de l’avant.
    Mais comme j’ai l’impresion que c’est la voie incontestée pour aboutir à la stabilité, eh bien, qu’il en soit ainsi mais que "les politiciens" tirent véritablement les leçons afin d’éviter d’insulter tout le peuple... C’est trop facile cette façon de faire et j’ai vraiment honte pour beaucoup d’entre les hommes politiques. Quelles leçons voulez-vous donner à vos enfants et petits-frères ? Quels héritages voulez-vous préparer pour les générations à venir ? Voulez-vous qu’on dise que Papa n’avait pas honte ? qu’il était capable de tout pour sa panse ?
    Voulez-vous nous laisser entendre et réaliser que ce que nous voyons à la télé ou en ville n’est rien d’autre que du vent ? de la poudre dans les yeux ? Il suffit seulement d’avoir l’opportunité d’une tribune et de savoir parler pour considérer les autres comme des moins que rien ?
    S’il vous plait, si vous n’êtes pas prêts et si vous ne savez pas comment faire pour faire émerger le burkina, arrêter de vous foutre du monde.

    Mais au fait, que pouvons-nous attendre de quelqu’un qui fait de la politique une profession qui lui procure les moyens ?
    Je sais que les nouveaux dirigeants trouveront l’intelligence et les stratégies nécessaires afin d’éviter que les ressources de la nation ne soient plus entre les mains de quelques individus.

    Tous ensemble réveillons-nous pour un burkina réellement émergeant !

  • Le 16 novembre 2014 à 22:17, par Tien Tigui En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Nous sommes fiers d’une telle armée. Par la qualité de son osmose avec le peuple digne du Faso elle a montré sa capacité a servir ses interets superieurs. Rien a dire après ce grand discours ! Merci pour le travail abattu et que Dieu bénisse le Burkina Faso. C’est certain : demain sera meilleur.

  • Le 16 novembre 2014 à 22:18 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    je suis tout simplement au garde à vous Mon Colonel ; c’est Dieu qui est fort Gloire à son Saint Nom

  • Le 16 novembre 2014 à 22:20, par mac bob En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Voila qui est rassurant pour le devenir de notre beau pays le Burkina Faso.merci mon lieutenant-colonel pour ce que vous venez de porter comme elant pour le futur burkindi.Merci !!

  • Le 16 novembre 2014 à 22:27, par KINDA Mamdou En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Félicitations mon colonel ! Un discours qui rappelle à bien d’égard le père de la révolution d’ Aout 1983. Nous vous avons cru et vous ne nous avez pas déçu.
    Vous entrez dans l’histoire de notre pays glorieusement.
    Mais n’oubliez pas, justice doit être rendue à nos martyrs et à toutes les victimes du régime Compaore. Salut mon colonel !

  • Le 16 novembre 2014 à 22:28, par kane En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo mon colonel rien à dire vous etes un digne fils du pays le bon Dieu vous recompensera !!

  • Le 16 novembre 2014 à 22:33, par yeriblo En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Les burkinabé aiment le sensationnel et les discours flatteurs. Ils ont transformé deja le Lt colonel en héros et ont oublié les morts et les blessés de l’insurrection des 30 et 31. Un homme est parti mais rien ne dit que le système aussi est parti. Attendons de voir les effets après Blaise. Tant que le RSP sera la ,aucun president même élu démocratiquement sera sous l’influence de ce corps. J’applaudirai quand les responsables RSP, les responsables des crimes économiques seront devant la justice . J’applaudis ai quand les fraudeurs ( grandes entreprises ,quincailleries ) paierontb TVA et les impôts. J’’applaudirai quand la justice sera indépendante et pourra juger un militaire sans qu’il n’ y ait crépitement d’armes. J’applaudirai quand l’ancien régime sera devant la justice. J’ appllaudirai quand un président de la république pourra demander pardon à un citoyen qu’il a agressé . J’applaudirai quand le Lt colonel demandera pardon au peuple burkinabé pour tout ce qu’il a fait étant au RSP . J’ applaudirai quand l’intérêt du politique sera le bien être du peuple . J’’applaudirai enfin quand le changement sera fondal dans les actes et les paroles.

  • Le 16 novembre 2014 à 22:44, par Tassembedo karim En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Felicitations restez democrates pour ,de bon car vous avez marqué des points en refusant de tirer sur votre peuple .Merci beaucoup qu’Allah benisse le burkina.

  • Le 16 novembre 2014 à 22:46, par Mr Coulibaly En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    ZIDA ET LE VAILLANT PEUPLE BURKINABE’, YOU MADE IT ! I AM VERY PROUD OF YOU !

  • Le 16 novembre 2014 à 22:48, par Julien En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je sens une ligne droite qui se dessine pour le Burkina

  • Le 16 novembre 2014 à 22:51, par Mechtilde Guirma En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Discours très pondéré et sage, reste que c’est la suite qui nous définira mieux les contours. En tout cas merci colonel et avec vous l’armée toute entière. Vous avez fait ce que avez pu. Que Dieu vous soutienne et vous garde dans votre cohésion, premier espoir d’un Burkina réconcilié.

  • Le 16 novembre 2014 à 22:52, par le 15 octobre 1987 vers 16h En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Le 16 novembre 2014 à 22:55, par kabryanga En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    je vous remercie mon lieutenant colonel . Dieu vous benisse et aussi le FASO

  • Le 16 novembre 2014 à 22:57 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon lieutenant colonel Isaac Zida,le discours que vous avez lu est beau car je suis convaincu que c’est pas vous qui l’avez écrit.La preuve il suffit de voir comment vous titubez en le lisant.N’empêche j’avais l’air d’entendre un Thomas Sankara mais pour arriver à la cheville de Thomas Sankara,il aurait fallu arrêter les ex gourous du CDP qui ont tué,pillé,nargué le peuple pendant 27 ans et surtout ne pas favoriser l’évasion de Blaise Compaoré,de François Compaoré,de Alizèta Ouédraogo,de Lucien Marie Bembamba,de Soungalo Appolinaire Ouattara etc etc....!J’ose espérer que les choses changeront sinon voir un Paramanga Ernest Yonli à la Maison du Peuple alors que ce même sinistre disait qu’ils modifieront l’article 37 parcequ’il fut modifié plusieurs fois et le peuple mouton burkinabè a acquiescé sans moufter,c’est tout simplement écœurant car sa place ;c’est la MACO

  • Le 16 novembre 2014 à 22:59, par TANIA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon président. Vous êtes un digne fils de vos parents que je bénis pour nous avoir donné une graine aussi efficace et véritablement intègre au Burkina . Vous êtes un homme de parole , fort et imperturbable. Ne changez pas s’il vous plait et pour cela n’acceptez aucun poste politique et vous resterez grand dans la discrétion. Soyez béni. VIVE LE BURKINA FASO DES HOMMES INTEGRES.

  • Le 16 novembre 2014 à 23:00, par biriki En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le discours n’est certes pas si mauvais que ça, mais attendons de voir car je ne perds pas de vue la duplicité des hommes, de tenue ou civils.

  • Le 16 novembre 2014 à 23:24, par SAMBIGA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    La valeur de l’âme vaut de loin la valeur matériel. YACOUBA ISAAC ZIDA,l’âme bien faite a essuyé les larme du peuple burkinabe que BlaiseCompaore et leCDP a contribue a verser. FRANCOIS COMPAORE doit nécessairement prendre de la graine.l’acte poser par ISAAC YACOUBA ZIDA
    va
    Ut mieux que toutes sorceleries du monde.

  • Le 16 novembre 2014 à 23:27, par saambiiga En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Hey les gars ou est cacher mr ladji Adama ? a t li devancer son ami au

    maroc ?

  • Le 16 novembre 2014 à 23:28, par Abata En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon Lt Colonnel. Je me suis ressenti burkinabè ce soir et ce depuis octobre 87. Ils ont tué un Sankara mais auj ils ont en face d’eux plus de 1000 Sankara. Notre dignité est restauré par ton Discours

  • Le 16 novembre 2014 à 23:29, par Hyacinthe Bassono En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je salue ton courage et ton patriotism.Allons vers une democratie reelle et presentons notre pays comme le meilleur exemple ds la sous region.Que Dieu benisses le Pays des Hommes Integres.

  • Le 16 novembre 2014 à 23:32, par kalebeton En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Ce discour est en soit un document historique qui devra dans le future etre enseigne aux enfant du Burkina Faso et de toute l’Afrique. Mille fois merci mon lieutenant colonel

  • Le 16 novembre 2014 à 23:40, par z coulibaly En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    vous etes rentre dans l,histoire du burkina

  • Le 16 novembre 2014 à 23:47, par ledjango En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    J’ai des larmes aux jeux après ce discours de M.ZIDA.il est un grand homme...vraiment les mots me manquent pour l’exprimer.ZIDA,QUE DIEU TE BENISSE !!!!!!!!puis-je avoir l’occasion de rencontrer M.ZIDA ?c’est mon idole,quand je le vois a la télé ou sur le net je coule sans le savoir des larmes (l’émotion).

  • Le 16 novembre 2014 à 23:48, par leregard En réponse à : TIONS

    Merci mon Colonel ! Vous avez donné aux Officiers de notre armée et à tous des Forces de Défense et de Sécurité la ligne à suivre : le respect de la parole et surtout l’attachement à la Patrie.Votre discours plein d’enseignements, de morales et de ce que que chaque BURKINABE doit refléter et être, va sans aucun doute amener les Burkinabè à se souder d’avantage, à mettre en avant la Patrie, le devoir vis à vis de la PATRIE, à être solidaires, à être de vrais BURKINABè, à se reconnaître dans les mêmes valeurs de société, à mettre le BURKINA FASO avant toutes choses. Merci mon Colonel. Puisse DIEU le TOUT-PUISSANT vous accompagner et vous guider. Je prie le TOUT-PUISSANT qui vous a guidé jusqu’à maintenant, pour qu’Il continue de vous assister, de vous bénir et de vous protéger. Merci mille fois pour ce discours qui entrera dans l’HISTOIRE du FASO ! Vous avez fait référence à de grands penseurs dans votre discours. Merci pour ces références combien importantes à propos et salutaires pour le FASO. DIEU bénisse le FASO ! Puisse le TOUT-PUISSANT vous combler de Sa Grâce et vous permettre de continuer d’apporter au FASO votre Sagesse pour un BURKINA FASO meilleur et VÉRITABLEMENT en PHASE avec LES ASPIRATIONS DU PEUPLE BURKINABè. MERCI ! MERCI ! Vous avez définitivement balayé les nuages que les oiseaux de mauvaise augure amoncelaient au-dessus du FASO !! VIVE la BURKINA FASO, VIVE LA VOLONTÉ DU PEUPLE ! MALHEUR A CEUX QUI BÂILLONNENT LEUR PEUPLE !! LA PATRIE Où LA MORT, NOUS VAINCRONS !!

  • Le 16 novembre 2014 à 23:57, par moussa En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Encore une fois de plus thomas sankara réussite ! "Un militaire sans formation politique et ideologique n, est q,un criminel en puissance".le lieutenant colonel zida en ai une preuve, bien formé , tres bonne conduite.vous l, avez fait pour des millions de burkinabe y compris vos enfants et votre famille, soyez en remercie.le reste l, histoire s, en chargera.la patrie ou la mort, nous vaincrons ! Respect a vous et a tous ceux qui vous ont guidé.dieu merci !

  • Le 16 novembre 2014 à 23:59, par Kobê na wagati En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo mon Colonel ; tu es vraiment un digne fils du Burkina. Mais comme le "fou guéri" l’a dit, il faut qu’on chasse rapidement Dé Albert Millogo parce qu’il fait partie des leche-bottes du Blaiso. Je me demande comment il arrive à apparaître en public encore. On ne doit pas avoir la même notion de la honte. Dieu te bénisse

  • Le 17 novembre 2014 à 00:01, par Souley En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Respect simplement ! L’histoire me donnera certainement raison quand je disais de rendre à Cesar ce qui est à César. Je me toujours que certainement Blaise n’avait pas signé sa déission de bon gré ? Sous l’impulsion du peuple des hommes de sa garde rapprochée l’ont certainement contraint à partir et c’est ZIDA et ses hommes. S’ils avaient cherché à faire les arrestatoons de sitôt peut-être qu’on aurapas l’accalmie qu’on connaît actuellement. On allait encore qu’il n’était habiliter à faire la justice. Alors attendons le président démocratiquement élu pour le rétablissement de la justice à laquelle nous aspirons tous. Chapeau bas à mon lieutenant colonel Zida.

  • Le 17 novembre 2014 à 00:26, par ditalao1612 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    mon colonel que dieu te bénisse et toute ta descendance avec.tu es un homme a l’image de THOMAS SANKARA qui disait que l’on pouvait le tuer mais cela empêcherai pas la venue de millier d’autre sankara
    .par la faute d’un seul âne tout les autres ont la bouche blanche ;ou mieux quant un buffle a tuer ta maman tu te méfie du bœuf.
    tu comprend pourquoi nous nous méfions des militaires ;ce soir tu nous a montrer qu’il reste des enfants bénis dans notre armée.je te demande de rester dans la transition et de démobiliser tout ce que blaise a poser dans notre armée pour son règne a vie,refait nous une vrais armée a ton image qui est egalement c’elle de THOMAS SANKARA. Après tout cela n’oublis pas que tu reviendras en civil dans dix ans et soit sure d’avoir nos voies

  • Le 17 novembre 2014 à 00:58 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon lieutenant colonnel. Vous sortez par une grande porte et vous sortirez par une autre plus grande porte en refusant toute autre poste comme ATT en son temps. 2eme conseil il faut penser a la justice dans vos propos sans laquelle il est difiçile pour beaucoup de pardonner .exemple. Guiro n’a pas dure en prison mais les gens ont déjà prescque oublié. va veut dire que si blaise avait accepté que François passe quelques jours en prison les gens auraient déjà oublier. le Burkinabe n’est pas trop rancunie.Mais si voulez qu’il pardonne sèchement sans comprendre qui a fait quoi c est ce qui perdure les haines.Du reste chapeaux Ltnt.je suis fiert de notre armée. et sachez que l’armée du Burkina rentre dans l’histoire car je suis sûr que c’est un message fort que vous envoyez a travers toutes les armées de l’Afrique. a savoir que les populations civile sont d’abord :vos frères vos soeurs vos pères vos mères .

  • Le 17 novembre 2014 à 01:10, par Youmah En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le Chef de l Etat Zida est l homme de l annee.

  • Le 17 novembre 2014 à 01:32, par Hess En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Discours en effet historique.
    Que Dieu nous aide.

  • Le 17 novembre 2014 à 01:46, par sankara saidou En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon lieutenant colonel je tvous respecte. vous vous êtes t’es assumés en digne fils du Burkina. Et le peuple vous le rendras. Nous avons eu seulement peur que de loin, BC vous manipule. Mais nous venons de nous rendre compte que vous êtes un grand Homme. Comme ATT, Vous reviendrez, j’en suis convaincu. Merci mon lieutenant colonel. Que Dieu vous protège. Merci àvos autres frères d’armes à qui le peuple est reconnaissant. Vive l’armée Burkinabè vive la république

  • Le 17 novembre 2014 à 02:01, par Candice En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je viens de lire le discours du LTC Zida. Beau discours en soi. Il a bien parlé. Restez fidèle au peuple comme vous semblez le faire. De votre attitude dépendra le regard du peuple Burkinabè sur son armée. Nous espérons que vous êtes sincères.Toutefois, restons très, très vigilants car malgré tout, vous avez été de la garde rapprochée de Blaise dont les hommes vous entourent toujours. Par ex : Diendéré qui continue à se prélasser à la présidence. A ce sujet, on ne comprend vraiment rien et ça ne me paraît pas clair. Étés-vous de connivence ? LTC Zida, êtes-vous piégé ou complice de quelque chose ? De grâce, ne trahissez le peuple qui vous le rendra. Si vous êtes vraiment sincère et loyal envers le peuple, aidez-nous à faire le grand ménage dans la sphère politique du pays, afin que des personnes qui le méritent depuis 27 ans, civils et militaires, soient interpelées et mises au frais en attendant que la justice face son travail, et ce, même lorsque vous aurez passé la main à un civil. Sinon, ce pays n’avancera pas malgré les bonnes volontés. Si vous êtes vraiment sincère, aidez-nous à stopper Blaise, François et leurs proches dans leurs cavales afin qu’ils répondent de leurs actes. J’espère que vous m’entendrez. Merci.

  • Le 17 novembre 2014 à 02:13, par Djinatie En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    je suis au garde-à-vous mon Colonel et je resterai ainsi pour vous rendre hommage tant que vous ne m’aurez pas retrouvé pour me dire : "au repos Djinatié". Vous avez le sang de la dignité dans vos veines. D’autres ont le sang de la honte et ils se nomment Assimi Koanda, Maitre Gilbert Noel Ouedraogo dit Judas et l’autre là..., oh comment, on l’appelle ? celui qui est arrivé au tout début avec la veste de deux mille FCFA, et qui, avec le temps parlait bêtement aux gens...oh, c’est qui encore la ? voila, j ai trouvé : Lucki Adolphe Tiao...

  • Le 17 novembre 2014 à 02:13, par BASSAN JUSTE En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Vous êtes l’homme de l’année et aussi jour de votre anniversaire le 16/11/1965. Je vous félicite mais cher ZIDA beaucoup de choses restent à faire. Si le courage vous a permi de faire ce beau discours, ayez le courage et etre pret à denoncer les différents crimes politiques et économiques commis au temps du président chasser par le peuple. Nous savons tous, que vous etes un fils digne du passoré ainsi que moi. Que dieu te bénisse et te donne longue vie mon cher colonel.

  • Le 17 novembre 2014 à 02:13, par Nikièma En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Au delà du discours très très émouvant qui dénote de la grandeur de la personne, moi je propose plutôt que le peuple tout entier face de Zida et Barry des GENERAUXde notre armée. Ils le méritent mieux que certains généraux nommés par Blaise Compaoré

  • Le 17 novembre 2014 à 03:12 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Slt, felicitations a tout le peuple burkinabe. J’ai suivi comme tout bon burkinabe les evenements commence depuis le 30 octobre. je reitere mes felicitations au peuple burkinabe pou son courage et sa determination. Mes condeleances a toutes ses familles eplorees. Ce discours est bien beau. Si il est sincere, et s’il vient du fond du coeur tant mieux. Mais ce pour quoi j ai bien peur c’est la rethorienne politicienne. Entre ce qu’on dit et ce qu’on fait il y a une grande difference. Je croix difficilement que quelqu’un qui etait avec le pouvoir change radicalement du jour au lendemain. Je ne suis pas pesimiste, je voulais invite tout le monde a ouvrir l’oeil ; et le bon. je vous remercie

  • Le 17 novembre 2014 à 06:46, par kouzon En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Burkinabe rendons hommages au lt colonel Zida. Il a confirme l’integrite des fils du pays des hommes integres. Que le lui rende et lui ouvre grandement les portes de l’Histoire.

  • Le 17 novembre 2014 à 07:04, par segoumousso En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Toutes nos felicitations au vaillant peuple Burkinabe.
    Il urge d’eviter le syndrme du Mali et de mettre tout en oeuvre pour reussir la transition.
    Finalement, j’exhortes le peuple Burinabe de choisir le prochain president duement elu qui ne sera pas comme IBK(Ibrahim Boubacar Keita) le vieux renard qui en un an de pouvoir a rouler le peuple dans la farine avec des magouilles detectees de plus 40 milliards CFA. Ce pauvre presi commence son mandat par s’acheter un nouveau avion baptise Air IBK One.
    Vous etes avertis, surtout vous les jeunes qui ont mener cette revolution au prix du sang de ne pas laisser berner par les chants de sirenes des politiciens furtures candidats en 2015.
    Il faut choisir le meilleur parmi les candidats meme s’il est le plus pauvre meme sans moyens de campagne enormes comme les autres. L’essentiel est qu’il ou elle soit honnete, humble et digne de confiance. Ne l’oubliez JAMAIS, ; sinon bonjour les futures regrets de mal gouvernance et de magouilles pendant cinq ans. Le syndrome du vol d’etat et du nepotisme sont present partout en Afrique, le Burkina inclus. A vos gardes, vous etes avertis.
    Que DIEU Benisse le Burkina et l’Afrique.

  • Le 17 novembre 2014 à 07:39, par J’aime Faso En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Tous mes respects mr le colonel,maintenant on sait que blaise ne t’a pas emballé dans son filet de dictateur,toute la nation est fier de vous et vous élève au rang de héro national,Dieu seul saura comment vous recompenser dans les années avenir,la patrie ou la mort nous vaincrons !

  • Le 17 novembre 2014 à 08:02 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le Burkina n’a pas perdu tous ses hommes intègres. La preuve est là... Mon Lieutenant- Colonel vous venez d’écrire votre propre page de l’histoire de la vie du Burkina Faso. Vous êtes un exemple pour toutes les jeunesses africaines et même d’ailleurs. Vous resterez à jamais graver dans nos mémoires. Que puisse Dieu vous bénir et vous combler de ses riches bénédictions. Qu’il vous garde et vous protège car l’Afrique a besoin de vous.

  • Le 17 novembre 2014 à 08:10, par leader En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je n’ai jamais vu un texte aussi bien redigé tant sur la forme que sur le fond mais aussi sur la cohérence de la part d’un dirigeant de notre pays en déhors de ceux de Sankara. Les références aux auteurs montrent que vous avez une culture et que vous etes sage Bravo

  • Le 17 novembre 2014 à 08:20, par Dorosso de Dibi En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Félicitations à toutes ces forces qui ont travaillé pour donner l’espoir au peuple burkinabè. Merci à l’armée qui a effacé la mauvaise image d’elle que le peuple avait d’elle depuis 1966. Merci à la classe politique et la société civile qui est partie prenante de l’écriture de l’histoire du peuple burkinabè et de l’humanité. Enfin je remercie le Lieutenant -Colonel Yacouba Isaac Zida qui beaucoup contribué à effacer la mauvaise image d’une armée de coups d’état. Que la leçon soit comprise et assimilée par tous les politiques du monde entier.Que dieu vous bénisse tous, que dieu bénisse le Burkina Faso.

  • Le 17 novembre 2014 à 08:38, par sos En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    c’est le messie des Burkinabé . quelle émotion !!!!!!!!! "la patrie ou la mort nous vaincrons"

  • Le 17 novembre 2014 à 09:04, par ELKABOR En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    C’est un beau discours. Toutefois cela n’efface pas 48 ans de pouvoir des militaires. Il ne s’agit pas de bien parler pour camoufler les choses amadouer le peuple et rester par derrière pour tirer les ficelles. La place des militaires c’est dans les casernes. Il y a beaucoup de défis pour eux à relever que de faire immixtion dans les affaires politiques comme de par le passé. Si Michel Kanfando nomme une premier ministre militaire nous serons en plein dans un deal miltaro-civil pour la gestion du pouvoir.

  • Le 17 novembre 2014 à 09:10 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Cher frère ZIDA, DIEU te bénisse... J’ai compris que tous ceux qui ont côtoyé Blaise n’étaient pas forcément acquis à sa cause. Merci à notre armée. Je retrouve ma fierté d’être Burkinabé.
    Paix - Liberté - égalité de chance pour tous.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.

  • Le 17 novembre 2014 à 09:19, par somed En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon colonel vos galons ne sont pas tombé sur vous. Vous les avez mérité. Je m’excuse d’avoir douté de votre sincerité aujourd’hui je suis fier de de vous je ss de yako. J’ai connu votre père vous etes un vrai de lui. Merci mon colonel et surtout n’envisager pas quitter car votre sincerité et votre abnégation nous manqueront. Merci colonel merci

  • Le 17 novembre 2014 à 09:31, par Pétronille SANON En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon Président de colonel, votre discours est tout simplement le discours d’un burkinabé sincère, humble, aimant que dis je adorant son pays. Nous avions des doutes quand à votre remise du pouvoir à un civil. Maintenant ils sont levés. Et comment !!!

    Si seulement tous les burkinabé pouvaient être comme vous. Si seulement on pouvait changer de comportement (un sursaut de patriotisme, une remise en cause profonde et totale) après ces évènements notamment laisser tomber l’incivisme, le manque de conscience professionnelle, la corruption et tous les autres maux qui minent le pays...

    Je suis fière d’être burkinabé. Colonel que Dieu vous bénisse abondamment.Qu’il protège et bénisse le Burkina Faso. PS

  • Le 17 novembre 2014 à 09:37 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Félicitations mon colonel,j’avais presque les larmes aux yeux en lisant votre discours.Et à travers ce discours je revoyais notre très cher camarade capitaine Thomas SANKARA qui nous a ouvert les yeux.Que Dieu bénisse le BURKINA FASO !!!

  • Le 17 novembre 2014 à 10:02 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    rien à dire. Je vous respect.

  • Le 17 novembre 2014 à 10:24, par ganemtore sylvain adama En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci mon lieutenant colonel ton discours quand tu le lisais je voyais le camarade Président TOM SANK merci mille fois merci le peuple Burkinabe te sera reconnaissant reste toujours dans cette philosophie’ je n’ai plus de mots tellement mon émotion est forte,nous sommes digne d’etre BURKINABE. QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO .par accra

  • Le 17 novembre 2014 à 10:33, par JUPITER En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Comment ne pas avoir une larme aux yeux en tant que Burkinabé en lisant ce discours !!!
    Enfin nous redevenons nous mêmes, quel bonheur !
    Mon Lt Colonnel, vous ressuscitez ainsi le SANKARA qui était inhibé au BF depuis 27 ans.
    Vous êtes la fierté de notre peuple et je pense que même Blaise doit être fier de vous, en regrettant d’avoir raté cette occasion sacrée : 27 ans pour rien.
    Si telle était la volonté du peuple, il serait important que le 31 Octobre soit célébrée au BF comme journée de l’intégrité et de la dignité. Pour que nos enfants n’oublient pas ces valeurs humaines et que ceux qui nous aiment, viennent de partout pour la vivre avec nous.
    Que DIEU bénisse abondamment le Burkina Faso.

  • Le 17 novembre 2014 à 10:35, par billa Amadou En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je suis au gardes à vous mon président !!!
    Je reconnais en vous !!!
    Je me sens à nouveau revivre et tout fière d’être Burkinabè.
    Votre discours m’émeut et me convaincs et me donne raison d’espérer un lendemain meilleur pour nous les burkinabè
    La patrie ou la mort nous vaincrons !!!

  • Le 17 novembre 2014 à 10:41, par ZIDA Hamadou En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo mon colonel pour ce discours qui restera à jamais graver dans l’histoire de notre chère patrie
    QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO

  • Le 17 novembre 2014 à 10:43, par fouss En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    le civisme est la marque des grands hommes. Col ZIDA est parmi les meilleurs de sa génération. chapeau bas mon Colonel Président.

  • Le 17 novembre 2014 à 10:48, par As En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mr le lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIADA , Pour compter d’’aujourd’hui, vous êtes nommé GÉNÉRALE d’ armé par la plus grande force de ce pays que vous avez protégé avec courage ,loyauté et détermination, j’ai nommé : "La population burkinabè". Puisse Dieu vous conduire et vous bénir, vous , votre famille et votre vaillante équipe.
    Restez aux aguets car le diable rode. surtout n’hésitez pas à lui couper la queue, le peuple vous remercie.

  • Le 17 novembre 2014 à 10:53, par garikoi En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Colonel c’est du bon boulot. Les gens qui ont gere doivent rendre compte, svp !, n’oubliez pas, ca va etre de la pagaille. Le patrimoine de l’etat appartient a tout le monde.

  • Le 17 novembre 2014 à 10:58, par sogotele En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Vous êtes un digne fils du pays la nation entière vous est reconnaissant. Comme quoi il ya encore des hommes intègres dans ce pays

  • Le 17 novembre 2014 à 11:03, par Le Myth En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    c’est avec joie que je partage mes sentiments avec mes frères Burkinabé. C’est une fierté renouvelée d’être Burkinabé.
    Je salue, le courage de ZIDA et au delà de lui, les autres militaires qui ont aussi joué un rôle déterminant en restant dans l’ombre. Vous avez accompli votre mission et votre devoir de militaire.

    A travers vous toute l’armée Burkinabé à fait son travail.

    Que DIEU nous donne le courage de pardonner Blaise COMPAORE !

  • Le 17 novembre 2014 à 11:04, par isarali En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Mon colonel, chapeau bas pour votre discours profond de sens. Merci pour votre respect de la parole donnée. Nous mères, sommes fières de voir de tels enfants relever des défis de telle ampleur. Vous êtes un digne fils du Burkina intègre face à ceux qui incitent la population à la haine et qui mettent le feu au pays et prennent la poudre d’escampette. Honte à eux !!! Ils avaient été pourtant avertis. Mais quand le Satan vous habite, rien à faire, vous foncer droit dans le mur. Que Allah protège et bénisse le Faso. Longue vie à ses dignes fils et paix aux âmes des disparus. La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 17 novembre 2014 à 11:08, par Bessan Jules Francis En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Si tu es neutre en situation d’injustice,tu as choisi le camp de l’oppresseur disait le Prix Nobel de la Paix l’archevêque Desmond TUTU.Vous le Lt col ZIDA avez compris ce message.Je m’incline devant l’immensité de votre Etre.Par ce geste vous avez non seulement su la responsabilité qui est la votre mais vous avez surtout assumé votre rôle devant l’histoire.Par ce geste vous avez montré que seul le salut viendra des institutions fortes voulues par les peuples et non par les hommes forts.Vous avez écrit l’histoire du Burkina Faso avec le peuple burkinabè.J’ai une foi inébranlable à votre intégrité et à votre capacité à continuer de servir le Burkina Faso même en n’étant plus chef de l’Etat.J’affirme et j’assume qu’en écrivant cette page commune vous êtes entré dans l’histoire du pays et dans dans la mémoire collective de l’Afrique toute entière.Que Dieu vous bénisse,Que Dieu Bénisse le Burkina Faso

  • Le 17 novembre 2014 à 11:13, par Matador En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Beau discours mon Colonel !
    La suite c’est pour Michel KAFANDO.
    Dieu nous assiste

  • Le 17 novembre 2014 à 11:13, par plotin En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je suis au garder-vous mon colonel. Big respect . Merci pour votre intégrité, nous te le revaudrons.Nous ne t’oublierons jamais. Dieu bénisse notre pays.

  • Le 17 novembre 2014 à 11:17, par modérateur En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    tout est bien qui termine comme prévu.
    je disait tantot que l’homme (ex Pr par intérim) c’est à dire Lt Cnel était de bonne fois.
    Chose qu’il a prouvé en respectant ça parole.
    vous méritez d’avoir été un digne Président de ce seul pays du monde oû les habitant ont le qualificatif d’homme intègre.
    tout ceux qui reclamme justice et changement devront se calmez et suivre ce qui suivra .
    puisce que il ya désormais un autre acteur qui dvra portez la suite du grand combat et ceux jusqu’à la remise du pouvoir aux vainqueurs des élections futurs.
    en attendant, le prochain combat pour nous, peuple de cette nation burkinabé est le suivant :
    - travaillons à cultiver l’honnètété dans nos familles , nos cercles d’amis,nos lieux de travails,
    - travaillons à cultiver le courage et la compétitivité dans nos domaines de compétences,
    - travaillons à faire de la politique un metiér d’homme de valeur, de conviction et non le milieu le plus facile qui conduit à la fortune,
    - travillons avoir une vision d’un burkinafort de son engagemnt au niveau individuel et la conséquence sera qu’au niveau d’Etat les institutions seront fortes.
    - si nous arrivons à instaurer une culture de société tres forte , nos dirigeans ne pourront que travailler dans ce sens et les escros vont quitter la politique.

  • Le 17 novembre 2014 à 11:39, par LE FERVENT MILITANT DU MPP, LE GRAND ZAPATA !!!! En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    VIVE LE FUTUR EX-PRÉSIDENT DU FASO YACOUBA ISAAC ZIDA POUR QUE VIVE ÉTERNELLEMENT LE BURKINA FASO : Malgré toutes les nombreuses suspicions exagérées, nauséabondes et insupportables et surtout l’immensité de la tâche à lui confier par LE PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ, CE VENDREDI 31 OCTOBRE 2014 en pleine INSURRECTION POPULAIRE, L’OFFICIER SUPÉRIEUR DE L’ARMÉE RÉPUBLICAINE BURKINABÈ LE LIEUTENANT-COLONEL YACOUBA ISAAC ZIDA dévient LE NOUVEAU PRÉSIDENT DU FASO ET CHEF DE L’ÉTAT et a su conduire admirablement, brillamment et surtout PATRIOTIQUEMENT tout le processus de transfert pacifique du pouvoir à UNE PERSONNALITÉ CIVILE CONSENSUELLE, couronné par la signature officielle de LA CHARTE DE LA TRANSITION = LA CONSTITUTION INTÉRIMAIRE CE DIMANCHE 16 NOVEMBRE 2014 à la maison du peuple de OUAGADOUGOU aux environs de 16 HEURES GMT au cours d’une cérémonie grandiose et plein de symbole organisée à cet effet. Finalement, c’est dans LA NUIT DU LUNDI 17 NOVEMBRE 2014 AUX ENVIRONS DE 04 HEURES GMT du matin que le collège de transition a validé la candidature puis a désigné MONSIEUR MICHEL KAFANDO, un ancien diplomate de 72 ANS qui a servi notre pays AU SIÈGE DES NATIONS UNIES À NEW YORK AUX ÉTATS-UNIS pendant plus de 10 ANS, comme LE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION et donc LE NOUVEAU PRÉSIDENT DU FASO ET CHEF DE L’ÉTAT conformément aux textes de la charte. LE PRÉSIDENT KAFANDO présidera donc aux destinées de notre pays et sera chargé de travailler à l’unité DU PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ et à l’organisation des futures élections couplées PRÉSIDENTIELLES-LÉGISLATIVES d’ici au plus tard en DÉCEMBRE 2015 et qui se voudront transparentes, équitables et libres. GRAND ET INFINIMENT MERCI AU PRÉSIDENT SORTANT ZIDA et aussi À L’ARMÉE RÉPUBLICAINE BURKINABÈ pour leur sens élevé de la responsabilité et du devoir accompli. LE PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ transmet très consciencieusement LES DOLÉANCES suivantes qui sont non exhaustives à la nouvelle présidence du FASO afin que des mesures idoines soient prises incessamment concernant l’avenir immédiat de L’EX PRÉSIDENT DU FASO ZIDA :
    1. FAIRE DE ZIDA UN HÉROS NATIONAL ;
    2. ÉLEVER ZIDA À LA GRANDE CROIX DE L’ORDRE NATIONAL ;
    3. GARANTIR À ZIDA LES AVANTAGES LIES À LA FONCTION D’ANCIEN PRÉSIDENT DU FASO malgré la brièveté de sa fonction c’est à dire seulement 17 JOURS et qui sont indépendants de sa volonté ;
    4. DONNER À ZIDA UN RÔLE LIÉ DIRECTEMENT À LA RÉORGANISATION GLOBALE DE L’ARMÉE RÉPUBLICAINE BURKINABÈ ET QUI DEVRA CONDUIRE INCONTESTABLEMENT AU DÉMANTÈLEMENT PROGRESSIF DU RÉGIMENT DE LA SÉCURITÉ PRÉSIDENTIELLE = LE RSP sur une période donnée et donc À L’UNIFICATION TOTALE DE L’ARMÉE NATIONALE BURKINABÈ.
    Outre nos doléances faites EN L’HONNEUR DE ZIDA pour service rendu à la nation, nous souhaitons également que TOUS LES MORTS liés aux évènements D’OCTOBRE 2014 soient aussi élevés au rang DES HÉROS NATIONAUX, soient décorés à titre posthume lors de la fête de l’indépendance qui aura lieu à DÉDOUDOU AU NORD-OUEST DE NOTRE PAYS LE JEUDI 11 DÉCEMBRE 2014. Ultérieurement, UN MONUMENT sera construit à leur honneur et une journée de deuil national décrété comme l’avait déjà proposé LE PRÉSIDENT ZIDA et leurs familles prises en charge par l’état burkinabè selon des dispositions à définir.
    MERCI À TOUTES LES FORCES VIVES DE LA NATION BURKINABÈ et que DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE ABONDAMMENT LE BURKINA FASO…..LE FERVENT MILITANT DU MPP, LE GRAND ZAPATA !!!!

  • Le 17 novembre 2014 à 11:40 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo mon Colonel. Nous sommes tellement fiers en ce moment d’être des Burkinabè et nous travaillerons avec abnégation au développement de notre chère patrie

  • Le 17 novembre 2014 à 11:42 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    IL a macheté Blaise et ses faux amis ! waï fo ya rawa !

  • Le 17 novembre 2014 à 11:46, par Walid En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Dans la grande muette il ya des bètes et des Hommes.le lieutenant colonel ZIDA fait parti des Hommes en uniforme.Respect a lui.Vive la Faso

  • Le 17 novembre 2014 à 11:51, par john,bf En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je remercie le Seigneur de m’avoir fait appartenir à la même patrie que le Ltn Colonel ZIDA. J’en suis fier. QUE DIEU BENISSE LE BURKINA. SEUL DIEU EST SOUVERRAIN ! GLOIRE A SON SAINT NOM !

  • Le 17 novembre 2014 à 12:24, par Y Roussa En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci Mon Colonel !!! J ai enfin une lueur d espoir rien qu a vous voir en quelques semaines joindre l acte a la parole, et ce avec une telle humilite !! Cependant, qui peut me dire comment un tel codo a pu servir tout ce temps au RSP sans se trahir a un moment ou a un autre. Je sens en lui une graine Sankara, et cela se confirme avec l allusion au 4 aout. Ce gars a du souffrir le martyr au RSP.

  • Le 17 novembre 2014 à 12:42, par ojyz En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Très émouvant, merci beaucoup aux forces armées et de sécurité, merci à la classe politique burkinabè, merci au cfop, merci à la société civile, merci au balai citoyen qui a été un organe clé dans la lutte, merci au peuple burkinabè, merci au Lt Colonel Zida pour son patriotisme et sa détermination, Dieu rendra à chacun ses bienfaits. Le peuple burkinabè a grandi, honte aux oiseaux de mauvais augure qui prédisaient le malheur sur le Burkina. J’aimerais voir la tête d’un certain monsieur nommé Nyamsi, le mendiant des grands palais. Honte à lui, ce qui est dommage c’est qu’il prétend être intellectuel. Mais la justice divine est là et personne ne pourra en échapper. Je suis fier d’être burkinabè.

  • Le 17 novembre 2014 à 12:52, par annonymat senior En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    j’ai les larmes aux yeux en parcourant son discours.c’est vraiment impréssionnant. que Dieu te garde.seulement, Zida N’oublie pas que Diendére est tjours là souriant.Il a des idées pas claires. commence à faire le ménage dans l’armée sinon il font te faire. que les affaires louches se fassent claires : assassinat,corruption, détournement,impunité,complicité de meurte,de guerre,etc.... Tu as fais ton devoir ;continu et Dieu de protègera contre les énnemis du peuple.Dieu te benisse.

  • Le 17 novembre 2014 à 12:59 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Internautes, sachons raison gardée. ce n’est qu’un discours, même s’il est bien structuré, plein de références à des grands du monde de la tolérance, même s’il émeut certains de nous. On dit que la vérité de toute chose se trouve à la fin. J’attends, la tête froide, serein, en attendant le comportement de l’armée dans cette transition qui, il faut le reconnaître, entre dans sa phase la plus délicate. J’attends de voir comment sera géré la question de l’entourage directe de Blaise. J’attends de voir s’il n’y aura pas de la part de l’armée, donc de Zida, tentative de cadénacer les procédures nécessaires et judiciaires pour la Vérité, la Justice et la Réconciliation. J’attends de voir. Je ne fais aucun procès d’intentions. Je suis réaliste, parce que je sais, un peu, qui est l’homme. Il peut tourner, il peut mentir, il peut être méchant. Même s’il est aussi bon, vrai et honnête. Donc dans l’incertitude, jugeons aux faits. J’attends.

  • Le 17 novembre 2014 à 13:04, par Le Grèc En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Chapeau bas et tous mes respects pour vous, Mon Lieutenant Colonnel. Votre sagesse, votre détermination et votre courage montrent que vous êtes et resterez un Fils du Faso, le Pays des Hommes INTEGRES. Dans votre discours, on sent vraiment le dévouement que vous portiez dans vos coeurs (vous et vos camarades militaires),de porter haut, le flambeau du Burkina Faso. Certe, cette rage de vaincre était constipée par un système divisionniste qui ne vous permettait pas de vous exprimer. Le PEUPLE a parlé, vous l’avez accompagné. Que Dieu vous comble au déla de toutes vos attentes. Soyez fière, le PEUPLE vous soutien. Soyez Béni. Mes respects...

  • Le 17 novembre 2014 à 13:25, par Bernard Luther King En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    1. Cher Lt-Colonel : C’est plutôt des "oiseaux prophetiques" et non des "oiseaux de mauvais augures". C’est grace à eux que des gens se mis à genoux et en larmes depuis plus de TROIS ans dans le but CONJURER le sort qui nous attendait inexorablement.
    2. Cher Lt-Colonel : Inclusif  : oui pour leur contribution et NON pour leur representativité dans les organes de la transition.
    3. Votre merite est celui d’avoir su
    a) assumer la responsabilité historique ------------------- note 19.99 / 20
    b) eviter d’être mauvais (’l’ENCANAILLEMENT POLITIQUE") mais pas forcément d’avoir su très bien faire : --------------------------------------------------- note 11 / 20
    Il n’y avait pas d’autre choix que de ceder le pouvoir à qui de droit.

    Ex-Majorite, HORS de tous les organes de la transition !

  • Le 17 novembre 2014 à 13:28 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo au colonel ZIDA. J’ai énormément apprécié son discours, qui, a mon avis, sincère. Il a écrit ce discours avec son cœur. Ce monsieur, on le retiendra pour longtemps dans l’histoire, car il a fait preuve de loyauté au peuple burkinabè. Depuis, le 30 octobre, je me sens enfin fière d’être burkinabè. Mon souhait est qu’ensemble, soyons plus qu’unis pour réussir cette transition afin de ne pas donner l’occasion à certains esprits malins de rire de nous. Et quelque soit l’endroit où ils s’y trouvent, ils seront à jamais traquer pour répondre d’abord de la justice humaine avant que celle divine ne prenne le relais ! En bon entendeur, salut !

  • Le 17 novembre 2014 à 13:42, par Bado En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Tout d’abord, je me excuse d’avoir été du mauvais côté de l’histoire en disant que " vous ne serez jamais donner le pouvoir aux civils . Cette perception erronée est venu de la mauvaise expérience que je ai des pays africains comme Auther Côte-d’Ivoire et en Guinée . Oui , je ai oublié que vous êtes fils de la terre de Mogho Naaba , je ai oublié que vous n’êtes pas comme les autres personnes que je vous comparé avec eux , je ai oublié que vous êtes Burkinbe et vous dire ce que vous dites . Merci mon Colonet . Merci Zida . le live continue ; encore plus mieux, croyez-moi.

  • Le 17 novembre 2014 à 14:34 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je félicite le colonel ZIDA pour ce discours très parlant. On sent qu’il l’a écrit avec son cœur. Je lui souhaite bon vent dans sa carrière. A travers cet acte qui restera marqué à jamais dans l’histoire de notre chère patrie, l’armée montre un nouveau visage d’elle et partant, est entrain de regagner la confiance du peuple burkinabè. Vive le Faso dont j’en suis à présent très fière !

  • Le 17 novembre 2014 à 15:09, par SOME En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Je retrouve enfin cette armée républicaine du Burkina Faso par rapport à l’armée mouton de 2011.S’il n’y a aucune trahison dans ton discours, c’est que le Pays de THom SANK est cette fois ci bien parti. Qui a dit que Blaise est indispensable au Burkina ? Bravo, bravo et encore bravo mon Lt Col ZIDA. Que DIEU BENISSE ENCORE LE BURKINA FASO.

  • Le 17 novembre 2014 à 15:35, par alain En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Ce discours vaut cent fois mieux que la constitution dont bognessan a ete le patron de la redaction ce discours est federateur. merci mon colonel et que dieu benisse vous et votre famille

  • Le 17 novembre 2014 à 15:39, par Abdoul Kader DIALLO dit Bayinette En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    VRAIMENT MERCI mon Ltl Col ZIDA, vous êtes un grand homme, c’est le deuxième homme fort que je connais après mon capitaine THOMAS SANKARA. Je lance un appel au peuple burkinabé de montrer son intégrité au président de la transition afin de bâtir un FASO plus démocratique et exemplaire sur le plan international. Je vous remercie vivre le burkina faso vivre la revolution !!!!

  • Le 17 novembre 2014 à 15:51, par sanrgol En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Pour un B Faso d’Unité, de Progrès et de Justice, nous demandons à DIEU LE PERE TOUT PUISSANT d’accorder la PAIX à notre cher FASO

  • Le 17 novembre 2014 à 15:58, par ange marie En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    DIEU bénisse le lieutenant-colonel Yacouba ZIDA pour sa grandeur

  • Le 17 novembre 2014 à 16:13, par Pogo En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bravo mon Lieutenant -Colonel. Ce n’est pas du tout difficile de prendre une bonne décision. Il suffit d’avoir confiance en soi même et d’accepter écouter les autres. Et voilà vous êtes le plus heureux et le plus aimé des Burkinabè. Que Dieu dévers en vous toutes ces grâces.

  • Le 17 novembre 2014 à 16:35, par Marie Aicha Sadiki En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Bonjour et félicitations au peuple burkinabé

    Pour cette leçon de démocratie que vous venez de donner à l’Afrique et même au-delà !
    Moi je suis une Africaine née au Burundi mais je me sens burkinbé depuis .... 1997.

    Cette année là, un fonctionnaire burkinabé en poste dans mon pays m’a sauvé la vie en m’exfiltrant de l’enfer où était plongé notre peuple à cause ... du jumeau politique de Blaise Compaoré. Oui il est moins connu mais il existe et il s’appelle Pierre Buyoya. Il a fait au Burundi et dans la région est-africaine au moins autant de mal que lui chez lui et son voisinage.

    Le comble est qu’il n’a jamais été puni pour ses crimes. Porté par l’OUA depuis qlq années, de pyromane, il s’est mué en pompier et prétend pacifier des pays africains en conflit.
    Toute honte bue, il a poussé loin l’arrogance jusqu’à déclarer sa candidat pour fin nov. 2014, auprès de l’OIF qui organise l’élection du Secrétaire Général qui va succéder à Abdou Diouf.

    J’invite chaque homme et femme intègre, chaque francophone et chaque personne indignée par les injustices et les violences politiques subies par des millions d’innocents de ce monde, à participer à notre appel lancé contre cette candidature de l’ancien Président de la République du Burundi à l’OIF. Parce que c’est un criminel avéré :

    1) Ecoutons les multiples cris d’indignation de ses victimes,
    elles se comptent par centaines de milliers. Ses crimes ont été documentés : pillages, assassinats, crimes de masse, crimes contre l’humanité et crimes de génocide
    2) Proposons à l’OIF de lui donner un carton rouge !
    3) Demandons au Sénégal, après la Suisse et le Canada, de déclarer Pierre Buyoya persona non grata sur son territoire !
    4) Réclamons justice pour toutes les victimes de Blaise Compaoré et son jumeau politique Pierre Buyoya

    Marie Aicha Sadiki, l’indignée multi-récidiviste.

  • Le 17 novembre 2014 à 17:30, par ZONGO En réponse à : L’Ignorant Connaisseur

    Afin un homme digne dans le pays des hommes intègres.

    Ltn colonel ZIDA merçi pour cette leçon de démocratie et de sagesse. La jeunesse burkinabè vous témoigne sa gratitude et demande pardon d’avoir douté de vous...

    Longue vie à vous...

  • Le 17 novembre 2014 à 17:33, par Alexsandre En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Toute mes félicitations à l’armée Burkinabé et au lieutenant- colonel Yacouba ZIDA pour le travaille abattu en si peu de temps, le peuple burkinabé vous est très reconnaissant .Que Dieu nous bénisse et protège notre beau pays.

  • Le 17 novembre 2014 à 18:59, par thierry En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Merci infiniment Afande.vous aviez jouè le role de l..armee lorque il y a la defaillance des politiciens. Bravo et ne lache pas Le role de l..armee dans ce processus est toujours important a mon avis.

  • Le 17 novembre 2014 à 21:09, par Léfisdupéple Hope En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    MERCI. VOUS AVEZ FAIT PREUVE DE FIDÉLITÉ A LA PAROLE DONNÉE. QUE DIEU VOUS BÉNISSE, VOUS ET TOUTE VOTRE FAMILLE. CONTINUONS A TRAVAILLER ENSEMBLE CAR DIEU EST AVEC NOUS !

  • Le 17 novembre 2014 à 22:05, par Dikielté En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Le discours est bien élaboré, je l’ai écouté à la radio les larmes aux yeux, que Dieu vous bénisse ;Vous êtes un grand homme et non un homme fort qui respecte ses engagements mais je voudrais vous dire qu’ Il y a du chemin à faire encore. Mais je crois qu’ ensemble, si chacun de nous met de l’eau dans son vin, nous atteindrons les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2015, en cessant d’agiter des pensées et des sentiments empoisonnés par l’avidité ou la rancœur. Que Dieu sauve le Burkina.

  • Le 18 novembre 2014 à 00:18 En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    beau discours. mais rectificatif : 31 octobre et non 31 novembre.

  • Le 18 novembre 2014 à 10:49, par le guide En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    je voudrais revenir sur les propos de BLAISO quant ’il dit qu’il faut les "hommes forts pour mettre en place les institutions fortes" en réalité il n’avait pas tout à fait tort mais il faudrait savoir que "quelque soit la durée du bois dans l’eau il ne pourra jamais devenir un caïman" autrement dit " ce qui est OR demeure OR et ce qui est argile l’est aussi" pour conclure dire que cet homme fort dont prophétisait l’ex président et dont l’un d’eux est le Lieutenant ZIDA. il y’a une divergence de métaux mais celui qui retient notre attention est l’or qui n’est pas corruptible.

  • Le 18 novembre 2014 à 21:44, par ATTA En réponse à : Signature de la charte de la transition : Le discours historique du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida

    Salut mon LC Zida,tu est un grand homme,que Dieu te bénisse a travers toi toute l armée Burkinabé,Je suis fier d être noir,je suis fier d être Burkinabé.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"