LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

TENTATIVE PRESUMEE DE PUTSCH :16 prévenus devant le juge Somda

Publié le lundi 27 octobre 2003 à 11h29min

PARTAGER :                          

Au terme de l’enquête de gendarmerie, 16 personnes dont 2 civils sont déférées devant le juge d’instruction militaire. L’enquête entre dans une nouvelle phase.

L’enquête préliminaire de gendarmerie sur la présumée tentative de coup d’Etat a abouti à l’arrestation de 16 suspects. La 16è personne n’est autre que le président du Front des forces sociales (FFS), Norbert Tiendrébéogo. L’instruction du dossier est confiée au Juge militaire Francis Somda. C’est ce qui ressort du point de presse fait par le commissaire du gouvernement, près le tribunal militaire le 25 octobre.

Norbert Tiendrébéogo, président du FFS, entendu dimanche dernier a été finalement gardé à vue. Il ira grossir le rang des suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête préliminaire. C’est le seul homme politique à être mêlé à l’organisation de la présumée tentative de coup d’Etat. On remarquera au passage que c’est la dernière personne à être auditionnée juste avant le transfert du dossier au juge d’instruction.

Des présomptions graves pèsent sur les suspects. Trahison pour le capitaine D. Luther Ouali, complot et atteinte à la sûreté de l’Etat pour l’ensemble du groupe. Selon le commissaire du gouvernement, l’enquête préliminaire a abouti à deux grandes conclusions : "la réalité de la tentative est établie ainsi que l’implication évidente de pays étrangers". Malgré l’insistance des journalistes, aucun élément d’appréciation ne leur a été fourni (secret de l’instruction oblige).

Pour l’instant, les suspects qui ne sont pas encore inculpés sont dans une sorte de garde à vue prolongée, contraire donc aux textes en vigueur qui prévoient 5 jours au maximum. Face à ce constat, le commissaire Barry reconnaît que la réalité du terrain ne permet pas une application des textes et d’ajouter que les délais de garde à vue, "sont difficiles à respecter dans une telle affaire et il ne faut pas se presser".

Il a cependant tenu à assurer que chaque fois que les délais devaient être prolongés, il en était informé. Les suspects risquent des peines allant de 5 à 10 ans pour les crimes de complot et d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Pour le crime de trahison, c’est la perpétuité.


La liste des suspects

1- Bassolet Bassono - Caporal
2 - Yaro Bouma - Sergent-chef
3 - Badosongo Jean - Soldat
4 - Sanou Di Dramane - Sergent-chef
5 - Onadja Ardjima- Sergent-chef
6 - Konfé Abdoulaye - Sergent-chef
7 - Zala Souleymane- Sergent-chef
8 - Bako Baguiboué - Sergent-chef
9 - Kambou Jean Claude - Sergent
10 - Paré Israel Pascal - Pasteur
11 - Tiendrébéogo Norbert - Président du FFS
12 - Naon Babou - Sergent
13 - Minoungou Philippe - Lieutenant
14 - Pooda Bernadin - Commandant
15 - Bayoulou Bouloubie - Capitaine
16 - Ouali D. Luther - Capitaine

Par Abdoulaye TAO
Le pays N°2990 du 27/10/2003

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"