LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Tentative de coup d’Etat : le Collectif, la COB et la CPS réagissent

Publié le lundi 27 octobre 2003 à 11h17min

PARTAGER :                          

Des réactions, notamment de la société civile et de partis politiques, continuent à nous parvenir depuis l’annonce, le 7 octobre dernier, par le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, M. Abdoulaye Barry, d’une tentative de coup d’Etat dont le projet remonte à 2000-2001.
Nous vous publions en intégralité ces déclarations.

Depuis quelques semaines, l’opinion nationale assiste non sans appréhensions à des arrestations essentiellement de militaires suite à une tentative de coup d’Etat qui aurait été déjoué par les services de sécurité de notre pays. Pendant que tous s’attendaient à une accalmie, ces arrestations semblent s’étendre à des hommes politiques, en l’occurrence M. Norbert Tiendrébéogo, président du Front des Forces sociales (FFS).

En tant que formation politique croyant fermement à la démocratie et se battant inlassablement aux côtés d’autres partis politiques pour son avènement véritable, seule voie susceptible de garantir un développement harmonieux et équitable du Burkina Faso dans la transparence et la bonne gouvernance, la Convention panafricaine sankariste (CPS) :

- exige que toute la lumière soit faite sur cette affaire afin que le droit soit dit dans son exclusivité ;

- invite le pouvoir à se départir de la tentation facile de l’amalgame et du règlement de comptes politique ;

- l’invite par conséquent, à élargir sans délai le leader du Front des forces sociales (FFS) ou à donner la preuve de son implication le cas échéant ;

- réaffirme sa conviction que la conquête du pouvoir d’Etat devra passer par la seule voie des urnes et que les putschs constituent de véritables coups de frein à la démocratie ;

- invite l’ensemble du peuple burkinabè et particulièrement les militants sankaristes à resserrer leurs rangs et à rester vigilants pour se prémunir des manœuvres de diversion et de division d’où qu’elles viennent.

Le Président
Ernest Nongoma OUEDRAOGO

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique