Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Valorisation du pagne artisanal : UPROTEX-HAC encourage la consommation locale

Accueil > Actualités > Culture • • mardi 4 décembre 2007 à 10h48min

La IIe édition des Journées de valorisation du textile artisanal s’est déroulée à Ouagadougou du 29 novembre au 2 décembre 2007. Organisée par l’Union des professionnels du textile et de l’habillement du Centre (UPROTEX-HAC), l’édition s’est déroulée sous le thème : “Textile, cuir et accessoires de mode”.

Quatre jours pour faire découvrir le textile artisanal et valoriser les potentialités de nos créateurs, c’est l’objectif qui sous-tendait la tenue de la IIe édition des Journées de valorisation du textile artisanal. Celle-ci s’est déroulée du 29 au 2 décembre 2007 à Ouagadougou sous le thème : “Textile, cuir et accessoires de mode”.

Ainsi, l’organisatrice de l’événement, l’Union des professionnels du textile et de l’habillement du Centre (UPOTEX-HAC) a sonné la mobilisation autour de la mise en valeur du Faso danfani, du kit a, du pagne tissé en général. Le Ran hôtel Somkièta a abrité les différentes manifestations.
Des participants aux stands d’exposition, la salle de rencontres-débats, tout révélait le pagne artisanal.

La valorisation du textile artisanal burkinabè à travers ce genre de manifestation vise selon le président de UPROTEX-HAC, Dieudonné Zoundi, à offrir un cadre de réflexion aux acteurs et intervenants de la filière sur la problématique du développement du marché des produits textiles artisanaux. Des données statistiques font ressortir que des 700 000 tonnes de coton produites par le Burkina Faso chaque année, moins de 1% y est transformé. L’enjeu des journées de valorisation du textile artisanal est d’amener le public à s’approprier les produits des locaux (tisserands, couturiers, teinturiers) et faire en sorte que le textile artisanal burkinabè soit connu et reconnu, valorisé dans le monde entier. Le secrétaire général du ministère du Commerce, de la Promotion de l’entreprise et de l’Artisanat, Jean-Claude Bicaba a fortement apprécié l’initiative qui, selon lui, participe à un accroissement de la consommation des produits cotonniers.

Une grande motivation pour les meilleurs promoteurs

Différentes compétitions ont été au rendez-vous de cette IIe édition des Journées de valorisation du textile artisanal. D’abord en prélude à l’événement, un jeu-concours a été organisé au profit des établissements secondaires. Il s’agit pour les élèves de faire preuve de leur connaissance du Faso danfani. Et c’est l’élève Moctar Tani (Fada N’Gourma) qui a reçu le premier prix. Les lycées Marien N’Gouabi et Philippe-Zinda-Kaboré ont également reçu des prix pour la promotion du Faso danfani dans les lycées. Une autre compétition a concerné les stands d’exposition. Dans la catégorie “tissage-teinture”, l’entreprise “Coton d’or” a remporté le premier prix ; dans la catégorie “décoration-ameublement”, le CFFA (Centre de formation féminine) de Goughin a été classé premier, et enfin, dans la catégorie “Meilleur stand”, le stand de Sylvano couture a été jugé le meilleur. Lors du grand défilé de mode dénommé “la Nuit du pagne artisanal”, onze couturiers ont rivalisé de talents dans le maniement du Faso danfani. Le jury présidé par le conseiller technique du ministre du Commerce, Moussa Traoré a apprécié deux créations de chacun d’eux. Au final, Gérard Hien de “Gérard couture” a reçu le premier prix. Il est suivi de Théodore Somé et de Mlle Linda Kaboré.

Ismaël BICABA

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Promotion et vulgarisation du Festival des Solidarités Internationales (FESTISOL) au Burkina Faso : Les acteurs de l’organisation en conclave à Ziniaré
Culture : Meek Man, un espoir de la musique chrétienne
Culture : Sana Bob, l’artiste qui a tout surmonté pour s’imposer dans l’arène musicale burkinabè
Musique : Maria Bissongo chante « Mousso », un hymne à la femme
Musique : La « Consécration » de Tiness la Déesse
Décès du musicien et économiste Ki Jean : Des proches témoignent
Artisanat : Instituteur de formation, Abdoulaye Ouattara fait de la teinture sa passion
Ministère de la Culture : Elise Foniyama Thiombiano Ilboudo demande les bénédictions du Mogho Naaba
Burkina : L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres accueille 18 nouveaux académiciens
Bi Nabié, artiste musicien : « La musique peut servir de catalyseur à la réconciliation entre des fils en situation de déchirement »
Culture : « La situation du cinéma aujourd’hui, c’est comme si on tombait du 50e étage », Evariste Pooda, directeur du cinéma et de l’audiovisuel
Ismo Vitalo : De chauffeur de bus à la prison, il trouve sa voie dans la musique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés