LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Recrutement de Cabinet ou de consultant (s) pour la formation en intermédiation en opération bancaire

Communiqué

Publié le mardi 11 juin 2024 à 20h30min

PARTAGER :                          
Recrutement de Cabinet ou de consultant (s) pour la formation en intermédiation en opération bancaire

1. CONTEXTE

Le projet d’appui-conseil aux petites et moyennes entreprises agro-alimentaires, encore appelé Fonds Agro-industrie (FAI) 2021-2025 est financé par l’Ambassade Royale du Danemark (ARD) et mis en œuvre par GFA Consulting Group.

Le projet vise à travers son intervention, de soutenir les entreprises œuvrant dans le domaine de l’agriculture afin de leur favoriser une croissance inclusive en terme de chiffre d’affaires et de création d’emplois.

De manière spécifique, le projet vise à :

 Fournir des services d’appui conseil aux opérateurs économiques éligibles par le FAI ;

 Mobiliser des financements bancaires et/ou privés au profit des opérateurs.
Dans la stratégie d’intervention du projet, les facilitateurs jouent un rôle primordial dans la mise en œuvre des projets des opérateurs économiques. Les facilitateurs sont l’interface entre le gestionnaire et les opérateurs économiques qu’ils accompagnent à la réalisation de leurs projets. Ainsi, dans le cadre de la mobilisation du financement, ils constituent un acteur majeur dans le financement des projets des opérateurs économiques.

C’est dans cette perspective, et conscient des enjeux que porte l’appui des facilitateurs pour la réussite des projets des opérateurs économiques, le projet a adopté dans son Plan de Travail et Budget Annuel (PTBA) 2024, la mise en œuvre d’un plan de renforcement des capacités à l’endroit des facilitateurs. Ces structures de facilitateurs, au nombre de treize (13), constituent le bras opérationnel du FAI dans la mise en œuvre des projets des opérateurs économiques sélectionnés.

Ainsi, parmi les actions de renforcement des capacités prévues, la formation en intermédiation en opération bancaire des facilitateurs constitue une action importante dans la mobilisation du financement bancaire pour la mise en œuvre des projets des opérateurs économiques.

Cette action vise à renforcer les compétences des facilitateurs en opérations bancaires afin de faciliter la mobilisation des financements bancaires pour la mise en œuvre des projets des opérateurs économiques accompagnés.

Ces présents termes de références visent à sélectionner un consultant/prestataire pour assurer la formation et l’accompagnement des facilitateurs du FAI en intermédiation en opération bancaire.

2. CIBLE

La formation est adressée aux facilitateurs qui sont des bureaux d’études, spécialisés dans l’accompagnement des entreprises et mandaté par le FAI pour l’accompagnement des entreprises agricoles. Au nombre de trente (30) participants, la formation se déroulera à Ouagadougou.

3. OBJECTIFS

Cette formation vise à renforcer les capacités des facilitateurs en compétences nécessaires à la maitrise du métier de l’intermédiation des opérations bancaires (IOB).

Spécifiquement il s’agira pour les facilitateurs de :

 Comprendre le métier de l’IOB et les conditions d’exercice de l’activité ;
 Acquérir des connaissances approfondies sur les produits et services bancaires ;

 Maitriser le processus d’obtention de l’agrément IOB ;
 Acquérir des connaissances sur les techniques de gestion des IOB ;
 Maitriser la méthodologie d’élaboration du rapport d’activité à transmettre à la BCEAO et au Ministère en charge des Finances ;
 Acquérir des compétences en évaluation des risques et gestion de portefeuilles bancaire ;

 Comprendre la règlementation et l’éthique de l’intermédiation bancaire ;
 Accompagner les facilitateurs (bureaux d’études) à l’obtention de l’agrément IOB.

4. RESULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus de cette prestation sont les suivants :
  Le métier de l’IOB et les conditions d’exercice de l’activité sont compris ;
  Un guide pour la constitution du dossier d’agrément d’IOB est disponible ;
  Les connaissances sur les produits et services bancaires sont acquises ;
  Les connaissances sur les techniques de gestion des IOB sont acquises ;
  Les facilitateurs sont accompagnés à l’obtention des de l’agrément IOB.

5. TACHES DU PRESTATAIRE

Le consultant/prestataire aura pour tâche de :
 Elaborer et animation la formation sur le métier d’intermédiation en opération bancaire ;
 Développer les procédures d’obtention de l’agrément IOB ;
 Développer des outils pour la gestion des IOB ;
 Accompagner les facilitateurs souhaitant à évoluer en IOB dans la constitution et dépôt de leur dossier d’agrément.

6. ÉLIGIBILITÉ

Les structures intéressées devraient être spécialisées dans les opérations bancaires et disposer un ou des expert (s) en bancaire ou en finance d’entreprise avec des compétences avérées en intermédiation bancaire. Pour cela, l’expert devra disposer de :

 Un diplôme universitaire de troisième cycle (Bac + 5 au minimum) en finance d’entreprise/banques, ou tout autre diplôme équivalent ;

 Une solide expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans le domaine ;

 Au moins trois (03) références dans la réalisation de missions similaires (formation et accompagnement) ;

 Une bonne connaissance la règlementation bancaire de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ;

 Une expérience probante en matière de formation d’adultes et de cadres de haut niveau ;

 Au moins une expérience dans la soumission d’un dossier de demande d’agrément IOB ;

 Une parfaite maîtrise de la langue française.

7. CONTENU DE L’OFFRE

L’offre technique devra comprendre :
  Les documents d’existence légale ;
  Commentaires et analyse critique de l’offre ;
  Compréhension du mandat (contexte, objectifs, attentes ou résultat) ;
  L’approche méthodologique à utiliser pour assurer la prestation (y compris les modules abordés) ;

  Le calendrier détaillé d’intervention depuis la première tâche, jusqu’à la dernière tâche, y compris le calendrier de la formation et de l’accompagnement individuel des facilitateurs ;

  Résumé de vos expériences les plus pertinentes en lien avec le mandat (dans le cas d’un bureau d’études l’offre technique devrait comprendre les fiches d’expériences en lien avec le mandat) ;

  La liste des consultants affectés à la mission ainsi que leur rôle précis dans la mission ;

  Les curriculums vitae (CV) des consultants affectés à la mission.

L’offre financière devra comprendre :
  Le détail des honoraires (unité, nombre, coût unitaire, coût total par ligne budgétaire et montant total de la proposition) ;
  Le détail des autres frais (transport et déplacement, hébergement, restauration, frais de secrétariat, etc.).

8. MODE DE SOUMISSION

Les prestataires qualifiés sont invités à envoyer leurs offres techniques et financières en fichier PDF à l’adresse fai@gfa-group.de avec copie à herve.kinda@gfa-group.de ou au plus tard le 20 juin 2024 à 17h00.

Seules les entreprises sélectionnées seront contactées.

Herman VAN DE VOORDE
Chef d’Equipe

Herman VAN DE VOORDE

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique