LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Avis de recrutement d’un Expert.e en Dialogue Public- Prive et Amélioration du Climat des Affaires

Publié le mercredi 19 juin 2024 à 09h00min

PARTAGER :                          
Avis de recrutement d’un Expert.e en Dialogue Public- Prive et Amélioration du Climat des Affaires

Le Burkina Faso avec l’appui de la Banque mondiale envisage la mise en œuvre du Projet d’Appui à l’Entreprenariat, au Développement des Compétences et à l’Adoption Technologique (ECOTEC). L’objectif de développement du projet (ODP) est de contribuer à l’amélioration de l’accès des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) au financement, à la technologie et à une main-d’œuvre mieux formée. L’Unité de Coordination du Projet (UCP) du projet ECOTEC est assurée par la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) en partenariat avec le Projet d’Appui à l’Amélioration de la Qualité de l’Enseignement (PAAQE) et la Société Financière de Garantie Interbancaire du Burkina (SOFIGIB).

Le projet est prévu pour une durée de six (6) ans et aura une couverture nationale.
Dans le cadre du recrutement du personnel du Projet, le cabinet Compétence Recrutement Intérim (C.R.I) recherche des candidatures (H/F) pour pourvoir au poste ci-après :

Intitulé du poste

Expert.e en Dialogue Public- Prive et Amélioration du Climat des Affaires

Nbre

01

Qualifications, compétences et aptitudes

FORMATION :
 Être titulaire d’un diplôme d’études supérieures d’au moins BAC+5 en droit, économie, gestion, gestion de projet ou dans un domaine connexe ;

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE :
 Disposer d’au moins sept (7) ans d’expérience professionnelle sur des stratégies et projets d’appui à la promotion du secteur privé et/ou du dialogue Public-Privé ;
 Posséder une expérience avérée dans la fourniture de services en lien avec le dialogue Public-Privé ou l’amélioration du climat des affaires ;
 Être familier au fonctionnement du dispositif d’amélioration du climat des affaires au Burkina ;

 Avoir une connaissance sur les dispositifs de l’amélioration du climat des affaires dans les pays pouvant servir d’exemple ;
 Avoir une bonne connaissance de l’environnement des affaires au Burkina Faso en général et en particulier des indicateurs suivis dans le cadre de l’évaluation Be-Ready (Ex doing Business) ;

 Avoir une bonne connaissance de l’environnement des affaires et du Cadre d’orientation et de dialogue État-Secteur privé du Burkina Faso ;
 Avoir une expérience avérée dans la mise en place, la facilitation ou l’animation de plateformes/réseaux de concertation du secteur privé et/ou de dialogue public-privé au niveau local, national, régional et/ou international serait un atout ;
 Avoir une expérience de travail avec la Banque mondiale et/ou d’autres institutions multilatérales similaires serait un atout.

COMPÉTENCES CONNAISSANCES ET APTITUDES
 Avoir une capacité d’interagir efficacement avec les parties prenantes ;
 Être proactif, autonome et pouvoir faire preuve de rigueur dans le traitement des dossiers ;
 Posséder une excellente capacité en gestion du temps : priorisation et gestion de temps afin de réaliser des activités de haute priorité et d’excellente qualité ;
 Avoir une capacité à travailler sous pression dans une approche axée sur la fourniture des résultats requis dans les délais ;
 Avoir une bonne capacité d’écoute, de rédaction et de synthèse en français ;
 Être de bonne moralité et servir avec intégrité ;
 Être cohérent et équitable ;
 Faire preuve de flexibilité et de courtoisie et avoir de bonnes qualités relationnelles ;
 Avoir la capacité à communiquer en anglais serait un atout.

ATTRIBUTIONS :
Sous l’autorité du Coordonnateur du projet, l’expert.e en dialogue Public Privé et amélioration du climat des affaires aura pour mission de conduira la mise en œuvre du plan d’actions des reformes d’amélioration du climat des affaires. Il apportera un appui à l’ensemble des acteurs dans le processus de mise en œuvre des reformes et agira en facilitateur lors des concertations Public Privé sur l’amélioration du climat des affaires.

Il/elle devra particulièrement, sans que cela ne soit limitatif :
 appuyer la redynamisation du dispositif institutionnel de pilotage et de suivi de l’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso ;
 contribuer aux travaux de réflexions stratégiques sur le dialogue Public-Privé et l’amélioration du climat des affaires ;
 apporter un appui technique dans l’identification et la mise en œuvre des reformes à travers le dispositif institutionnel de pilotage et de suivi de l’amélioration du climat des affaires et le Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé

 apporter une assistance technique à tous les acteurs concernés par les réformes, dans l’identification de réformes majeures relevant de leur domaine de compétences, à soumettre au comité de pilotage.
 participer aux activités de renforcement des capacités des organisations représentatives du secteur privé en général dans le cadre du dialogue public-privé ;
 appuyer l’organisation de panels/forums dédiés à des problématiques spécifiques sur l’amélioration de l’environnement des affaires ;

 organiser des activités de renforcement des capacités au profit des acteurs du public sur la méthodologie d’identification des réformes et la simplification des procédures administratives liées aux affaires ;
 collaborer avec les autres parties prenantes y compris les autres bailleurs intervenant dans le processus de l’amélioration du climat des affaires pour créer des synergies d’actions ;

 identifier et organiser des benchmarking dans les pays « meilleurs réformateurs » auprès des structures en charge de la mise en œuvre et du suivi des réformes en matière d’amélioration de l’environnement des affaires ;
 contribuer à l’élaboration des plans de réformes et du programme triennal glissant des réformes à entreprendre par indicateur ;
 appuyer les acteurs dans l’élaboration des projets de textes relatifs aux réformes majeures envisagées ;

 contribuer à l’identification et la mise en œuvre d’actions de communication et d’information sur les réformes en matière d’amélioration de l’environnement des affaires au profit des acteurs économiques ;
 accompagner les différentes parties prenantes à la mise en œuvre des réformes adoptées ;
 proposer des outils de suivi du plan d’actions pour l’amélioration du climat des affaires ;

 contribuer à l’élaboration des rapports périodiques sur l’avancement des activités et la performance des indicateurs dans le respect des délais ;
 participer à l’élaboration des PTBA et au suivi des programmes d’activités du projet ;
 exécuter toute autre tâche connexe à sa fonction confiée par le supérieur hiérarchique.
Nature et durée du contrat : le/la titulaire aura un statut de personnel de l’UCP et la durée du contrat est d’un (01) an renouvelable selon la performance.

1. Conditions Générales :

Être de nationalité burkinabè

2. Lieu d’exercice du contrat pour tous les postes : Ouagadougou

3. Composition du dossier : Les candidats intéressés doivent joindre la version PDF et la copie scannée des documents légalisés :

 Une lettre de motivation, datée et signée adressée à la Directrice Générale du cabinet C.R.I ;
 Un curriculum vitae sincère avec le contact de trois (3) références professionnelles ;
 Une copie scannée de la copie légalisée du diplôme exigé ;
 Une copie scannée de la copie légalisée de la carte nationale d’identité ;
 Une copie des certificats ou attestations de travail relative aux postes de travail mentionnés dans le CV

4. Comment postuler : Les candidats (tes) intéressés(es) sont priés(es) de créer leur compte candidat et postuler via la plateforme www.criburkina.com en cliquant sur le poste concerné et joindre tous les documents exigés en version PDF.
5. Procédure de sélection : Présélection sur dossier et phase de sélection.
6. Date limite de dépôt : Samedi 22 juin 2024

NB :
 L’avis de recrutement détaillé est également disponible sur le site www.criburkina.com
 Seuls les avis de recrutement publiés sur le site www.criburkina font foi.
 Les dossiers non conformes, les attestations d’admissibilité et les attestations de niveau ne seront pas réceptionnés ;
 Les expériences ou formations non attestées ne seront pas prises en compte ;
 Se réserve le droit de ne donner aucune suite au présent avis de recrutement ;
 Pour toute information complémentaire, appeler le +226 25 47 64 01/51 22 46 39. Horaire 7h30 à 12h30 et 15h30 à 17h30 (GMT)

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
INSD : Avis de recrutement de 500 agents recenseurs