LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

Publié le jeudi 6 juin 2024 à 22h03min

PARTAGER :                          
Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

(Ouagadougou, 6 juin 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim TRAORE a remis, ce jeudi matin, un important lot de matériel militaire et de génie aux Forces de défense et de sécurité, engagées sur le front de la guerre contre le terrorisme.

Ce sont des blindés de combat à l’épreuve des engins explosifs improvisés, de l’armement, des minutions, et des engins de travaux de génie militaire notamment des excavatrices, des porte-camions, des citernes qui ont été acquis pour le renforcement continu des capacités opérationnelles des Forces combattantes sur le terrain.

« Prenez le temps nécessaire pour former les équipages pour qu’ils puissent être assez bien drillés pour l’emploi efficace de ces matériels. Retenez que nous sommes dans un monde de prédation et pour avoir la paix, il faut faire la guerre. Donc, faites la guerre », a instruit le Chef suprême des Forces armées nationales, le Capitaine Ibrahim TRAORE au ministre de la Défense et des Anciens combattants, le Général de Brigade Kassoum COULIBALY, en lui remettant les clés de ces engins tactiques et de combat.

Le ministre de la Défense a traduit la reconnaissance des Forces combattantes au Chef de l’Etat pour les efforts consentis dans l’acquisition des équipements. Selon lui, ce lot de matériel qui ne représente que la première livraison d’une commande globale de quatre lots, va permettre d’appuyer les unités de terrain et le génie militaire pour la fortification des camps. Il a indiqué qu’une partie du matériel destiné au génie militaire est déjà déployé sur le terrain.

Le ministre COULIBALY a réitéré ses remerciements au peuple burkinabè qui consent des efforts financiers importants pour l’acquisition du matériel qui accompagne la reconquête du territoire national.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 juin à 14:13, par Zango En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Rien à dire bravoooooooooooo au président et son goosneré longue vie au peuple, ".s’y pique, qui s’aventure."

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 14:24, par DF En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Mes respects à vous mon Président ! Que la protection divine soit votre partage, celui des membres du gouvernement, des FDS, des VDP, de tous les Burkinabés.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 14:30, par Sheikhy En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Les mines là surtout, les mines. Il faut les techniques ou technologies pour leur prise en charge sur le terrain. Je vois qu’il y a des personnes qui proposent des solutions locales sans être entendus. Si c’était un sujet maîtrisé on peut comprendre. Mais quand on voit les dégâts et surtout la difficulté et même l’incapacité d’accéder à certaines du fait du minage, il y a encore beaucoup à faire. Pour le reste, malheureusement, la géopolitique au delà des théories académiques n’est que la prédation de ce qui appartient à autrui. L’avenir sera semé ce type de prédation ; il faut s’y préparer.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 14:56, par Sam En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Bravo au chef de l’Etat pour la concrétisation de l’équipement progressif des FDS et VDP. C’est du concret.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 15:01, par Yol-Yolé En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Ya en qui vont tout.de suite verser des larmes soit de joie ou de douleur à la vue de ces équipements ! Pour les uns, on a trop attendu et les "malhonnêtes coopérations" avec leurs lots de conseillers techniques malhonnêtes nous ont traînés dans la boue et dans la honte face à des djihadistes simplement armés de kalachnikovs. Pour d’autres, ce sera des larmes de joie car ils vont désormais pouvoir se défendre honorablement. Le Président Ibrahim TRAORE l’a bien compris, dans un monde de prédateurs, il faut être prêt à faire la guerre à ceux qui te font la guerre ! Il n ya pas mille chemins quand on a un maximum de malhonnêtes dans son environnement. Pleurez djihadistes de tous bords, votre voyage vers votre paradis où vous attendent 70 vierges pour chacun de vous, est très proche ! Bon voyage vers ce paradis tant rêvé !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 15:02, par NZ En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Le matériel seul ne fait pas la guerre sans une stratégie efficace. Et pour l’instant nous sommes loin d’avoir une stratégie efficace. En tout cas pour ce que je vois. Que le Tout-puissant inspire nos chefs militaires afin que le matériel ne soit récupéré par l’ennemi. Déjà l’exposition de notre arsenal est une faute technique. L’ennemi ne doit pas savoir de quoi on dispose jusqu’à ce qu’il le constate sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 15:13, par l’Homme du Gulmu déçu et fâché En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Ca suffit maintenant pour le matériel lourd. On a besoin maintenant de matériel léger tel des kalachs, des PKMS, des 12/7 et des munitions en quantité pour nos VDP qui manquent de tout, surtout du côté de l’Est dans la Tapoa et consort. Là-bas, les VDP sont démunis de tout et on nous crie partout que nos fantassins sont hyper équipés. Par ailleurs les jeunes de l’Est veulent s’enrôler dans les VDP et être formés pour défendre leurs parents et leurs terres mais rien. Silence radio. On nous ment seulement à longueur de journée. Qu’on nous explique ce qui ne va pas ! On en a marre à la fin, nous les fils de la Tapoa et de tout l’Est. Il faut que IB revoie sa copie. Au début on était enthousiaste au début avec l’arrivée de IB au pouvoir mais maintenant on commence à s’énerver. On crie, on crie et rien. On nous laisse les terroristes nous tuer comme des chiens. On en a marre à la fin !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 15:21, par Bebeto En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Eh oui, c’est du concret !!!
    Et ça crève les yeux !!!
    Du matériel militaire haut de gamme pour nos FDS. Tout ce matériel a été acquis du fait de la diversification de notre partenariat militaire. Notre grand merci à la Fédération de Russie, à la Chine, à la Turquie.
    C’est ce type de partenariat sincère et gagnant gagnant que la France a toujours refusé de développer avec le Burkina. Depuis que le terrorisme s’est installé au Burkina, la France a refusé systématiquement de nous vendre des armes et pire, elle faisait du lobying et des pressions pour que d’autres pays ne nous vendent pas d’armes. Mais rien d’étonnant dans la coopération que la France voulait avec le Burkina, parce que la France est un pays impérialiste et néocoloniale. Le virus de la colonisation est toujours omniprésent dans sa coopération avec les pays africains et est bien logé dans les gènes de la quasi totalité de ses élites.
    Comment veux t-on empêcher un pays d’acheter des armes et des équipements militaires, pour sa sécurité et se défendre contre le terrorisme ? Comment et pourquoi ? C’est là, la source des déboires de la France et son rejet massif par les pays africains, son hypocrisie permanente.
    En attendant nous disons bravo au Président Ibrahim Traoré !!!
    C’est un vrai garçon !!!
    C’est ce leader que les Burkinabè attendaient depuis des décennies, pour arrêter la mort cérébrale du Burkina qui était amorcée.
    Enfin le voilà !!!
    C’est une vraie résurrection du Burkina qui est cours.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 15:22, par Lamda En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    IB, le Messi du Burkina.
    Ce qui me plaît chez ce président, c’est sa compréhension et sa vision du monde, depuis sa prise de pouvoir.
    Je demande au détracteurs de IB, d’avoir honte maintenant et de revenir à la raison pour l’intérêt général du Burkina, sinon vous allez continuer à maingrir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 16:49, par capit En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Le rapport annuel de l’ONG NRC, le Conseil norvégien pour les réfugiés, a été publié le et met l’accent sur les dix situations de crises les plus négligées dans le monde. Neuf d’entre elles se situent sur le continent africain et le Burkina Faso figure en tête de ce classement.
    https://information.tv5monde.com/afrique/video/refugies-le-burkina-faso-en-tete-des-pays-en-crise-2724580#:~:text=Le%20rapport%20annuel%20de%20l,en%20t%C3%AAte%20de%20ce%20classement.
    Burkina Faso : le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU préoccupé par l’augmentation du nombre de civils tués
    https://www.ohchr.org/fr/press-releases/2024/05/burkina-faso-un-human-rights-chief-gravely-concerned-rise-killings-civilians

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 17:59, par Pagnagdé En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Sacré Burkina ! On nous a expliqué ici que le terrorisme était dû au fait que des gens mangeaient des feuilles, faute de nourriture. On nous parle maintenant de 600 milliards de F CFA d’achats d’armes , rien qu’en 2023 !

    N’eût-il pas été plus pertinent de consacrer par exemple 200 "petits" milliards à de grands projets de développement dans les régions dites "délaissées", après avoir noué le dialogue avec les populations locales ?

    De deux choses l’une : ou le diagnostic liant le terrorisme à un prétendu délaissement de certaines régions était faux, ou bien ces acquisitions massives d’armes cachent de dangereuses tentations guerrières dans la sous-région.

    Que Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 19:57, par Naaba wobgo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Que Dieu continuer de nous faire faveur pour qu’on puisse gagné plus de matériels pour pouvoir vaincre nos ennemis et merci beaucoup au président pour tout ces efforts, courage a nos vaillant guerriers, la liberté à un prix, et nous allons gagné notre liberté.
    Long vie au président et ces compagnons d’armes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 21:40, par ox En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Bien que la vision réaliste des Relations Internationales doit primer dans cette période de la vie de notre pays, il demeure essentiel de rester mésuré.
    Je ne pense pas que les rapports entre entités internationales soient régies par la loi du plus fort. Certains pays vivent en paix sans armée propre et sans avoir a faire la guerre.

    Le Burkina se bat pour sa survie dans la lutte contre le terrorisme. Cependant, la guerre ne doit pas definir nos relations avec les autres États. Les rapports de force existes sous des formes multiples mais sa forme la plus extrême demeure la guerre qui doit rester l’ultime recours et non le premier argument.

    La grammaire des relations internationales est très étoffée même en temps de guerre et ne doit jamais se réduire au binaire si l’on veut une paix durable (but de la guerre juste).

    Il y a des "puissances militaires" (et peut-être même nucléaires) qui sont peu développées. Je pense que ne n’est pas ceux à quoi nous aspirons. L’inverse est plus désirable à défaut de pouvoir conjuguer les deux.

    La seule dissuasion efficace à l’ère des grandes puissances est nucléaire.
    Le terrorisme et diverses formes d’insurrection requièrent des solutions multi-formes et ne peuvent être prévenu ou éradiqué durablement seulement par les armes. La composante développement et bonne gouvernance demeurent les facteurs d’une paix durable quand elle est reconquise.

    La guerre doit être un état passager car la (sécurité qui doit en découler) est le terreau du développement. Préparer la guerre c’est développer ses capacités technologiques et industrielles, limiter sa dépendance en équipements de défense et s’entrainer pour avoir une armée professionnelle et aguérrie. C’est aussi travailler à renforcer les liens armées-nations. Pensons à des transferts de technologies et faisons en sorte de pouvoir a terme produire pour réduire le coût de la guerre (tout en développant de nouveaux secteurs de notre industrie et notre économie) et ne pas rester pieds et points liés aux partenaires internationaux dont les intérêts restent fluctuants quoi qu’on pense (mieux négocier les contrats d’armement car le temps des nations, plus long, diffère de celui des individus et la stabilité des relations diplomatiques n’est jamais garantie).

    La capacité d’un pays a se défendre se définit également par la capacité de son économie à soutenir l’effort de guerre (qui bien souvent s’inscrit dans la durée) et la résilience de sa population.
    ...

    Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 05:56, par Kladjou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

      Trop facile ce narratif que je dirai complètement hors sol. Dites nous : comment construire une économie forte lorsque tout ce que tu as fais ou réalise est détruit. Chez moi, par exemple les terroristes sont venus mettre le feu à l’école, au dispensaire et piller et brulé toutes les boutiques où ils venaient acheter les biens juste une semaine avant. Et enfin, est. ce que tu peux nous dire ce que revendique au juste les terroristes pour agir de la sorte pour qu’on mette la guerre de côté pour négocier la paix avec eux et éviter de verser ke sang d’innocents toujours dans ce pays ?.
      Il faut se donner les moyens pour que ces terroristes ne rêvent plus un jour revenir nous attaquer, tuer et violer. Les Etats Unes ne sont pas la première puissance économique par hasard, ils se sont donnés les moyens militaires de défendre leu économie, qui s’y risque s’y pique. Soyons militairement fort, mettons une gouvernance vertueuse en place sans ingérence étrangère et l’économie suivra parce que nous aurons les moyens pour défendre nos droit et aucun prédateur ne se risquera

      Répondre à ce message

      • Le 8 juin à 00:00, par ox En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

        Vos assertions n’engagent que vous.

        Le commentaire est plutôt exhaustif en ce sens qu’il contient tous les éléments répondant à vos questions. L’interprétation que vous faite des nuances de mon propos est uniquement et simplement votre.

        Néanmoins, notez que les Etats Unis n’importent presque rien en ce qui concernent leur défense, mais sont un des meilleurs exportateurs d’armement. Et ceux depuis les Grandes guerres ...

        Répondre à ce message

      • Le 8 juin à 10:24, par ox En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

        Le commentaire en soi est plutôt exhaustif et contient la réponse à votre question. Toutefois l’interprétation que vous faites de mes propos nuancés n’engagent que vous.

        Néanmoins, notez qu’"Ils" se sont, avant tout donner les moyens d’une telle défense (digne d’une super puissance ou de LA super puissance) en construisant une économie capable d’en supporter le budget.
        Le développement économique n’advient pas et n’est pas la corollaire de la sécurité. C’est penser le contraire qui est simpliste (pour ne pas reprendre vos mots).
        La défense a un coût certain qui s’il n’est pas maitrisé, impacte négativement la croissance à long terme ... (pour empêcher la potentielle spirale négative, des mesures doivent être prises).
        >>>

        Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:20, par Burkina Faché En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Normalement avec ce matos, on doit pouvoir finir avec le terrorisme dans 3 à 6 mois. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a une mauvaise foi pour trainer avec dans le but de profiter du terrorisme, peu importe les souffrances et les décès des populations. Grâce au terrorisme les MPSR1 et MPSR2 sont arrivés au pouvoir ; c’est l’argument avancé pour renverser le pouvoir démocratique du Président du Faso RMCK.
    Fin decembre 2024, fin de la guerre contre les terroristes et retour des PDI dans leurs localités respectives. Debut mars 2025, organisation des élections présidentielles et fin de la transition. Notre cher Faso redevient un pays normal, fréquentable, démocratique et pourra beneficier des avantages liés à la démocratie. Il faut arrêter de faire saigner le vaillant peuple du Burkina avec ces efforts de paix ou de guerre qui ont assez duré et qu’on distribue des millions dans des écoles lors de ses tournées. Six mois pas plus, c’est la fin de nos souffrances, sinon ...

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:35, par Jean En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    LONGUE VIE A IBRAHIM ET A SON STAFF ! PLUS QUE JAMAIS. LE PAYS A BESOIN DE VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 20:24, par Alpha2025 En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    Il est certain que le matériel militaire n’est qu’un des aspects du problème, en particulier dans le cas d’une guerre asymétrique comme celle qui nous concerne en ce moment. Si le matériel était déterminant, les Français et les Américains ne se seraient pas fait virer du Vietnam, les Russes auraient gagné en Afghanistan, et les Américains auraient fait l’économie d’une douloureuse expérience. Non, le matériel ne suffit pas. En plus en ce qui nous concerne, nous avons consacré des sommes astronomiques à ce matériel, qu’il faut maintenant entretenir et renouveler. Il nous faut maintenant mener la réflexion du meilleur usage à faire de ce matériel, et surtout éviter le piège de l’illusion que nous sommes devenu une puissance militaire avec laquelle il faut compter. Nous nous sommes armés contre les terroristes, pas contre nos voisins.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 11:30, par kwiliga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Poursuite des acquisitions en vue du renforcement des capacités opérationnelles des Forces combattantes

    " le Capitaine Ibrahim TRAORE a remis,... un important lot de matériel militaire..."
    Cette façon d’annoncer les choses, aujourd’hui constante, ne sert qu’a participer à la déification d’IB.
    En réalité il faudrait écrire : Les énormes sacrifices consentis ou imposés au peuple burkinabè, ont permis l’achat de coûteux matériel militaire, pour permettre à son armée (ben oui, on l’oublie, mais c’est l’armée du peuple), de se montrer plus efficace contre le djihadisme terroriste qui endeuille nos populations... ou quelque chose de ce style.
    Qu’a fait IB en fait ? Il a payé de sa poche ? Il est allé chercher le matériel ? Il l’a fabriqué de ses mains ? Non, en fait, il a seulement choisi le matériel et le fournisseur...
    Et encore, ça, on ’en sait rien. Qui est le fournisseur ? Dans quel pays ce matériel est-il fabriqué ? Personnellement, je n’y connais rien. Quelqu’un peut-il identifier l’origine ?
    Sinon, je m’interroge sur l’interprétation qui sera faite côté ivoirien de propos suivants : "pour avoir la paix, il faut faire la guerre. Donc, faites la guerre", sans jamais évoquer le terrorisme. Déjà que la situation est tendue...
    Voudrait-on, par ces discours, favoriser une course au surarmement, enrichissant davantage les pays impérialistes, car eux seuls vendent des armes...?
    Sinon, "des minutions", ça n’existe pas !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loroum : Titao ravitaillé en produits de premières nécessités